EnquÃate-Témoignages    DIGOUTAGE    Lettre de province    La désignation du stade fait toujours polémique    Voyage culinaire    Feuilleté au poulet    Astuces maquillage    Ouverture de la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe 2015»    Ligue 2 : La course à l'accession de nouveau relancée    Ligue 1 : L'USMH surprend le MOB, le MCA cartonne    Tindouf, frontière malienne : Nouvelles saisies d'armes et de munitions    AIN TEMOUCHENT: 1.996 primo-demandeurs d'emploi placés en trois mois    Le manque de structures de stockage fait désordre - Carburant : Il faudra attendre 2020    Misserghine : Lancement prochain de 4.000 nouveaux logements sociaux    Saisie de kif et de psychotropes, 11 mandats de dépôt    La mosquée «Ben Badis» d'Oran ouvre ses portes    Une journée d'étude presse-justice    Bouteflika et El Arabi appellent à l'unification des rangs arabes    L'UNION COMME SEUL REMEDE    Oued gare-gare    «La voie pacifique incontournable pour le règlement des conflits»    Situation explosive à Annaba    Le nombre d'entreprises exportatrices reste faible    Les geôles israéliennes, de sinistres lieux du déni de droit    «Il faut capitaliser les ressources du monde arabe»    Soirée cauchemardesque pour les Parisiens et les Bavarois    Ministres et officiels arabes saluent la manifestation    La mosquée Ibn Badis, un chef-d'œuvre architectural    L'ANP met en échec une tentative d'introduction d'armes et de munitions à Tindouf ...    Ligue des champions : Raja Casablanca-ES Sétif ''Le passage à vide est derrière nous''    Une force d'action ou de réaction rapide africaine?    Conférence des pays non-alignés de Bandung : Le temps de l'afro-asiatisme    Justice : des mesures pour éviter aux citoyens du Sud les longs déplacements    Poursuite de la lutte contre le commerce illicite: 872 marchés informels éradiqués jusqu'à fin mars 2015    Alcatel-Nokia : Accord de fusion trouvé    Libye : Reprise des pourparlers au Maroc, marqués par les bombardements de la veille    Zaïm Bensaci tire la sonnette d'alarme    L'Algérie condamne un ''lâche attentat suicide''    Deux matchs fermes pour Khoualed et Haddouche    Signature d'une convention de partenariat    "Réussir le début est toujours important"    L'application des lois est la clef du succès    Alerte après le vol d'une source radioactive "dangereuse"    Les organisations multiplient les initiatives    Une campagne de sensibilisation dès lundi    Le pari du FFS    L'évènement et sa portée politique et diplomatique    Cirta « revisitée » par une nouvelle génération    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Cheikh Chamseddine : « Pourquoi m'avez-vous menti Monsieur Scharbook ?
Publié dans Ennahar le 11 - 07 - 2009

Alger- Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti. Il avait menti sur sa conversion à l'Islam, selon le Cheikh, pour avoir le soutien de ce dernier dans l'affaire l'opposant à la famille de sa défunte épouse et avoir la garde de l'enfant Safia.
Cheikh Chamseddine, dans un entretien avec Ennahar, a déclaré que Jacques Scharbook l'avait contacté par un intermédiaire et une rencontre avait été programmée le 13 mai 2008. « Nous nous sommes rencontré à Onze heures et avions discuté pendant trois heures entières », nous dit-il, avant d'ajouter, « Le menteur a essayé durant toute la rencontre de me convaincre qu'il s'était vraiment converti à l'Islam ».
Chamseddine nous dit que la première question qu'il lui avait posée était « Etes vous musulman ? », Scharbook avait répondu : Oui, ajoutant qu'il avait déclaré la Chahada devant un Imam à Arzew, Oran. Chamseddine a contacté l'Imam par téléphone pour s'assurer que ce dernier avait épousé Farah Belhoucine selon légalement le rite musulman.
Par ailleurs, cheikh Chamseddine s'est interrogé comment a-t-on pu donner la garde de l'enfant à un homme qui n'a été marié à une femme que pendant trois mois seulement. Comment une femme peut-elle accoucher après trois mois seulement alors que la durée entre le contrat de mariage et la naissance de l'enfant n'était que trois mois. « On n'a pas besoin de la science pour comprendre que l'enfant était le fruit du premier mariage de Farah » dit-il.
Cheikh Chamseddine ajoute que Jacques Scharbook lui avait déclaré qu'il était marié avant et que son mariage avait duré 12 années et qu'il n'avait pas eu d'enfant car, selon lui, son épouse avait un cancer du colon. Chose qui ne tenait pas debout, car la maladie de son épouse ne l'empêchait pas d'avoir des enfants !
Chamseddine a conclu en disant « Il s'est avéré que Scharbook était un malin et un hypocrite. Il est toujours chrétien et par conséquent, son mariage avec Farah est nul. La garde de l'enfant Safia revient à la famille de sa mère musulmane ».
Cheikh Chamseddine Bouroubi souhaite et demande l'intervention le président de la république Abdelaziz Bouteflika afin que Safia revienne chez elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.