Le staff médical du Real Betis passe à la vitesse supérieure pour soigner Mandi    REUNION OPEP ET NON OPEP : Boutarfa aujourd'hui au Koweït    PARTI DES TRAVAILLEURS : Louisa Hanoune espère convaincre le citoyen    MASCARA : Une famille sauvée d'une asphyxie    Une cache d'armes découverte à Tizi Ouzou    Accidents de la route: 12 morts en 48 heures    Brésil/viande avariée : rappel des produits de 3 usines suspectes    Pétrole-Gaz : Clôture à Oran du Salon international Napec 2017    Hollande dénonce le manque de "dignité" du candidat Fillon    Un commissaire européen met en garde contre "un désastre"    Des listes rejetées à Sidi Bel-Abbès et Tlemcen    Ce que prévoit Zetchi    L'ESS vise les trois points face au CRB    Communiqué de l'ambassade de France en Algérie    La région d'Île-de-France va loger des étudiants algériens    Les praticiens dénoncent une tentative de "déstabilisation"    Traque du commerce de la viande avariée    Feu vert pour la réalisation d'un parc de loisirs    Béjaïa célèbre le centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri    Les produits locaux algériens à l'honneur    Equipe de France : Benzema aimerait «une discussion» avec Deschamps    Importations : Le gouvernement parie sur une réduction de 15 milliards de dollars    Rappel à l'ordre    Brèves...    Des stations d'épuration des eaux usées en chantier    Plus de 800 000 articles saisis en 2016    Le jugement a été confirmé en appel de la prison ferme pour 17 architectes    Ould Abbès à Témouchent : «Pour un 5e, 6e ou éternel mandat»    USM Alger : Soustara amoindrie face au RCR    Les excuses de l'émir de Sharjah    Mechtras : Clôture du festival de la chanson moderne    Le renard et le chacal    Voyage culinaire    AÏN DEFLA    Handball : Coupe arabe des vainqueurs de coupe (dames)    Classement féminin Fifa    Mondial-2018 : Zone Amsud (13e journée)    Ould AbbÚs clÃŽturera son année à Ghardaà ̄a    Hormis la médecine: L'enseignement supérieur ouvert au privé    Raqqa en point de mire de l'offensive aux abords de Damas    Le bac et le ramadhan    Bedoui à M'Sila: Boussaâda, les promesses et... le terrorisme routier    L'homme qui séduit les Algériens de France    Moscou met en garde Washington....    Comment sauver le soldat Al Serraj    Huit pièces de théâtre en compétition    Pour quel parti roulent les chaînes privées durant les législatives?    Mohamed Aïssa aux uléma: ça suffit!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Soldes : Haro sur le centre commercial de Bab Ezzouar
Publié dans Horizons le 21 - 01 - 2011

Depuis le 1er janvier, date de lancement des soldes d'hiver, les magasins du centre des affaires de Bab Ezzouar ne désemplissent pas. C'est le rush. Hommes, femmes, jeunes et moins jeunes s'y précipitent à la recherche de la bonne occasion. Les rabais, affichés ostensiblement sur les devantures entre 10 et 70%, concernent vêtements, articles de sport, literie, montres et bijoux. Au sortir des échoppes des marques « Dixit », « Jeune et Jolie » ou encore « Fashion Planet », les clients affichent des mines satisfaites. Une quadragénaire se présentant à la caisse et devant la remise de 75 % pratiquée sur un pull dont le prix est passé de 1200 DA à 360 DA a demandé à la caissière de stopper le calcul de la facture et est partie en courant chercher d'autres produits. Une autre vient de payer 1680 DA sur un prix initial de 2400 DA.
Les prix affichés ont donné le tournis à plus d'une. Dans un magasin de luxe, le vendeur a enregistré en cette journée du jeudi la vente de 22 articles. « Certaines personnes optent pour plusieurs articles à la fois. Le pic des ventes est attendu pour ce week-end bien que les plus avisés aient fait leurs emplettes dès l'annonce des soldes », explique-t-il. Néanmoins, certains articles ne sont pas concernés par les soldes. « C'est une nouvelle collection de l'année 2011 et nous venons juste des les recevoir », explique une vendeuse de vêtements en réfutant par la même occasion que les soldes touchent uniquement les articles démodés ou de mauvaise qualité.
« C'est une pratique réglementée par des textes de loi précis et est appliquée aux produits de fin de série », assure-t-elle. Mais comment savoir si ces articles sont réellement soldés aux taux indiqués ? Le responsable des ventes du magasin de la marque de vêtements « Dixit » atteste que la baisse de prix des articles mis en vente est respectée.
« Ceci est évident sur le ticket de caisse où l'ancien prix, la remise et le nouveau prix sont calculés sur place et sur chaque produit concerné par les soldes. D'autres préfèrent barrer l'ancien prix et placent une deuxième étiquette sur l'article », souligne-t-il. Une chose est certaine : les soldes d'hiver, ouverts jusqu'au 28 du mois courant, sont, pour bon nombre de personnes, synonyme d'affaires à saisir. De quoi renouveler sa garde robe en attendant les soldes du printemps.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.