Enquête sur l'assassinat de Gourdel: Paris salue l'action de l'Algérie    MC Alger, MC Oran et RC Arba risquent l'interdiction de recrutement    Le Premier ministre sahraoui salue la position de l'Algérie à l'égard de la cause sahraouie    Ligue Europa: premier but de Belkalem, Bentaleb rejoue    Ligue 1-JS Saoura : le président écarte un éventuel retour de Beldjilali (ES Sahel) au club    L'Algérie et la Grande Bretagne pour une solution politique en Libye (ministre britannique)    Pluie orageuse sur la Saoura le week-end et passage pluvieux au Nord dès lundi (ONM)    Don d'organes: le problème pas pris au sérieux (spécialistes)    Belaïz souligne la nécessité d'associer le citoyen à la gestion des affaires de sa commune    L'Algérie traite "humainement" le dossier des déplacés (Belaïz)    Dialogue intermalien: les parties maliennes appelées à "demeurer engagées de bonne foi" dans le processus d'Alger    L'entreprise Dubai Port Algérie: poursuite de la grève en protestation contre la décision de licenciement de 12 travailleurs    Autoroute est-ouest : le coût global du projet estimé à 13 milliards de dollars (ministre)    Le chanteur Ali Amrane, la star du folk-Rock kabyle, enflamme la scène à Tizi Ouzou    Décès du musicien Rahou Boutlelis, membre de la troupe d'Ahmed Wahby,    Oran : état des lieux du Palais du bey et de la mosquée Pacha    Dialogue intermalien : nous avons pu élargir le cercle d'entente entre les parties maliennes (Lamamra)    Le gouvernement "a satisfait" à toutes les revendications socioprofessionnelles de la police (Belaïz)    Secousse tellurique de 3,6 enregistrée dans la wilaya de Blida (CRAAG)    Zahra DZ, une nouvelle chaîne dédiée aux films et séries arabes    Le pétrole chute de plus de 5 dollars à Londres et à New York    Ebola: près de 5.700 personnes mortes de l'épidémie (OMS)    Un des assassins d'Hervé Gourdel abattu par l'ANP    Tayeb Louh répond au juge français    Saadani règle ses comptes    Dr Meriem Bouzid Sababou. Anthropologue et directrice de recherche au niveau du CNRPAH    L'espace urbain, terrain d'affrontement entre francophones et arabophones    Burkina Faso: l'Assemblée intérimaire tient sa première session    Un test crucial pour l'OPEP    L'Algérie signe une convention avec la BM    Préparation à la CAN-2015 : Tunisie-Algérie en amical, le 10 ou 11 janvier    Batna : Entrée interdite à l'université Hadj Lakhdar    Des cadres ministériels en pompiers    Plaidoyer pour le retour au régime alimentaire méditerranéen    Les enjeux de sécurité régionale au coeur de la visite    "Le siège du président est occupé jusqu'en 2019"    "Ce que met la FAF à notre disposition est exceptionnel"    Brahimi en 8es de finale et Slimani encore buteur    "L'Algérie est le pays des diplomates chevronnés"    6000 fonctionnaires seront formés    Le gnaoui, le gruge et le flamenco    Amara Benyounès : "Ils ont une relation schizophrénique avec le Président"    Aménagement des parcs industriels : Sélection prochaine des bureaux d'études    Le manque de structures empêche des artistes en herbe d'éclore    Pari ou péril jeunes    Challenge international de Nice (lutte libre): la sélection algérienne    Berraf : «Le COA donnera toutes les garanties en cas de retour au pays    Le tort des uns et des autres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Cheikh Chamseddine : « Pourquoi m'avez-vous menti Monsieur Scharbook ?
Publié dans Ennahar le 11 - 07 - 2009

Alger- Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran" class="city">Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran" class="city">Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti. Il avait menti sur sa conversion à l'Islam, selon le Cheikh, pour avoir le soutien de ce dernier dans l'affaire l'opposant à la famille de sa défunte épouse et avoir la garde de l'enfant Safia.
Cheikh Chamseddine, dans un entretien avec Ennahar, a déclaré que Jacques Scharbook l'avait contacté par un intermédiaire et une rencontre avait été programmée le 13 mai 2008. « Nous nous sommes rencontré à Onze heures et avions discuté pendant trois heures entières », nous dit-il, avant d'ajouter, « Le menteur a essayé durant toute la rencontre de me convaincre qu'il s'était vraiment converti à l'Islam ».
Chamseddine nous dit que la première question qu'il lui avait posée était « Etes vous musulman ? », Scharbook avait répondu : Oui, ajoutant qu'il avait déclaré la Chahada devant un Imam à Arzew, Oran" class="city">Oran. Chamseddine a contacté l'Imam par téléphone pour s'assurer que ce dernier avait épousé Farah Belhoucine selon légalement le rite musulman.
Par ailleurs, cheikh Chamseddine s'est interrogé comment a-t-on pu donner la garde de l'enfant à un homme qui n'a été marié à une femme que pendant trois mois seulement. Comment une femme peut-elle accoucher après trois mois seulement alors que la durée entre le contrat de mariage et la naissance de l'enfant n'était que trois mois. « On n'a pas besoin de la science pour comprendre que l'enfant était le fruit du premier mariage de Farah » dit-il.
Cheikh Chamseddine ajoute que Jacques Scharbook lui avait déclaré qu'il était marié avant et que son mariage avait duré 12 années et qu'il n'avait pas eu d'enfant car, selon lui, son épouse avait un cancer du colon. Chose qui ne tenait pas debout, car la maladie de son épouse ne l'empêchait pas d'avoir des enfants !
Chamseddine a conclu en disant « Il s'est avéré que Scharbook était un malin et un hypocrite. Il est toujours chrétien et par conséquent, son mariage avec Farah est nul. La garde de l'enfant Safia revient à la famille de sa mère musulmane ».
Cheikh Chamseddine Bouroubi souhaite et demande l'intervention le président de la république Abdelaziz Bouteflika afin que Safia revienne chez elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.