Constantine: Deux terroristes dont l'émir de «Daech» abattus    Constantine - Elections législatives: 47 lieux pour abriter les meetings de la campagne    Importation présumée de véhicules clés en main: Une commission d'inspection à l'usine de montage de Tahkout    Réduction des importations: Une aubaine pour les entreprises algériennes !    Annaba: Plusieurs pays au Salon du tourisme    Oran: Une cellule de recrutement de Daech démantelée    Zetchi en visite au siège de la FIFA après la réunion du BF    JS Kabylie: Bon pour le moral avant la Coupe d'Algérie    El Kala: Un mort et cinq blessés dans un éboulement    Ghardaïa: Cinq personnes mortes calcinées dans une collision    Aïn-Temouchent: La lecture en fête    Aïn-Temouchent: La radio locale souffle sa 9ème bougie    Début des travaux de la réunion des délégués permanents et hauts responsables de la Ligue arabe    Lounis Aït Menguellet célèbre ses 50 années de carrière    Le Royaume-Uni au bord du Brexit    L'ESS perd ses poursuivants n'en profitent pas !    L'Algérie rate la qualification    Ouverture des travaux de la 7e session de la Grande commission mixte algéro-congolaise    L'Algérie veut prolonger la période de réduction de la production    Huit bombes de confection artisanale détruites    Chelghoum rassure que toutes les mesures de contrôle ont été prises    «Capitaliser l'expérience des anciens joueurs»    Le GS Pétroliers sacré champion    «La couverture numérique dans le secteur audiovisuel a atteint plus de 85%»    Quel système entre démocratie et islamisme ?    Les "fake news" en Algérie    "Nous misons sur les compétences algériennes"    Pour réfléchir à des options concernant l'avenir de Picard : La banque Rothschild, mandatée    Le décor de campagne s'installe    Hamia conforte sa position en tête    Méziani seul en tête avec 11 buts    Le GS Boufarik invité surprise des demi-finales    "Nous sommes un parti du gouvernement"    Mouvementer et exploiter le renouveau national au service de tous    Le dossier Peugeot remis sur la table    Les médecins de la daïra de Maâtkas en grève    Des citrons congelés pour combattre diabète, tumeur et obésité!    La Cnas au service des non-voyants    Oran : Ouali procède à la signature de nombreuses conventions sur l'environnement    Un chef d'Al Qaïda tué par une frappe américaine    Composé de six partis : Le Maroc a enfin un nouveau gouvernement    Commission mixte algéro-congolaise : La promotion des échanges économiques examinée    Qui doit payer la facture du désordre ?    "On s'achemine vers l'émergence de partis artificiels"    700 titres algériens au Salon du livre de Paris    L'hommage à Pierre et Claudine Chaulet    Toudja fête l'eau    Carnage à Ghardaïa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cheikh Chamseddine : « Pourquoi m'avez-vous menti Monsieur Scharbook ?
Publié dans Ennahar le 11 - 07 - 2009

Alger- Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti. Il avait menti sur sa conversion à l'Islam, selon le Cheikh, pour avoir le soutien de ce dernier dans l'affaire l'opposant à la famille de sa défunte épouse et avoir la garde de l'enfant Safia.
Cheikh Chamseddine, dans un entretien avec Ennahar, a déclaré que Jacques Scharbook l'avait contacté par un intermédiaire et une rencontre avait été programmée le 13 mai 2008. « Nous nous sommes rencontré à Onze heures et avions discuté pendant trois heures entières », nous dit-il, avant d'ajouter, « Le menteur a essayé durant toute la rencontre de me convaincre qu'il s'était vraiment converti à l'Islam ».
Chamseddine nous dit que la première question qu'il lui avait posée était « Etes vous musulman ? », Scharbook avait répondu : Oui, ajoutant qu'il avait déclaré la Chahada devant un Imam à Arzew, Oran. Chamseddine a contacté l'Imam par téléphone pour s'assurer que ce dernier avait épousé Farah Belhoucine selon légalement le rite musulman.
Par ailleurs, cheikh Chamseddine s'est interrogé comment a-t-on pu donner la garde de l'enfant à un homme qui n'a été marié à une femme que pendant trois mois seulement. Comment une femme peut-elle accoucher après trois mois seulement alors que la durée entre le contrat de mariage et la naissance de l'enfant n'était que trois mois. « On n'a pas besoin de la science pour comprendre que l'enfant était le fruit du premier mariage de Farah » dit-il.
Cheikh Chamseddine ajoute que Jacques Scharbook lui avait déclaré qu'il était marié avant et que son mariage avait duré 12 années et qu'il n'avait pas eu d'enfant car, selon lui, son épouse avait un cancer du colon. Chose qui ne tenait pas debout, car la maladie de son épouse ne l'empêchait pas d'avoir des enfants !
Chamseddine a conclu en disant « Il s'est avéré que Scharbook était un malin et un hypocrite. Il est toujours chrétien et par conséquent, son mariage avec Farah est nul. La garde de l'enfant Safia revient à la famille de sa mère musulmane ».
Cheikh Chamseddine Bouroubi souhaite et demande l'intervention le président de la république Abdelaziz Bouteflika afin que Safia revienne chez elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.