La nouveauté d'Alcaraz , c'est..................    JSK : Benaldjia : «On doit préserver la JSK, c'est un symbole»    Manchester United : La sortie de Mourinho dans le dossier Griezmann !    Algérie - Le président du Haut-Conseil islamique Bouabdallah Ghlamallah valide les assurances Takaful    Officiel: liste des membres du nouveau gouvernement    Qatar : enquête après la diffusion d'un «faux» discours de l'émir    Une coopération internationale s'impose    Le promoteur M'hamed Sahraoui : «Je suis blanc comme neige»    «Cevital s'apprête à lancer deux complexes industriels à Oran et à Sétif»    Fekhar condamné à 5 ans de prison dont 18 mois ferme    Les étrangers autorisés en Ligue 1, pas de limite d'âge en division inférieures, prêts limités... : Zetchi veut effacer tout ce qui est relatif à Raouraoua    LFP-Sanctions : 6 mois ferme pour Tebbou, mise en garde contre Ghrib    Education/Cycle primaire : De nouveaux livres pour la rentrée    24 heures    Un programme éclectique pour le Ramadhan    CAF Champions League / USMA : battus par Caps United : Les Usmistes décevants à Harare    Alger : Solidarité ramadanesque    Fin de la mauvaise blague Sellal, début de l'illusion Tebboune (contribution)    La vie de 24 millions d'enfants est menacée par les conflits dans région Mena (UNICEF)    L'Algérie propose la mise en place d'un comité OPEP-non OPEP pour l'évaluation du marché énergétique    Prétendue agression d'un diplomate marocain: Retour sur une «mise en scène grotesque»    Trump pour un front anti-iranien    El Tarf: Des citoyens dénoncent la vente concomitante de lait    Délais de réponse aux demandes des visas Schengen: Les explications du consulat général de France    Présidence de l'APN: Saïd Bouhadja succède à Larbi Ould Khelifa    Aïn Defla: Un réseau démantelé, 12 véhicules récupérés    Tébessa: Insertion de plus de 2.100 demandeurs d'emploi    Macron veut prolonger l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre    Défaite amère de Soustara à Harare    "Les membres du COA sont libres de choisir leur président"    Le kamikaze connu du renseignement, des militaires en patrouille    La force au féminin    Port d'Alger : Baisse du nombre des navires au premier trimestre de 2017    Vives réactions internationales, appels à la mobilisation contre le terrorisme    «Le Jardin installera prochainement son conseil scientifique»    Allmuth Bourenane et Chafia Loudjici exposent    La pièce Petit boulot pour vieux clown présentée à Alger    L'Algérie invitée d'honneur    Sellal : les raisons d'un départ    Gaïd Salah rend hommage aux officiers décédés    Le livre de nouveau en librairie dès aujourd'hui    Les prix de la semoule s'enflamment    Tissila    BRÈVES de l'Ouest    Il poignarde son voisin et écope de trois ans de prison    Quarante détenus grévistes de la faim transférés dans des hôpitaux    La citerne !    La musique lyrique rencontre un franc succès auprès des Algérois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Micro-ordinateur et Internet envahissent les grandes villes à Aïn Defla
Le milieu rural semble encore loin du développement technologique
Publié dans La Tribune le 08 - 10 - 2008


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'utilisation de l'informatique dans la vie quotidienne se développe de plus en plus ces derniers temps, touchant
l'ensemble des domaines et selon les besoins.
Le fonctionnaire s'est habitué déjà à manipuler le micro-ordinateur sur son lieu de travail et à la maison ; la femme au foyer, quant à elle, l'utilise pour choisir une recette pour le dîner ou les gâteaux. Elle l'exploite également pour l'acquisition des connaissances dans différents volets scientifiques.
Les enfants s'attachent chaque jour davantage à ces micro-ordinateurs pour les différents jeux qu'ils offrent, particulièrement en ligne, et arrivent maintenant à les faire démarrer et à les connecter à Internet, une nouvelle technologie qui rapproche les distances et établit les ponts de l'amitié entre les différents peuples du monde entier.
C'est ainsi que cet outil informatique s'est forgé une place dans de nombreux foyers en Algérie ou ailleurs. son coût, qui était assez élevé ces dernières années, a fini par baisser dernièrement pour être accessible à tout citoyen; néanmoins, la qualité du micro-ordinateur, sa puissance, son concepteur et la composante de ces
périphéries ont un impact important sur son prix. Chaque personne peut donc se permettre un micro-ordinateur selon ses moyens financiers. Les formules de facilités offertes ici et là par les vendeurs spécialisés ou par les œuvres sociales relevant des différentes directions et sociétés peuvent les aider à en avoir un.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, de nombreux ménages sont dotés de ces outils informatiques, leur acquisition a doublé ces derniers temps, témoignent des citoyens. Cependant, son utilisation est différente d'une personne à une autre. Selon Ahmed, l'achat de cet instrument est dû au développement rapide de la technologie, puisqu'il permet, à titre d'exemple, d'être à jour en matière d'information. «J'arrive à lire les journaux du monde entier grâce au Net et voir même les chaînes de télévision», a indiqué notre interlocuteur, et ce, avant d'ajouter que ses enfants n'iront pas dorénavant dans les cybercafés pour se brancher aux jeux en ligne qui les attirent. Entre autres, les cybercafés ont cessé de recevoir du monde depuis que les prix des micro-ordinateurs et de l'abonnement à l'ADSL ont baissé. La disponibilité de l'Internet à travers une grande partie du territoire de cette wilaya a encouragé d'autres personnes à se doter de ces moyens d'information, de communication et de savoir.
Dans une autre vision, et depuis un certain temps, il semble que l'acquisition d'un micro-ordinateur équipé d'Internet ne signifie pas un niveau de vie élevé, vu la baisse des prix de la connexion et des ordinateurs.
Selon les statistiques de la wilaya parues en mars 2008, les services concernés ont ouvert 3 852 nouvelles lignes ADSL en 2007 afin d'offrir une capacité globale de 6 540, permettant à une grande partie de la population de se connecter au Net. En plus, durant cette même période, 27 centres ont été réalisés pour faciliter l'accès aux différents services d'Internet. Par ailleurs, la dominance de la ruralité dans cette wilaya a fait que la répartition de l'outil informatique soit un peu limitée par rapport aux zones urbaines où le micro-ordinateur et l'Internet ont déjà envahi les ménages.
En somme, à Aïn Defla, il semble que le micro-ordinateur et l'Internet sont indispensables dans les maisons, et ce, depuis que le développement technologique et la mondialisation ont atteint un certain niveau, lequel impose
à tout individu de prendre des mesures nécessaires pour mieux s'intégrer et se développer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.