Bayern : Javi Martinez offre son aide aux réfugiés (Photo)    Handball - Supercoupe : la JSE Skikda remporte le trophée    Les enfants prématurés réussiraient moins bien dans la vie    L'accord pour mettre fin au conflit libyen "devrait être signé le 20 septembre" (Leon)    Maroc:le Parti de l'Istiqlal appelle à une enquête sur les "violations" ayant entaché le scrutin    Rencontres du film documentaire de Redeyef: projection d'"El oued el oued" d'Abdennour Zahzah    L'avocat du Général Hassan, Me Sellini : «Le DRS n'a pas déposé plainte»    Drame des réfugiés syriens : L'Europe divisée    En bref...    Des migrants quittent la Hongrie à pied    Salubrité publique    Projet du complexe textile de Relizane 25 000 postes d'emploi promis    Derniers réglages pour les Verts    Meeting de Berlin : L'ultime 800 m de Makhloufi avant les JA    Ligue 1 : L'USMB veut recevoir le MCA à Brakni    Oran : Le ministre des Travaux publics tance deux entreprises mixtes à Oran    Les propositions soumises bientôt au gouvernement    Bordj bou arréridj : quatre morts sur la RN 5    Tébessa : Distribution de minibus scolaires aux communes    Après la suspension d'une employée : Les explications du syndicat d'Air Algérie    La pièce Safar décroche le premier prix    Oran / Fournitures scolaires : Les budgets familiaux mis à rude épreuve    Yémen : Journée noire pour la coalition arabe    en bref...    Makhloufi 2e sur 800 m    Aylan, le petit garçon syrien noyé, enterré à Kobané    Un plan de sécurité mis en place    Rien n'est réglé !    Les opérateurs de téléphonie mobile épinglés    Rah El-Ghali Rah    Premières "Journées du film amazigh", les 5 et 6 septembre, en France    Les conseils du Dr Zerouala Mohammed-Tahar, médecin essayiste    Sidi-Bel-AbbÚs    La Chine s'engage à approfondir sa coopération avec l'Algérie    RÉVISION CONSTITUTIONNELLE    Accidents de la circulation    News People : Kenneth Branagh au service de Disney    Le Bardo accueille la 3e édition d’Al-Tiba9    Pas de ceinture pour l'ovin!    L'Europe culpabilisée    Mahrez en course pour le trophée    Arrestation de deux contrebandiers    Les Verts en stage à Sidi Moussa    Suffit-il d'une semonce pour conjurer la menace islamiste ?    Algérie, Niger et Tchad : Rencontre tripartite sur la Libye à Alger    Les larmes de crocodile ne feront pas revenir le petit naufragé syrien    Prix du pétrole : Baisse dans un marché prudent avant l'emploi américain    Ces images iconiques qui interpellent les consciences !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.