PSG : Serge Aurier écarté du groupe !    Real Madrid : James Rodriguez préfère Zidane à Benitez    Slimani signe un doublé et prend le dessus sur Belkaroui !    Tunisie : Le conseil national du CPR fusionnera avec Harak Tounes Al Irada        Algérie : un nouveau règlement parasismique au 2ème semestre    Irrigation agricole: Près de 200 pompes solaires installées dans le sud en 2015    Dossier libyen: réunion attendue des pays voisins pour examiner les moyens d'un règlement politique    Début du vote pour l'élection présidentielle en Centrafrique    Benkhalfa de Koléa : «Substituer la fiscalité ordinaire à celle pétrolière»    Disparition d'espèces animales et destruction des habitats naturels / Zones humides : écosystème en péril !    Les coups de filet de la police    Santé publique / Vaccins : il y a du nouveau    tragédies D'hier et d'aujourd'hui : Terreur au paradis 13e partie    Le PT opte pour des actions de proximité    "Nous réclamons la décontamination des sites irradiés"    Un terroriste abattu à Boghni    Les chiffres effarants de la Banque mondiale    "La définition des rebelles est extrêmement floue"    Iran - Arabie Saoudite : une rivalité politique ou une confrontation idéologique ?    Le talon d'Achille de la lutte antidrogue    Ouverture à Alger de la semaine culturelle palestinienne    "Il faut tout faire pour sauver la calligraphie !"    "Histoire de l'Algérie et du Maghreb" de Marcel Emerit    Un concert de musique classique au Mama    Suspense : Les fleurs de l'orient 347e partie    Histoires vraies : Assassinat and Co 2e partie    Au coin de la cheminée : Le chien et la fleur sacrée 17e partie    Fellag à l'affiche du 13e Festival des arts burlesques de Saint-Etienne    Maroc-Tourisme : une délégation de journalistes russes visite Agadir    Hadj 2016 : l'Arabie saoudite maintient le même quota de hadjis algériens    CRB : Le temps des regrets et des critiques    Meeting à la salle Harcha : Le RCD appelle à la réouverture des frontières avec le Maroc    Raffinerie de Skikda : Arrêt d'urgence à l'unité 100    Précarité, cohésion sociale, intervention militaire en Libye : Les mises en garde du FFS    Football - Ligue 1 : Le RCR refuse d'abdiquer, l'USMB et l'USMH calent    USM Alger : Une baisse de régime persistante    Collision entre deux camions, un mort et un blessé    R20- Direction de l'Environnement : Le tri sélectif étendu à Sidi El Houari, Ibn Sina et Haï Essabah    Les Crabes pour réussir leurs grands débuts    L'Algérie condamne «vigoureusement» les attaques terroristes à Kidal et Tombouctou    L'USMA et le CRB tenus en échec    Les raisons du dérapage du dinar sur le marché parallèle, coté à 190/193 contre un euro le 11 février 2016    Un machiavélisme historique    Destruction de cinq casemates par l'ANP    Les participants recommandent la consolidation de leur rôle aux plans économique et social    Installation d'un centre d'appui à la technologie et à l'innovation à l'université    Algérie : plaidoyer pour la consolidation du rôle de l'huissier de justice aux plans économique et social    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La légende d?El-Djazia
Publié dans Info Soir le 11 - 11 - 2003

La légende raconte qu?El-Djazia est le nom d?une belle femme au teint bistré et aux cheveux noirs, qui était chef de la tribu des Banou Hilal.
Brave et intelligente, elle a longtemps été l?objet de la convoitise des princes de l?époque, qui souhaitaient conquérir son amour et l?épouser.
Pour arriver à leurs fins, ces chefs de tribus ont dû mener de rudes batailles contre elle, mais El-Djazia en sortait toujours victorieuse, étant une combattante rebelle et farouche.
Ainsi, elle a réussi à gagner l?estime des combattants et à être classée parmi les dix meilleurs leaders.
El-Djazia s?est mariée enfin à son cousin Diab, un guerrier habile, qu?elle a elle-même choisi après avoir testé ses compétences morales.
Dans la ville de Aïn-el-Beïda, on retrouve la statue contemporaine du cheval de Diab, seul témoin de cette histoire.
Plus aucun document portant la mémoire de la commune ne subsiste.
Un cimetière de Banou Hilal a été découvert dans la montagne, loin du centre ville, mais personne n?a pu déterminer si El-Djazia y est enterrée, faute de recherche et de fouilles.
Le récit magique a été oublié. Rares sont ceux qui s?en souviennent, même si les femmes de cette localité continuent à se battre pour ne pas mourir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.