Algérie : une casemate contenant 44 mines de fabrication artisanale détruite à Skikda (MDN)    Barça : Un nouveau prétendant pour Pedro    8 morts et 67 blessés sur les routes algériennes en 48 heures (Protection civile)    Un adolescent palestinien abattu à un checkpoint à El-Qods occupé    OM: André Ayew vers l'AS Rome ?    Saâdani descend en flammes Belkhadem    L'ONU appelle l'Europe à agir    Poursuite des raids au Yémen    Makri "invente" l'instance autonome des élections    "C'est trop cher pour le moment"    Barça: Il y a un an, Tito Vilanova...    Explications entre mal classés    L'arbitre assistant Rezgane radié à vie    La ligne Haï El Badr- El Harrach livrée en juin    125.000 logements sociaux sont vacants    Le trafic de drogue se féminise    L'hôpital se refait une santé    L'Ecole de conservation du patrimoine et l'université Paris VIII    "La France reconnaîtra ses crimes tôt ou tard"    Tunisie : création d'une structure de consultation et de coordination    Algérie : un terroriste abattu par les forces de l'ANP à Bordj Bou Arreridj (communiqué)    Le chef de la Mission de l'Onu au Mali optimiste quant au succès du Processus d'Alger    DIGOUTAGE    EnquÃate-Témoignages    MO Béjaà ̄a    JS Kabylie    Lettre de province    Théâtre    Le coup de bill’art du Soir    MOSTAGANEM: 309 nouveaux postes d'enseignants à pourvoir    Falsification de documents administratifs : Un réseau démantelé à Oran    Le chemin de Damas des autorités françaises    Le calice empoisonné de la croissance en Europe    Immigration, entre drames et hypocrisie    Des soins pour le cheptel    TLEMCEN: Il y a cent ans, la grande «Hidjra»    «Des journées du rire» en perspective    A quoi servent nos bibliothèques ?    Tunisie : Un animateur vedette jugé pour escroquerie reste en détention    Pourquoi la continuité de la violence ?    Affaire de l'autoroute est-ouest : Le procès reprendra demain    FCE : Partenariat entre les entreprises algériennes et étrangères en point de mire    Obama présente ses excuses    Belaiz veut préserver leur niveau de vie    Mise en service d'un site Intranet    Caravane « Coupe d'Algérie 2015 »    Fuite des capitaux et migrants périssant en mer    Vers la protection des ksours de M'doukal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.