USMH : Un grand chantier attend Iaich    Ligue des champions : Duel Guardiola-Pellegrini à Munich    Métempsycose    FLN : Les dissidents préfèrent voir venir    Santé : Hanoune veut le retrait du projet de loi    Violence dans les stades : La Sûreté s'implique    Un avant-projet soumis au Parlement : La santé revue et corrigée    Découverte macabre à Arzew    «L'économie ne va pas s'effondrer avec l'adhésion de l'Algérie à l'OMC    Brahimi et Slimani à l'assaut de l'Europe !    Une palette d'émotions et de compositeurs avec l'Italie, la France et    Ce sont les générations de la période analphabète de l'indépendance q    De nouvelles frontières    Le brouillage médiatique en action    Obama ne prévoit pas de rencontrer Poutine ou Rohani    Ban Ki-moon salue le début de son action militaire    L'Algérie va-t-elle postuler?    Hadhra Rjel Tounès enflamme le public    L'enseignement de tamazight piétine    Science-fiction    Les supporters ont marché hier    Bougherra a rejoué, Yebda absent!    Cette Algérie aux deux visages    Les défis qui attendent les hommes en bleu    Le projet en stand-by    Débrayage à la poste principale    Les producteurs de café dans le collimateur du gouvernement    Le mouton coûtera cher    17 harraga interceptés par les gardes-côtes    Tadjikistan : Lancement de la construction d'une centrale hydroélectrique iranienne    L'Inspecteur Tahar et l'Apprenti à l'honneur    Un nouvel album fin octobre    Tripartite du 18 septembre 2014 - gouvernement- partenaires sociaux : Privilégier une stratégie hors hydrocarbures dans le cadre de la mondialisation    USA : La Fed pourrait changer de signal sur les taux    Maroc : Mobilisation de l'Afrique pour la préservation des ressources halieutiques...    Appel à renforcer le partenariat    Où recevra la JSK ?    Décès de l'ancien entraîneur Smain Khabatou    Des mesures pour améliorer la trésorerie des clubs professionnels    Entretien entre le chef du gouvernement et la directrice générale de l'AFD    Nouvelle peine de prison à vie pour le guide des Frères musulmans    Face à une menace réelle de l'EI : La communauté internationale affiche son soutien à l'Irak    Ouverture du téléphérique Bab El Oued-Bouzaréah : Plus de 2.400 voyageurs transportés par heure    Amélioration des services    Vers la diversification de la production nationale    64 morts et 1.838 blessés en une semaine    Renouvellement des structures du parti du FLN au sein de l'APN    Abrogation du 87-bis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.