Le staff médical du Real Betis passe à la vitesse supérieure pour soigner Mandi    REUNION OPEP ET NON OPEP : Boutarfa aujourd'hui au Koweït    PARTI DES TRAVAILLEURS : Louisa Hanoune espère convaincre le citoyen    MASCARA : Une famille sauvée d'une asphyxie    Une cache d'armes découverte à Tizi Ouzou    Accidents de la route: 12 morts en 48 heures    Brésil/viande avariée : rappel des produits de 3 usines suspectes    Pétrole-Gaz : Clôture à Oran du Salon international Napec 2017    Hollande dénonce le manque de "dignité" du candidat Fillon    Un commissaire européen met en garde contre "un désastre"    Des listes rejetées à Sidi Bel-Abbès et Tlemcen    Ce que prévoit Zetchi    L'ESS vise les trois points face au CRB    Communiqué de l'ambassade de France en Algérie    La région d'Île-de-France va loger des étudiants algériens    Les praticiens dénoncent une tentative de "déstabilisation"    Traque du commerce de la viande avariée    Feu vert pour la réalisation d'un parc de loisirs    Béjaïa célèbre le centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri    Les produits locaux algériens à l'honneur    Equipe de France : Benzema aimerait «une discussion» avec Deschamps    Importations : Le gouvernement parie sur une réduction de 15 milliards de dollars    Rappel à l'ordre    Brèves...    Des stations d'épuration des eaux usées en chantier    Plus de 800 000 articles saisis en 2016    Le jugement a été confirmé en appel de la prison ferme pour 17 architectes    Ould Abbès à Témouchent : «Pour un 5e, 6e ou éternel mandat»    USM Alger : Soustara amoindrie face au RCR    Les excuses de l'émir de Sharjah    Mechtras : Clôture du festival de la chanson moderne    Le renard et le chacal    Voyage culinaire    AÏN DEFLA    Handball : Coupe arabe des vainqueurs de coupe (dames)    Classement féminin Fifa    Mondial-2018 : Zone Amsud (13e journée)    Ould AbbÚs clÃŽturera son année à Ghardaà ̄a    Hormis la médecine: L'enseignement supérieur ouvert au privé    Raqqa en point de mire de l'offensive aux abords de Damas    Le bac et le ramadhan    Bedoui à M'Sila: Boussaâda, les promesses et... le terrorisme routier    L'homme qui séduit les Algériens de France    Moscou met en garde Washington....    Comment sauver le soldat Al Serraj    Huit pièces de théâtre en compétition    Pour quel parti roulent les chaînes privées durant les législatives?    Mohamed Aïssa aux uléma: ça suffit!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Privatisation du CET et de la Corne d'Or de Tipaza
Un homme d'affaires britannique intéressé
Publié dans El Watan le 28 - 01 - 2007

La saison estivale 2007 approche à grands pas. Les trois unités de l'EGTT (Entreprise de gestion touristique de Tipaza) se trouvent dans l'expectative. Les gestionnaires n'ont pas daigné répondre à nos questions sur les éventuels travaux à entreprendre en vue d'améliorer les conditions d'accueil et de séjour des estivants de 2007.
« Adressez-vous à notre tutelle (ndlr, SGP) pour avoir de plus amples informations », rétorquent-ils en guise de réponse. Après avoir exécuté les ordres de leur SGP, en dépensant inutilement des sommes d'argent colossales, d'abord pour la création des filiales, qui ne verront d'ailleurs pas le jour, les travailleurs des complexes touristiques, lassés par les discours officiels, attendent maintenant la décision définitive sur la privatisation du complexe La Corne d'Or et du Complexe Equestre de Tipaza qui devait intervenir vers la fin de l'année 2006. Le CET s'étale sur une superficie de 180 250 m2, tandis que La Corne d'Or sur une surface de 33 960 m2. Les appels d'offres avaient été lancés et les repreneurs, tous des nationaux, faut-il le préciser, ont retiré les cahiers des charges pour l'acquisition de ces unités. Aucun responsable de l'EGTT ne voulait s'exprimer sur le déroulement de cette opération. Selon nos sources, seul le complexe de La Corne d'Or a reçu une offre intéressante de la part d'un groupe de repreneurs de la région de la Mitidja qui proposait une somme « cash » de 126 milliards de centimes. Quant au richissime Djillali Mehri, son offre financière, bien que dépassant la barre de 100 milliards de centimes, accompagnée d'un plan d'aménagement du site, n'a pas été retenue. Mais la nouvelle offre est venue d'ailleurs, à la suite de la virée à Tipaza d'un visiteur exceptionnel sur les sites, durant le mois de septembre 2006. En effet, le milliardaire britannique d'origine irakienne Nadhmi Shakir Auchi, s'était déplacé spécialement à Tipaza pour voir les deux complexes touristiques. Installé à Londres depuis 1981, il fait aujourd'hui partie des 7 premières fortunes du Royaume-Uni. Il est aujourd'hui le patron de General Mediterranean Holding (GMH) créé en 1979 au Luxembourg et qui opère également dans d'autres secteurs, notamment les banques, l'immobilier, les commerces, l'industrie pharmaceutique, le transport aérien, et les télécommunications. GMH est présent dans 30 pays. Ses actifs sont évalués à 2 milliards de dollars US. Le 20 septembre 2006, il adresse une lettre au président du comité de participation de l'Etat (CPE), présidé par le chef du gouvernement, dans laquelle il précise qu'il postule à l'acquisition des deux complexes touristiques et dévoile ses perspectives dans l'investissement en Algérie, à l'instar de ce qui avait été réalisé par son groupe GMH ailleurs dans d'autres pays, à travers le monde, pour ne citer que la Tunisie, le Maroc, la France, l'Espagne, la Jordanie, l'Egypte, le Liban, le Luxembourg et le Royaume-Uni. Le milliardaire britannique confirme par la suite son intention pour l'acquisition des deux complexes touristiques de Tipaza, La Corne d'Or et le CET, en proposant un investissement qui varie entre 40 millions et 60 millions de dollars US, pour les hisser au niveau mondial avec le label du Groupe Royal Hôtel de 5 étoiles. Le 16 octobre 2006, le milliardaire et patron du GMH envoie de nouveau au président du CPE, un courrier dans lequel il précise qu'à la suite de sa visite effectuée à Tipaza, les conclusions de la 1re étude effectuée par ses experts spécialistes font ressortir des conclusions. GMH est en mesure de construire un hôtel de style « Royal », un centre de conférences totalement équipé pour accueillir les réunions et les congrès internationaux, un Aqua park, un centre de remise en forme physique, un centre de thalassothérapie, une marina et enfin un centre des loisirs et des activités de plein air au niveau des deux sites de la Corne d'Or et du CET. Une véritable opportunité qui s'offre pour la remise à niveau de ce site paradisiaque inauguré par le défunt Président Houari Boumediène, qui fut très prisé dans le passé par les touristes européens. Hélas, un silence intriguant entoure l'opération de privatisation de ces deux complexes touristiques. La privatisation de ces deux unités est-elle renvoyée aux calendes grecques, en dépit des discours officiels qui emballent uniquement, sans connaître de suite ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.