Algérie Télécom et l'ANSEJ lancent mercredi la caravane nationale de la micro-entreprise    Tunisie-Avoirs Confisqués:lancement des appels d'offres pour la cession de 7 sociétés et de 14 autres biens immobiliers    Mauritanie:atelier sur la sécurité nucléaire    Libye:une vidéo montre le fils de Kadhafi, Saadi, torturé dans une prison    AIN TEMOUCHENT : Installation du nouveau SG de la wilaya    Cosider se lance dans de nouveaux métiers    Précis    Ces ennemis de l'Algérie    Mali : un accord de paix à l'épreuve    L'Egypte inaugure la seconde voie du canal de Suez    JS Saoura : Une préparation à la hauteur des ambitions    USMBA : Stage réussi en Tunisie    MO Constantine : La préparation se poursuit avant de rallier Aïn Draham    La «darija» à l'école : Ce qu'en pensent les syndicats    Relizane : Un policier atteint mortellement d'une balle à la tête    Tiaret : Deux morts et sept blessés dans une collision    3ème âge, 4ème mandat, 0 loisir    Musiciens algériens dans l'été tunisien    Tombé dans l'oubli ces derniers temps...: On lui a volé la vedette au théâtre de verdure !    Damas fustige l'hypocrisie et la vantardise de Washington    Le spectre de la baisse des prix du pétrole sous le seuil des 50 doll    «La bonne saison pour retrouver la Ligue 2» pour le MOC    Ghardaïa : Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales installe le nouveau wali    Suite au fiasco du CHU de Constantine : Boudiaf a mis les points sur les " I "    AS Monaco : Jardim satisfait du collectif    Se rapprocher de l'indice de compétitivité    Incapacité à tempérer ou à récupérer    MCA : Hendou : «Je prends les critiques de l'entraîneur du bon côté»    Washington va "accélérer" ses ventes d'armes aux pays du Golfe    Recul de l'activité commerciale au 1er trimestre 2015    Les capacités de stockage « bientôt renforcées »    Un incident technique à l'origine de l'interruption du trafic    "Les TDAH perturbent la scolarité de l'enfant qui en est atteint"    Le botulisme frappe toujours    Pour éviter les désagréments, ce qu'il faut savoir...    La CLTD appelle à une transition négociée    L'ANP salue le soutien du peuple algérien    "Hamdi restera entraîneur en chef au moins jusqu'au mercato d'hiver"    Le rappeur controversé Action Bronson interdit d'entrée    Un programme pour tous les goûts    La passion selon Isabelle Eberhardt (2e partie et fin)    Real : Benitez dit non pour Bale et Benzema    Une maison de l'artisanat et un musée du bijou pour At Yanni    Le nouveau wali de Tiaret prend ses fonctions    "Opération Maillot" au Festival des films du monde de Montréal    Gaïd Salah préside la cérémonie de remise du Prix de l'ANP pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique    Année scolaire 2015-2016: la rentrée est fixée au 6 septembre prochain    Bouira : Un mort et deux blessés dans une fusillade    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le procès en France de l'affaire Khalifa renvoyé au mois de juin
Devant se dérouler du 2 au 20 décembre
Publié dans La Tribune le 25 - 09 - 2013

Le procès de l'affaire Khalifa a été renvoyé hier au mois de juin prochain par le tribunal correctionnel de Nanterre, après qu'une question prioritaire de constitutionalité (QPC) ait été soulevée par la défense. Il s'agit d'une question sur le délai raisonnable de jugement, jugé recevable par le tribunal correctionnel. Cette QPC soulevée par Me Jean-Yves Leborgne, conseil de l'un des prévenus, Raghid El Chammah, avait déjà été posée par Me Leborgne lors d'une audience devant le tribunal de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, début septembre. Dès lors, le tribunal de Nanterre «a décidé de ne pas transmettre de nouveau la même QPC et sursoit à statuer en attendant que la Cour de cassation se prononce». La Haute juridiction a jusqu'au 11 décembre pour rendre sa décision.
Le procès devait initialement se dérouler du 2 au 20 décembre, avec une audience préalable prévue le 25 septembre, il doit désormais se tenir du 2 au 20 juin. Abdelmoumène Khalifa, poursuivi en France pour «banqueroute par dissimulation ou détournement d'actifs», est le principal prévenu de ce procès dans lequel comparaissent dix autres personnes, dont son ex-femme Nadia Amirouchen, des anciens représentants de l'entreprise en France ainsi qu'un constructeur et équipementier aéronautique. Il est à rappeler qu'ils sont poursuivis pour des «malversations» qui auraient accompagné la déconfiture de sociétés du Groupe, les filiales françaises de la compagnie aérienne Khalifa Airways et de Khalifa Rent Car, mise en faillite en juillet 2003. Selon l'instruction, il s'agit notamment de la vente ou de la cession dans des conditions douteuses de plusieurs véhicules de luxe appartenant aux sociétés Khalifa et de la villa «Bagatelle» à Cannes achetée par Khalifa Airways en juillet 2002 pour environ
36 millions d'euros et revendue 16 millions d'euros l'année suivante. Il s'agit également de la ré-immatriculation de trois avions de la compagnie aérienne, d'une valeur d'environ 1,7 million d'euros chacun, au profit d'une autre compagnie qui n'avait aucun rapport avec elle.
Rappelons que Rafik Khelifa s'était réfugié en Grande-Bretagne après l'éclatement du scandale en 2003 avant d'être arrêté et emprisonné en 2007 sur la base d'un mandat d'arrêt européen. Condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité par le tribunal criminel près la Cour de Blida, Abdelmoumène Khalifa attend aujourd'hui la décision de la Hight Cour qui doit se prononcer sur la demande d'extradition formulée par l'Algérie.
Un nouveau procès dans cette affaire, qui devait débuter le 2 avril dernier, à Blida a été reporté à une date ultérieure en raison de l'absence d'accusés.
H. Y./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.