Le FCE appelle au renforcement du partenariat entre les entreprises algériennes et françaises    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes dans le nord du Sinaï (Egypte)    Le FNI finalise l'acquisition de 51% du capital de l'opérateur de téléphonie mobile ''OTA'' (Djezzy)    Oran : Une délégation du ministère de l'Intérieur français en visite à la Sûreté de la wilaya    Raouraoua: "Ça se fera si on se qualifie en finale"    L'UA se mobilise contre Boko Haram    L'autre forfaiture de Mohammed VI    La Tunisie attend toujours son gouvernement    Tunisie: Jalloul Ayed candidat à la présidence de la BAD    Les antécédents d'une loi illogique    L'Aadl aura ses directions régionales    Béjaïa aura sa station de dessalement de 100.000 m3/jour    Les Eléphants réussissent souvent aux Verts    Saâdani court-circuite le comité central    Nouvelle série de concertations avec les partis et le pouvoir    Un consensus local se dessine    L'Orchestre symphonique national séduit le public    Entendu à 8 ans au commissariat pour "apologie du terrorisme" en France    Une délégation de sages doit se rendre à Alger    Une explosion de gaz décime une parfumerie    2200 places pour la prochaine session de formation    le président Bouteflika charge Sellal de remettre des lettres à des chefs d'Etat membres de l'APPA    Maroc: Mohammed VI reçoit à Fès les walis et gouverneurs récemment nommés    PARADOXES DE LA PLANETE ENERGIE    Tunisie: Le Tunindex se rapproches des 5 300 points    Afrobasket-2015    Le coup de bill’art du Soir    ACTUCULT    TERRE DES FEMMES DE NASSIRA BELLOULA    Il est l'un des cinq talents ayant brillé lors du premier tour    Le Soir du Centre    Â«Certaines ambassades à Alger sont particuliÚrement actives ces jours-ci»    EnquÃate-Témoignages    Maroc: recueillement et commémoration du 16è anniversaire de la disparition du Roi Hassan II    La réception du stade «Benabdelmalek» pas avant la prochaine saison    Bébé, terro    Sidi El Houari : Deux femmes gravement blessées dans un effondrement    Un homme meurt électrocuté    DREAN: Des équipements retardent le lancement des travaux d'un lycée    Yousfi à propos du gaz de schiste : "Ne vous laissez pas entraîné derrière des fausses rumeurs..."    Les terrasses de Merzak Allouache projeté    "Les manuscrits anciens face aux défis de l'heure"    Comme une lettre à la poste !    Libye : Prochaines négociations envisagées sur place si la sécurité le permet    Démantèlement d'un réseau de soutien aux auteurs du crime    Duel des extrêmes à Béjaïa, deux derbies à l'affiche    Duel fratricide pour le salivant carré d'as    La faillite quand la communication ne sort pas des sphères de la décis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Micro-ordinateur et Internet envahissent les grandes villes à Aïn Defla
Le milieu rural semble encore loin du développement technologique
Publié dans La Tribune le 08 - 10 - 2008


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'utilisation de l'informatique dans la vie quotidienne se développe de plus en plus ces derniers temps, touchant
l'ensemble des domaines et selon les besoins.
Le fonctionnaire s'est habitué déjà à manipuler le micro-ordinateur sur son lieu de travail et à la maison ; la femme au foyer, quant à elle, l'utilise pour choisir une recette pour le dîner ou les gâteaux. Elle l'exploite également pour l'acquisition des connaissances dans différents volets scientifiques.
Les enfants s'attachent chaque jour davantage à ces micro-ordinateurs pour les différents jeux qu'ils offrent, particulièrement en ligne, et arrivent maintenant à les faire démarrer et à les connecter à Internet, une nouvelle technologie qui rapproche les distances et établit les ponts de l'amitié entre les différents peuples du monde entier.
C'est ainsi que cet outil informatique s'est forgé une place dans de nombreux foyers en Algérie ou ailleurs. son coût, qui était assez élevé ces dernières années, a fini par baisser dernièrement pour être accessible à tout citoyen; néanmoins, la qualité du micro-ordinateur, sa puissance, son concepteur et la composante de ces
périphéries ont un impact important sur son prix. Chaque personne peut donc se permettre un micro-ordinateur selon ses moyens financiers. Les formules de facilités offertes ici et là par les vendeurs spécialisés ou par les œuvres sociales relevant des différentes directions et sociétés peuvent les aider à en avoir un.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, de nombreux ménages sont dotés de ces outils informatiques, leur acquisition a doublé ces derniers temps, témoignent des citoyens. Cependant, son utilisation est différente d'une personne à une autre. Selon Ahmed, l'achat de cet instrument est dû au développement rapide de la technologie, puisqu'il permet, à titre d'exemple, d'être à jour en matière d'information. «J'arrive à lire les journaux du monde entier grâce au Net et voir même les chaînes de télévision», a indiqué notre interlocuteur, et ce, avant d'ajouter que ses enfants n'iront pas dorénavant dans les cybercafés pour se brancher aux jeux en ligne qui les attirent. Entre autres, les cybercafés ont cessé de recevoir du monde depuis que les prix des micro-ordinateurs et de l'abonnement à l'ADSL ont baissé. La disponibilité de l'Internet à travers une grande partie du territoire de cette wilaya a encouragé d'autres personnes à se doter de ces moyens d'information, de communication et de savoir.
Dans une autre vision, et depuis un certain temps, il semble que l'acquisition d'un micro-ordinateur équipé d'Internet ne signifie pas un niveau de vie élevé, vu la baisse des prix de la connexion et des ordinateurs.
Selon les statistiques de la wilaya parues en mars 2008, les services concernés ont ouvert 3 852 nouvelles lignes ADSL en 2007 afin d'offrir une capacité globale de 6 540, permettant à une grande partie de la population de se connecter au Net. En plus, durant cette même période, 27 centres ont été réalisés pour faciliter l'accès aux différents services d'Internet. Par ailleurs, la dominance de la ruralité dans cette wilaya a fait que la répartition de l'outil informatique soit un peu limitée par rapport aux zones urbaines où le micro-ordinateur et l'Internet ont déjà envahi les ménages.
En somme, à Aïn Defla, il semble que le micro-ordinateur et l'Internet sont indispensables dans les maisons, et ce, depuis que le développement technologique et la mondialisation ont atteint un certain niveau, lequel impose
à tout individu de prendre des mesures nécessaires pour mieux s'intégrer et se développer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.