Pose symbolique de la première pierre    L’entretien de la semaine    1er Novembre 2014    Exception à Sidi M’hamed    Le cas burkinabé, un avertissement pour les dirigeants africains    Le MC Alger chute lourdement à Bologhine face à la JSK    Absent depuis 9 mois à cause de blessures    USM Alger    Cupcakes au citron meringués    Le chocolat et, d’une maniÚre plus générale, les sucreries sont des aliments anti-stress    QUESTION :    Ouverture du deuxiÚme FITB    Le coup de bill’art du Soir    ACTUCULT    L'armée coloniale frappée au cœur de Batna    Deux morts dans un accident de la route à Aflou (Laghouat)    Nidaâ Tounès officiellement vainqueur des législatives    Une prime de un million de dinars en cas de succès    La Suède montre la voie    Nécessité de s'imprégner des valeurs du 1er Novembre dans toute pratique politique (ANR)    Une presse libre et professionnelle, voilà ce que veulent    La préparation précompétitive pointée du doigt par les Algériens    Tournoi de football entre les mosquées d'Alger : la finale fixée à dim    Les femmes envahissent le stade 20-Août-1955    CAF: programme chargé pour Issa Hayatou à Alger    «Pour une Algérie sûre, unie, souveraine et forte»    Texte intégral du message du président de la République à l'occasion du 60e anniversaire de la Révolution du 1er Novembre    M. Lamamra : «Tout ce qui est excessif est insignifiant»    L'impact de la presse électronique et des médias sociaux sur le journa    À la recherche du centre    EN BREF    Trois accords signés dans la santé, le tourisme et l'énergie    Les ministres de l'Agriculture des deux pays se réjouissent des résult    Conventions de coopération scientifique avec l'Afrique du Sud et l'Allemagne    Blaise Compaoré démissionne    Le poids des mots, le choc des images    Requiem de Novembre    Bensaïdane Salem, un militant actif avant l'heure    Histoire d'un désintérêt    Le président du Burkina Faso Blaise Compaoré démissionne    La Révolution de Novembre a transcendé l'impossible (Bouteflika)    La pêcherie du port d'Alger baptisée du nom du chahid Ali Kadri    Algérie : Signature d'un accord de partenariat entre la chaîne Marriott et Red-Med pour la construction de 6 nouveaux hôtels    La grève générale de syndicats contre la précarité des conditions de vie au Maroc largement suivie (Syndicats)    La communauté nationale établie au Burkina Faso va bien (MAE)    Reconnaissance par la Suède de l'Etat de Palestine: l'Algérie salue une décision "sage et courageuse"    Les opportunités d'investissement en Algérie présentées le 10 décembre à Londres (ambassadeur)    L'année 2015, une nouvelle étape dans la bonne gestion du secteur de la santé (ministre)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'entreprise turque Özgün fortement présente dans les projets du chemin de fer en Algérie
Elle participera au Salon des travaux publics
Publié dans Le Maghreb le 09 - 11 - 2008


Hydraulique, machinerie, bâtiment, travaux publicd, et même les infrastructures ferroviaires, les entreprises turques sont présentes dans pratiquement tous les secteurs en Algérie.Elles contribuent donc dans la construction de divers projets d'envergure du pays : les barrages, les chemins de fer.etc. Dans ce même ordre d'idées, la société Özgün ?n?aat, spécialisée en construction, contribue elle aussi avec des projets en Algérie. Celle-ci active dans les chantiers du pays il y a quelques temps déjà. L'entreprise participera au 6e Salon international des travaux publics (SITP 2008) qui se tiendra du 15 au 18 novembre au Palais des expositions des Pins Maritimes à Alger. Il y a lieu de noter que Ozgun a été chargée de réaliser plus de 1.6 km de tunnels à des endroits différents dans le projet de la voie ferrée Tizi Ouzou /Oued Aïssi. Rappelons que ce tronçon de voie ferrée de plus de 14 km a commencé à voir le jour en 1994 avant de connaître un arrêt 5 ans plus tard pour manque de sources de financement. Durant toute cette période, un peu moins d'un tiers du projet, comme des ouvrages d'art, a été réalisé. Et ce n'est qu'en septembre 2004 que celui-ci a connu sa reprise pour une autorisation de programme de plus de 10 milliards de DA. Les travaux ont été confiés au groupement constitué par l'ETRHB et l'entreprise turque Ozgun. Aussi, un autre projet à été confié à la société turque Ozgun en forme de groupement d'entreprises constitué de CCECC (Chine) comme chef de file et D'Ozgun évidemment, qui ont décroché ce projet de plus de 400 millions d'euros dans les chemins de fer. L'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des infrastructures ferroviaires (Anesrif) avait annoncé auparavant avoir choisi ce groupement pour la réalisation des travaux de dédoublement de la voie ferrée avec rectification du tracé entre les gares d'El Afroun (Blida) et de Khemis Miliana (Aïn Defla) sur 55 km. Le projet, fait partie de la modernisation de la ligne ferroviaire entre Alger et Oran signale-t-on. Anesrif avait attribué aussi en 2007, deux contrats majeurs à des groupes étrangers. Le premier, d'un montant de 1,8 milliard d'euros, a été confié au groupement sino-turc constitué des deux groupes CCECC et Ozgun. Ce contrat concernait la conception et la réalisation d'une ligne ferroviaire à double voie électrifiée entre Thenia dans la région de Boumerdès et Bord Bou-Arréridj, sur une distance totale de 175 kilomètres.Il est convient de mentionner que la société Özgün in?aat Taahhüt Hafriyat ltd.?ti qui a commencé ses activités dans le secteur de la construction en 1993, s'est, depuis lors, développée toujours à la même allure et a réussi à devenir une des plus prestigieuses et sociétés turques de ce secteur. Tout au long de ce processus, dans une première étape, la société a commencé à travailler dans la construction de tunnels et, avec le temps, elle s'est développée grâce à l'engagement de ses propres travailleurs et s'est orientée vers des projets d'ingénierie de base où elle a réalisé des projets très importants. " Elle continue à travailler dans une harmonie familiale avec tout son personnel, et c'est grâce à cela que notre firme a pu grandir et se développer de cette façon ", a indiqué M. Cahit karakullukçu président du Conseil d'Administration de l'entreprise. A noter que le principe de l'entreprise consiste en trois facteurs essentiels : sécurité, économie et esthétique. " Nous allons toujours respecter et appliquer ces trois facteurs.. ", a conclu le même responsable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.