Man United : Une bonne nouvelle pour Pogba    Jeux de la Solidarité islamique : La liste des 23 dévoilée    La Russie s'est conformée à l'accord sur le pétrole quelques semaines avant son expiration    Moussa Touati à Oran : «L'abstention est un vote pour la continuité»    La production algérienne s'expose à Nouakchott : Le marché africain en ligne de mire    Ligue 1 - Mise à jour : Les Canaris respirent    Atlético de Madrid : José Giménez encore blessé    Sept personnes interpellées    Les grottes de Gueldamane et la maison des Amrouche proposées    Ils prennent «langue» à Oran    Abdelhak Bérerhi, parcours atypique d'un érudit engagé    Le petit Salim Mahdad retrouvé sain et sauf    "Le pouvoir veut casser le tissu industriel de la région"    Benghabrit dément l'abandon des cantines scolaires    La moitié des diabétiques n'atteint pas les objectifs thérapeutiques    Le président Bouteflika appelle à un vote massif    L'inertie du MJS    Une campagne électorale passée inaperçue    Un Algérien décède dans un bureau de vote à Nantes    Batna: Quatre terroristes abattus    Elections législatives: La communauté algérienne à l'étranger commence à voter    A quand un vrai débat ?    Direction régionale du Commerce d'Oran: 3.451 commerçants traduits en justice, à l'Ouest    Constantine - Bac, BEM et 5e: Des sessions de préparation des candidats et de leurs parents    Conseil de sécurité: Succès diplomatique du Polisario    Un bouc émissaire tout désigné pour les macronistes    Ligue 1 - Mise à jour: L'USMA retrouve le podium, la JSK tire le nul à Oran    Lancement, demain, de la «Ballade urbaine»: De l'art dans la rue    Le trafic ferroviaire El Harrach-El Affroun perturbé dès mercredi    Les Marines américains de retour dans le Helmand    L'ONU alerte sur la détérioration de la situation    Erdogan veut se présenter en position de force    Deux morts dans un accident de la circulation    Les Algériens passent à 12 médailles    L'AC Milan passe à la vitesse supérieure pour Ghoulam    Ouyahia durcit le ton    Le FFS tire à boulets rouges sur les autonomistes    le programme du festival 2017    Duke Ellington chaleureusement revisité à Alger    Chants basques et irlandais le 8 mai    Un énorme incendie ravage une base de vie    Bouteflika adresse un message à la Nation    Garmin Vivofit Jr. le bracelet connecté pour les enfants    Nouveau tir de missile    Belani dénonce une "énième imposture marocaine"    Yew, une application algérienne de VoIP    Les retraités pénalisés à Guelma    Aggravation de l'état de santé de certains détenus palestiniens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.