Clôture du 11ème Salon du bâtiment (Batiwest 2014) : Une cinquantaine d'accords et de nombreux contacts    Non-respect de la taille marchande des poissons : Des sardines ne dépassant pas 4 cm proposées à 200 dinars    Fonds de garantie des PME : Ouverture d'une nouvelle antenne à Bir El-Djir début 2015    Younès Sofiane : «Ne pas rater ce rendez-vous historique»    WA Tlemcen-En raison de l'accumulation de problèmes : Fin de mission pour Belloumi    RC Relizane : Benyelles jette l'éponge, Cherif El Ouazani et Belatoui contactés    OULHAÇA: Des ruches pour des jeunes apiculteurs    Bir El Djir : Les 180 logements LPA receptionnés en janvier 2015    Aïn El-Turck : Une tentative de construction illicite avortée par la police    La Tunisie vote aujourd'hui pour son avenir : Un scrutin à hauts risques    La Tunisie à la croisée des chemins    Assassinat d'Hervé Gourdel : Des juges français vont enquêter    La pied-noirdisation, mécanique de comparaison permanente    Malade et sans revenus : L'ONDA apporte son soutien à l'artiste Kaddour Benkaddour    L'Ouzbekistan lauréat du Festival international de la miniature    Enquête sur l'assassinat des moines de Tibéhirine : Les accusations françaises, la réponse algérienne    Le réquisitoire de Djaballah    Les journalistes vident leur sac    Le FFS reçoit Hamrouche    Irak : Raid massif de la coalition anti-EI    USA : Hausse des stocks de brut    Les investissements de la BERD atteindront "pas moins de 120 millions d'euros" en 2015    Mascara : Un institut national spécialisé en techniques agricoles    Ouargla : Plus de 160 millions DA pour l'aménagement du lac de Hassi-Benabdellah    Real Madrid : Zinedine Zidane sort de sa réserve pour se défendre sur l'affaire des diplômes    Juventus : Et si Paul Pogba avait ouvert la porte à un départ d'Arturo Vidal ?    Zone euro : Légère progression de l'activité privée, mais voyants au rouge    L'Aigle Noir ne doit pas laisser des plumes à Kinshasa    Rousseff ou Neves : le Brésil à l'heure du choix    Succès militaire favorisé par l'Algérie    Tunisie : rendez-vous avec l'histoire    Préventif Vs curatif    Le CLA appelle à une journée de protestation le 10 novembre prochain    L'angine bactérienne, moins fréquente mais dangereuse    «Dikra 60» pour la commémoration du 1er Novembre 1954 au Musée du Bar    Sinusite aiguë ou chronique : la prévention est impérative    Des Britanniques en quête de bisness à Alger    Le calvaire au quotidien dans les bureaux de poste    Est-ce le grand retour du foot algérien ?    Qui a tué qui ?    Le PT appelle Bouteflika à accélérer les réformes politiques    Confiscation des preuves sur l'assassinat des sept moines    Une soirée au ryhtme de la musique arabo-andalouse    Egypte-Au moins 28 membres des forces de sécurité tués dans des attaques dans le Sinaï    Le coup de bill’art du Soir    Lettre de province    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.