Signature d'un accord de paix à Alger entre le gouvernement malien et les groupes armés du nord    Objectif: la paix des cimetières    Possible réouverture de l'ambassade US à Cuba    Calme relatif dans l'est de l'Ukraine    Soustara à N'djamena pour la confirmation    Le stade sera livré en 2016    Le RC Relizane sur les talons de l'USM Blida    Les partis en ordre de bataille à l'APN    Ghoul "vend" cher sa participation    Le FLN dans le flou    L'investissement en une... journée    L'Ansej officialise sa relation avec Algérie Télécom    3 gendarmes blessés à In Salah    Ramdane Zakaria le Luc Besson algérien    Hommage à Fatiha Berber et Athmane Ariouet    30 personnes meurent chaque année    Les médecins revendiquent un registre national    Les élèves font pression    Maroc: Des Médecins Dentistes autorisés à exercer dans le secteur libéral    Youcef Belaà ̄li (milieu offensif de l’USM Alger) :    Football    Nigeria    Ã‰gypte    Mali    Conséquences des fortes précipitations    Gaz de schiste : enjeux environnementaux, économiques et politiques    VOLLEY-BALL    Contour des yeux    Urbanisme : Que faut-il sauver de haï Sid el Houari ?    BLIDA - Cité AADL de Soumâa : des ascenseurs en panne, depuis trois mois    NAAMA: Le président de la Cour installé    Ligue des champions d'Afrique - Saint-George - MCEE, aujourd'hui à 14h00 : Aït Djoudi optimiste    Voler le flouze à ceux qui l'ont chipé !    CEUX QUI SOUFFRENT EN SILENCE    3350 nouveaux stagiaires en formation    Airbus : 2014, année de tous les records malgré l'A400M    10 ans de prison pour le chanteur populaire Kizito Mihigo    Au rythme du jazz et sonorités sud-américaines    Polémique sur l'octroi de la publicité par l'opérateur Ooredoo à la presse algérienne : Les explications de Grine    YouTube, Google veut le rendre payant    Verts d'Europe : Guedioura prêté trois mois à Watford    Le jeu trouble de Bouguerra Soltani    Le message de Bouteflika au président Abdelaziz    Tunisie : Le FMI prévoit 3% de taux de croissance en 2015    Dix locaux commerciaux ravagés par un incendie    Plusieurs routes bloquées    Louisa, Hermaphrodite et Zeus    L'œuvre de Mouloud Mammeri sublimée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.