Benyounès tire sur l'opposition    L'alliance, parent pauvre de la scène politique    "Nous ferons de l'APN une tribune"    "Le président a raison"    Le partenariat euro-méditerranéen est incontournable    "Le Forum offre beaucoup d'opportunités"    Trump constitue un forum consultatif    Ival sponsor officiel    Le New DAily déjà commercialisé    Gourcuff veut-il prendre sa revanche?    L'Algérie intègre le Rugby Afrique    Adoption d'une nouvelle formule    4 véhicules et du carburant saisis dans trois wilayas de l'Est    Un mort et 9 blessés à Djelfa    25 quintaux de viandes blanches saisis    Séances et lieux de projection    Un fonds pour le patrimoine en péril    Quel festival pour les chaînes de télévision algériennes?    JSK 0 - OM 0 : Hidoussi crie sa colère / «J'ai honte !»    Tirage au sort ce soir    La LADDH dénonce    Les conditions météorologiques freinent l‘avancée des forces armées    Les jeux instantanés débarquent sur Facebook Messenger    De nouvelles mesures pour la prochaine rentrée    Bientôt une loi pour protéger le consommateur    La réponse d'Ouyahia    75 millions d'augmentation pour les pilotes    Un effet boule de neige    Un "rassembleur hors pair"    Lego présente de nouvelles figurines pour le film Batman    « L'Afrique est le continent de l'avenir et des opportunités »    SURETE DE LA WILAYA DE TLEMCEN : Des pétards et des boissons alcoolisées saisis    Le FLN ne formera aucune alliance partisane avant les législatives de 2017    « Le danger d'une faible participation »    OL : L'avenir de Ghezzal concerné par le scandale Jorge Mendes ?    Zidane finaliste pour le titre de meilleur entraîneur    Près de 346 millions de dollars par an    Amar Ezzahi, "pilier de l'art chaâbi authentique"    Miliana    EnquÃate-Témoignages    NB Staouéli    Â«C’est lui cheikhna» !    Libye : La paix n'est pas le résultat de la force    BAC 2017: Benghabrit recule sous la pression    Accord de Vienne: la double raison de la satisfaction officielle    Deux morts et trois blessés au nord d'Adrar    Hollande jette l'éponge    L'adieu du peuple à son Amimer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Micro-ordinateur et Internet envahissent les grandes villes à Aïn Defla
Le milieu rural semble encore loin du développement technologique
Publié dans La Tribune le 08 - 10 - 2008


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'utilisation de l'informatique dans la vie quotidienne se développe de plus en plus ces derniers temps, touchant
l'ensemble des domaines et selon les besoins.
Le fonctionnaire s'est habitué déjà à manipuler le micro-ordinateur sur son lieu de travail et à la maison ; la femme au foyer, quant à elle, l'utilise pour choisir une recette pour le dîner ou les gâteaux. Elle l'exploite également pour l'acquisition des connaissances dans différents volets scientifiques.
Les enfants s'attachent chaque jour davantage à ces micro-ordinateurs pour les différents jeux qu'ils offrent, particulièrement en ligne, et arrivent maintenant à les faire démarrer et à les connecter à Internet, une nouvelle technologie qui rapproche les distances et établit les ponts de l'amitié entre les différents peuples du monde entier.
C'est ainsi que cet outil informatique s'est forgé une place dans de nombreux foyers en Algérie ou ailleurs. son coût, qui était assez élevé ces dernières années, a fini par baisser dernièrement pour être accessible à tout citoyen; néanmoins, la qualité du micro-ordinateur, sa puissance, son concepteur et la composante de ces
périphéries ont un impact important sur son prix. Chaque personne peut donc se permettre un micro-ordinateur selon ses moyens financiers. Les formules de facilités offertes ici et là par les vendeurs spécialisés ou par les œuvres sociales relevant des différentes directions et sociétés peuvent les aider à en avoir un.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, de nombreux ménages sont dotés de ces outils informatiques, leur acquisition a doublé ces derniers temps, témoignent des citoyens. Cependant, son utilisation est différente d'une personne à une autre. Selon Ahmed, l'achat de cet instrument est dû au développement rapide de la technologie, puisqu'il permet, à titre d'exemple, d'être à jour en matière d'information. «J'arrive à lire les journaux du monde entier grâce au Net et voir même les chaînes de télévision», a indiqué notre interlocuteur, et ce, avant d'ajouter que ses enfants n'iront pas dorénavant dans les cybercafés pour se brancher aux jeux en ligne qui les attirent. Entre autres, les cybercafés ont cessé de recevoir du monde depuis que les prix des micro-ordinateurs et de l'abonnement à l'ADSL ont baissé. La disponibilité de l'Internet à travers une grande partie du territoire de cette wilaya a encouragé d'autres personnes à se doter de ces moyens d'information, de communication et de savoir.
Dans une autre vision, et depuis un certain temps, il semble que l'acquisition d'un micro-ordinateur équipé d'Internet ne signifie pas un niveau de vie élevé, vu la baisse des prix de la connexion et des ordinateurs.
Selon les statistiques de la wilaya parues en mars 2008, les services concernés ont ouvert 3 852 nouvelles lignes ADSL en 2007 afin d'offrir une capacité globale de 6 540, permettant à une grande partie de la population de se connecter au Net. En plus, durant cette même période, 27 centres ont été réalisés pour faciliter l'accès aux différents services d'Internet. Par ailleurs, la dominance de la ruralité dans cette wilaya a fait que la répartition de l'outil informatique soit un peu limitée par rapport aux zones urbaines où le micro-ordinateur et l'Internet ont déjà envahi les ménages.
En somme, à Aïn Defla, il semble que le micro-ordinateur et l'Internet sont indispensables dans les maisons, et ce, depuis que le développement technologique et la mondialisation ont atteint un certain niveau, lequel impose
à tout individu de prendre des mesures nécessaires pour mieux s'intégrer et se développer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.