Raqa et Fallouja assiégées    L'ONU discute avec le Népal pour protéger sa mission    Cinq soldats tués et quatre blessés dans l'explosion d'une mine    Boudebouda s'ajoute à la liste des joueurs forfaits    Deux narcotrafiquants arrêtés et 19 quintaux de kif traité saisis à Ghardaïa    Alger-Djelfa : train Enfin la ligne électrifiée ?    France / Fronde sociale Hollande : «Je tiendrai bon»    Accidents de la route : Week-end sanglant !    Selon les prévisions météo : L'été sera supportable    Le Mouloudia tenu en échec par l'Entente    Les Nahdistes auraient pu...    Rebrab déjoue les manœuvres de ses détracteurs    Réserves maintenues à l'égard des articles contraires à la charia    "Faire face à la crise économique n'est pas l'apanage du gouvernement"    BRÈVES du Centre    Un policier tue accidentellement une fillette    ... culture en bref...    Participation de Allouache avec "Les terrasses"    Sortie de la 15e promotion d'ingénieurs officiers de l'Enpei    Rien sur le fond ne divise le clan    Foire internationale d'Alger: Les hommes d'affaires africains courtisés    Obama appelle à un monde sans ADM    L'Algérie prête à coopérer    Mohammed VI traîne les pieds    "Une cause commune pour l'Algérie et la France"    Nouvelle base régionale à Annaba    Khemis Miliana    Mémento    Cérémonie des Oscars Maracana 2016    Ligue 1 - saison 2015/2016 : L'Entente à la 5e place    Slimani roi des buteurs africains en 2015-2016    Sobhane Bouchentouf (président du GCM): « Nous avons surmonté beaucoup d'obstacles »    Air Algérie acquiert un B 737-700 C    Aadl 1: la dernière ligne droite    Coopération algéro-saoudienne : Le domaine de l'énergie et le marché pétrolier en examen    Aymen Jerbi : "Les réseaux sociaux, un coffre-fort de la vie privée et une menace potentielle"    Sellal reçoit un Conseiller d'Etat chinois    Constantine - Déchets ménagers: Les bacs de tri sélectif retirés    Ghardaïa : une bande de trafic de stupéfiants démantelée    Voyage culinaire    L'Armée exhibe sa force de frappe    EnquÃate-Témoignages    ACTUCULT    Théâtre : «Ana Djazairi» en tournée durant le mois sacré    Son dernier album édité en 2017 à titre posthume    Vendue pour près de 2 millions de livres    Histoires étranges / Les meurtres de Ratcliff Highway : Un autre Jack l'Eventreur 2e partie    News People : Adele décroche le jackpot    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«La rose de Blida» de Yasmina Khadra
Amours d?adolescent
Publié dans Info Soir le 28 - 04 - 2006

Evocation n Le dernier livre de Yasmina Khadra, paru aux éditions Après la Lune (France), est une écriture de l?instantané.
Ce texte s?appuie sur l?évocation d?images et notamment d?impressions, car tout est construit d?un simple coup de c?ur ; et même si le texte est court, il est néanmoins dense et approprié.
C?est dans un style simple et juste que l?écrivain nous entraîne dans son passé, lointain et intime. Il nous raconte sa prime jeunesse, seulement un épisode de son adolescence.
Dans ce livre, Yasmina Khadra nous raconte ses premières amours : des amours d?enfant, spontanées et même naïves qu?il avait ressenties lorsqu?il était à l?école des cadets, un établissement militaire de Koléa.
Tout commence lorsque son regard s?accroche à une femme qui «devait avoir la trentaine mais en paraissait beaucoup moins, avec ses traits juvéniles et sa silhouette frêle, et ce regard lointain qui semblait puiser son éclat au fin fond de l?horizon». Ainsi, l?adolescent qui peine à apprivoiser ses sentiments, s?émerveille ingénument devant une créature jamais vue, une apparition féerique qui l?éblouit. «Je ne me souviens pas d?avoir vu créature plus fascinante avant (?) Elle était belle comme un rêve impossible, presque irréelle dans son tailleur blanc, les mains croisées sur la poitrine et le regard insaisissable», écrit-il. Depuis, l?image de cette créature qu?il n?a vue qu?une seule fois, que son regard n?a rencontrée qu?un court moment, l?obsède, l?habite et hante ses pensées. Il fait tout pour la retrouver, la revoir, jusqu?à aller à Blida, là où elle habite? Il en est tombé amoureux et il continue à l?aimer jusqu?au jour où il prend conscience de son «égarement» sentimental, «d?une fabulation de galopin en mal de tendresse» et se demande «comment une femme à peine entrevue était-elle devenue, dans mon esprit, plus intense qu?une obsession, aussi vaste que l?horizon».
Aujourd?hui, près de quarante années après l?avoir vue pour l?unique fois, Yasmina Khadra s?interroge : «Tandis que je [vais] à la rencontre de mon lectorat, alors que je découvre de nouveaux visages dans les salles qui m?accueillent, je me surprends à chercher celui de Hawa. Malgré les décennies qui séparent notre première et unique rencontre ? notre première éclipse ?, je suis absolument certain de le reconnaître du premier coup. Qu?est-elle devenue ? Où est-elle ? Est-elle encore de ce monde, dans ce pays, ou bien a-t-il mis le cap sur d?autres contrées ? Je l?ignore (?)
Parfois, à la fin d?une séance de signature ou bien après un entretien avec mon public, à Toulouse, à Lamballe ou ailleurs, en entendant une lectrice retardataire se dépêcher pour me rattraper, son bouquin à dédicacer contre sa poitrine, je m?arrête et me retourne. L?espace d?une fraction de seconde, aussi absurde que cela puisse paraître, mon c?ur frémit plus fort que d?habitude, et je m?entends me demander? et si c?était elle ?»
Malgré les années passées, l?écrivain, ce jeune adolescent qu?il fut, semble ne pas vouloir se faire à l?idée que cela relève de l?histoire ancienne. «Pour rien au monde je ne souhaiterais tourner une page que je n?avais pas eu le temps d?écrire et dont la blancheur symbolise la virginité de mes plus violents désirs.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.