Les importations en perpétuelle hausse    France : L'économie plus robuste que prévu, mais l'humilité reste de mise    Matériaux pour l'énergétique et Génie de l'environnement : Conférence internationale à Alger    Grande commission mixte algéro-qatarie : Plusieurs accords signés hier à Doha    Les mises en garde des députés    Une brèche dans le front    Messahel souligne le rôle de l'Algérie    Iran-Etats-Unis : Peut-être une nouvelle situation géopolitique    Tunisie : Les Tunisiens aux urnes pour leur première présidentielle libre    La guerre par indigènes interposés    5 gigawatts de capacité nucléaire actuellement hors service    Les élections boycottées par l'opposition chiite    Equipe nationale : Un amical face à la Tunisie avant la CAN 2015 ?    CAN 2017 Tahmi : "De grandes chances de l'organiser"    La crise s'installe durablement au MC Alger    Lacroatie en vedette avec Masa Dance Company !    Une soprano qui "soigne l'âme"    Grâce et beauté de corps en liberté    Le ministère décidé à aider les patrons de pêche    Faits et chiffres    Médéa : 23 cas d'asphyxie au monoxyde de carbone depuis le début de l'année    Une centaine d'affaires liées au terrorisme inscrites    Selon Le Professeur Kamel Bouzid : Le nombre de cancéreux est appelé à augmenter    La réalisation du Centre culturel islamique de Ouargla en bonne voie    A boire et à manger    El Oued, une scène pour la musique et la chanson du Souf    Plus de 600 000 comprimés psychotropes saisis en 10 mois    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Qatar    Adapter le système de sécurité sociale aux nouvelles donnes    Un coup de jeune pour la nouvelle citadine made in France    Les tarifs du péage sur l'autoroute Est-Ouest toujours à l'étude    Examen le 2 décembre d'une affaire de massacres collectifs    Les chances d'un accord réduites    Le Doyen touche le fond    Al-Sissi appelle les Européens à "la lutte commune contre le terrorisme"    Et que vive l'Afrique !    Secousse tellurique de 2,6 degrés à Mostaganem (CRAAG)    DOTER MOSTAGANEM D'UN CENTRE ANTICANCEREUX : Ces cancéreux qui meurent en silence à Mostaganem !    Ligue 1 Mobilis (11e journée): le MO Bejaia reprend les commandes    Ligue 1 (U-21) : l'USM Alger tombe face au MC Alger après 9 matchs d'invincibilité    Espagne: Messi buteur record en Liga, Ronaldo éclipsé    La Tunisie votent pour une présidentielle historique    en bref    Les Algériens à la découverte de cultures venues d'ailleurs    Amar Saâdani charge l'opposition    Le dossier de l'Algérie a de «grandes chances» d'être accepté    La scission au sein du RND consommée à Tizi Ouzou    Islamisme incontournable ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

«La rose de Blida» de Yasmina Khadra
Amours d?adolescent
Publié dans Info Soir le 28 - 04 - 2006

Evocation n Le dernier livre de Yasmina Khadra, paru aux éditions Après la Lune (France), est une écriture de l?instantané.
Ce texte s?appuie sur l?évocation d?images et notamment d?impressions, car tout est construit d?un simple coup de c?ur ; et même si le texte est court, il est néanmoins dense et approprié.
C?est dans un style simple et juste que l?écrivain nous entraîne dans son passé, lointain et intime. Il nous raconte sa prime jeunesse, seulement un épisode de son adolescence.
Dans ce livre, Yasmina Khadra nous raconte ses premières amours : des amours d?enfant, spontanées et même naïves qu?il avait ressenties lorsqu?il était à l?école des cadets, un établissement militaire de Koléa.
Tout commence lorsque son regard s?accroche à une femme qui «devait avoir la trentaine mais en paraissait beaucoup moins, avec ses traits juvéniles et sa silhouette frêle, et ce regard lointain qui semblait puiser son éclat au fin fond de l?horizon». Ainsi, l?adolescent qui peine à apprivoiser ses sentiments, s?émerveille ingénument devant une créature jamais vue, une apparition féerique qui l?éblouit. «Je ne me souviens pas d?avoir vu créature plus fascinante avant (?) Elle était belle comme un rêve impossible, presque irréelle dans son tailleur blanc, les mains croisées sur la poitrine et le regard insaisissable», écrit-il. Depuis, l?image de cette créature qu?il n?a vue qu?une seule fois, que son regard n?a rencontrée qu?un court moment, l?obsède, l?habite et hante ses pensées. Il fait tout pour la retrouver, la revoir, jusqu?à aller à Blida, là où elle habite? Il en est tombé amoureux et il continue à l?aimer jusqu?au jour où il prend conscience de son «égarement» sentimental, «d?une fabulation de galopin en mal de tendresse» et se demande «comment une femme à peine entrevue était-elle devenue, dans mon esprit, plus intense qu?une obsession, aussi vaste que l?horizon».
Aujourd?hui, près de quarante années après l?avoir vue pour l?unique fois, Yasmina Khadra s?interroge : «Tandis que je [vais] à la rencontre de mon lectorat, alors que je découvre de nouveaux visages dans les salles qui m?accueillent, je me surprends à chercher celui de Hawa. Malgré les décennies qui séparent notre première et unique rencontre ? notre première éclipse ?, je suis absolument certain de le reconnaître du premier coup. Qu?est-elle devenue ? Où est-elle ? Est-elle encore de ce monde, dans ce pays, ou bien a-t-il mis le cap sur d?autres contrées ? Je l?ignore (?)
Parfois, à la fin d?une séance de signature ou bien après un entretien avec mon public, à Toulouse, à Lamballe ou ailleurs, en entendant une lectrice retardataire se dépêcher pour me rattraper, son bouquin à dédicacer contre sa poitrine, je m?arrête et me retourne. L?espace d?une fraction de seconde, aussi absurde que cela puisse paraître, mon c?ur frémit plus fort que d?habitude, et je m?entends me demander? et si c?était elle ?»
Malgré les années passées, l?écrivain, ce jeune adolescent qu?il fut, semble ne pas vouloir se faire à l?idée que cela relève de l?histoire ancienne. «Pour rien au monde je ne souhaiterais tourner une page que je n?avais pas eu le temps d?écrire et dont la blancheur symbolise la virginité de mes plus violents désirs.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.