Signature d'un accord de paix à Alger entre le gouvernement malien et les groupes armés du nord    Objectif: la paix des cimetières    Possible réouverture de l'ambassade US à Cuba    Calme relatif dans l'est de l'Ukraine    Soustara à N'djamena pour la confirmation    Le stade sera livré en 2016    Le RC Relizane sur les talons de l'USM Blida    Les partis en ordre de bataille à l'APN    Ghoul "vend" cher sa participation    Le FLN dans le flou    L'investissement en une... journée    L'Ansej officialise sa relation avec Algérie Télécom    3 gendarmes blessés à In Salah    Ramdane Zakaria le Luc Besson algérien    Hommage à Fatiha Berber et Athmane Ariouet    30 personnes meurent chaque année    Les médecins revendiquent un registre national    Les élèves font pression    Maroc: Des Médecins Dentistes autorisés à exercer dans le secteur libéral    Youcef Belaà ̄li (milieu offensif de l’USM Alger) :    Football    Nigeria    Ã‰gypte    Mali    Conséquences des fortes précipitations    Gaz de schiste : enjeux environnementaux, économiques et politiques    VOLLEY-BALL    Contour des yeux    Urbanisme : Que faut-il sauver de haï Sid el Houari ?    BLIDA - Cité AADL de Soumâa : des ascenseurs en panne, depuis trois mois    NAAMA: Le président de la Cour installé    Ligue des champions d'Afrique - Saint-George - MCEE, aujourd'hui à 14h00 : Aït Djoudi optimiste    Voler le flouze à ceux qui l'ont chipé !    CEUX QUI SOUFFRENT EN SILENCE    3350 nouveaux stagiaires en formation    Airbus : 2014, année de tous les records malgré l'A400M    10 ans de prison pour le chanteur populaire Kizito Mihigo    Au rythme du jazz et sonorités sud-américaines    Polémique sur l'octroi de la publicité par l'opérateur Ooredoo à la presse algérienne : Les explications de Grine    YouTube, Google veut le rendre payant    Verts d'Europe : Guedioura prêté trois mois à Watford    Le jeu trouble de Bouguerra Soltani    Le message de Bouteflika au président Abdelaziz    Tunisie : Le FMI prévoit 3% de taux de croissance en 2015    Dix locaux commerciaux ravagés par un incendie    Plusieurs routes bloquées    Louisa, Hermaphrodite et Zeus    L'œuvre de Mouloud Mammeri sublimée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Des douaniers et des responsables à l'aéroport d'Alger écroués
Publié dans Ennahar le 05 - 11 - 2010

Alger- le juge d'instruction près le tribunal d'El Harrache a ordonné la mise en détention provisoire de neuf douaniers travaillant à l'aéroport international Houari Boumediene. Huit autres douaniers ont été placés sous contrôle judiciaire après leur audition pour avoir touché des pots de vin, vol de marchandise saisie en plus de trahison et d'implication avec les trafiquants dans une affaire de contrebande.
Parmi les douaniers impliqués figure le fils d'un inspecteur de douanes, qui a été arrêté par les services de sécurité au niveau de l'aéroport et présenté le même jour devant le procureur de la république. L'audition des accusés a durée deux jours.
Parmi eux figurent aussi des contrôleurs et des chefs de services de l'aéroport, arrêtés par l'administration des douanes pour enquêter sur leur implication au mois d'avril et présentés devant la justice.
Le chef de l'inspection des douanes au niveau de l'aéroport Houari Boumediene, Kamarsane Dahmane, en sa qualité de représentant de la direction général des douanes a été entendu par le juge, ainsi que cinq autres témoins, en plus des 12 accusés, douaniers et fonctionnaires de l'aéroport Houari Boumediene.
Les faits remontent au mois d'avril dernier lorsque l'unité de renseignement de la direction générale des douanes a reçue des informations sur l'implication de douaniers avec des commerçants (importateurs de vêtements) des pays européens, notamment l'Espagne, le Danemark et la France. Les douaniers ont été arrêtés en flagrant délit en faisant passer des valises sans quelles soient contrôlées en contrepartie de pots de vin qu'ils perçoivent de la part de ces commerçants.
Les accusés ; agents, inspecteurs et chefs de services, ont été alors suspendus de leurs postes en attendant d'être présentés devant la justice.
Selon un responsable de la direction générale des douanes, dans une déclaration à Ennahar, les services de la direction ont entamé une enquête dans le cadre de l'assainissement de l'institution de tous les agents et responsables impliqués dans des affaires de corruption et d'abus de pouvoir. Ce dernier ajoute que pas moins de 100 douaniers sont sanctionnés chaque années pour faute professionnelles de premier degré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.