APN: Adoption du projet de loi relatif à la Haute instance indépendante de surveillance des élections    Barça, Bartomeu : " Neymar veut continuer avec nous "    Belgique : Coup dur pour Vertonghen    34 personnes interdits d'accès au stade    Attentat terroriste contre l'aéroport d'Istanbul: Sellal signe le registre de condoléances à l'ambassade de Turquie à Alger    Les patrons s'engagent pour plus de 150 milliards de dinars    Emprunt obligataire : Réunion du comité des placements d'AXA    Banque d'Algérie : Des facilitations pour les exportateurs    Un ressortissant algérien légèrement blessé    L'horreur à l'aéroport Atatürk d'Istanbul    Le nouvel ambassadeur veut dépoussiérer l'image de l'Algérie    Il a été tenu mardi dernier : Un Conseil restreint sur la sécurité et des questions    Le feuilleton de l'été    «L'avenir du pays engagé dans l'inconnu»    Coupe de la Confédération : le rêve est permis pour le MO Béjaia    Eliminatoires CAN-2017/ Algérie : les U17 ont failli imiter les U20, le DTN accuse les clubs    Bordj Bou Arréridj : Un mort dans un accident de circulation    Aïn Témouchent : Des plages polluées fréquentées par les estivants    Les prix, ça brûle !    Commémoration à Annaba    Les gros sabots contre la raison    Cameroun : Dix morts dans un attentat-suicide    Journée mondiale d'El Qods: une marque de solidarité internationale avec la cause palestinienne    Richesses minières : Cet immense potentiel dormant !    Au coin de la cheminée : Martin et Martine 8e partie    Ainsi va la vie : Au gré des chemins 23e partie    Suspense : Un cri dans la nuit 21e partie    HistoireS étranges : Baba Merzoug, histoire d'un canon algérois «captif» depuis 1830 1re partie    Histoires vraies : Le bandit bien-aimé 5e partie    Horaires des prières 25 ramadhan 1437    Mandi s'engage officiellement avec le Betis Séville    Kerbadj : "Le prêt de Ghislain à l'USMA est réglementaire"    Un investissement de 18 milliards de dinars    Une campagne de sensibilisation... dans les mosquées !    Poutine lève les sanctions touristiques contre la Turquie    Une transition difficile à Bruxelles après le Brexit    Les femmes leaders africaines, vecteurs de l'émergence en Afrique    J'ai terriblement peur car mon enfant fréquente une mosquée    La marine italienne récupère l'épave du pire naufrage en Méditerranée    Un coup de couteau, trois vies gâchées    Beaucoup d'accidents sur le chantier de l'autoroute Chiffa-Berrouaghia    Algérie-Le e-paiement opérationnel dès septembre 2016 pour les grandes entreprises    Les robes noires se révoltent    La Ladh exprime ses inquiétudes    Cri des hommes libres pour défendre l'Algérie des libertés    Veillées ramadhanesques très peu animées    Assia    Courrier & courriel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une concurrence qui s'annonce de plus en plus rude
Le grand rendez-vous télévisuel des chaînes satellitaires arabes
Publié dans La Tribune le 12 - 08 - 2010

Comme chaque année à l'approche du Ramadhan, un nouvel intérêt est porté aux programmes de télévision. Depuis quelques semaines déjà, les chaînes satellitaires arabes redoublent d'ingéniosité pour faire la promotion de leur programme télé de ce mois de Ramadhan, avec de longs spots attractifs et attrayants pour attirer de plus en plus de téléspectateurs et de facto de plus en plus de manne publicitaire.Comme à l'accoutumée, la grande série, star incontournable de ce mois sacré, et qui est suivie depuis quatre ans par des millions de téléspectateurs arabes, c'est l'indétrônable «Bab el hara» du réalisateur Bassem Al Molla, dont la cinquième et finale saison scotchera encore tous ses fans devant le petit écran pour suivre le quotidien de ses personnages.Derrière