Vita Club - ESS : Sétif face à son destin    Des arbitres zambiens pour diriger la rencontre    Tunisie: le vote dimanche se déroulera sans interruption (ISIE)    L'Algérie condamne l'acte terroriste    Six suspects tués dans une opération anti-islamistes à Tunis    Le moment de vérité pour la Tunisie    Les dessous d'un partenariat préjudiciable aux Algériens    Une délégation d'hommes d'affaires britanniques attendue à Alger en novembre    Du sang neuf pour le secteur de l'emploi et de la sécurité sociale    La CNLTD s'attaque au FFS : la guerre des initiatives !    Alger et Paris : nouvelle page de coopération judiciaire ?    Vers une marche des gardes communaux à Alger    Accélérer le processus de réforme politique pour conforter les défenses du pays (Hanoune)    Large condamnation égyptienne et internationale    La commission de l'UA souligne l'importance de l'initiative de l'Algérie    Du pain sur la planche pour Ciccolini    Il aura lieu samedi à travers les rues de la capitale    Bougherra : «On ne peut qu'être fiers»    Espagne: le Real punit le Barça et relance le championnat    Le lycée de Boudjima toujours dans l'expectative    en 48 heures sur les routes    Alerte maximale au CHU d'Oran    Un mort et un blessé grave dans une collision frontale    2 040 victimes du scorpion et zéro décès durant les huit premiers mois de 2014    TRAIT D'UNION : Tout va bien M. le Ministre    Tunisie: légère baisse à l'export pour le secteur du "textile-habillement"    Mouvement national algérien: Naissance, évolution et maturation    Troisième round du dialogue intermalien à Alger    Une soirée au ryhtme de la musique arabo-andalouse    Coopération bilatérale entre l'Algérie et l'Afrique du Sud    Syrie: nouvelle attaque des jihadistes à la frontière turque à Kobané    Une clôture avec des inquiétudes    Le rendez-vous des pros    Elle critique le lancement de nouvelles consultations sur la constitution    BELAIZ N'ECARTE PAS L'IDEE    Trois affiches ternies par le huis clos    Refus de master à certains étudiants de l'USTHB    Maroc-Tchad:renforcement de la coopération bilatérale en matière d'investissement et d'expertise touristiques    Lettre de province    JS Kabylie : Il devrait succéder à Hugo Broos    Le coup de bill’art du Soir    Les enfants des nuages, derniÚre colonie au festival des libertés de Bruxelles    5e Festival international du théâtre de Béjaà ̄a    La CNLTD tranche sur les consultations lancées par le plus vieux parti de l’opposition :    Croquettes de viande    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    Le défi de l'association Santé pour tous à Constantine    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.