Un seul mot d'ordre : la sécurité des personnes et des biens    Un bulletin pour l'algérie    Une cinquantaine d'observateurs étrangers répartis à travers les wilayas du Sud    Le calife général de la zaouïa tidjania appelle à voter au service du pays    Une densité de plus de 100%, le parc d'abonnés de Mobilis évolue de +17,21%    115 organisations appellent à l'élargissement du mandat de la Minurso    Appel à une révision de la réglementation des changes    Accidents de la route: 54 morts et 727 blessés en une semaine (Gendarmerie nationale)    Contacts «indirects» établis avec les ravisseurs de l'ambassadeur jordanien    Une publication sur l'histoire du patrimoine oranais destinée aux écoliers    Marcello Mastroianni en emblème    Inauguration d'une stèle à l'effigie du journaliste Saïd Mekbel    Guelma commémore le 58e anniversaire de la mort de Souidani Boudjemaâ    Les Canaris clôturent leur stage en beauté    Le panel d'experts onusien souhaite voir l'élection présidentielle se dérouler dans un climat de paix    Kramou éliminé dès les 32es de finale    Nouvelles réserves du MJS    Les moyens humains et matériels nécessaires réunis pour couvrir les élections    Renfort supplémentaire et surveillance aérienne pour l'Algérois    Le président de la mission des observateurs de l'Union africaine est arrivé à Alger    Washington souhaite le renforcement du partenariat stratégique avec l'Algérie    Début de vente des billets du match amical Algérie-Roumanie    Ghoul souligne qu'il s'agit d'une décision irrévocable    L'armée mène une offensive sur Homs    Libye:fin du mouvement de désobéissance civile à Benghazi    Maroc:le marché des actions poursuit sa progression au 1er trimestre 2014 (HCP)    Crise ukrainienne    En bref...    Salon international de l'agroalimentaire    Bordj Badji-Mokhtar    Pièces archéologiques : le trafic prend de l'ampleur    Présidentielle 2014: la CNSEL a tranché 210 recours (Brahmi)    Présidentielle 2014: réunion de coordination des directeurs de campagne des candidats Touati, Rebaïne et Benflis    Quelques réflexions sur les déclarations du Ministre de l'Energie algérien sur la forte consommation intérieure d'hydrocarbures    L'EPTV "dénonce" les accusations du candidat Ali Benflis    Bréves du Centre    Echos    Révolution du Jasmin    Il a levé toute ambiguïté hier lors d'une conférence de presse    Coupe du Roi    Yacine Brahimi    Logement: la pré-affectation participe à la mise en confiance du citoyen (responsable)    Yebda retrouve la compétition    Ouargla : Livraison attendue de quatre marchés couverts avant la fin 2014    Le confort, un bien grand mot    L'urgence de réhabiliter la signalisation routière    Nécessaire révision de la répartition des moyens de transport    La valeur commune et la variable distinctive    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La légende d?El-Djazia
Publié dans Info Soir le 11 - 11 - 2003

La légende raconte qu?El-Djazia est le nom d?une belle femme au teint bistré et aux cheveux noirs, qui était chef de la tribu des Banou Hilal.
Brave et intelligente, elle a longtemps été l?objet de la convoitise des princes de l?époque, qui souhaitaient conquérir son amour et l?épouser.
Pour arriver à leurs fins, ces chefs de tribus ont dû mener de rudes batailles contre elle, mais El-Djazia en sortait toujours victorieuse, étant une combattante rebelle et farouche.
Ainsi, elle a réussi à gagner l?estime des combattants et à être classée parmi les dix meilleurs leaders.
El-Djazia s?est mariée enfin à son cousin Diab, un guerrier habile, qu?elle a elle-même choisi après avoir testé ses compétences morales.
Dans la ville de Aïn-el-Beïda, on retrouve la statue contemporaine du cheval de Diab, seul témoin de cette histoire.
Plus aucun document portant la mémoire de la commune ne subsiste.
Un cimetière de Banou Hilal a été découvert dans la montagne, loin du centre ville, mais personne n?a pu déterminer si El-Djazia y est enterrée, faute de recherche et de fouilles.
Le récit magique a été oublié. Rares sont ceux qui s?en souviennent, même si les femmes de cette localité continuent à se battre pour ne pas mourir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.