Le passeport rouge ou être ministre    Benflis sans illusion sur les prochains scrutins    Messahel: Réformer la Ligue arabe pour s'adapter à la conjoncture internationale    Cité dans le dossier Panama Papers: Rebrab compte porter plainte contre «Le Monde»    ASM Oran: Les transferts de Sebbah et Boudoumi remis en cause    Sports mécaniques - Grand Prix de la ville d'Oran: Du spectacle attendu sur le Bd Front de mer    USM Annaba: L'heure est à la mobilisation    Alger: Incendie dans une discothèque à Riad El Feth, un mort    Bac: Des centaines de candidats malheureux ne pourront pas réintégrer leurs lycées    Les zombies et les vivants    L'interprète de «Omar Gatlatou»: «Le cinéma algérien a beaucoup régressé»    Rotation    Verts d'Europe : Soudani buteur, Zagreb domine Tbilissi    Nous seraient-elles, utiles, les zones de libre-échange ?    Cisjordanie occupée : L'ONU condamne l'expansion des colonies israéliennes    Conseil constitutionnel : Bouteflika a nommé trois nouveaux membres    Retraite : Les règles des départs anticipés fixées    Avant-projet de loi sur la PME: L'Etat soutiendra le développement de plusieurs domaines    Le président Bouteflika exprime la solidarité de l'Algérie    Classe politique: l'impératif débat d'idées    Le Sud-Est sans relais téléphonique    "La remise des clés pour la fin de l'année"    L'Algérie aux portes des quarts de finale    Hamzaoui titulaire contre Fulham    Plus de 400 participants à Tlemcen    La Cnas forme les journalistes    Les élections divisent l'opposition    Convention avec l'Agence de wilaya de l'emploi    Des simulations des rites du pèlerinage au profit des hadjis    Les investisseurs se sentiront chez eux à Batna    H. Clinton pas aussi "nickel" qu'on le présume!    La filière détenait un arsenal de propagande    Un second vote informel le 5 août    La femme, cette héroïne au cinéma    Fin de formation pour 770 nouveaux enseignants    Des mesures de facilitation    Benghebrit promet de nouvelles mesures à la rentrée    24 refuges détruits à Tizi-Ouzou et à Béjaïa    Trois enfants tués par une explosion de gaz    Les Verts à pied d'oeuvre à Rio    L'étau se resserre sur les groupes terroristes à Alep    La police tue 9 islamistes et déjoue une attaque d'envergure    Un adolescent né en Algérie arrêté    Le chef de l'Etat tacle l'opposition    Clap de fin pour Mohamed Khan    L'AARC n'existera plus    Le MAE nigérien salue la qualité de la coopération avec l'Algérie dans le domaine de la sécurité    Merzak Allouache "gatlatou redjla"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.