Jeux Paralympique 2016 - Algérie: la première vague d'athlètes algériens quitte Alger pour Rio    Diamond League/meeting de Saint-Denis (400 m haies): Abdelmalik Lahoulou termine à la 6e place    Accident de Boulekroud à Skikda: le bilan s'alourdit à 9 morts et 19 blessés(bilan définitif)    Un remède pour la tension... budgétaire    La facture en hausse de 10%    L'Etat compte ses sous    200 femmes attendues à l'université d'été    Visite de travail du ministère des Ressources en eau    Le Polisario s'en remet à Ban Ki-moon    Deux soldats tués dans l'Est    Début le 1er septembre    Les Etats-Unis et la Russie n'ont pas encore trouvé d'accord sur le pays    Le régime syrien reprend Daraya    Tirs de roquettes contre l'aéroport de Diyarbakir    Amar le "communicator"    Saâdani revient cette semaine    La 2e place pour Makhloufi sur le 800m    Brahmia va-t-il tout dévoiler?    Le ministre Ould Ali rassure Bourrada et Hadj-Laâzib    Profond malaise chez les islamistes    Deux morts et cinq blessés dans deux accidents de la route    Installation du nouveau commandant du groupement de Blida    De nouvelles structures pour la Protection civile    Trois personnes arrêtées et 8 bombes détruites    Ouverture de plusieurs points de vente de moutons de l'Aïd    Un homme meurt dans un accident    Une soixantaine d'artistes à Skikda    Accueil de l'expo le «Souk traditionnel»    Le théâtre de Khemissa abritera la 15e édition    Quand Van Damme, Lemoine et Khoury échouent à ouvrir une salle à Alger    La réalisation du film sur l'imam Ben Badis relancée    L'album du retour aux sources    Amnesty international exige sa libération immédiate    Les favoris en forme    «La mauvaise gestion est la cause de la pénurie d'eau»    Messahel remet à Nairobi un message du président Bouteflika au président kényan...    MINISTRE DE L'HABITAT : Le programme AADL1 sera livré en février 2017    RELIZANE : La route fait 2 morts et un blessé    Sur les sentiers de la Kabylie profonde    Marseille accueillera Manifesta en 2020    Elections: Sondages et enquêtes sur les intentions de votes interdits au Maroc    Omnisports / Athlétisme - Diamant League Paris : Makhloufi 2e au 800 m    Les Kurdes se défendent contre les chars turcs    Nous adhérons à la constitution d'un conseil législatif issu du peuple    Rajevac : "Ce match face au Lesotho est très important pour moi"    Festival national du théâtre amateur : Tizi Ouzou et Adrar entrent en lice    Les importations de véhicules baissent de 68%    Syrie : Moscou et Washington ne parviennent pas un accord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.