Une journée de sensibilisation au CHU de Tizi Ouzou    Sidi Bel-Abbès au rythme de la balle au filet ce week-end    Début de contestation au sein du califat de l'Etat islamique (reportage)    Grande-Bretagne - U.E. : Quelle relation après le Brexit ?    CAN-2017 - U-17 : Algérie-Libye, ce soir (22h) / C'est possible pour les «Petits Fennecs»    en bref...    Rencontre du théâtre amazigh d'Aghbalou : Coup d'envoi de la première édition à Bouira    SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES (SNJ)    Le Canada et le Mexique critiquent le Brexit    Emprunt national : 152 milliards de dinars collectés en une soirée    Les cours du pétrole à la hausse en Asie    Athlétisme : au lendemain des 20es Championnats d’Afrique à Durban    Zaidi Mustapha (gardien de but du RC Relizane) :    PROJET DE LOI PORTANT RÉGIME ÉLECTORAL    Boureks aux épinards    Contribution    CHERCHELL (TIPASA)    Â«Les nuits du cinéma» au Theâtre de verdure    Une joint-venture algéro-turque et un investissement de 60 milliards DA: Un port minéralier et un convoyeur de 9 km pour approvisionner le complexe Tosyali    Aïn-Temouchent: Un «radar» contre les branchements illicites au réseau d'eau    Constantine - Disparition de la copie d'examen d'une candidate au bac: L'affaire entre les mains de la justice    Tizi Ouzou: Les assassins présumés d'un gardien de parking sous les verrous    Constantine - Six établissements de santé dédiés aux circoncisions    Sur fond de poursuites judiciaires: Nouvelle mise en demeure aux TV privées    Ils sont trois fois moins nombreux qu'en 2012: 831 Algériens expulsés de France, en 2015    Euro-2016 - Vivement les quarts !    "L'Algérie est pour moi l'adversaire le plus redoutable"    Onazi : "Nous avons les moyens d'aller en Russie"    BRÈVES de l'Ouest    Erdogan plie devant Moscou et Tel-Aviv    Cri des hommes libres pour défendre l'Algérie des libertés    JSK : Sebie Touhami, 8e recrue !    Le secrétaire général de l'ONU en visite à Ghaza    Une commune sous l'emprise des faux mentors    Ultimatum aux chaînes TV hors la loi    Un mandat électoral gaspillé    Obligation de réserve des militaires    La facture d'importation a connu une baisse de 14,24%    Des étrangers derrière les émeutes de samedi    25 personnes arrêtées suite à des émeutes    Du thon et de la sardine sur le marché    Quel programme ?    Le navire-école "Soummam" inspecté    24 ans après l'assassinat de Mohamed Boudiaf : Qui dira la vérité au peuple ?    Zitouni et l'identité algérienne    "Un acte incompréhensible"    L'Algérie est-elle vraiment une terre de tourisme?    10 monuments et sites historiques classés biens culturels    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cheikh Chamseddine : « Pourquoi m'avez-vous menti Monsieur Scharbook ?
Publié dans Ennahar le 11 - 07 - 2009

Alger- Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti. Il avait menti sur sa conversion à l'Islam, selon le Cheikh, pour avoir le soutien de ce dernier dans l'affaire l'opposant à la famille de sa défunte épouse et avoir la garde de l'enfant Safia.
Cheikh Chamseddine, dans un entretien avec Ennahar, a déclaré que Jacques Scharbook l'avait contacté par un intermédiaire et une rencontre avait été programmée le 13 mai 2008. « Nous nous sommes rencontré à Onze heures et avions discuté pendant trois heures entières », nous dit-il, avant d'ajouter, « Le menteur a essayé durant toute la rencontre de me convaincre qu'il s'était vraiment converti à l'Islam ».
Chamseddine nous dit que la première question qu'il lui avait posée était « Etes vous musulman ? », Scharbook avait répondu : Oui, ajoutant qu'il avait déclaré la Chahada devant un Imam à Arzew, Oran. Chamseddine a contacté l'Imam par téléphone pour s'assurer que ce dernier avait épousé Farah Belhoucine selon légalement le rite musulman.
Par ailleurs, cheikh Chamseddine s'est interrogé comment a-t-on pu donner la garde de l'enfant à un homme qui n'a été marié à une femme que pendant trois mois seulement. Comment une femme peut-elle accoucher après trois mois seulement alors que la durée entre le contrat de mariage et la naissance de l'enfant n'était que trois mois. « On n'a pas besoin de la science pour comprendre que l'enfant était le fruit du premier mariage de Farah » dit-il.
Cheikh Chamseddine ajoute que Jacques Scharbook lui avait déclaré qu'il était marié avant et que son mariage avait duré 12 années et qu'il n'avait pas eu d'enfant car, selon lui, son épouse avait un cancer du colon. Chose qui ne tenait pas debout, car la maladie de son épouse ne l'empêchait pas d'avoir des enfants !
Chamseddine a conclu en disant « Il s'est avéré que Scharbook était un malin et un hypocrite. Il est toujours chrétien et par conséquent, son mariage avec Farah est nul. La garde de l'enfant Safia revient à la famille de sa mère musulmane ».
Cheikh Chamseddine Bouroubi souhaite et demande l'intervention le président de la république Abdelaziz Bouteflika afin que Safia revienne chez elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.