Sommet G7 : Béji Caid Essebsi sollicite un "appui international exceptionnel" à la Tunisie    Omnisports    Guelma : Deux nouveaux lycées pour la prochaine rentrée    Les auteurs de l'attaque contre les coptes entraînés en Libye    Gouvernement de transition ?    Al-Hoceima, le tombeau de la royauté ?    Marché immobilier: Une baisse des prix mais pas d'effondrement    USMH: Un ratage inopportun    Gouvernement: Appliquer le nouveau modèle économique de croissance    Aïn-Temouchent: Le dispositif de sécurité renforcé    Sétif: Plus de 8 quintaux de tabac à chiquer saisis    Chocs et traumatismes maintenus !    «EL MISBAH»: un Journal «Jeune-Algérien» à Oran en 1904 (1ère partie)    Tlemcen: Des œuvres éphémères ?    Boudebouz et Medjani de retour en sélection    Le patronat courtise Tebboune    Il veut préserver le pouvoir d'achat    Doublé héroïque pour le GS Pétroliers    Ziri Hamar apte pour le service    Bernardo Silva a signé à Manchester City pour 50 millions d'euros    Tebboune-Sellal: deux passations à 35 ans d'intervalle    L'ANP arrête trois autres à Tamanrasset    Tebboune attendu à l'APN    Un premier jour sans frénésie et sans flambée    13 morts et 37 blessés durant les dernières 48heures    Une association pour dire la fraternité    L'Afrique, si proche et si loin des préoccupations    Tebboune donne un nouveau souffle au bâtiment    22 v'là les flics, la pub et les feuilletons made in Ramadhan    Arezki Ammi distingué par la République française    Tesnota de K. Balagov ou la chronique d'une Palme ratée    L'USM El Harrach joue avec le feu    La saison de la renaissance tourne à la désillusion    Tizi Ouzou : Huit nouveaux établissements touristiques à réceptionner en 2017    Indépendance des fluctuations des prix des hydrocarbures : Un dossier lourd pour le staff gouvernemental    Italie : La croissance toujours à la peine    SNCF : Opération séduction pour redorer le blason des TGV    Pétrole : L'accord de production est prolongé de 9 mois    Grande-Bretagne : Nouvelles arrestations à Manchester, sécurité "intensifiée"    Installation du nouveau gouvernement : Passation des pouvoirs depuis vendredi    Entre changement d'habitudes et cherté des produits    Alger-centre et Bab El Oued sans voitures    Le Maghreb n'est pas à l'abri de la "fitna"    Nouvelle évasion massive de prisonniers    Macron interpellé    La Générale de la pièce "El Loâba" présentée à Alger    GOUVERNEMENT TEBBOUNE : Peu de ministres sexagénaires    Plusieurs ministres prennent leurs fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cheikh Chamseddine : « Pourquoi m'avez-vous menti Monsieur Scharbook ?
Publié dans Ennahar le 11 - 07 - 2009

Alger- Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti Le prédicateur musulman Cheikh Chamseddine Bouroubi a révélé que l'ancien directeur commercial de la compagnie Renault à Oran, Jacques Scharbook qui s'est converti à l'Islam et choisi pour nom « Farouk » avait menti. Il avait menti sur sa conversion à l'Islam, selon le Cheikh, pour avoir le soutien de ce dernier dans l'affaire l'opposant à la famille de sa défunte épouse et avoir la garde de l'enfant Safia.
Cheikh Chamseddine, dans un entretien avec Ennahar, a déclaré que Jacques Scharbook l'avait contacté par un intermédiaire et une rencontre avait été programmée le 13 mai 2008. « Nous nous sommes rencontré à Onze heures et avions discuté pendant trois heures entières », nous dit-il, avant d'ajouter, « Le menteur a essayé durant toute la rencontre de me convaincre qu'il s'était vraiment converti à l'Islam ».
Chamseddine nous dit que la première question qu'il lui avait posée était « Etes vous musulman ? », Scharbook avait répondu : Oui, ajoutant qu'il avait déclaré la Chahada devant un Imam à Arzew, Oran. Chamseddine a contacté l'Imam par téléphone pour s'assurer que ce dernier avait épousé Farah Belhoucine selon légalement le rite musulman.
Par ailleurs, cheikh Chamseddine s'est interrogé comment a-t-on pu donner la garde de l'enfant à un homme qui n'a été marié à une femme que pendant trois mois seulement. Comment une femme peut-elle accoucher après trois mois seulement alors que la durée entre le contrat de mariage et la naissance de l'enfant n'était que trois mois. « On n'a pas besoin de la science pour comprendre que l'enfant était le fruit du premier mariage de Farah » dit-il.
Cheikh Chamseddine ajoute que Jacques Scharbook lui avait déclaré qu'il était marié avant et que son mariage avait duré 12 années et qu'il n'avait pas eu d'enfant car, selon lui, son épouse avait un cancer du colon. Chose qui ne tenait pas debout, car la maladie de son épouse ne l'empêchait pas d'avoir des enfants !
Chamseddine a conclu en disant « Il s'est avéré que Scharbook était un malin et un hypocrite. Il est toujours chrétien et par conséquent, son mariage avec Farah est nul. La garde de l'enfant Safia revient à la famille de sa mère musulmane ».
Cheikh Chamseddine Bouroubi souhaite et demande l'intervention le président de la république Abdelaziz Bouteflika afin que Safia revienne chez elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.