Argentine, Maradona : " nous, on a battu l'Allemagne "    Emprunt national: 152 mds DA d'engagements de souscriptions soumis par les entreprises    Sahel : l'ONU met en garde contre les défis démographiques et les besoins humanitaires croissants    L'ANP sur tous les fronts    Coupe de la CAF : Medeama SC 0-0 MO.Bejaia (Terminé)    Eliminatoires/AfroBasket U18: victoire de l'Algérie face au Maroc (69-60)    Trois abris pour terroristes détruits    Algérie- Emeutes d'Annaba : les autorités locales masquent leur défaillance par la lutte contre le commerce informel    Cérémonie de recueillement au cimetière d'El Alia    Commentaire : Islamisme et sionisme    En bref...    Un homme gravement malade est en prison    «La programmation des lois a été imposée par leur caractère urgent»    Les prix du pétrole en hausse    Algérie – Libye (U17) : Les Verts forcés de réagir    5 bureaux de poste ouvriront la nuit    Bouira : La pénurie d'eau perdure    Baccalauréat: un atelier national en juillet pour introduire des changements dans l'examen    «Le contrôle, c'est le rôle de la famille»    La route a tué plus de 1500 personnes en 6 mois    Jusqu'où ira le gouvernement ?    Classement «particulier» de trois monuments    Une pensée aux œuvres immortelles    Affaire KBC : La FIJ s'indigne du développement d'un climat de censure    La Banque d'Algérie supprime l'accord préalable pour le paiement des factures d'importation des matières premières    Début de contestation au sein du califat de l'Etat islamique (reportage)    Grande-Bretagne - U.E. : Quelle relation après le Brexit ?    en bref...    Alger / Pour mettre fin aux embouteillages : L'expérience espagnole à la rescousse    Rencontre du théâtre amazigh d'Aghbalou : Coup d'envoi de la première édition à Bouira    Cinéma / «Histoires sans ailes» : L'avant-première    Boureks aux épinards    Zaidi Mustapha (gardien de but du RC Relizane) :    SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES (SNJ)    Guelma    Voie ferroviaire Gara Djebilet-Béchar    Istanbul: 36 morts dans l'attentat à l'aéroport    Athlétisme : au lendemain des 20es Championnats d’Afrique à Durban    CHERCHELL (TIPASA)    Â«Les nuits du cinéma» au Theâtre de verdure    Tizi Ouzou: Les assassins présumés d'un gardien de parking sous les verrous    Constantine - Six établissements de santé dédiés aux circoncisions    Une joint-venture algéro-turque et un investissement de 60 milliards DA: Un port minéralier et un convoyeur de 9 km pour approvisionner le complexe Tosyali    Ils sont trois fois moins nombreux qu'en 2012: 831 Algériens expulsés de France, en 2015    Euro-2016 - Vivement les quarts !    CRB : Bouali nouvel entraîneur    Ultimatum aux chaînes TV hors la loi    La facture d'importation a connu une baisse de 14,24%    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.