Maroc: 7.538 titres miniers attribués jusqu'à janvier 2016 (ministre)    Cruyff : «J'espère que Neymar va rester, mais le pouvoir des dollars est toujours très important »    "Abane n'était pas victime mais partie prenante de la tempête qui l'a emporté"-Belaid Abane sur RadioM (audio-vidéo)    Algérie:Sellal rencontre des hommes d'affaires algériens établis aux Emirats arabes unis    Virus Zika : alerte de niveau 1 aux USA    Obama et le président italien Mattarella discutent de la Libye et de l'Etat islamique    Le président de l'assemblée appelle l'UE à mettre en place ''un plan Marshall'' pour la Tunisie    Libye:Frappe aérienne contre des positions de l'Etat islamique à Derna    Inévitable renversement de situation pour l'axe: Syrie-Iran-Russie ou négociations sérieuses de sortie de crise pour le peuple syrien    Du verbiage sur la Constitution sans la réalité objective de l'Algérie    Echo sportif des deux rives    AADL : Début de la remise des décisions de pré-affectation aux souscripteurs de 2001 et 2002    Gdyel : Nouveaux aménagements annoncés    Soins à domicile: Une formule encore à l'état embryonnaire    Agressions avec arme blanche : Arrestation de trois malfaiteurs à Aïn El-Turck    Concessionnaires automobiles : Moins d'infractions mais beaucoup de plaintes des clients    «Kamar ou le temps abrégé», une œuvre pour la postérité : Quand Bouziane Benachour raconte le drame d'un GLD    Une bibliothèque et une salle de réunion en vue à Nekmaria    Des effets secondaires «extrêmement graves» sur la santé de la femme    Dubaï et Kuala Lumpur, dernières chances de qualification pour les Algériens    Tayeb Louh : «Le code de procédure pénale doit être adopté»    Daesh menace le Front national de Marine Le Pen    Le financement du terrorisme est une spécialité occidentale    Des rassemblements anti-migrants dans 14 pays    Les promesses de la nouvelle Constitution    Les lendemains de la Constitution    Le Care se penche sur le développement des territoires    Saint-Valentin: la géniale idée du parc Dounia    Les Crabes veulent se rassurer avant l'aventure africaine    24 athlètes en stage à Souidania    Pourquoi tant de haine?    Ligue 1 : Le PSG trouve toujours le moyen d'avoir le dernier mot    Un office du tourisme qui s'occupe de... l'agriculture    Algérie-Danemark : Les Danois prêts pour des partenariats "gagnant-gagnant"    Une trentaine de lois à revoir    L'indépendance de la justice consacrée    Au moins 35 morts dans deux naufrages    TENSION AUTOUR DU LOGEMENT    Une adolescente libérée saine et sauve    Les carences des autorités locales mises à nu    A la barre les mains dans les poches    Les trois "Mousquetaire" de l'APN    La position de la France doit être "plus équilibrée"    La fille de l'entraîneur de la JSK candidate à The Voice    Rencontre sur "la transition démocratique"à Béjaïa    La double nationalité mise en exergue    Bientôt un site électronique    « L'âne mort » de Chawki Amari lauréat du Prix « Adelf 2015 »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.