Libye:des pays occidentaux condamnent les actes de violences    Algérie:décès d'un blessé des dernières échauffourées de Berriane    Opération «Audi Driving Experience» chez Sovac    Inter-régions Centre-Est : Berhoum et Ruisseau sèment Bir El-Arch    Loi sanitaire : Les craintes des pharmaciens    La Télégestion, l'Environnement et le Développement durable : Des spécialistes, en conclave, à l'Ecole polytechnique d'Oran    Zones frontalières : L'Algérie dénonce les provocations marocaines    Les mesures prises en faveur des policiers    Le PT soutient les policiers    Rencontre ministre - professionnels de la presse aujourd'hui : L'éthique et la déontologie au menu    Béjaïa : Une jeune fille enlevée, libérée par les gendarmes    Un mort et sept blessés dans une collision    EL-TARF - Relogement : les représentants des quartiers s'impliquent    Association «Les Nomades Algériens» : Sortie découverte au fortin de «Santiago», la semaine prochaine    AIN TEMOUCHENT: Journées cinématographiques «Suicide» décroche le 1er prix    EL-BAYADH : Lever de rideau sur «la lecture en fête»    Améliorer le quotidien des citoyens    Les joueurs veulent séduire Gourcuff    "Ce ne sont que des mensonges et des contre-vérités"    Enfin des ministres de l'Intérieur et de la Défense !    Il sera aujourd'hui à In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar : Sellal reprend son bâton de pèlerin    Le début de la purge ?    Solutions politiques avérées : Ne pas faire l'économie de vraies thérapies    François Hollande souhaite une issue rapide des négociations    Accession de l'Algérie à l'OMC : Le 13ème round des négociations en janvier 2015    Résolution des crises par le dialogue    "Pas de sécurité sans développement"    Le mouvement associatif plaide pour un remboursement    Des calendriers et des budgets soumis au plus tard le 10 novembre    Développement du secteur agricole : L'Etat met la main dans la poche    Mandi se blesse, Boudebouz renoue avec la compétition    Equipe nationale L'Algérie a refusé de remplacer le Maroc    Modiano en tête des ventes de romans    Leonardo DiCaprio s'allie à Netflix    EN BREF    Un partenariat de coproduction pour dépasser la simple coopération    L'ANP au four terroriste et au moulin sécuritaire    L'Algérie meilleure attaque et deuxième meilleure défense    EN BREF    La violence dans les écoles... Jusqu'à quand ?    L'Algérie aux Etats-Unis avec dix judokas    Des marques et des nouveautés    Sid Ahmed Ferroukhi défend son plan «Aquapêche 2020»    «Beaucoup d'exemples de réussite, mais des entraves subsistent»    «Nous avons atteint nos objectifs»    Appel pour la préservation du tifinagh    Le groupe Freeklane et d'autres artistes algériens au Festival    Le film Fadhma N'Soumer chaleureusement salué à Tizi Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.