Ghardaïa a les moyens de sortir de la situation actuelle (Wali)    Le plus dur reste à faire pour relever le défi    «Il faut une approche territoriale du développement»    Houda Iman Feraoun se réunit avec les représentants des syndicats    Guerres, misère et dictatures    Drames au large de la Libye et en Autrich    Le pouvoir autorise-t-il Mezrag à revenir dans le jeu politique ?    Championnats du monde d'athlétisme : L'énorme défi de Makhloufi    AS Monaco : Abdennour file à Valence pour 25 ME    Mahrez n'a joué qu'une seule mi-temps face Bournemouth    Suite aux inondations de Constantine : Mécontent, Bedoui menace les responsables    Mostaganem : 23 noyés cet été    Accidents de la route : 32 morts en 2 jours    En bref...    Un terroriste abattu par l'ANP à Sidi Bel Abbès    OM: Zaza ne viendra pas !    Tunisie : La commercialisation des services de la 4G débutera avant fin 2015 (Fehri)    Algérie-Mali : des relations historiques tournées vers un avenir prometteur    Deux journalistes français mis en examen pour avoir fait chanter le roi du Maroc    Algérie : l'ANP élimine un terroriste et récupère des munitions à Sidi Bel Abbes (MDN)    La conférence du 15 septembre sera consacrée à la situation économique (Sellal)    Mila : 5 morts et 1 blessé dans un accident de la circulation à Sidi Khelifa    M. Sellal appelle à réunir les conditions de réussite pour la rentrée sociale    Ouverture à Alger des travaux de la réunion Gouvernement-Walis    JMP-2015/lutte : Bilel Hadri offre à l'Algérie la première médaille d'or    Sellal: Des mesures d'ajustement pour rationaliser la dépense publique    Le Maroc et l'Egypte, pays les plus attractifs pour les investissements directs étrangers en Afrique du Nord    La tempête Erika se dirige vers Cuba    ES Sétif : En dépit de la mauvaise passe    Bastia    Un théâtre et un bilan    Faibles capacités    Le défi de l’amour d’Ahmed Lagraâ    ACTUCULT    Un policier tué dans une explosion à Bahreïn    Tunisie: l'annulation de l'accord Nessma TV-Education nationale ravit des associations    Le nouvel émissaire américain pour la Syrie reçu à Moscou    Crise migratoire: Le cynisme de l'Europe    Chlef : Renforcer les capacités d'accueil des touristes    LA LEGITIMITE N'EST PAS RECETTE    Squat des trottoirs: 107 mises en demeure à des commerçants récidivistes    La TV donneuse de leçon    Tlemcen : Une méga-exposition sur le marché de l'art au CAREX    Algérie-Corée du Sud : Perspectives de coopération bilatérale dans plusieurs secteurs    Un terroriste se rend aux forces de l'ANP à Jijel    Rétablissement graduel des services de téléphonie et d'internet    Création prochaine d'un "observatoire national des musées"    La fulgurante Egypte de Tobie Nathan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.