Le pétrole ouvre en baisse à New York    L'affichage des prix de la semoule obligatoire à partir du 1er février    Pour des raisons de sécurité nationale, le gouvernement doit corriger l'actuelle politique industrielle    MOSTAGANEM : Un mort et 5 blessés dans deux accidents de la circulation    INTEMPERIES : 38 routes nationales bloquées    DIRECTION REGIONALE DE LA POLICE DE L'OUEST : Sidi Bel Abbès, Tlemcen et Oran, premières en meurtres    LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE DEPUIS AIN TEMOUCHENT : "Nous œuvrons à restituer les crânes de Chouhada "    MINISTERE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : Interdiction d'importer les livres religieux sans autorisation    Messahel reçoit une délégation libyenne de la région de Misrata    Négociations entre le gouvernement et l'opposition syrienne    en bref...    Tizi Ouzou : Agrumes : une bonne production annoncée    Produits alimentaires : Ils seront de meilleure qualité    Algérie - Sénégal, ce soir à 20h à Franceville : Apaiser au moins la grosse déception du peuple    A l'étranger / FC Barcelone : Busquets, blessé, incertain en C1    Salon du livre du Caire : 27 éditeurs algériens au rendez-vous    Le Botswanais Joshua Bondo au sifflet    Des partis sceptiques sur sa neutralité    Que fera Donald Trump face à la contestation ?    Elle a été reçue par le wali    Gambie : Yahya Jammeh s'exile en Guinée équatoriale    Plus de 2 600 établissements scolaires touchés    L'importation de livres religieux soumise à l'aval du ministère    L'administration pénitentiaire accuse l'avocat de Fekhar    Avantage aux Verts    Riche programme en perspective    Le pari de la jeunesse    L'Onda offre un chèque de 10 millions de dinars au Théâtre de Béjaïa    Ã€ QUELQUES MOIS DES LÉGISLATIVES    L'accord entre les pays de l'Opep et leurs partenaires sur les rails    Grande-Bretagne    Djamel Mesbah :    Accident impliquant un bus de voyageurs sur la RN 26 prÚs de Béjaà ̄a    ACTUCULT    DEVELOPPEMENT DES PME : La loi d'orientation publiée au Journal officiel    Bombardement au Nigeria : Le bilan pourrait atteindre 236 morts, selon un responsable local    LIRF: Youcef Benmedjber nouveau président    Sahara occidental : Le Polisario porte plainte auprès des Douanes françaises    L'Inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus de 20 tonnes de kif saisies, en 2016    Tiaret: Plus de 5.600 logements attribués prochainement    Constantine - Incendie dans une usine de textile à Chaab Ersas    Une recette pour devenir député au RND    Mission impossible pour les Verts    L'Aigle noir sur le podium    Le décret officiellement entré en vigueur    Rebrab subit des pressions    "Chaque ministre est libre de se présenter"    "Tahqiq fel djenna" au programme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.