DIGOUTAGE    Du nouveau pour les gardes communaux    Le Soir de l’Ouest    Crise malienne    Conférence de GenÚve sur le Yémen (28 Mai)    L’USM Alger dans le gouffre    Approché par la direction des rouge et noir    Madeleines aux pommes et pépites de chocolat    ACTUCULT    Les marcheurs de Samia Chala projeté à la CinémathÚque    Le coup de bill’art du Soir    Algérie:Sonatrach doit s'investir davantage dans l'exploration et la production des hydrocarbures (Sellal)    Le paradoxe du football algérien : Le MCA et la JSK fêtent leur maintien, l'USMA joue gros    FLN : Les opposants à Saadani dans la rue    MOSTAGANEM: Saisie de plus de 25.000 bouteilles de boissons alcoolisées    Ils exigent leur relogement, suite à l'incendie qui a ravagé le site : Des habitants du bidonville « la Cumo » protestent devant la daïra d'Es Senia    Escroquerie et arnaque : Deux malfaiteurs sous les verrous    UNE CARESSE POUR LA FOURMILIERE    ASM Oran-En butte à une crise financière aiguë : Le club en grand danger    Association sportive Dar El-Beida : 4e édition du challenge « Pouss' Cup de football U-11 » lundi prochain    Succès du Festival de la culture algéro-turque    Bouderbala…, des frontières au ciel    Le bon titre    Brésil : Le pays est "sur la bonne voie", selon la directrice du FMI    Prix du pétrole : Le brut en hausse en Asie    Enseignement supérieur : Bouteflika a mis en exergue son développement    Un chef de gouvernement comme futur président ?    Zone euro : La croissance de l'activité privée ralentit en mai    Algérie-Lesotho : Le roi Letsie III en Algérie à partir d'aujourd'hui    Le football ? Quand on aime, on ne compte pas... les autres    Selon le communiqué du MAE : Lamamra dès demain au Koweït    Tunisie : Un militaire tué après avoir attaqué des camarades    Le roi saoudien veut des sanctions    Des fosses communes et des camps découverts    Les opérations d'aide à domicile intensifiées    Maltraitance des enfants en Algérie    Budget supplémentaire pour les structures scolaires    Le Kwid, un petit aux allures de crossover    USMA, NAHD, RCA, ASO, MCEE... le suspense    Djezzy félicite les aigles noirs pour leur 7e titre de champion d'Algérie    5.000 logements à Sidi-Abdallah, Alger    Signature d'un protocole de coopération entre l'Algérie et la France    Les nouveaux patrons du changement    Le quatrième art en fête    Le verdict connu le 8 juin prochain    UNIVERSITE DE MOSTAGANEM : Le premier colloque international sur ‘'l'information religieuse''    Algérie::création de 10 circonscriptions administratives dans des wilayas du Sud    Bouteflika préside un Conseil des ministres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.