Sidi Saïd parle de manœuvres de déstabilisation du pays    Port d'Arzew : Un dock flottant pour la réparation des navires    Un autre enseignement qui nous vient d'In Salah    Messahel : Plus de 200 acteurs de la scène libyenne ont été reçus à Alger    Poutine, l'homme à la poigne de fer    Ligue 2 : Les prétendants à l'épreuve    Football - Ligue 1 : Un tournant à ne pas rater    Division nationale amateurs Ouest : Mohammadia pôle d'attraction    L'Education au moyen de la langue maternelle    Le musée des Arts et Expressions culturelles sur la bonne voie    TEBESSA: Le cinéma revient    Aïn Temouchent : Quatre policiers décèdent dans un accident de la route    La grève, l'école informelle et le baccalauréat    Medina Djedida : Découverte d'un cadavre dans un magasin    Projet de loi de la protection de la femme contre toute forme de violence : Tayeb Louh met les points sur les " i "    El Aouana (Jijel) : La famille d'un terroriste dans une casemate    Diplôme CAF C : Gourcuff dispense des cours à d'ex-internationaux    Moments difficiles avant de recevoir le leader    L'Aigle noir espère reprendre son envol    « Il reste un gentil garçon »    «Les auteurs de dépassements seront sanctionnés»    Repère : Bensalah et Ould Khelifa, je ne sais pas, moi non plus !    Se prémunir du flou    Hommage à un leader de la Révolution    Concours IDEA : GE et Sonelgaz récompensent les six lauréats de la 1ère phase    Libye : Le Parlement reconnu décide de reprendre le dialogue parrainé par l'ONU    Une guerre économique perdue d'avance    Le Commandant de la 6è région militaire rencontre des représentants de la population d'In Salah : Tout pour assurer la stabilité dans cette région    Formation professionnelle : L'hôtellerie attire les jeunes    L'UGTA "mobilisée"    Simon Rattle dirigera l'orchestre symphonique à partir de 2017    Symbole fort d'un patrimoine commun !    Les mises au point du MDN    Derby algérois palpitant,belle affiche à Oran    Explosion d'une bombe près de la Cour suprême    L'ex-général Khalifa Haftar nommé à la tête de l'armée    Edward Snowden négocie un possible retour au pays    Installation d'une commission sectorielle nationale    La fuite en avant des uns et des autres    Ils tuent un homme avant de brûler son corps !    « Le texte ne contredit nullement la charia », répond Louh aux députés    Des discussions pour la vente de GNL à la Pologne en cours    Commandant de la6e Région militaire coordonne les efforts des services    Le patrimoine universel, un facteur de rapprochement en péril    Mobilis prépare son grand bond vers la 5G    Juba affirme que les sanctions entraveront la paix et affecteront    Lutte contre le financement du terrorisme : L'Algérie proposera un protocole additionnel à la convention de l'ONU    Vers la restauration du ksar d'El-Menea    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Micro-ordinateur et Internet envahissent les grandes villes à Aïn Defla
Le milieu rural semble encore loin du développement technologique
Publié dans La Tribune le 08 - 10 - 2008


De notre correspondant à Aïn Defla
Madani Azzeddine
L'utilisation de l'informatique dans la vie quotidienne se développe de plus en plus ces derniers temps, touchant
l'ensemble des domaines et selon les besoins.
Le fonctionnaire s'est habitué déjà à manipuler le micro-ordinateur sur son lieu de travail et à la maison ; la femme au foyer, quant à elle, l'utilise pour choisir une recette pour le dîner ou les gâteaux. Elle l'exploite également pour l'acquisition des connaissances dans différents volets scientifiques.
Les enfants s'attachent chaque jour davantage à ces micro-ordinateurs pour les différents jeux qu'ils offrent, particulièrement en ligne, et arrivent maintenant à les faire démarrer et à les connecter à Internet, une nouvelle technologie qui rapproche les distances et établit les ponts de l'amitié entre les différents peuples du monde entier.
C'est ainsi que cet outil informatique s'est forgé une place dans de nombreux foyers en Algérie ou ailleurs. son coût, qui était assez élevé ces dernières années, a fini par baisser dernièrement pour être accessible à tout citoyen; néanmoins, la qualité du micro-ordinateur, sa puissance, son concepteur et la composante de ces
périphéries ont un impact important sur son prix. Chaque personne peut donc se permettre un micro-ordinateur selon ses moyens financiers. Les formules de facilités offertes ici et là par les vendeurs spécialisés ou par les œuvres sociales relevant des différentes directions et sociétés peuvent les aider à en avoir un.
Au niveau de la wilaya d'Aïn Defla, de nombreux ménages sont dotés de ces outils informatiques, leur acquisition a doublé ces derniers temps, témoignent des citoyens. Cependant, son utilisation est différente d'une personne à une autre. Selon Ahmed, l'achat de cet instrument est dû au développement rapide de la technologie, puisqu'il permet, à titre d'exemple, d'être à jour en matière d'information. «J'arrive à lire les journaux du monde entier grâce au Net et voir même les chaînes de télévision», a indiqué notre interlocuteur, et ce, avant d'ajouter que ses enfants n'iront pas dorénavant dans les cybercafés pour se brancher aux jeux en ligne qui les attirent. Entre autres, les cybercafés ont cessé de recevoir du monde depuis que les prix des micro-ordinateurs et de l'abonnement à l'ADSL ont baissé. La disponibilité de l'Internet à travers une grande partie du territoire de cette wilaya a encouragé d'autres personnes à se doter de ces moyens d'information, de communication et de savoir.
Dans une autre vision, et depuis un certain temps, il semble que l'acquisition d'un micro-ordinateur équipé d'Internet ne signifie pas un niveau de vie élevé, vu la baisse des prix de la connexion et des ordinateurs.
Selon les statistiques de la wilaya parues en mars 2008, les services concernés ont ouvert 3 852 nouvelles lignes ADSL en 2007 afin d'offrir une capacité globale de 6 540, permettant à une grande partie de la population de se connecter au Net. En plus, durant cette même période, 27 centres ont été réalisés pour faciliter l'accès aux différents services d'Internet. Par ailleurs, la dominance de la ruralité dans cette wilaya a fait que la répartition de l'outil informatique soit un peu limitée par rapport aux zones urbaines où le micro-ordinateur et l'Internet ont déjà envahi les ménages.
En somme, à Aïn Defla, il semble que le micro-ordinateur et l'Internet sont indispensables dans les maisons, et ce, depuis que le développement technologique et la mondialisation ont atteint un certain niveau, lequel impose
à tout individu de prendre des mesures nécessaires pour mieux s'intégrer et se développer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.