Alger : Une minute de silence pour les Ghazaouis    Ghaza, le génocide    Les atouts très enviables de l'Algérie    Crash au Mali : «Aucun corps n'a encore été identifié»    97% des logements du quinquennat 2010-2014 lancés, selon Tebboune    EN BREF    6 morts suite à la panique provoquée par le séisme à Alger    Carl Medjani résilie son contrat avec le club de la principauté    Palestine    Des dizaines d'enquêteurs sur le site du crash du MH17    L'Algérie saisit l'ONU et le Conseil de sécurité    Israël ou la criminelle démesure    JSM Béjaà ̄a 3 matches amicaux au menu    Ligue des champions (ES Sétif-ES Tunis)    Trabzonspor    Alger et les séismes depuis 1365    Le nouveau 5-Juillet sera prêt fin 2016    L'Afrique de l'Ouest en conclave à Conakry    "Fermez ce bar, sinon..."    "Rien ne remplace le plaisir de servir les citoyens"    Mise en place des dernières retouches    Ennahar TV, première source d'information des Algériens    Manga Samy Kun de Salim Brahimi et Marniche Abdelghani    ACTUCULT    Le coup de bill’art du Soir    12.500 projets en bon chemin    REPORTAGE    Réunion mardi prochain de l’état-major de l’UGTA    EnquÃate-Témoignages    Alors, ces faits sont-ils réels?    Séisme d'Alger: effondrement partiel de plusieurs constructions de la Casbah    USA : Les stocks de brut reculent plus que prévu    Oran : 840 millions USD d'importations exonérées de droits de douane    Japon : Le taux de chômage remonte de 0,2 point à 3,7% en juin    Les coupures d'électricité survenues dues au fonctionnement des protections des postes sources    La Libye attend l'aide étrangère pour maîtriser un énorme incendie    Nous en prendre à nous-mêmes?    Interventions d'entretien et de préservation nécessaires    Dottie, l'héroïne noire de Disney Junior qui cartonne aux Etats-Unis    Le Real Madrid montre la sortie à Diego Lopez    Tlemcen : Les plages de Marsa Ben M'hidi prises d'assaut    Virus Ebola : Le ministère de la Santé prend des mesures préventives    Selon le directeur des services vétérinaires : La grippe aphteuse apparaît de nouveau en Algérie    Les dangers du sèche-mains électrique    Dernières chances de médailles algériennes    Le FFS insiste à Tizi Ouzou sur "la construction pacifique d'un consensus national et la formation des jeunes"    Grine clarifie certains points    Un hommage à El Hachemi Cherif samedi prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.