Laghouat : arrestation d'un individu en possession d'un fusil et de divers objets militaires    DOUBLE CAGNOTTE EN JEU    Algérie - Grève de l'Education: pas de retard majeur dans le programme pédagogique (ministère)    Algérie - Un terroriste abattu à Tizi-Ouzou (Défense)    Peine capitale pour les auteurs de l'enlèvement et l'assassinat de Mebrek    Algérie - Gaz de schiste : 40 policiers blessés et des bâtiments officiels incendiés à In Salah (Intérieur)    "Diversion" domine "Cinquante nuances de Grey" au box office américain    Lamamra à Genève pour le Conseil des droits de l'homme de l'ONU    Irak: offensive à Tikrit    Egypte: deux morts dans attentat à la bombe à Assouan    In Salah : 40 policiers blessés et incendie du siège de la Daira pendant une manifestation anti-gaz de schiste    APN: examen mardi du projet de code pénal    Anasser Ag Rhissa, expert malien en sécurité: "L'autonomie de l'Azawad réclamée conduirait à une guerre civile"    Algérie- Sécurité sociale: Gel des pénalités de retard pour inciter les employeurs à payer leurs cotisations    BENI-SAF: Une école en quête de moyens    Gendarmerie nationale : Des véhicules banalisés dans 24 wilayas contre les chauffards    Selon le président du Conseil d'affaires algéro-américain : Les Américains intéressés par la filière agricole    L'opposition condamne    Skikda : Le cadavre d'un terroriste découvert    Le tableau noir du réseau euro-méditerranéen des droits de l'homme    Selon le DG du FGCMPI : Près de 5.000 agréments délivrés par le fonds de garantie aux promoteurs    Je regrette rien    Les gladiateurs des temps modernes    La formation professionnelle à l'heure de l'entreprenariat    MCA : Et vogue la galère !    MO Béjaïa : Dans la peau d'un champion    ASO Chlef : Une victoire salutaire    Saïd Laroussi, photographe à l'APS, n'est plus    Entre quiétude et inquiétude    Le Hamas sur la liste des organisations terroristes    Une douzaine d'éboulements rocheux à Béjaïa    Lancement à Oran de "Kawafil el kheir"    Décès de Yasar Kemal    Le quatrième art au féminin !    Impératif et assez indispensable    Victoire diplomatique de l'Algérie    L'opposant russe Boris Nemtsov assassiné près du Kremlin    Financement des entreprises naissantes : Vers la signature d'une convention entre l'ANSEJ et deux banques publiques    Il sera organisé pour la première fois à Alger : Le Salon international du pétrole ouvrira ses portes demain    Qui arrêtera les Crabes ?    FC Barcelone : Suarez sérial passeur    Le gouvernement adopte le nouveau programme d'efficacité énergétique    Des archéologues au chevet du site de la ville romaine de Mina    L'Homme, l'Œuvre et la Révolution    TRAIT D'UNION : Divorce communiste !    Ghoul "vend" cher sa participation    Football    Youcef Belaà ̄li (milieu offensif de l’USM Alger) :    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.