Angleterre : Allardyce n'est pas reparti les mains vides    Pétrole - La réunion de l'OPEP à Alger redonne des couleurs à un marché durablement incertain    Rajevac prépare une surprise au Cameroun    Syrie / Après la reprise des bombardements sur Alep - USA - Russie : rien ne va plus    en bref...    Ligue 1 / Matchs avancés de la 6e journée : L'USMH en péril à Oran    UEFA Champions League - 2e journée / Groupe A : Le PSG et Arsenal font le travail    FLN : rentrée politique pour Saâdani dimanche    1er Salon du tourisme et des voyages    Le ministère tente d'éliminer les causes    À sept mois des législatives, le FLN investit dans le social    Les supporters béjaouis dénoncent    Le MCA prépare un piège à l'ESS    Washington demande à Bamako de rompre avec un groupe armé    Le corps sans vie d'un enfant retiré de la bâche d'eau d'une crèche    Une collégienne portée disparue depuis dimanche    Arrestation d'un dealer et d'un cambrioleur    À l'eau ! (4)    Un climat à revoir    Port: 28 barils d'acide citrique détruits par un incendie    L'inflation à 5,8%: Tout a flambé ou presque    Domaines des énergies solaire et éolienne : Lancement d'ambitieux projets prochainement    Portant ratification de plusieurs accords et mémorandums : Le président Bouteflika signe plusieurs décrets    Inhumation de l'ancien DG de l'APS, Laïd Bici    Lamamra transmet un message du président Bouteflika à Ban Ki-Moon    Réunion de l'Assemblée parlementaire de l'UPM : Le Parlement algérien y prend part à Bruxelles    Algérie-ONU : Ban Ki-Moon reçoit M. Lamamra    Décès : L'ancien directeur général de l'APS, Laïd Bici, tire sa révérence    Second hat trick de Benyettou en 10 jours    Tizi Ouzou accueillera samedi un meeting    Des anomalies à la chaîne    L'adieu à un grand et modeste confrère    Ayrault menace ceux qui ne voteront pas la résolution française    Le Pentagone ne veut pas renoncer à la première frappe    Portes ouvertes sur le tourisme    AI: "Les criminels doivent être traduits devant la justice"    L'Algérie tête de série    Boudina répond aux "nostalgiques de l'Algérie française"    Hommage au grand artiste Athmani    Le bricolage des télévisions privées    Accord pour la réduction du volume de production    L'indifférence !    Plaidoyer pour une réconciliation nationale    Peine capitale pour trois terroristes    La culture coréenne à l'honneur en Algérie    Plusieurs artistes primés    Exposition de bouquinistes en novembre    Tendances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.