Un terroriste se rend avec un important lot d'armes    Le président Bouteflika reçoit le Premier ministre belge    Hamel évoque à Tunis l'expérience pionnière de l'Algérie    Les prix se maintiendront à 50 dollars en 2017    Cinq millions de cartes électroniques prêtes dès ce mois    « Nous sommes prêts à accompagner l'Algérie »    L'armée reprend Alep    Grande affluence à l'ouverture du 16e Salon AutoWest d'Oran    Des juristes dénoncent le pillage des ressources naturelles    Quatre gardiens de but en stage    La manipulation des produits pyrotechniques est dangereuse    21 individus soupçonnés d'incitation à la haine et à la violence écroués    Musée du moudjahid    « Ce genre de manifestation préservera notre identité »    MARATHON DE 22 RONDES !    Le Barça retrouve sa verve, Naples et Benfica qualifiés    Mini-remaniement du gouvernement    L'ONU préoccupée par la lenteur des progrès    16e salon d’Oran Autowest    L'ambassadeur d'Algérie à Paris dit avoir respecté la procédure    Les cheminots observent une grève surprise    Bentahar instruit les douaniers de faciliter les opérations d'exportation    Les Aigles de Carthage amoindris pour le stage en Espagne    Gymnastique    Comment les ménages peuvent alléger leurs factures    GOURAYA (TIPASA)    Les étudiants ferment les campus d'Aboudaou et de Targa Ouzemour    21 affaires de kidnapping traitées depuis 2003    Arrestation de 40 individus    Benflis appelle à réduire le train de vie de l'Etat "à sa plus simple expression"    Rachid Halet radié du FFS    Des cours en langue et culture amazighes lancés    TR Constantine    7e FICA    Sidi Bel-Abbès: Une recette des impôts cambriolée    Sécurité et fair-play : Les acteurs du football appelés à être impliqués    Accidents de la route : Les agences de contrôle contribuent à l'aggravation de la situation    Commercialisation du café : Un nouveau texte adopté    Projet de la nouvelle loi sanitaire : Il sera présenté aujourd'hui    Blida: Des milliers de pétards saisis    Première victime des tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite    Le trophée remis le 12 décembre    Deux militants appellent au «boycott et au sabotage»    Téhéran s'offusque du maintien des sanctions américaines    "On veut nos fusils!"    Des manuscrits originaux de Dylan et Clapton    Yousra récupérée par le festival de Marrakech    Hommage à un officier de valeur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.