France / Maroc : Rétablissement de la coopération judiciaire    Annonce de l'exécution d'un otage japonais par l'EI : Tokyo condamne avec la plus grande fermeté    Quart de finale de la CAN 2015 : Arbitrage injuste pour la Tunisie    Marché de L'automobile : Baisse des importations en 2014    Après l'adoption de la loi en question : Organisation prochaine d'une conférence internationale sur le financement du terrorisme    Deux équipes algériennes récompensées a Arab Mobile App Challenge à Dubaï : Ooredoo toujours aux côtés des jeunes    Lutte contre la contrebande : Treize contrebandiers nigériens arrêtés à In Guezam    Préservation des zones humides : Vers l'élaboration d'une stratégie nationale multisectorielle    Habitat précaire à Alger :Relogement d'au moins 1.200 familles lors de la 17e opération de recasement    Musiques et chants mystiques avec Mother    Deux prix théâtraux baptisés des noms de Rouiched et Fatiha Berber    Soudan du Sud : le temps des pourparlers stériles    Ne plus voir voler d'autres Khalifa !    L'arbitrage africain entre dans l'histoire... anecdotique    Des atouts et une mise    «Lever tous les obstacles à la croissance»    Encore une ouverture désavantageuse    Le coup de sifflet qui met fin aux rêves tunisiens    Messeigneurs Christian et Vahid    Avec Mehri, on a rêvé de Maghreb et de démocratie    Le CNAPESTE appelle à une grève illimitée à partir du 16 février    Entend-on l'effondrement du vieux bâti ?    « CHAWAR I3 », une exposition collective à Alger    Echec à Minsk, guerre au front    Hommage    Le MOB et l'ESS calent !    Sétif : bilan de la sûreté de wilaya de l'année 2014    Action culturelle commune    "Il y a des ministres prédateurs et compradores"    Le président du Bénin en visite d'Etat en Algérie à partir de lundi    Exécution d'un otage japonais : les précédentes exécutions par l'EI    Ban Ki-moon en faveur d'une force africaine contre Boko Haram    La justice déclare "terroriste" la branche armée du Hamas    CAN-2015 (1/4 de finale) Tunisie-Guinée équatoriale (1-2): Malabo fête l'exploit historique du "Nzalang nacional"    Constantine : 6 personnes sauvées de la mort par asphyxie au monoxyde de carbone    Plaidoyer pour la création d'une inspection chargée du suivi pédagogique    La situation en Libye perturbe les échanges commerciaux entre Tunis et Tripoli    La nouvelle orientation des pouvoirs publics pourrait favoriser l'investissement en Algérie (Reuters)    L'ONU salue les efforts consentis pour la consécration du droit à l'éducation en Algérie    Le coup de bill’art du Soir    Ils sont neuf joueurs rescapés de la CAN-2010    Selon les responsables du PAM et d’ECHO    OUVERTURE DE L’AVIATION CIVILE AU PRIVE    Education    Préparation de la semaine    CAN 2015 - Quart de finale aujourd'hui à 20h30 : Côte d'Ivoire-Algérie ,Le quitte ou double    Le bilan mitigé de l'APN    La colère gronde toujours à In-Salah    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.