À quand la fin de la violence banalisée ?    EN BREF    La dépouille mortelle rapatriée au Cameroun    Hommage à l'œuvre du regretté M'Hamed Benguettaf    Freeklane et El Dey, un style fédérateur dans une ambiance conviviale    Ghoulam forfait contre l'Ethiopie et le Mali    Les accidents routiers, une menace permanente    La malédiction du FLN    Le piège des enceintes sportives en Algérie!    Les salaires des travailleurs augmentés    Baisse de 7% du transit de passagers    48 magistrats nommés    Il y aura de la place pour tout le monde    Une rentrée scolaire sous haute tension    Deux tentatives d'émigration clandestine déjouées    Etihad Airways prend en charge les frais de visa pour les passagers "Premium"    FOOTBALL    9e FESTIVAL NATIONAL DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL D’ALGER    LE COUP DE BILL’ART DU SOIR    FESTIVAL DE LA MUSIQUE, LA CHANSON, LA DANSE ET L’HABIT TRADITIONNEL NAÏLI    Le repos du guerrier    Un plaidoyer pour les artistes    Une clôture en apothéose    FRANCE :    RENTRÉE SCOLAIRE    GUELMA    L’entretien de la semaine    Vous avez dit abus?    Trucs et astuces    Najat Vallaud-Belkacem ne s'appelle pas Claudine Dupont    Les élections pour juguler la menace terroriste    Un camp de l'ONU attaqué    Elimination de Belakhal et Agouar aux premiers tours    Il n y a aucune équipe faible dans le groupe B"    USA : Baisse plus forte que prévu des stocks de brut    Eiffage : Prévision 2014 maintenue après un bon semestre    Les consommateurs férus de soda    Boudiaf l'a affirmé : " L'Ebola n'a pas de chance de survie en Algérie "    Hadj 2014 : Les mourchidine appelés à assurer une bonne prise en charge des hadji    La loi sur la Signature électronique largement saluée    Une célébration très discrète en Algérie    France : Le nombre des chômeurs bat un nouveau record    Golan/Syrie 43 Casques bleus détenus par un groupe armé    L'ONU élargit son régime de sanctions aux milices rivales    Ukraine : Poutine réitère son appel à arrêter les hostilités    Recep Tayyip Erdogan investi 12e président    Nomination de 48 magistrats et titularisation de 331 autres (CSM)    Barack Obama veut former une coalition contre l'Etat islamique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

El-Wissal Coiffure
Publié dans Info Soir le 15 - 06 - 2004

Service Vous avez un local et vous projetez d?ouvrir un salon de coiffure, une adresse : El-Wissal Coiffure.
Créée depuis un an, cette entreprise propose, catalogue à l?appui, tout ce qu?il faut pour équiper un salon de coiffure. Casques, sièges, miroirs, peignes rien ne manque sur la liste d?équipements et de matériels d?El-Wissal Coiffure.
Ainsi, «il suffit de nous communiquer la superficie de votre local, son emplacement et on s?occupe du reste», dira Hakim, gérant du stand basé à Alger-Centre.
Deux renseignements de taille puisque si le premier permet une meilleure occupation de l?espace, en proposant le nombre adéquat de chaises, miroirs et autres matériels, le second permet de connaître la nature du quartier dans lequel veut s?implanter le client dans le but de lui proposer des équipements en fonction du niveau social des habitants.
Ainsi pour un quartier huppé, «nous proposons un équipement haut de gamme ; en revanche, pour un magasin situé dans un quartier populaire, nous conseillons à nos clients des équipements moins coûteux afin qu?ils ne se ruinent pas», dira Hakim.
Ce jeune témoin de l?aventure El-Wissal Coiffure assure que ce genre de commerce n?en est qu?à ses débuts.
«Les coiffeurs sont, pour la plupart, réticents à apporter des nouveautés dans leurs locaux», dira-t-il. «Cependant, ils n?ont pas le choix vu que le client est de plus en plus exigeant, ce qui leur impose d?améliorer leur commerce», ajoutera-t-il. En effet, les locaux modernes et bien décorés attirent plus de clients puisque cela dénote le sérieux et le professionnalisme du coiffeur.
Ce qui augure d?une expansion des commerces de fournisseurs d?équipements pour salons de coiffure. Pour l?heure, seules les grandes villes du pays sont touchées par ce phénomène, mais les petites villes ne sont pas à la traîne.
A cet effet, Hakim nous cite l?exemple de «coiffeurs installés dans d?autres villes qui demandent à leurs connaissances de passage devant notre local de leur apporter des prospectus pour avoir une idée sur les articles proposés».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.