Vers la création d'un conseil national des associations de jeunes    Amara Benyounès : "Ils ont une relation schizophrénique avec le Président"    Pour l'ambassadeur des Etats-Unis à Alger : Les relations algéro-américaines n'ont jamais été "aussi bonnes"    La France retarde la livraison du Mistral à la Russie    Ukraine : Règlement impossible sans un compromis avec la Russie    Equipe nationale : Match amical contre la Tunisie le 10 ou le 11 janvier 2015    Ligue des champions : Manchester City-Bayern Munich (3-2)    Projet de loi relatif à la création du fonds de la pension alimentaire : Les députés adoptent le texte à l'unanimité    Prix du pétrole : Le brut accentue ses pertes    Aménagement des parcs industriels : Sélection prochaine des bureaux d'études    Bourses : Les places européennes en hausse soutenues par la croissance américaine    Nul n'affectionne l'euthanasie politique    Saisie de plus de 40 kg de kif traité    Attention aux gaz !    Boudiaf promet une « excellente nouvelle »    Bejaia : La fermeture de la décharge intercommunale de Biziou au centre d'une enquête    « Les relations algéro- américaines n'ont jamais été aussi bonnes »    en bref    «Un des assassins du Français Hervé Gourdel a été éliminé par l'ANP»    300 000 enfants travaillent en Algérie    La formation est «bénéfique» pour les maires    Le partenariat d'exception plaide pour un traité de fraternité    Berraf : «Le COA donnera toutes les garanties en cas de retour au pays    Constantine projette une exploitation optimale de ses infrastructures    Le manque de structures empêche des artistes en herbe d'éclore    El Anka, phénix du chaâbi    Le Caire veut conforter son rôle régional    Pari ou péril jeunes    Saâdani tente de contenir la protesta de ses députés    « Ce que met la FAF à la disposition des Verts est exceptionelle »    Challenge international de Nice (lutte libre): la sélection algérienne    Le tort des uns et des autres    Restructuration du Val d'Hydra    Le Barça cartonne, Chelsea pulvérise Schalke, Agüero et City coulent le Bayern    Ouverture d'un Colloque à Alger sur "les régimes militaires au Maghreb: de l'antiquité jusqu'à la fin de l'ère ottomane"    La fête de la S'beiba de Djanet classée au patrimoine immatériel de l'humanité (Unesco)    Lutte au finish pour le titre de champion d'hiver    «Rien n'est laissé au hasard»    Moines de Tibhrine: La justice algérienne œuvre dans le cadre de la loi (Louh)    L'Egypte rouvre mercredi le point de passage avec Gaza    Ferguson sous surveillance, manifestations à travers les USA    Quelle sera la riposte de l'Opep?    Du nouveau dans le corps de la Sûreté nationale    Réactions mitigées des députés    Des villageois refusent sa délocalisation    Le Festival du film arabe est maintenu à Oran    Un duel plus serré    Près de 7000 femmes victimes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine" class="city">Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma" class="city">Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika" class="city">Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna" class="city">Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna" class="city">Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine" class="city">Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger" class="city">Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou" class="city">Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma" class="city">Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.