Les auteurs de l'assassinat de K. Mhenna arrêtés    Le transport maritime ouvert au privé    Les dirigeants européens se penchent mardi à Bruxelles sur les conséquences politique du Brexit    Dernière mise en demeure du ministère    Ligue 1 Mobilis: la saignée se poursuit à l'USM Alger    Angleterre : Wenger pour remplacer Roy Hodgson ?    Abdelkader Choual nommé à la tête de la CREG    La communauté internationale doit œuvrer pour garantir le droit à l'autodétermination aux Sahraouis    Unai Emery est le nouveau entraîneur du Paris SG    Escalade de violence au Yémen    HASSI AMEUR (ORAN) : Chute mortelle d'un adolescent dans un puits    Milovan Rajevac conviendra-t-il tactiquement aux Verts ?    Emeutes de Ain Arnet : 25 personnes arrêtées    Algérie-Le ministère de la Communication met en demeure les télévisions offshores non autorisées    L'Ensemble féminin de musique andalouse en concert à Alger    Soirée thématique à Alger dédiée à Meriem Fekkaï et Fadhéla Dziria    Un terroriste et d'un élément de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Naples : la mafia détenait le monopole du marché du pain    Equipe nationale / il promet une équipe à dimension mondiale - Rajevac : «L'Algérie possède de grands joueurs»    Recrutement des enseignants / L'épreuve aura lieu début juillet : 148 689 candidats à l'oral    en bref...    Aït Athmane : «Je tenais à être présent aux JO»    Yémen / Série d'attentats-suicides : Carnage à l'heure du ftour    Vie des clubs / NAHD - la reprise est fixée au 1er juillet : Seddiki veut résilier son contrat    Dix monuments et sites historiques classés biens culturels    Le P/APW d'Alger honore le général-major El Hamel    "Les velléités d'un coup d'Etat existent"    Retrait de la plénière de 4 groupes parlementaires    Le nid de la renaissance de la boqala    Un conseil communal de la jeunesse en projet    L'Onu prend en charge 250.000 victimes de Boko Haram    L'hémicycle sera chaud ce jeudi    Brexit syndical    Retour vers l'enfer    Trois tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation saisies    Saisie de 53 quintaux de kif traité en six mois    Nouvelair lance un nouveau vol entre Tunis et Alger    Mebarakou et Zerdab rejoignent leur nouvelle équipe à Aïn Draham    Hommage à Cheikha Tetma et Maâlma Yamna    Nouveau modèle de croissance économique : Réformes qui conditionnent l'avenir de la nation    Les bureaux de poste ouverts jusqu'à 23 h30    Nouveau P-DG de Sonelgaz : Mustapha Guitouni installé dans ses fonctions    BEA : Saïd Kessasra remplace Mohamed Loukal    Trois terroristes identifiés    Projet de loi relatif au régime éléctorl Bedoui affirme que le seul objectif est la garantie d'une élection intègre    Record battu à l'APN    Aline Moussaoui nous quitte    Percée attendue de Podemos aux législatives    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.