Algérie : un terroriste abattu par les forces de l'ANP à Bordj Bou Arreridj (communiqué)    Le chef de la Mission de l'Onu au Mali optimiste quant au succès du Processus d'Alger    Tunisie : création d'une structure de consultation et de coordination    DIGOUTAGE    EnquÃate-Témoignages    Lettre de province    Ligue des champions d’Europe    USM Alger-MC Alger, cet aprÚs-midi (17h)    Derby Kabyle et derby algérois au menu de la 26e journée    Croustade en pommes d’or    Moelleux aux poires    Théâtre    ACTUCULT    Vacants ou occupés par des non bénéficiaires : 125.000 logements sociaux posent problème    Le calice empoisonné de la croissance en Europe    FLN : Saâdani s'en prend à Belkhadem    Ligue 2 : L'USM Blida retrouve l'élite, l'AB Merouna vers le purgatoire    Affaire du match CSC-NAHD : L'arbitre assistant Rezgane radié à vie    Crise de carburant : Les perturbations dues à des problèmes d'acheminement et de stockage    Migration : L'Europe veut une opération militaire en Libye    Des soins pour le cheptel    MOSTAGANEM: 309 nouveaux postes d'enseignants à pourvoir    Falsification de documents administratifs : Un réseau démantelé à Oran    Immigration, entre drames et hypocrisie    Le chemin de Damas des autorités françaises    TLEMCEN: Il y a cent ans, la grande «Hidjra»    «Des journées du rire» en perspective    A quoi servent nos bibliothèques ?    Affaire de l'autoroute est-ouest : Le procès reprendra demain    FCE : Partenariat entre les entreprises algériennes et étrangères en point de mire    Yémen Pas de répit dans les raids, vers un nouveau médiateur de l'ONU    Pourquoi la continuité de la violence ?    Tunisie : Un animateur vedette jugé pour escroquerie reste en détention    Métro d'Alger : La ligne Hai El Bard-El Harrach livrée en juin prochain    Crimes perpétrés par la France en Algérie : Il y aura sans doute une reconnaissance française    Caravane « Coupe d'Algérie 2015 »    Mise en service d'un site Intranet    Arrestation de 19 femmes impliquées !    Saisie de 13,8 kg de kif    Lieu de la vente des billets pour le MOB fixé    "L'harmonie entre le technique, le tactique et le mental est primordiale"    Fuite des capitaux et migrants périssant en mer    Belaiz veut préserver leur niveau de vie    Obama présente ses excuses    « On veut une transition démocratique pacifique »    Signature d'un accord entre l'Ecole de conservation du patrimoine et l'université Paris 8    Vers la protection des ksours de M'doukal    Mali: l'ONU a l'"espoir" que les rebelles signent l'accord de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.