Le « Wikileaks marocain » qui secoue le Makhzen    Le ministre français de l'Intérieur à Alger    Météo: pluies orageuses sur les régions est du pays jusqu'à vendredi    JS Kabylie : Ciccolini démissionne    Sous les sables de Babylone pour l'ouverture    Appel au meurtre contre Kamel Daoud    Le président Bouteflika reçoit les nouveaux ambassadeurs d'Egypte et d'Iran    Mascara : 70 accidents et 4 décès en un mois    Bernard Cazeneuve en visite de 2 jours à Alger    Handicaps des... juges?    Rapprochement historique entre les Etats-Unis et Cuba    Côte d'Ivoire-Ghana en janvier    L'USMB mis à l'épreuve à Médéa    Afrique du Sud-Zambie le 4 janvier à Johannesburg    Knauf décroche le Prix 2014    1600 actes de concession notifiés à des agriculteurs    Grave menace sur la liberté d'expression    Un agenda culturel en prévision    Commémoration de l'indépendance de l'Algérie    Le Dr Mebtoul    Conférence à Genève sur le respect du droit humain    56 morts et 572 blessés en une semaine    6 000 foyers bientôt raccordés à l'électricité    Un couple d'escrocs sous les verrous    UE : Le Hamas retiré de la liste des organisations terroristes par la justice    Au nom de la société civile    Révision consensuelle de la Constitution : L'heure est au bilan    Algérie-UE : Naissance d'un observatoire des filières agricole et agroalimentaire    Le président de l'ABEF à la Radio nationale : Les crédits bancaires pour l'investissement national en hausse    Wall Street finit en baisse, contexte volatil avant la Fed    Libye : Raid aérien de groupes islamistes près d'un terminal pétrolier    Coupe du Monde des Clubs Le Real Madrid en finale    Préoccupée par les violences : L'UE appelle au dialogue inclusif    Alger : 1.515 familles d'un bidonville à Baraki relogées dans une nouvelle cité à Bentalha    Les relations algéro-égyptiennes connaissent "une évolution substantielle" (ambassadeur)    Il faut un avant et un après festival    La politique des festivals au détriment de la culture    Le fiasco du Festival du film arabe d'Oran    Que se passe-t-il à la JS Kabylie ?    Que se passe-t-il à la JS Kabylie ?    Promouvoir les entreprises innovantes    Le nombre de français candidats au djihad a doublé en un an    Continuer à œuvrer pour la réduction des inégalités inter-régionales    Algérie-France : Vers l'intensification de la coopération sécuritaire    Solidarité nationale : reconversion de structures du secteur en centres spécialisés pour handicapés (ministre)    L'ANP mesure la menace géopolitique    Verts d'Europe : Belkalem a servi Medjani pour son 4ème but de la saison    Pêche et l'aquaculture : L'Algérie prête à transférer son expérience au profit des pays arabes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Privatisation du CET et de la Corne d'Or de Tipaza
Un homme d'affaires britannique intéressé
Publié dans El Watan le 28 - 01 - 2007

La saison estivale 2007 approche à grands pas. Les trois unités de l'EGTT (Entreprise de gestion touristique de Tipaza) se trouvent dans l'expectative. Les gestionnaires n'ont pas daigné répondre à nos questions sur les éventuels travaux à entreprendre en vue d'améliorer les conditions d'accueil et de séjour des estivants de 2007.
« Adressez-vous à notre tutelle (ndlr, SGP) pour avoir de plus amples informations », rétorquent-ils en guise de réponse. Après avoir exécuté les ordres de leur SGP, en dépensant inutilement des sommes d'argent colossales, d'abord pour la création des filiales, qui ne verront d'ailleurs pas le jour, les travailleurs des complexes touristiques, lassés par les discours officiels, attendent maintenant la décision définitive sur la privatisation du complexe La Corne d'Or et du Complexe Equestre de Tipaza qui devait intervenir vers la fin de l'année 2006. Le CET s'étale sur une superficie de 180 250 m2, tandis que La Corne d'Or sur une surface de 33 960 m2. Les appels d'offres avaient été lancés et les repreneurs, tous des nationaux, faut-il le préciser, ont retiré les cahiers des charges pour l'acquisition de ces unités. Aucun responsable de l'EGTT ne voulait s'exprimer sur le déroulement de cette opération. Selon nos sources, seul le complexe de La Corne d'Or a reçu une offre intéressante de la part d'un groupe de repreneurs de la région de la Mitidja qui proposait une somme « cash » de 126 milliards de centimes. Quant au richissime Djillali Mehri, son offre financière, bien que dépassant la barre de 100 milliards de centimes, accompagnée d'un plan d'aménagement du site, n'a pas été retenue. Mais la nouvelle offre est venue d'ailleurs, à la suite de la virée à Tipaza d'un visiteur exceptionnel sur les sites, durant le mois de septembre 2006. En effet, le milliardaire britannique d'origine irakienne Nadhmi Shakir Auchi, s'était déplacé spécialement à Tipaza pour voir les deux complexes touristiques. Installé à Londres depuis 1981, il fait aujourd'hui partie des 7 premières fortunes du Royaume-Uni. Il est aujourd'hui le patron de General Mediterranean Holding (GMH) créé en 1979 au Luxembourg et qui opère également dans d'autres secteurs, notamment les banques, l'immobilier, les commerces, l'industrie pharmaceutique, le transport aérien, et les télécommunications. GMH est présent dans 30 pays. Ses actifs sont évalués à 2 milliards de dollars US. Le 20 septembre 2006, il adresse une lettre au président du comité de participation de l'Etat (CPE), présidé par le chef du gouvernement, dans laquelle il précise qu'il postule à l'acquisition des deux complexes touristiques et dévoile ses perspectives dans l'investissement en Algérie, à l'instar de ce qui avait été réalisé par son groupe GMH ailleurs dans d'autres pays, à travers le monde, pour ne citer que la Tunisie, le Maroc, la France, l'Espagne, la Jordanie, l'Egypte, le Liban, le Luxembourg et le Royaume-Uni. Le milliardaire britannique confirme par la suite son intention pour l'acquisition des deux complexes touristiques de Tipaza, La Corne d'Or et le CET, en proposant un investissement qui varie entre 40 millions et 60 millions de dollars US, pour les hisser au niveau mondial avec le label du Groupe Royal Hôtel de 5 étoiles. Le 16 octobre 2006, le milliardaire et patron du GMH envoie de nouveau au président du CPE, un courrier dans lequel il précise qu'à la suite de sa visite effectuée à Tipaza, les conclusions de la 1re étude effectuée par ses experts spécialistes font ressortir des conclusions. GMH est en mesure de construire un hôtel de style « Royal », un centre de conférences totalement équipé pour accueillir les réunions et les congrès internationaux, un Aqua park, un centre de remise en forme physique, un centre de thalassothérapie, une marina et enfin un centre des loisirs et des activités de plein air au niveau des deux sites de la Corne d'Or et du CET. Une véritable opportunité qui s'offre pour la remise à niveau de ce site paradisiaque inauguré par le défunt Président Houari Boumediène, qui fut très prisé dans le passé par les touristes européens. Hélas, un silence intriguant entoure l'opération de privatisation de ces deux complexes touristiques. La privatisation de ces deux unités est-elle renvoyée aux calendes grecques, en dépit des discours officiels qui emballent uniquement, sans connaître de suite ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.