« Remettre la filière dans le bon sillage »    Neutralisation d'une filière de trafic d'armes    Saisie de 6,5 qx de dattes et de 380 psychotropes    L'USMBA et l'ASO déjoueront-elles les pronostics ?    RSF lance une campagne de sensibilisation sur les violations contre les journalistes et les médias libyens    Algérie: Tassili Airlines inaugure une nouvelle ligne commerciale Alger-Tlemcen-Alger    Algérie: une nouvelle Ecole supérieure d'hôtellerie prochainement à Alger    « Il est essentiel d'encourager la jeune génération »    Une société à vau-l'eau    Vente dédicace de Kamel Bouchama    « On ne peut qu'être fiers », affirme Bougherra    Belloumi « démissionne »    Djellab: Le gouvernement veille à la rationalisation des dépenses publiques en optant pour de nouveaux modes de financement    FC Barcelone: Suarez aura "du temps de jeu" face au Real    Affaire Tibhirine : le déplacement de la délégation française s'est passé dans des conditions "satisfaisantes" (Quai d'Orsay)    Le président Bouteflika intensifie les actions diplomatiques    29 000 tickets pour la finale aller entre l'AS Vita Club et l'ESS    6 personnes tuées dans l'assaut contre les hommes armés    Il a été fixé à 395 250,00 DA    Algérie: Les nouveaux DG des caisses sociales CNAS, CASNOS et CNR installés jeudi    En prévision de la Conférence nationale du consensus : Rencontre de concertation entre le FLN et le FFS    Grine à l'occasion de la journée nationale de la presse : Tout pour une presse    Bourses : Les places européennes rebondissent sur des rumeurs d'une intervention de la BCE    Afin d'éradiquer les résidus terroristes dans le pays : Gaïd Salah réitère la détermination de l'ANP à défendre les frontières nationales    UNPEF : La grève nationale largement suivie, selon le syndicat    Ligue des Champions UEFA : Les 5 raisons pour lesquelles la soirée de mardi restera dans l'histoire    Etat Islamique : Les forces kurdes de Kobané espèrent des renforts    Prix du pétrole : Les cours du brut baissent en Asie    Attentat en Egypte: le bilan monte à 25 soldats tués    Le virus est aux frontières algériennes    Tunisie: Quelque 5,2 millions d'électeurs aux urnes ce dimanche pour élire un parlement    « Djart'14 » débutera le 06 novembre prochain    Louh: 96% de taux d'exécution des décisions de justice en matière administrative et sociale    Saisie de 2.800 litres de carburant et 2 véhicules à El Oued (MDN)    Assassinat d'Hervé Gourdel : des juges français vont enquêter en Algérie    Transfert : l'entraîneur Noureddine Zekri en route pour Al-Wakra (Qatar)    Le président Bouteflika reçoit le nouvel ambassadeur du Mexique    Le ministère de l'Education engage une réflexion sur l'élaboration d'une charte d'éthique professionnelle (Benghebrit)    Belaiz: toutes les revendications du corps de la Protection civile ont été traitées    Sameh Chokri: L'Egypte et l'Algérie font face à des "défis" induits par une situation "dangereuse" dans la région    Plus d'un milliard de barils de pétrole produits par Sonatrach et ses partenaires dans le cadre du groupement Berkine    La commission de l'UA souligne l'importance de l'initiative de l'Algérie pour faciliter la tenue d'un dialogue inter-libyen    Arts plastiques: l'artiste Abdellah Benhimeur remporte le prix "Mohamed Khedda"    Une partie de la citadelle d'Alger bientôt livrée (Ogebc)    L'armée française tue 7 chefs responsables de l'attaque d'In Amenas    60ème anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération : Zitouni s'enquiert des préparatifs du spectacle inaugural    Ligue 1 Mobilis (9e J.)    Journée nationale de la liberté de la presse à Béjaïa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'art de la broderie
3e édition du Festival de la création féminine
Publié dans El Watan le 04 - 06 - 2011

Pas moins de dix stylistes algériennes, italiennes et turques se sont disputées, mardi soir dernier, le podium du palais de la culture Moufdi Zakaria de Kouba, pour dévoiler quelques pièces précieuses de leur dressing.
Comme il est de tradition à chaque clôture du Festival de la création féminine, un défilé de mode a été initié par les organisateurs. Si l'année dernière, les présents ont pu découvrir la maison de couture Menouba, à travers la collection de la jeune styliste Rym Wided Méniafi, cette année, le concept a changé, puisque les invités de marque ont pu apprécier le talent de plusieurs stylistes et artisanes.
