"Je suis prêt à rejoindre un club huppé"    Un clasico en vaut un titre    Yebda retrouve la compétition    Alger-Café Chergui par tramway    28 000 demandes d'emploi au complexe de Bellara    120 chercheurs sont revenus en Algérie    Près de 500.000 fonctionnaires mobilisés    Bouteflika appelle à un vote massif    L'armée met en garde contre tout débordement    L'ambassadeur jordanien enlevé à Tripoli    Un premier bataillon de la Garde nationale part "au front"    Un rapport de l'ONU appelle au respect des minorités    Encore 5 jours de congé aux élèves    Une publication sur l'histoire du patrimoine d'Oran    "Appel à participation aux concours organisés par Algérie Télécom"    MBC ferme ses bureaux dans le Monde arabe    Tunisie : Colère de députés après les condamnations clémentes d'ex-proches de Ben Ali    Métaux précieux : L'or au plus haut en raison des tensions en Ukraine    Le djihadiste Belmokhtar en Libye : "Ce serait une menace pour la paix"    Durant la période du 16 au 18 avril : Plusieurs mesures prises par le ministère de l'Intérieur pour le bon déroulement du scrutin    Ouargla : Livraison attendue de quatre marchés couverts avant la fin 2014    Olympiades des jeux électroniques : Participation de 200 jeunes filles et garçons    Bourses : Wall Street Citigroup aide la Bourse américaine à relever la tête    Tizi-Ouzou : Un plan spécial nécessaire pour soutenir l'agriculture de montagne    L'Ukraine à la croisée des chemins : Trois scénarios de développement    Voter : entre doute et sagesse    «Si la Kabylie boycotte, le système sera mis à genou»    Une délégation de la CAF en Côte d'Ivoire jusqu'au 18 avril    L'Algérie risque d'être absente dans l'épreuve par équipes    L'urgence de réhabiliter la signalisation routière    Nécessaire révision de la répartition des moyens de transport    Le confort, un bien grand mot    Aujourd'hui, le peloton se met en branle!    Près de 600 exposants attendus au Salon Djazagro    Benflis : «La stabilité passe par la légitimité des institutions»    La valeur commune et la variable distinctive    Les romanciers algériens à l'affiche    La macro photographique à l'honneur dans «Regards reconstruits»    Maghnia et Aïn Témouchent : Deux barons de la drogue arrêtés    Accidents de la route: 27 morts et 1395 blessés du 6 au 12 avril (Protection civile)    Azzedine Laggab 18e au classement    Début du vote dans les bureaux itinérants    Belgique    20.000 logements livrés incessamment    ESCALADES    Amnesty International : «Des failles béantes dans le bilan des droits humains en Algérie»    Le "Grand Maghreb" commence à se réconcilier avec soi-même...    Festival du théâtre maghrébin de Monastir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Cheikh Chamseddine : « Pourquoi m'avez-vous menti Monsieur Scharbook ?
Publié dans Ennahar le 11 - 07 - 2009

Alger- Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti. Il avait menti sur sa conversion à l'Islam, selon le Cheikh, pour avoir le soutien de ce dernier dans l'affaire l'opposant à la famille de sa défunte épouse et avoir la garde de l'enfant Safia.
Cheikh Chamseddine, dans un entretien avec Ennahar, a déclaré que Jacques Scharbook l'avait contacté par un intermédiaire et une rencontre avait été programmée le 13 mai 2008. « Nous nous sommes rencontré à Onze heures et avions discuté pendant trois heures entières », nous dit-il, avant d'ajouter, « Le menteur a essayé durant toute la rencontre de me convaincre qu'il s'était vraiment converti à l'Islam ».
Chamseddine nous dit que la première question qu'il lui avait posée était « Etes vous musulman ? », Scharbook avait répondu : Oui, ajoutant qu'il avait déclaré la Chahada devant un Imam à Arzew, Oran. Chamseddine a contacté l'Imam par téléphone pour s'assurer que ce dernier avait épousé Farah Belhoucine selon légalement le rite musulman.
Par ailleurs, cheikh Chamseddine s'est interrogé comment a-t-on pu donner la garde de l'enfant à un homme qui n'a été marié à une femme que pendant trois mois seulement. Comment une femme peut-elle accoucher après trois mois seulement alors que la durée entre le contrat de mariage et la naissance de l'enfant n'était que trois mois. « On n'a pas besoin de la science pour comprendre que l'enfant était le fruit du premier mariage de Farah » dit-il.
Cheikh Chamseddine ajoute que Jacques Scharbook lui avait déclaré qu'il était marié avant et que son mariage avait duré 12 années et qu'il n'avait pas eu d'enfant car, selon lui, son épouse avait un cancer du colon. Chose qui ne tenait pas debout, car la maladie de son épouse ne l'empêchait pas d'avoir des enfants !
Chamseddine a conclu en disant « Il s'est avéré que Scharbook était un malin et un hypocrite. Il est toujours chrétien et par conséquent, son mariage avec Farah est nul. La garde de l'enfant Safia revient à la famille de sa mère musulmane ».
Cheikh Chamseddine Bouroubi souhaite et demande l'intervention le président de la république Abdelaziz Bouteflika afin que Safia revienne chez elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.