32.000 personnes arrêtées    L'armée avance à Alep    DES PARTIES DE HAUT NIVEAU    Sidi Bel-Abbès encourage le para-touristique    Le prix de la sardine en baisse    L'APC mise sur l'adjudication de ses biens    Le cinéma algérien à l'honneur    OPEP : Vers un compromis fragile sur un gel de production hors Iran Nigéria et Irak    Lumières sur le Haut-Karabakh    Coupe de la CAF / Après sa qualification en finale : Le MO Béjaïa vise le 10e titre pour l'Algérie    Omnisports / Euroligue : Le Final Four de l'Euroligue aura lieu à Istanbul en 2017    en bref...    Amrani : «Je souhaite de tout cœur que le MOB remporte ce trophée»    Alger : 20 hôtels publics réhabilités    Moscou inquiète plus que lors de la Guerre froide    Neuf ans de prison pour un jihadiste malien    Peine capitale pour les assassins du P/APC de Bordj Emir-Abdelkader    "Les résultats de l'enquête seront bientôt connus"    Le campus de Tlemcen dans le top 1 000    Entre défis économiques et enjeux environnementaux    Les 23 Verts connus demain    Hannachi, Ghrib et Hamar menacés de sanctions    Réussites spatiales de l'Algérie    La 4G de Djezzy au service d'un écosystème    L'adoption de la Constitution dans un livre    Le président de la République relit la copie du gouvernement    Six personnes écrouées pour soutien à des groupes terroristes    PREVENTION ROUTIÈRE : Axa Assurances cible les enfants de 6 à 12 ans    L'expérience algérienne mise en exergue    Ali Ondimba Bongo prône un gouvernement d'ouverture    L'appel du mufti à cesser les grèves fait polémique    La BD à l'ère de l'austérité    DIGOUTAGE    RÉUNION INFORMELLE DES MINISTRES DE L’éNERGIE DE L’OPEP    Tendances    Pour une réorientation du sport    RC Kouba    Prévue du 4 au 8 octobre 2016    Le coup de bill’art du Soir    Patrimoine    L'Espagne enquête sur son ministre de l'Intérieur    Elle sera consacrée à l'industrie agroalimentaire: Une étude pour la création d'une nouvelle zone d'activité à Gdyel    Commercialisation des stupéfiants: Deux individus sous les verrous    Un peuple qui ne lit pas s'appauvrit    Tizi Ouzou: Le nouveau directeur de la radio locale installé    Pas de renoncement aux objectifs    Des téléphones portables, des puces et des cartes mémoire récupérés    Tayeb Louh : "L'affaire va être jugée prochainement"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.