Eliminations en cascade des Algériens    Slimani donne raison au Sporting    Lorsque la guerre contre la Syrie rattrape Tel Aviv    Tripoli aux mains des islamistes    La guerre d'Algérie au cœur d'un film à Venise    CONTRIBUTION: Houari Boumediene :histoire et légende    Une réfugiée nigérienne accouche en pleine rue à Batna    Chih : « La porte est ouverte à d'autres joueuses »    Multiples activités    AEROPORT D'ALGER : Incident sans gravité entre deux avions d'Air Algérie    ES Sétif - USM Bel-Abbès, le 6 septembre    11 joueurs ont rejoint Sidi-Moussa hier après-midi    Sous peine de nouvelles sanctions économiques    Au moment où les largages d'aides occidentales s'intensifient    BRÈVES de l'Ouest    Un sexagénaire retrouvé mort dans une mosquée    Médéa    Ouverture mardi de la session d'automne des deux chambres du Parlement    Air Algérie: incident sans gravité entre deux avions à l'aéroport d'Alger    Tunisie: Une patrouille sécuritaire attaquée par des terroristes à Kasserine    Vols de câbles téléphoniques à Relizane : plus de 7 millions de DA de pertes    M. Sellal représentera le président de la République mardi au Conseil de paix et de sécurité de l'UA    Selon l'Office national des statistiques    L'Algérie participera à une vingtaine de manifestations économiques et commerciales à l'étranger en 2015 (CACI)    La suppression de l'article 87 bis objet d'interprétations multiples    Le Fonds de régulation des recettes (FRR) n'a pas été alimenté durant les 4 premiers mois de 2014    Algérie:Les études techniques sur le transfert des eaux du Sud vers les Hauts plateaux achevées avant fin 2014    Israël s'approprie des terres palestiniennes en Cisjordanie    Regroupant rébellion et gouvernement : Reprise du dialogue inter-malien à Alger    18 bus pour le transport scolaire    Quelle fin pour Belkhadem...    L’ENTRAÎNEUR ROUMAIN DES UKRAINIENS LE VEUT À TOUT PRIX    LES CORSES RÉSISTENT À BORDEAUX    JUDO : MONDIAUX-2014    LE COUP DE BILL’ART DU SOIR    Bientôt les billets pour l'Eden?    Un one-man-show "électrique"    Pierce Brosnan reprend ses armes d'espion    AÏN-TÉMOUCHENT    TIPASA    LE PREMIER CAS DE FIÈVRE APHTEUSE SIGNALÉ À L’OUEST    Ban appelle à renforcer la lutte contre ce crime    Les hésitations pour un référendum    Un fratricide arrêté    Khoubz eddar    Clôture dans une ambiance conviviale    Mobilis lance le Pack duo LG    Pour l'amélioration de la gestion de l'établissement éducatif : La nouvelle feuille de route de Benghebrit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

«La rose de Blida» de Yasmina Khadra
Amours d?adolescent
Publié dans Info Soir le 28 - 04 - 2006

Evocation n Le dernier livre de Yasmina Khadra, paru aux éditions Après la Lune (France), est une écriture de l?instantané.
Ce texte s?appuie sur l?évocation d?images et notamment d?impressions, car tout est construit d?un simple coup de c?ur ; et même si le texte est court, il est néanmoins dense et approprié.
C?est dans un style simple et juste que l?écrivain nous entraîne dans son passé, lointain et intime. Il nous raconte sa prime jeunesse, seulement un épisode de son adolescence.
Dans ce livre, Yasmina Khadra nous raconte ses premières amours : des amours d?enfant, spontanées et même naïves qu?il avait ressenties lorsqu?il était à l?école des cadets, un établissement militaire de Koléa.
Tout commence lorsque son regard s?accroche à une femme qui «devait avoir la trentaine mais en paraissait beaucoup moins, avec ses traits juvéniles et sa silhouette frêle, et ce regard lointain qui semblait puiser son éclat au fin fond de l?horizon». Ainsi, l?adolescent qui peine à apprivoiser ses sentiments, s?émerveille ingénument devant une créature jamais vue, une apparition féerique qui l?éblouit. «Je ne me souviens pas d?avoir vu créature plus fascinante avant (?) Elle était belle comme un rêve impossible, presque irréelle dans son tailleur blanc, les mains croisées sur la poitrine et le regard insaisissable», écrit-il. Depuis, l?image de cette créature qu?il n?a vue qu?une seule fois, que son regard n?a rencontrée qu?un court moment, l?obsède, l?habite et hante ses pensées. Il fait tout pour la retrouver, la revoir, jusqu?à aller à Blida, là où elle habite? Il en est tombé amoureux et il continue à l?aimer jusqu?au jour où il prend conscience de son «égarement» sentimental, «d?une fabulation de galopin en mal de tendresse» et se demande «comment une femme à peine entrevue était-elle devenue, dans mon esprit, plus intense qu?une obsession, aussi vaste que l?horizon».
Aujourd?hui, près de quarante années après l?avoir vue pour l?unique fois, Yasmina Khadra s?interroge : «Tandis que je [vais] à la rencontre de mon lectorat, alors que je découvre de nouveaux visages dans les salles qui m?accueillent, je me surprends à chercher celui de Hawa. Malgré les décennies qui séparent notre première et unique rencontre ? notre première éclipse ?, je suis absolument certain de le reconnaître du premier coup. Qu?est-elle devenue ? Où est-elle ? Est-elle encore de ce monde, dans ce pays, ou bien a-t-il mis le cap sur d?autres contrées ? Je l?ignore (?)
Parfois, à la fin d?une séance de signature ou bien après un entretien avec mon public, à Toulouse, à Lamballe ou ailleurs, en entendant une lectrice retardataire se dépêcher pour me rattraper, son bouquin à dédicacer contre sa poitrine, je m?arrête et me retourne. L?espace d?une fraction de seconde, aussi absurde que cela puisse paraître, mon c?ur frémit plus fort que d?habitude, et je m?entends me demander? et si c?était elle ?»
Malgré les années passées, l?écrivain, ce jeune adolescent qu?il fut, semble ne pas vouloir se faire à l?idée que cela relève de l?histoire ancienne. «Pour rien au monde je ne souhaiterais tourner une page que je n?avais pas eu le temps d?écrire et dont la blancheur symbolise la virginité de mes plus violents désirs.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.