Messahel met en garde contre les interventions militaires    Calendrier favorable pour l'ES Sétif    L'USMB à l'écoute d'El-Harrach    Brahimi en route vers Liverpool    Ancelotti complimente Ibrahimovic    Collo ou El-Qoll    Rencontre des maires algériens et français: Cap sur la coopération décentralisée    Le retour de la Minurso dans la région pour assumer sa mission attendu    Le Conseil de sécurité se félicite des progrès de la coopération avec l'Union africaine    Sauvegarder l'intégrité territoriale et la cohésion sociale du pays    Nécessité d'une coopération soutenue entre les deux rives    Reporté au 8 juin prochain    La nouvelle Constitution a levé les entraves au développement de partenariats internationaux    Tous les moyens humains et matériels sont mobilisés    «L'Algérie a été l'un des premiers pays qui ont mis en garde contre le fléau du terrorisme»    La loi du travail de toutes les tensions    Un intérêt grandissant pour le tri et le recyclage des déchets    BETHIOUA (ORAN) : 3 blessés dans un accident de la circulation    PHOENICULTURE AU SUD: Plus de 85 millions de DA pour lutter contre les maladies du palmier    TLEMCEN : Un Chinois fait une chute mortelle dans un chantier    Des ONG européennes dénoncent le pillage    Le premier film algérien pour enfants voit le jour    Coup d'envoi à Tizi Ouzou    Projection de « Zabana » à Mexico et à Windhoek    Les Verts au complet à Sidi Moussa    Les projets de routes ne seront plus engagés à l'avenir sans des études techniques exhaustives    Omnisports / Tennis - Pro-circuit Future 3 : Hassan et Makhlouf en 8es de finale    Les Autrichiens optent pour la troisième voie    Un nouveau gouvernement turc aux ordres d'Erdogan    Les travailleurs confiants    Des centaines de migrants/réfugiés secourus en Méditerranée    Aoudia, premier libéré    Aulas : "La prolongation de contrat de Ghezzal n'est pas facile"    Un rassemblement symbolique à Béjaïa    Les trois terroristes abattus identifiés    Jimmy Carter voit une résurgence de racisme en Amérique    NOUREDDINE BAHBOUH, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’UFDS, AU SOIR D’ALGÉRIE :    Relizane    Bon à savoir    ACTUCULT    Ces Algériens qui ne veulent pas mourir    Foire internationale d'Alger: Plus 400 entreprises étrangères attendues    Droits d'auteurs: Des actions en référé contre les TV privées    Fin de l'audiovisuel informel    Noureddine Bedoui sur tous les fronts    Afin de répondre à la demande de sa clientèle : Algérie Poste émet 25 000 chéquiers par jour    Les affabulations de Hollande    Rêveries de l'acteur solitaire en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'hôpital militaire de Ali-Mendjeli (Constantine) baptisé du nom du Chahid Abdelali Benbaatouche
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 11 - 2010

L'hôpital militaire régional universitaire de Ali-Mendjeli (Constantine) a été baptisé, lundi à l'occasion du 56e anniversaire du déclenchement de la révolution, du nom du Chahid commandant Abdelali Benbaatouche, dit Alloua. La cérémonie de baptisation, organisée en présence des autorités locales, civiles, militaires et judiciaires, a été présidée par le commandant de la 5e région militaire. Dans une allocution prononcée en son nom par le colonel Larbi Bouchoucha, directeur régional de la communication, de l'information et de l'orientation de la 5e région militaire, le commandant de la 5ème région militaire a rappelé le parcours héroïque du Martyr Benbaatouche, tombé au Champ d'honneur au soir du 3 mars 1958 au niveau de la ligné électrifiée Morice, près de Bouchegouf (Guelma).
Issu d'une famille de notables conservateurs, cinquième d'une grande famille composée de 6 frères et de 4 soeurs, Abdelali Benbaatouche suit dès l'âge de 4ans, en 1933, les cours de l'école coranique de Barika. Deux années plus tard, il est inscrit à l'école indigène de Batna (actuellement école Emir Abdelkader), avant d'entrer, en 1942, au collège moderne de Batna (actuellement lycée Amrani) où il décroche le brevet d'enseignement général (BEG) en 1946. Il poursuit ensuite ses études au lycée Daumale de Constantine (actuellement Lycée Redha Houhou) où il obtint le baccalauréat. Il rejoint ensuite Alger pour s'inscrire dans l'unique université qui existait alors en Algérie où il obtient une licence en droit. Durant les études universitaires, il rencontre de nombreux compagnons musulmans avec lesquels il mène des activités politiques intenses.
C'est ainsi qu'en 1955, il participe à la création de l'Union des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Lors de la grève des étudiants et lycéens algériens, le 19 mai 1956, il rejoint le maquis dans la wilaya II où il s'occupe notamment de la formation des cadres de l'ALN. En juin 1956, Zighoud Youcef le charge de rédiger les règlements des comités et assemblées du peuple en lutte pour son indépendance, textes qui seront soumis et adoptés au congrès de la Soummam.
En mars 1958, le commandant Abdelali Benbatouche, revenant de Ghardimaou (frontière algéro-tunisienne) en compagnie de membres du commandement de la wilaya II, est électrocuté par une décharge de 8.000 volts de la ligne Morice après avoir creusé une fosse sous cette ligne électrifiée, permettant le passage du guide et du commandant de la wilaya II, Ali Kafi. Cela s'était passé au lieu-dit Bouderoua, sur le territoire de l'actuelle daïra de Bouchegouf, dans la wilaya de Guelma.
En marge de la cérémonie, le frère du Chahid, M. Rachid Benbaatouche, a exprimé sa profonde gratitude au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, qui a approuvé cette baptisation qui constitue, a-t-il dit, une fierté pour tous les Moudjahidine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.