les chrétiens, cible des djihadistes    Algérie-Tunisie: "Analyse globale, complète et profonde" des relations entre les deux pays    A la recherche d'une gloire perdue    Pourra-t-on sentir le jasmin au square Port Saïd ?    Slimani reprend les entraînements    Metref et Dengoué engagés    Football : Beldjilali (ES Sahel) pas encore qualifié en coupe de la CAF    Sida : des millions de vies sauvées grâce aux antirétroviraux (étude)    La nuit du doute pour l'observation du croissant lunaire du mois de Chaoual fixée au dimanche 27 juillet    Saisie de plus de 135 kg de cannabis durant le premier semestre 2014    Chine: pas de riche capitaliste pour acquérir une lettre de Marx    UN NOUVEAU CODE D'INVESTISSEMENT EN ALGERIE : POURQUOI FAIRE ?    Espagne - Ronaldo prêt à rebondir au Real Madrid après son Mondial raté    DEUX ALGERIENS, DONT UN ENFANT DE 3 ANS, TUES A GAZA    ARZEW : Plus de 700 hectares de forêts dévorés par les flammes    Tunisie:près d'un demi million d'électeurs inscrits (ISIE)    Des offres accessibles à tous    "Il faut mettre fin à l'agression israélienne"    Mort d'un enfant algérien de 3 ans à Rafah    Solidarité avec le peuple palestinien    Le chef du gouvernement rappelé à l'ordre par Ennahda    Tirage au sort du 24e Mondial-2015 «messieurs»    Le calme revient mais...    Les vigiles de la sécurité fêtent leur journée    Insécurité à Tizi-Ouzou    Courrier des lecteurs    DÉBATS D’AVENIR OU DE DÉRIVE ?    Azzedine Chih (entraîneur de l’EN Dames) évoque le groupe de l’Algérie lors de la CAN-2014 :    USM Alger    Le tournage est imminent    "Le Centre national du livre doit être plus efficace"    Assassiné par le Mossad pour son soutien à la cause Palestinienne    Une édition qui a tenu toutes ses promesses    Un livre révélé pour l'avènement d'une religion monothéiste    Cinq Algériens dans le onze Lyonnais    Grave incendie à l'usine Samsung    11 milliards de DA pour la réalisation de cinq tours de contrôle    Recul des exportations d'hydrocarbures    "La responsabilité incombe à Hollande et Valls"    Le volet solidarité a été bien pris en charge par les autorités locales    M'khabez version économique    Bientôt une réforme pour le secondaire    USA : Expansion de l'activité économique dans toutes les régions    Tarifs d'électricité en France : Le nouveau mode de calcul limitera bien la hausse des prix    Evasion fiscale, listes Falciani : Le fisc britannique a récupéré 135 millions de livres    Des partis, mais pas de forces politiques    Le domaine économique est celui où Alger et Paris peuvent faire mieux    Du hawzi et du théâtre à l'affiche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Micro-ordinateur et Internet envahissent les grandes villes à Aïn Defla
Le milieu rural semble encore loin du développement technologique
Publié dans La Tribune le 08 - 10 - 2008


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'utilisation de l'informatique dans la vie quotidienne se développe de plus en plus ces derniers temps, touchant
l'ensemble des domaines et selon les besoins.
Le fonctionnaire s'est habitué déjà à manipuler le micro-ordinateur sur son lieu de travail et à la maison ; la femme au foyer, quant à elle, l'utilise pour choisir une recette pour le dîner ou les gâteaux. Elle l'exploite également pour l'acquisition des connaissances dans différents volets scientifiques.
Les enfants s'attachent chaque jour davantage à ces micro-ordinateurs pour les différents jeux qu'ils offrent, particulièrement en ligne, et arrivent maintenant à les faire démarrer et à les connecter à Internet, une nouvelle technologie qui rapproche les distances et établit les ponts de l'amitié entre les différents peuples du monde entier.
C'est ainsi que cet outil informatique s'est forgé une place dans de nombreux foyers en Algérie ou ailleurs. son coût, qui était assez élevé ces dernières années, a fini par baisser dernièrement pour être accessible à tout citoyen; néanmoins, la qualité du micro-ordinateur, sa puissance, son concepteur et la composante de ces
périphéries ont un impact important sur son prix. Chaque personne peut donc se permettre un micro-ordinateur selon ses moyens financiers. Les formules de facilités offertes ici et là par les vendeurs spécialisés ou par les œuvres sociales relevant des différentes directions et sociétés peuvent les aider à en avoir un.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, de nombreux ménages sont dotés de ces outils informatiques, leur acquisition a doublé ces derniers temps, témoignent des citoyens. Cependant, son utilisation est différente d'une personne à une autre. Selon Ahmed, l'achat de cet instrument est dû au développement rapide de la technologie, puisqu'il permet, à titre d'exemple, d'être à jour en matière d'information. «J'arrive à lire les journaux du monde entier grâce au Net et voir même les chaînes de télévision», a indiqué notre interlocuteur, et ce, avant d'ajouter que ses enfants n'iront pas dorénavant dans les cybercafés pour se brancher aux jeux en ligne qui les attirent. Entre autres, les cybercafés ont cessé de recevoir du monde depuis que les prix des micro-ordinateurs et de l'abonnement à l'ADSL ont baissé. La disponibilité de l'Internet à travers une grande partie du territoire de cette wilaya a encouragé d'autres personnes à se doter de ces moyens d'information, de communication et de savoir.
Dans une autre vision, et depuis un certain temps, il semble que l'acquisition d'un micro-ordinateur équipé d'Internet ne signifie pas un niveau de vie élevé, vu la baisse des prix de la connexion et des ordinateurs.
Selon les statistiques de la wilaya parues en mars 2008, les services concernés ont ouvert 3 852 nouvelles lignes ADSL en 2007 afin d'offrir une capacité globale de 6 540, permettant à une grande partie de la population de se connecter au Net. En plus, durant cette même période, 27 centres ont été réalisés pour faciliter l'accès aux différents services d'Internet. Par ailleurs, la dominance de la ruralité dans cette wilaya a fait que la répartition de l'outil informatique soit un peu limitée par rapport aux zones urbaines où le micro-ordinateur et l'Internet ont déjà envahi les ménages.
En somme, à Aïn Defla, il semble que le micro-ordinateur et l'Internet sont indispensables dans les maisons, et ce, depuis que le développement technologique et la mondialisation ont atteint un certain niveau, lequel impose
à tout individu de prendre des mesures nécessaires pour mieux s'intégrer et se développer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.