«L'art algérien n'existe pas encore»    Equipe nationale : Un onze remanié face à Oman    Cyclisme – tour de Constantine victoire de Keddah    26e session du sommet arabe : Les travaux ont débuté, hier, à Charm el-Cheikh    Les présidents fusibles    Escalade au Yémen : vers une guerre entre les Etats arabes, l'Iran et les pays dirigés par des pouvoirs chiites ?    Les Nations unies appelées à "assumer leur responsabilité"    Mort du Cheikh Moulay Touhami Ghitaoui : M. Sellal se recueille à la mémoire du regretté    Début du dénouement    Paris reprend la main à l'Onu avec un projet de résolution    Entretiens parlementaires algéro-suisses à Alger    Bouchouareb plaide pour un partenariat industriel    Salon de l'automobile: Baisse de l'affluence sur fond de déception sur les prix    5 morts et 40 blessés en deux jours    Le wali inspecte des projets    106 poètes au rendez-vous    Controverse autour de l'utilisation du CD-Rom comme support    Rouverte au public    Crue de l'oued El Grine à Ouled Fadel (Batna) : le corps d'un second enfant retrouvé    Relizane : Arrestation de 3 personnes pour vol de marchandise    Inauguration d'une sûreté urbaine et un centre de tir    Une quarantaine d'exposants à la première édition    Amara Benyounès fait l'objet de menaces et d'appels au meurtre    «Nous devons rester fidèles aux sacrifices des chouhada et des moudjahidine»    Zitouni à Djebel Thamer (M'sila) pour la commémoration de la mort des colonels Amirouche et Si El Haouès    Tizi-Ouzou : des livres en braille et des CD remis gracieusement aux non-voyants durant le festival Lire en fête    Plus de 200 participantes au 2e tournoi d'Adrar    Le président Bouteflika adresse un message de condoléances à la famille du défunt    1 200 migrants subsahariens battus et conduits vers la frontière algérienne    Pessimisme    Du pain sur la planche pour Gourcuff    Défaite du GSP face au Ahly    Le champion de demain se prépare aujourd'hui    Fournier : «J'espère que Fekir ne se fera pas siffler à Geoffroy-Guichard»    Coupe d'Algérie de football (1/2 finale) : le RC Arbaâ accueillera l'ASO Chlef au stade Omar-Hamadi (direction)    «Aucune revendication n'est négligée»    La vérité des pâmoisons !    De nouveaux livres scolaires dès la rentrée 2016-2017    Bensalah représentera le président Bouteflika    100 documents, comprenant des casiers judiciaires, retirés    Le wali d'Ouargla présente un exposé sur le développement dans sa wilaya    Priorité à l'équilibre de développement des régions    Le CPP patauge dans les scandales et les fautes politiques (vidéo)    Gaz de schiste s'invite à Tunis    Adrar: examen de perspectives de partenariat avec le mouvement associatif local    Habitat: l'AADL se dote d'un nouvel organigramme    SELON M.TAYEB BELAIZ : 21 communes connaissent des situations d'impasse    Mobilis affiche une "bonne santé" financière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Cheikh Chamseddine : « Pourquoi m'avez-vous menti Monsieur Scharbook ?
Publié dans Ennahar le 11 - 07 - 2009

Alger- Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti. Il avait menti sur sa conversion à l'Islam, selon le Cheikh, pour avoir le soutien de ce dernier dans l'affaire l'opposant à la famille de sa défunte épouse et avoir la garde de l'enfant Safia.
Cheikh Chamseddine, dans un entretien avec Ennahar, a déclaré que Jacques Scharbook l'avait contacté par un intermédiaire et une rencontre avait été programmée le 13 mai 2008. « Nous nous sommes rencontré à Onze heures et avions discuté pendant trois heures entières », nous dit-il, avant d'ajouter, « Le menteur a essayé durant toute la rencontre de me convaincre qu'il s'était vraiment converti à l'Islam ».
Chamseddine nous dit que la première question qu'il lui avait posée était « Etes vous musulman ? », Scharbook avait répondu : Oui, ajoutant qu'il avait déclaré la Chahada devant un Imam à Arzew, Oran. Chamseddine a contacté l'Imam par téléphone pour s'assurer que ce dernier avait épousé Farah Belhoucine selon légalement le rite musulman.
Par ailleurs, cheikh Chamseddine s'est interrogé comment a-t-on pu donner la garde de l'enfant à un homme qui n'a été marié à une femme que pendant trois mois seulement. Comment une femme peut-elle accoucher après trois mois seulement alors que la durée entre le contrat de mariage et la naissance de l'enfant n'était que trois mois. « On n'a pas besoin de la science pour comprendre que l'enfant était le fruit du premier mariage de Farah » dit-il.
Cheikh Chamseddine ajoute que Jacques Scharbook lui avait déclaré qu'il était marié avant et que son mariage avait duré 12 années et qu'il n'avait pas eu d'enfant car, selon lui, son épouse avait un cancer du colon. Chose qui ne tenait pas debout, car la maladie de son épouse ne l'empêchait pas d'avoir des enfants !
Chamseddine a conclu en disant « Il s'est avéré que Scharbook était un malin et un hypocrite. Il est toujours chrétien et par conséquent, son mariage avec Farah est nul. La garde de l'enfant Safia revient à la famille de sa mère musulmane ».
Cheikh Chamseddine Bouroubi souhaite et demande l'intervention le président de la république Abdelaziz Bouteflika afin que Safia revienne chez elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.