Le défilé en question baptisé «Les fils sur l'estrade» peut se targuer d'avoir exhumé des broderies anciennes, d'une part, et de découvrir de nouveaux motifs, d'autre part.
Les mannequins, à la taille filiforme, à la démarche irréprochable et au maintien parfait, ont déambulé dans des tenues magnifiques. Faïza Antri-Bouzar, Mouni Benrabah, Halima Boursas, Gouadfel, Mabrouka Saouli, Wardia Sokri, Angela Lipomi, Anna Bonaffini, Raziye Onar et Sevim Yildiz ont dévoilé à l'assistance une facette de leur don.
Avant chaque passage d'une collection, le public était invité à découvrir, sur deux écrans géants, un mini-documentaire, retraçant le parcours de chaque participante.
Ce défilé, bien encadré par l'agence de mannequinat professionnel Dzeriet, a été ouvert par la collection de la styliste Halima Boursas. Une collection magnifiant le raffinement de la tenue algéroise.
Soucieuse de la conservation et de la transmission, cette dame détient à coup sûr les secrets de la broderie ancienne. Comme peuvent en témoigner un seroual doré rehaussé d'un karako cintré finement brodé au fil de soie et paillettes, ou encore cette tenue en guise de robe de mariée se déclinant en un seroual bouffant blanc porté sur un karako, d'où un long voile descend à partir de la coiffe. Pour sa part, la styliste et designer de
Tizi Ouzou, Ouardia Sokri, présentera une collection entièrement dédiée à la femme berbère. Elle a livré, là, une double robe orangée, ornée de broderies traditionnelles et modernes d'inspiration berbère égayant le corsage, les manches et les pans de la tenue et, par-dessus, comme touche finale, un gilet noir aux découpes étroites. Elle mêle à ses broderies des noyaux d'olives traités, de la vannerie, des écorces de potirons séchées… Des matériaux, selon elle, indispensables à ses créations.
La créatrice de bijoux et de prêt-à-porter féminin, Faïza Antri-Bouzar, s'est surpassée en originalité et en création. Ayant grandi dans un milieu d'artisans, elle a commencé à dessiner des bijoux en 3D, avant de se lancer dans les vêtements en 2D. Elle s'amuse également à dessiner des sacs.
Place au raffinement.
La palette se veut traditionnelle avec un glissement vers le baroque. La créatrice joue à outrance avec les découpes et les volumes. Ses couleurs de prédilection sont le rouille et le vert. Les éléments de sa garde-robe sont inscrustés de dentelles, de pierres semi-précieuses et de broderies.
Pour la créatrice bônoise, Mabrouka Saouli, envoûter et intriguer le public est sa seconde nature. Une présentation avant-gardiste avec un mélange captivant de traditionalisme, de féminité classique dans un style majestueux, voire parfois extravagant, mais propre à elle. Elle excelle dans les karakos, les longues robes traditionnelles, les jabadoris, les pantalons style Aladin, les gandouras, les boléros échancrés. La tenue folk qui a suscité l'émerveillement est sans conteste cette mini-jupe évasée décorée de rosace et de broderie, rehaussée d'un boléro court sans manches, d'un chevrefeuil et de longues guêtres en velours. Les perles et les pierres semi-précieuses sont utilisées à outrance.
Les deux stylistes italiennes, Marianna Bonafini et Angela Lipomi, ont travaillé sur une collection maîtrisée, très little couture, avec des robes tailleurs courtes sur des manteaux simples ou encore des robes évasées en mousseline aux différents tons.
La broderie turque a brillé grâce aux créatrices, Raziye Onar et Sevim Yildiz.
Elles ont redonné vie à des héroïnes mythiques en travaillant sur des coupes inspirées de la période ottomane. Un air de jouvence plane sur modèles simples et modernes à la fois. Le clou de la soirée a été, incontestablement, la présentation d'une authentique tenue algéroise blanc cassé datant du
XVIIIe siècle, composée d'un seroual en soie sauvage, d'une «guellila», d'un gilet, d'un foulard «ftoul», le tout finement brodé au point de Nabeul.
Cette tenue a été confectionnée et brodée par cinq élèves du CACVA, établissement des centres d'apprentissage de couture de la wilaya d'Alger.
La broderie est enseignée dans ce centre selon les techniques manuelles ou sur machine. Le programme accorde une grande importance à la broderie traditionnelle, notamment à la fetla, au madjboud. Le CACVA s'efforce de contribuer à la préservation de l'héritage algérois en la matière. Il est à noter que le 3e Festival de la création féminine, qui s'est tenu du 25 au 31 mai, au niveau du palais des Raïs, à Alger, a réuni 31 brodeuses algériennes et étrangères.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.