cette série syrienne, de nombreux autres essayeront de percer la masse de la centaine de séries qui seront diffusées à l'instar des très attendues Aya Atgaouez (Je veux me marier) avec Hend Sabri, diffusée sur Assoumariya, Abu Dhabi, Orbit MBC, et Al Haja Zohra wa azwajha al khamsa (Zohra et ses cinq époux) avec Ghada Abderrazek, qui sera diffusée sur NBN, Hekayat, Future TV, Melody Drama, Tunisie 7 et Maroc TV. Les spectatrices algériennes pourront également renouer avec d'autres feuilletons fétiches à l'instar de Rajel waset settat (Un homme et six femmes) avec Achraf Abdel Baki qui sera diffusé sur Al Hayat TV, Abu Dhabi, Assoumariya, New TV, Yemen TV, Maroc TV, Tunisie 7, Doniya et Syria TV et de Hekayat wbenich-ha 2 (Des Histoires vécues) avec Leïla Aloui, qui sera diffusé sur Al Masryia, Dubai TV, Dream, Orbit. L'incontournable actrice égyptienne Youssra sera l'héroïne de Bechamaâ al ahmar (A la cire rouge) diffusé sur Dubai TV. D'autres feuilletons tenteront de créer la différence à l'instar de Kadhiyat Safiya (La cause de Safia) avec May Ezzedine, diffusé sur LBC, New TV, Orbit, Tunisie 7, Maroc TV, Assoumariya, Cléopâtre avec Soulef Fawakherji, qui sera diffusé sur Al Qahira Wa-ennas, Rotana Khalijiya, Nile Drama, Mamlakat al jabal (Le Royaume de la montagne) avec Amrou Saad, qui sera diffusé sur Al Masryia, Abu Dhabi, Panorama Drama et l'émouvant Imraa fi warta (Femme en difficulté) qui sera diffusé sur Abu Dhabi.Loin de posséder les moyens colossaux des chaînes qatarie ou saoudienne, les chaînes satellitaires maghrébines tentent de se démarquer pour gagner de plus en plus d'audimat. Citons, à titre d'exemple, les chaînes
satellitaires tunisiennes qui, selon un site spécialisé, ont connu cette année le plus grand nombre de productions télévisuelles. Ainsi, ce mois de Ramadhan 2010 enregistre un record incontestable en termes de volume de production télévisuelle. Dès lors, Tunis 7 diffusera trois nouvelles productions : la sitcom Garage el krik de Rania M'lika et Dar Lekhlaâ de Hatem Belhadj, ainsi que le feuilleton Casting de Sami El Fehri. Hannibal TV présentera les deuxièmes volets de ses deux programmes à succès de l'année dernière, soit Njoum Ellil 2 et Tunis 2050. Deux sitcoms seront au menu de Nessma TV : Nsibiti Laâziza de Slaheddine Essid et Malla Zhar de Sami Belarbi. Quant à Canal 21, elle diffusera le feuilleton El Mateha de Moez Ben Rhouma.Par ailleurs, afin de promouvoir sa nouvelle grille ramadhanesque, la chaîne privée Nessma TV avait donné, au mois de juillet passé, une conférence de presse gigantesque où la presse écrite maghrébine était au rendez-vous.Placé sous le slogan «Ramadhan esna fordja dayma». Nessma TV a opté pour le divertissement. Au programme, l'incontournabl Bab el hara 5. Il y a aussi les feuilletons d'une production iranienne Youssef, relatant l'histoire et les périples du prophète Youssef, Ayza etgawez qui sera diffusé dans la deuxième quinzaine du mois, à raison de deux épisodes/jour. Quant à «Ness Nessma», elle s'est relookée spécial Ramadhan avec de nouveaux décors, nouvelles rubriques et conception. Autre nouveauté, c'est l'émission «Jek El Marsoul» s'inspirant de l'émission italienne «C'e poste per te». Un postier adresse l'invitation d'une personne à une autre et qui est en quête d'amour, de réconciliation. Nessma investit cette année dans le culinaire avec l'émission «Couzinetna hakka», animée par Maha Chtourou et qui proposera des plats de l'Algérie, de Tunisie et Maroc. Aujourd'hui, les dés sont lancés et seuls les téléspectateurs pourront désigner les gagnants de cette concurrence impitoyable entre les programmes télévisuels des chaînes satellitaires.
S. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.