Bedoui à M'Sila: Boussaâda, les promesses et... le terrorisme routier    Constantine - El Islah: L'abstention, «obstacle et défi» lors des législatives    El Tarf: 5 listes de candidats aux législatives non validées    Licences d'importation: Tebboune rassure sur les produits de première nécessité    Hormis la médecine: L'enseignement supérieur ouvert au privé    Guelma: L'eau, sa gestion et les perspectives    Raqqa en point de mire de l'offensive aux abords de Damas    Classico MCA-JSK cet après-midi au stade du 5-Juillet: La défaite interdite pour les deux équipes    FAF - Première réunion du bureau fédéral ce mardi: L'Espagnol Fran Escriba dans la short-liste de Zetchi    Ligue 2: Le Paradou AC retrouve l'élite    Le bac et le ramadhan    Constantine - Accidents de la circulation: 4 morts et 6 blessés sur les routes    Skikda: 17 architectes condamnés à deux ans de prison    Quand les Algériens défendent le pays    Constantine - 15e Festival national d'astronomie populaire: Le charlatanisme fait des ravages    Constantine - Election de «Miss Constantine junior»    Un terroriste se rend aux autorités militaires    L'homme qui séduit les Algériens de France    Moscou met en garde Washington....    L'Union africaine accule le Maroc    Comment sauver le soldat Al Serraj    6 rebelles et 6 militaires tués dans une attaque    Revendiqué par Daech    Les précisions de l'ambassade de France    Ould Abbès dévoile l'enjeu capital    Le satisfecit des partis politiques    Le contrat de Yebda sera prolongé    Fracture de la main pour Mandi    Le NR Bordj Bou Arréridj face au Ahly du Caire    Mahrez se rapproche du Barça ?    Ghezzal vers Monaco ?    Le président Bouteflika condamne "énergiquement l'odieux attentat" de Londres    La police tire la sonnette d'alarme    réchauffement, une nécessité    Rassemblement devant la direction du CHU    400 spécialistes débarquent à Oran    Contrefaçon: les Algériens sur les traces des Chinois    Un guide économique pour la wilaya de Guelma    L'ambassade du Brésil à Alger rassure    Alger classée parmi les villes les moins chères    Huit pièces de théâtre en compétition    Les excuses du gouverneur de Sharjah    Pour quel parti roulent les chaînes privées durant les législatives?    Mohamed Aïssa aux uléma: ça suffit!    Mouloud Mammeri sous toutes ses facettes    MATERNITE ‘'AOURAI ZOHRA'' DE TIARET : Arrivée de neuf médecins spécialistes chinois    TIARET : 03 individus placés sous mandat de dépôt    L'Algérie et le Maroc se considèrent comme les gendarmes de l'Europe !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.