FLN : Saâdani s'en prend à Belkhadem    Crise de carburant : Les perturbations dues à des problèmes d'acheminement et de stockage    Vacants ou occupés par des non bénéficiaires : 125.000 logements sociaux posent problème    Le calice empoisonné de la croissance en Europe    Migration : L'Europe veut une opération militaire en Libye    Immigration, entre drames et hypocrisie    Le chemin de Damas des autorités françaises    Ligue des champions - Tirage au sort des demi-finales : Barcelone-Bayern et Juventus-Real Madrid, le choc des titans    Football - Ligue 1 : Erreur interdite à tous les niveaux    Ligue 2 : L'USM Blida retrouve l'élite, l'AB Merouna vers le purgatoire    Des soins pour le cheptel    MOSTAGANEM: 309 nouveaux postes d'enseignants à pourvoir    Falsification de documents administratifs : Un réseau démantelé à Oran    TLEMCEN: Il y a cent ans, la grande «Hidjra»    «Des journées du rire» en perspective    A quoi servent nos bibliothèques ?    Pourquoi la continuité de la violence ?    Tunisie : Un animateur vedette jugé pour escroquerie reste en détention    Métro d'Alger : La ligne Hai El Bard-El Harrach livrée en juin prochain    Yémen Pas de répit dans les raids, vers un nouveau médiateur de l'ONU    Crise malienne : Optimiste, M. Mongi présage la réussite de l'accord d'Alger    Affaire de l'autoroute est-ouest : Le procès reprendra demain    FCE : Partenariat entre les entreprises algériennes et étrangères en point de mire    Crimes perpétrés par la France en Algérie : Il y aura sans doute une reconnaissance française    "L'harmonie entre le technique, le tactique et le mental est primordiale"    Obama présente ses excuses    Belaiz veut préserver leur niveau de vie    « On veut une transition démocratique pacifique »    Mise en service d'un site Intranet    Arrestation de 19 femmes impliquées !    Saisie de 13,8 kg de kif    Fuite des capitaux et migrants périssant en mer    USMH-ESS : El Harrach convoite la deuxième place    Caravane « Coupe d'Algérie 2015 »    Lieu de la vente des billets pour le MOB fixé    Signature d'un accord entre l'Ecole de conservation du patrimoine et l'université Paris 8    Vers la protection des ksours de M'doukal    El Oued : Un caricaturiste auditionné par la police    L'incroyable aventure de 15 harraga algériens    Des avocats d'Oran en grève de la faim depuis trois jours    «L'espoir» toujours loin du Yémen    Le poète qui aimait la grenade    Large affluence aux journées d'information sur le centre d'instruction de l'infanterie d'In-M'guel    « La France reconnaîtra tôt ou tard ses crimes en Algérie »    RIEN NE VA PLUS AU PARTI FLN : Bras de fer entre Saadani et Belkhadem    Mali: l'ONU a l'"espoir" que les rebelles signent l'accord de paix    Europa League : Ghoulam et Naples fixés sur leur adversaire en demi-finale    Les décisions du sommet de l'UE sur l'immigration sont "loin du compte"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Micro-ordinateur et Internet envahissent les grandes villes à Aïn Defla
Le milieu rural semble encore loin du développement technologique
Publié dans La Tribune le 08 - 10 - 2008


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'utilisation de l'informatique dans la vie quotidienne se développe de plus en plus ces derniers temps, touchant
l'ensemble des domaines et selon les besoins.
Le fonctionnaire s'est habitué déjà à manipuler le micro-ordinateur sur son lieu de travail et à la maison ; la femme au foyer, quant à elle, l'utilise pour choisir une recette pour le dîner ou les gâteaux. Elle l'exploite également pour l'acquisition des connaissances dans différents volets scientifiques.
Les enfants s'attachent chaque jour davantage à ces micro-ordinateurs pour les différents jeux qu'ils offrent, particulièrement en ligne, et arrivent maintenant à les faire démarrer et à les connecter à Internet, une nouvelle technologie qui rapproche les distances et établit les ponts de l'amitié entre les différents peuples du monde entier.
C'est ainsi que cet outil informatique s'est forgé une place dans de nombreux foyers en Algérie ou ailleurs. son coût, qui était assez élevé ces dernières années, a fini par baisser dernièrement pour être accessible à tout citoyen; néanmoins, la qualité du micro-ordinateur, sa puissance, son concepteur et la composante de ces
périphéries ont un impact important sur son prix. Chaque personne peut donc se permettre un micro-ordinateur selon ses moyens financiers. Les formules de facilités offertes ici et là par les vendeurs spécialisés ou par les œuvres sociales relevant des différentes directions et sociétés peuvent les aider à en avoir un.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, de nombreux ménages sont dotés de ces outils informatiques, leur acquisition a doublé ces derniers temps, témoignent des citoyens. Cependant, son utilisation est différente d'une personne à une autre. Selon Ahmed, l'achat de cet instrument est dû au développement rapide de la technologie, puisqu'il permet, à titre d'exemple, d'être à jour en matière d'information. «J'arrive à lire les journaux du monde entier grâce au Net et voir même les chaînes de télévision», a indiqué notre interlocuteur, et ce, avant d'ajouter que ses enfants n'iront pas dorénavant dans les cybercafés pour se brancher aux jeux en ligne qui les attirent. Entre autres, les cybercafés ont cessé de recevoir du monde depuis que les prix des micro-ordinateurs et de l'abonnement à l'ADSL ont baissé. La disponibilité de l'Internet à travers une grande partie du territoire de cette wilaya a encouragé d'autres personnes à se doter de ces moyens d'information, de communication et de savoir.
Dans une autre vision, et depuis un certain temps, il semble que l'acquisition d'un micro-ordinateur équipé d'Internet ne signifie pas un niveau de vie élevé, vu la baisse des prix de la connexion et des ordinateurs.
Selon les statistiques de la wilaya parues en mars 2008, les services concernés ont ouvert 3 852 nouvelles lignes ADSL en 2007 afin d'offrir une capacité globale de 6 540, permettant à une grande partie de la population de se connecter au Net. En plus, durant cette même période, 27 centres ont été réalisés pour faciliter l'accès aux différents services d'Internet. Par ailleurs, la dominance de la ruralité dans cette wilaya a fait que la répartition de l'outil informatique soit un peu limitée par rapport aux zones urbaines où le micro-ordinateur et l'Internet ont déjà envahi les ménages.
En somme, à Aïn Defla, il semble que le micro-ordinateur et l'Internet sont indispensables dans les maisons, et ce, depuis que le développement technologique et la mondialisation ont atteint un certain niveau, lequel impose
à tout individu de prendre des mesures nécessaires pour mieux s'intégrer et se développer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.