Le général-major Mohamed Larbi Haouli installé au poste de commandant    Le président Bouteflika reçoit un message de félicitations du roi d'Espagne    « J'appelle l'opposition à contribuer à la construction d'un état fort »    La réception de la double voie électrifiée prévue fin 2017    Le talent dans la modestie    A L'OCCASION DE LA FETE DE L'INDEPENDANCE : Deux prisonniers marocains graciés par Bouteflika    Guichets fermés, usagers désemparés ...    Les états-Unis menacent de se retirer    Trois blessés dans l'explosion d'une bombe à Sidi Bel Abbès    La limitation des bandelettes ne touchera pas tous les diabétiques    Le musée central de l'armée marque l'événement    L'Algérie s'incline face au Kenya    C'est parti !    Farid Khodja orne le silence sacral de la basilique Notre Dame d'Afrique    Grèce : le sommet européen discutera mardi "d'aide humanitaire"    Marchandises non facturée : plus de 27 millions de dinars    Le nombre d'enfants non scolarisés en hausse dans le monde    Violences au Nigeria: 44 morts dans deux explosions à Jos    Hausse continue des importations des céréales sur les 5 premiers mois de 2015    Inscriptions universitaires: journées portes ouvertes à partir de lundi    Khemis Miliana    GrÚce    CITÉE POUR LA SECONDE FOIS DANS LE DISCOURS OFFICIEL DU POUVOIR    Ghardaà ̄a    Bouchées parmentiÚres    Copa America 2015    Athlétisme : Meeting Areva de Paris    Journées nocturnes d’Athlétisme    Les cigognes de Meskiana de Mohamed Larbi Hannachi    ACTUCULT    Football: Les Etats-Unis remportent la Coupe du Monde féminine    Algérie:l'Etat ne renoncera pas aux acquis sociaux malgré la chute des prix du pétrole (Sellal)    Grèce:le ministre des finances Yanis Varoufakis démissionne    IRB Maghnia : Kheireddine Kherris nouvel entraîneur    Habillement et chaussure : La facture des ménages en hausse continue    Renault Algérie : Hichem Nacer Bey nommé directeur marketing    Un taux de plus de 64,53% de réussite au BEM    TIARET: 3.500 repas servis chaque jour par le CRA    Après avoir décrété l'état d'urgence dans le pays : Caïd Essebssi peut-il aller jusqu'au bout ?    Sur le fil du rasoir    Les Olympiques algériens en stage à Sidi Moussa    L'armée égyptienne retire le pouvoir aux islamistes    Selon Hamou Hafedh : Il n'y a aucune pénurie de médicaments    Une vie sur la pointe des pieds de Hamid Grine    Conte philosophique soufi...et sa vision relookée aujourd'hui    Saisie de 90 ovins volés    Le pouvoir perd un important centre militaire à Alep    Clôture en apothéose    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Micro-ordinateur et Internet envahissent les grandes villes à Aïn Defla
Le milieu rural semble encore loin du développement technologique
Publié dans La Tribune le 08 - 10 - 2008


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'utilisation de l'informatique dans la vie quotidienne se développe de plus en plus ces derniers temps, touchant
l'ensemble des domaines et selon les besoins.
Le fonctionnaire s'est habitué déjà à manipuler le micro-ordinateur sur son lieu de travail et à la maison ; la femme au foyer, quant à elle, l'utilise pour choisir une recette pour le dîner ou les gâteaux. Elle l'exploite également pour l'acquisition des connaissances dans différents volets scientifiques.
Les enfants s'attachent chaque jour davantage à ces micro-ordinateurs pour les différents jeux qu'ils offrent, particulièrement en ligne, et arrivent maintenant à les faire démarrer et à les connecter à Internet, une nouvelle technologie qui rapproche les distances et établit les ponts de l'amitié entre les différents peuples du monde entier.
C'est ainsi que cet outil informatique s'est forgé une place dans de nombreux foyers en Algérie ou ailleurs. son coût, qui était assez élevé ces dernières années, a fini par baisser dernièrement pour être accessible à tout citoyen; néanmoins, la qualité du micro-ordinateur, sa puissance, son concepteur et la composante de ces
périphéries ont un impact important sur son prix. Chaque personne peut donc se permettre un micro-ordinateur selon ses moyens financiers. Les formules de facilités offertes ici et là par les vendeurs spécialisés ou par les œuvres sociales relevant des différentes directions et sociétés peuvent les aider à en avoir un.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, de nombreux ménages sont dotés de ces outils informatiques, leur acquisition a doublé ces derniers temps, témoignent des citoyens. Cependant, son utilisation est différente d'une personne à une autre. Selon Ahmed, l'achat de cet instrument est dû au développement rapide de la technologie, puisqu'il permet, à titre d'exemple, d'être à jour en matière d'information. «J'arrive à lire les journaux du monde entier grâce au Net et voir même les chaînes de télévision», a indiqué notre interlocuteur, et ce, avant d'ajouter que ses enfants n'iront pas dorénavant dans les cybercafés pour se brancher aux jeux en ligne qui les attirent. Entre autres, les cybercafés ont cessé de recevoir du monde depuis que les prix des micro-ordinateurs et de l'abonnement à l'ADSL ont baissé. La disponibilité de l'Internet à travers une grande partie du territoire de cette wilaya a encouragé d'autres personnes à se doter de ces moyens d'information, de communication et de savoir.
Dans une autre vision, et depuis un certain temps, il semble que l'acquisition d'un micro-ordinateur équipé d'Internet ne signifie pas un niveau de vie élevé, vu la baisse des prix de la connexion et des ordinateurs.
Selon les statistiques de la wilaya parues en mars 2008, les services concernés ont ouvert 3 852 nouvelles lignes ADSL en 2007 afin d'offrir une capacité globale de 6 540, permettant à une grande partie de la population de se connecter au Net. En plus, durant cette même période, 27 centres ont été réalisés pour faciliter l'accès aux différents services d'Internet. Par ailleurs, la dominance de la ruralité dans cette wilaya a fait que la répartition de l'outil informatique soit un peu limitée par rapport aux zones urbaines où le micro-ordinateur et l'Internet ont déjà envahi les ménages.
En somme, à Aïn Defla, il semble que le micro-ordinateur et l'Internet sont indispensables dans les maisons, et ce, depuis que le développement technologique et la mondialisation ont atteint un certain niveau, lequel impose
à tout individu de prendre des mesures nécessaires pour mieux s'intégrer et se développer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.