RND: Les opposants à Ouyahia reprennent du service    Mirage de la démocratie «apaisée» promise    La république de l'intox    De janvier à mai: La facture d'importation de véhicules baisse de plus d'un milliard DA    251 milliards de DA récoltés: Les limites de l'emprunt obligataire    Affaires El Khabar, KBC, siège d'El Watan: La presse privée dans la tourmente    Réactions après le tirage au sort des éliminatoires du Mondial-2018    GC Mascara; La restructuration du club en marche    O. Médéa: Dans l'attente d'une solution aux problèmes financiers    Touta, le village oublié    Malades chroniques, accidents de la route, rixes, agressions: Plus de 200 personnes prises en charge, quotidiennement, aux UMC    Constantine - 1 566 poches de sang collectées depuis le début du ramadhan    18e anniversaire de l'assassinat de Matoub Lounès: Des partisans du MAK tentent de perturber la commémoration    Gaïd Salah : La tentation totalitaire    L'Algérie dans un groupe explosif    4,5 milliards de dollars pour le marché américain    La police judiciaire dresse son bilan de la première moitié du mois sacré    5 personnes activement recherchées arrêtées dans des opérations coup-de-poing    Château de cartes    Un chant spirituel au rythme de la poésie populaire    Un des plus anciens rituels du soufisme    Un débat sur fond de tension    L'Algérie se tourne vers les opérateurs locaux    L'Ecole supérieure de la sécurité sociale inaugurée le 5 juillet    Le miracle aura-t-il lieu?    "Grande confiance en Mahrez et en les Verts"    "Douter de nous? Certainement pas!"    Les ambitions du secteur des transports    Brexit : Un coup dur pour les marchés, mais ne semble pas menacé    Sans les collectivités locales : Pas de refondation possible de l'économie    Périple d'Ouyahia    Brexit: et maintenant?    12 ONG appellent à accroître "l'aide financière"    La gendarmerie traque le crime    Le Groupe Tahkout s'engage avec Hyundai    Sécurité collective arabe inexistante    Les citoyens soulagés    Une très belle quaâda chaâbie    Bijouterie kabyle : Tout pour lutter contre la contrefaçon et les fluctuations du marché    L'animation débute avec Chenane et les Bermudes    Les signatures validées pour un référendum anti-Maduro    Poursuite des combats pour la reprise d'Alep    Quel avenir pour les Crabes ?    L'effet domino    Deux dépouilles découvertes à Bouira    17 qx de kif traité saisis à Tlemcen, Chlef et Béchar    Hommage à Hadj Mohamed Tahar Fergani    Voyage au coeur de l'Andalousie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'entreprise turque Özgün fortement présente dans les projets du chemin de fer en Algérie
Elle participera au Salon des travaux publics
Publié dans Le Maghreb le 09 - 11 - 2008


Hydraulique, machinerie, bâtiment, travaux publicd, et même les infrastructures ferroviaires, les entreprises turques sont présentes dans pratiquement tous les secteurs en Algérie.Elles contribuent donc dans la construction de divers projets d'envergure du pays : les barrages, les chemins de fer.etc. Dans ce même ordre d'idées, la société Özgün ?n?aat, spécialisée en construction, contribue elle aussi avec des projets en Algérie. Celle-ci active dans les chantiers du pays il y a quelques temps déjà. L'entreprise participera au 6e Salon international des travaux publics (SITP 2008) qui se tiendra du 15 au 18 novembre au Palais des expositions des Pins Maritimes à Alger. Il y a lieu de noter que Ozgun a été chargée de réaliser plus de 1.6 km de tunnels à des endroits différents dans le projet de la voie ferrée Tizi Ouzou /Oued Aïssi. Rappelons que ce tronçon de voie ferrée de plus de 14 km a commencé à voir le jour en 1994 avant de connaître un arrêt 5 ans plus tard pour manque de sources de financement. Durant toute cette période, un peu moins d'un tiers du projet, comme des ouvrages d'art, a été réalisé. Et ce n'est qu'en septembre 2004 que celui-ci a connu sa reprise pour une autorisation de programme de plus de 10 milliards de DA. Les travaux ont été confiés au groupement constitué par l'ETRHB et l'entreprise turque Ozgun. Aussi, un autre projet à été confié à la société turque Ozgun en forme de groupement d'entreprises constitué de CCECC (Chine) comme chef de file et D'Ozgun évidemment, qui ont décroché ce projet de plus de 400 millions d'euros dans les chemins de fer. L'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des infrastructures ferroviaires (Anesrif) avait annoncé auparavant avoir choisi ce groupement pour la réalisation des travaux de dédoublement de la voie ferrée avec rectification du tracé entre les gares d'El Afroun (Blida) et de Khemis Miliana (Aïn Defla) sur 55 km. Le projet, fait partie de la modernisation de la ligne ferroviaire entre Alger et Oran signale-t-on. Anesrif avait attribué aussi en 2007, deux contrats majeurs à des groupes étrangers. Le premier, d'un montant de 1,8 milliard d'euros, a été confié au groupement sino-turc constitué des deux groupes CCECC et Ozgun. Ce contrat concernait la conception et la réalisation d'une ligne ferroviaire à double voie électrifiée entre Thenia dans la région de Boumerdès et Bord Bou-Arréridj, sur une distance totale de 175 kilomètres.Il est convient de mentionner que la société Özgün in?aat Taahhüt Hafriyat ltd.?ti qui a commencé ses activités dans le secteur de la construction en 1993, s'est, depuis lors, développée toujours à la même allure et a réussi à devenir une des plus prestigieuses et sociétés turques de ce secteur. Tout au long de ce processus, dans une première étape, la société a commencé à travailler dans la construction de tunnels et, avec le temps, elle s'est développée grâce à l'engagement de ses propres travailleurs et s'est orientée vers des projets d'ingénierie de base où elle a réalisé des projets très importants. " Elle continue à travailler dans une harmonie familiale avec tout son personnel, et c'est grâce à cela que notre firme a pu grandir et se développer de cette façon ", a indiqué M. Cahit karakullukçu président du Conseil d'Administration de l'entreprise. A noter que le principe de l'entreprise consiste en trois facteurs essentiels : sécurité, économie et esthétique. " Nous allons toujours respecter et appliquer ces trois facteurs.. ", a conclu le même responsable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.