Report du procès des auteurs d'un attentat terroriste en 2008 à Béni Amrane    La DGSN octroie un crédit sans intérêt aux postulants au logement AADL    Il y a 18 ans, Abdelhak Benhamouda a été assassiné    Les Verts assurent et rassurent    «Les Verts ont joué le match qu'il faut en Afrique»    Un hôtel de la capitale libyenne attaqué par un commando islamiste    Un soldat de l'ONU tué au Liban-sud    Pour le président Abdelaziz Bouteflika, le gaz de schiste n'est pas à l'ordre du jour    Selon son PDG : «Sonatrach maintient ses investissements malgré la baisse des cours pétroliers»    Projet de transfert de 600 millions de m3 d'eau vers 19 wilayas    Le patrimoine musical kabyle au rang de l'universalité    Un cadre juridique donne la priorité au secteur de l'éducation    «Des mesures d'urgence pour améliorer la prise en charge des cancéreux»    Lancement du programme de tri des déchets    CAN 2015: L'Algérie rencontrera la Côte d'Ivoire en quarts de finale    CAN 2015 - Guinée-Mali : les sélectionneurs déplorent le tirage au sort    La solution à la crise ne peut être que le fait des Libyens eux-mêmes - Lamamra    Le FLN dira-t-il oui au FFS?    Sommet UA: le Premier ministre Abdelmalek Sellal à Addis-Abeba    Le baril fait des tonneaux    Y a-t-il un langage simple et accessible?    En l'absence du dialogue    Ennahar TV s'impose dans le paysage médiatique    Un livre sur le théâtre de marionnettes    Plume d'oiseau, mauvais augure!    Découverte de trois nouvelles fosses communes    Deux femmes et une banderole agacent François Hollande    Les Algériens indésirables dans l'espace Schengen    Transports d'une autre époque (1)    Encore une session avortée    10 morts en 20 jours    La décision finale sur la construction du gazoduc reliant l'Algérie à l'Italie reportée à avril (Sonatrach)    Tunisie: Caïd Essebsi à Addis Abeba pour participer au Sommet de l'Union Africaine    L'intérêt national, un principe    Bourses : Les places européennes à la baisse après plusieurs hausses consécutives    Madoui entraîneur de l'ES Sétif : Il évoque des "contacts préliminaires" avec le Zamalek d'Egypte    CAN-2015 : Possible déplacement des fans des Verts à partir des demi-finales    Japon : Tokyo juge ignobles les menaces de meurtre lancées par l'EI    Une paix durable ou une pause armée !    « La grippe saisonnière ne tue pas »    Une subvention qui fait mal    Les Verts avec mention «peut mieux faire»    La culture de la débrouille    2015, entre overdose d'activités et désaffection quasi-générale du pu    Chacun se débrouille comme il peut...    Les Verts ont de l'esprit, du cœur et de l'estomac !    Saisie de 82 kilogrammes de cocaïne au large d'Ain Temouchent    58 représentations prévues à Aïn-Témouchent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.