Pourquoi notre problème en Algérie est-il profond?    JSK-MCO, Aujourd'hui à 17h30 : Mouassa : «Les joueurs sont prêts à gagner ce match»    JSK-MCO, Aujourd'hui à 17h30 : La victoire pour une qualification en Afrique !    Les Gunners prêts à payer la clause libératoire de Slimani    Les responsables des chaînes privées dans l'expectative    Merzack, le troisième Bedjaoui    Hausse des températures pour la fin de ce mois    Narcotrafic : Saisie de 26 kg de kif    Réactions    Un peuple de guerriers    20 mai : une date, deux commémorations / Sahara occidental : la longue marche vers la liberté    Seychelles - Algérie / une préparation sur un air détendu : Tout le monde est présent !    Album de Brahim Izri : Edition à titre posthume    Tiab : "Nous formerons une équipe d'accession"    Détournement de fonds au consulat du Mali    Saisie de 697 téléphones portables    Vu à Alger    Le mausolée Sidi H'lal à l'abandon    La solidarité avec El-Khabar au rendez-vous    Algérie- En l'absence du cadre juridique le lancement du m-banking est mis en veille (experts)    Algérie - Abdelmalek Sellal offre une porte de sortie à Issad Rebrab dans l'affaire El-Khabar    La justice transitionnelle et l'Algérie    Quand des peuples se jettent dans les bras des justiciers    Tiaret: 16 étudiantes blessées dans un incendie à la cité U    Nouveau pôle urbain de Misserghine: Plus de 8.000 logements et des équipements d'excellence    Kherris Kheir Eddine (Entraîneur): «Nos efforts ne sont pas partis en fumée»    Le droit au séjour à travers le droit à la vie privée et familiale    Constantine - Monuments historiques: La statue de Constantin livrée à l'abandon    Pourquoi notre problème en Algérie est-il profond ?    Cherche désespérément un président normal    Les Crabes croient en leurs chances    Le conflit social se durcit en France    Double offensive sur Fellouja et Raqqa    L'Etat hébreu "sûr de lui et dominateur"    Energies renouvelables : L'UE injecte 10 millions d'euros dans le domaine    Place au pragmatisme    Examens du baccalauréat : Gare aux tricheurs...    Constantine gère ses déchets hospitaliers    Hommage posthume à Nadir Ben Sbaâ    De plus en plus confuse    Le Premier ministre l'a reçu : Baylet à Alger en visite de travail    Le baril augmente la cadence    La LNFA s'autosaisit de l'affaire    Sept morts dans un naufrage    Erdogan met en garde l'Union européenne    Le film Zabana projeté    Ouverture à Paris du 2e Festival du cinéma palestinien (FCP)    Les jeunes talents en concert aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'entreprise turque Özgün fortement présente dans les projets du chemin de fer en Algérie
Elle participera au Salon des travaux publics
Publié dans Le Maghreb le 09 - 11 - 2008


Hydraulique, machinerie, bâtiment, travaux publicd, et même les infrastructures ferroviaires, les entreprises turques sont présentes dans pratiquement tous les secteurs en Algérie.Elles contribuent donc dans la construction de divers projets d'envergure du pays : les barrages, les chemins de fer.etc. Dans ce même ordre d'idées, la société Özgün ?n?aat, spécialisée en construction, contribue elle aussi avec des projets en Algérie. Celle-ci active dans les chantiers du pays il y a quelques temps déjà. L'entreprise participera au 6e Salon international des travaux publics (SITP 2008) qui se tiendra du 15 au 18 novembre au Palais des expositions des Pins Maritimes à Alger. Il y a lieu de noter que Ozgun a été chargée de réaliser plus de 1.6 km de tunnels à des endroits différents dans le projet de la voie ferrée Tizi Ouzou /Oued Aïssi. Rappelons que ce tronçon de voie ferrée de plus de 14 km a commencé à voir le jour en 1994 avant de connaître un arrêt 5 ans plus tard pour manque de sources de financement. Durant toute cette période, un peu moins d'un tiers du projet, comme des ouvrages d'art, a été réalisé. Et ce n'est qu'en septembre 2004 que celui-ci a connu sa reprise pour une autorisation de programme de plus de 10 milliards de DA. Les travaux ont été confiés au groupement constitué par l'ETRHB et l'entreprise turque Ozgun. Aussi, un autre projet à été confié à la société turque Ozgun en forme de groupement d'entreprises constitué de CCECC (Chine) comme chef de file et D'Ozgun évidemment, qui ont décroché ce projet de plus de 400 millions d'euros dans les chemins de fer. L'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des infrastructures ferroviaires (Anesrif) avait annoncé auparavant avoir choisi ce groupement pour la réalisation des travaux de dédoublement de la voie ferrée avec rectification du tracé entre les gares d'El Afroun (Blida) et de Khemis Miliana (Aïn Defla) sur 55 km. Le projet, fait partie de la modernisation de la ligne ferroviaire entre Alger et Oran signale-t-on. Anesrif avait attribué aussi en 2007, deux contrats majeurs à des groupes étrangers. Le premier, d'un montant de 1,8 milliard d'euros, a été confié au groupement sino-turc constitué des deux groupes CCECC et Ozgun. Ce contrat concernait la conception et la réalisation d'une ligne ferroviaire à double voie électrifiée entre Thenia dans la région de Boumerdès et Bord Bou-Arréridj, sur une distance totale de 175 kilomètres.Il est convient de mentionner que la société Özgün in?aat Taahhüt Hafriyat ltd.?ti qui a commencé ses activités dans le secteur de la construction en 1993, s'est, depuis lors, développée toujours à la même allure et a réussi à devenir une des plus prestigieuses et sociétés turques de ce secteur. Tout au long de ce processus, dans une première étape, la société a commencé à travailler dans la construction de tunnels et, avec le temps, elle s'est développée grâce à l'engagement de ses propres travailleurs et s'est orientée vers des projets d'ingénierie de base où elle a réalisé des projets très importants. " Elle continue à travailler dans une harmonie familiale avec tout son personnel, et c'est grâce à cela que notre firme a pu grandir et se développer de cette façon ", a indiqué M. Cahit karakullukçu président du Conseil d'Administration de l'entreprise. A noter que le principe de l'entreprise consiste en trois facteurs essentiels : sécurité, économie et esthétique. " Nous allons toujours respecter et appliquer ces trois facteurs.. ", a conclu le même responsable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.