Raouraoua, président et membre de plusieurs commissions permanentes    90.000 lits supplémentaires en 2019    Pour une meilleure prise en charge de la maladie    Un nouvel organigramme pour rattraper le retard    Belaïli prend deux matches, Meklouche trois    De fortes pluies à Tiaret font un mort et des dizaines de familles sinistrées    La stratégie du secteur de l'habitat vise à créer l'équilibre entre l'offre et la demande de logement (ministre)    Les Canaris en quête d'un premier succès à « domicile »    Amroune succède à Serrar à la présidence    Soudan : un fonctionnaire de la représentation diplomatique espagnole assassiné à Khartoum    1 070 familles relogées à Birtouta et aux Eucalyptus    Le wali insiste sur le col bleu et la maintenance    «Le Canada et l'Algérie sont déterminés à lutter contre le terrorisme»    «Génération Hasni, 20 ans après» en hommage à Hasni    ES Sétif-AS Vita Club officiellement à Blida    Damas «satisfait» de l'opération contre l'organisation terroriste EI    Algérie: des ravisseurs de l'otage français décapité identifiés    16 morts et 45 blessés dans un accident de circulation entre Aflou et Laghouat    CONTRIBUTION : L'économie de la connaissance, vecteur stratégique de la relance économique de l'Algérie    Accidents de la route : 53 morts et 1378 blessés en une semaine (Protection civile)    Devises: l'euro dégringole sous 1,26 dollar après l'inflation en zone euro    Hydrocarbures : 4 périmètres attribués par Alnaft sur les 31 proposés    FC Barcelone: Messi, reculer pour mieux passer    Libye : le chef de la mission de l'ONU salue l'ouverture du dialogue politique    importation de matériaux de construction    Benflis présentera aujourd'hui son livre blanc à la presse    LA S'BIBA DE DJANET    ...CULTURE EN BREF...    Les hôtels ne font pas le tourisme    Célébration de son 51e anniversaire en présence de membres fondateurs    sécurité maritime de la méditerranée    Elles ont tenu un sit-in hier à la place du 1er-Mai d'Alger    Tunisie:La HAICA inflige des sanctions à plusieurs radios et télévisions dont Nessma TV et Hannibal TV    AÏN SEFRA    Eclaboussée la famille    Une étape pour moderniser la justice    La Méditerranée "dévore" 3000 migrants    AprÚs sa qualification pour la finale de la Ligue des Champions d’Afrique    Grine s'implique en force    EBOULEMENT A LA CHIFFA    Le ministre des moudjahidine à Guelma    Théâtre    Le coup de bill’art du Soir    La guerre d'Algérie expliquée en images par Stora    La fille de Mohamed Arkoun rend hommage au combat de son père    Optimisme de mise pour le Nikkei cette semaine    Afghanistan : L'économiste Ashraf Ghani investi président    Sonelgaz : L'impact du complexe de turbines à gaz sur les PME    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Micro-ordinateur et Internet envahissent les grandes villes à Aïn Defla
Le milieu rural semble encore loin du développement technologique
Publié dans La Tribune le 08 - 10 - 2008


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'utilisation de l'informatique dans la vie quotidienne se développe de plus en plus ces derniers temps, touchant
l'ensemble des domaines et selon les besoins.
Le fonctionnaire s'est habitué déjà à manipuler le micro-ordinateur sur son lieu de travail et à la maison ; la femme au foyer, quant à elle, l'utilise pour choisir une recette pour le dîner ou les gâteaux. Elle l'exploite également pour l'acquisition des connaissances dans différents volets scientifiques.
Les enfants s'attachent chaque jour davantage à ces micro-ordinateurs pour les différents jeux qu'ils offrent, particulièrement en ligne, et arrivent maintenant à les faire démarrer et à les connecter à Internet, une nouvelle technologie qui rapproche les distances et établit les ponts de l'amitié entre les différents peuples du monde entier.
C'est ainsi que cet outil informatique s'est forgé une place dans de nombreux foyers en Algérie ou ailleurs. son coût, qui était assez élevé ces dernières années, a fini par baisser dernièrement pour être accessible à tout citoyen; néanmoins, la qualité du micro-ordinateur, sa puissance, son concepteur et la composante de ces
périphéries ont un impact important sur son prix. Chaque personne peut donc se permettre un micro-ordinateur selon ses moyens financiers. Les formules de facilités offertes ici et là par les vendeurs spécialisés ou par les œuvres sociales relevant des différentes directions et sociétés peuvent les aider à en avoir un.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, de nombreux ménages sont dotés de ces outils informatiques, leur acquisition a doublé ces derniers temps, témoignent des citoyens. Cependant, son utilisation est différente d'une personne à une autre. Selon Ahmed, l'achat de cet instrument est dû au développement rapide de la technologie, puisqu'il permet, à titre d'exemple, d'être à jour en matière d'information. «J'arrive à lire les journaux du monde entier grâce au Net et voir même les chaînes de télévision», a indiqué notre interlocuteur, et ce, avant d'ajouter que ses enfants n'iront pas dorénavant dans les cybercafés pour se brancher aux jeux en ligne qui les attirent. Entre autres, les cybercafés ont cessé de recevoir du monde depuis que les prix des micro-ordinateurs et de l'abonnement à l'ADSL ont baissé. La disponibilité de l'Internet à travers une grande partie du territoire de cette wilaya a encouragé d'autres personnes à se doter de ces moyens d'information, de communication et de savoir.
Dans une autre vision, et depuis un certain temps, il semble que l'acquisition d'un micro-ordinateur équipé d'Internet ne signifie pas un niveau de vie élevé, vu la baisse des prix de la connexion et des ordinateurs.
Selon les statistiques de la wilaya parues en mars 2008, les services concernés ont ouvert 3 852 nouvelles lignes ADSL en 2007 afin d'offrir une capacité globale de 6 540, permettant à une grande partie de la population de se connecter au Net. En plus, durant cette même période, 27 centres ont été réalisés pour faciliter l'accès aux différents services d'Internet. Par ailleurs, la dominance de la ruralité dans cette wilaya a fait que la répartition de l'outil informatique soit un peu limitée par rapport aux zones urbaines où le micro-ordinateur et l'Internet ont déjà envahi les ménages.
En somme, à Aïn Defla, il semble que le micro-ordinateur et l'Internet sont indispensables dans les maisons, et ce, depuis que le développement technologique et la mondialisation ont atteint un certain niveau, lequel impose
à tout individu de prendre des mesures nécessaires pour mieux s'intégrer et se développer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.