39,5 millions d'abonnés en 2013    Mobilisation générale    Le bras de fer se durcit dans l'Est du pays    Des dizaines de Palestiniens blessés par les forces d'occupation    Le Burundi demande à l'ONU de se rétracter    Salem Tamma qualifié aux 16es de finale    "Notre objectif sera de passer au second tour"    ESS-USMH pourrait être décalé    Deux salles de cinéma seront rénovées    Plus d'un millier de pièces récupérées en 2013    Les chances algériennes au Festival de Cannes    Election Présidentielle : Les Algériens entre optimisme et craintes    Marchés : Les Bourses européennes en nette baisse, inquiètes pour l'Ukraine    Les observateurs de la Ligue arabe "optimistes"    Batna : Stage de formation pour la 1ère promotion de porteurs de projets suivis par l'incubateur    France : La sûreté nucléaire globalement assez satisfaisante en 2013    Libye : Après 8 mois de blocage, le pays s'apprête à exporter du pétrole depuis l'Est    97 projets de PME pilotés par des femmes    L'Afrique perd des fortunes    Prix de l'or noir : Le brut en Asie mitigé après la croissance chinoise    Adlène Guedioura : "Bentaleb sera l'une des stars de l'équipe"    "Les athlètes algériens parés pour le podium"    La marche du mouvement Barakat empêchée    130 000 gendarmes pour sécuriser 7541 centres de vote    De nouveaux projets en cours    Rattraper les retards à Boughrara-Saoudi    Ali Benflis : "Si je ne suis pas élu Président..."    L'aventure électorale commence    Les compétences locales largement mobilisées    "Abdelhamid Ben Badis était un esprit érudit et un moudjahid"    Mieux distinguer chaque personnage, chaque destin    Un seul mot d'ordre : la sécurité des personnes et des biens    Calme et sérénité au siège du parti Ahd 54    La régulation des agences immobilières s'impose    Le rôle de la France dans le chaos libyen    Bernard Challandes en tournée de supervision en Russie    CAN-2014 Dames, la Tunisie au tournoi de Menton (France)    La liste des 23 pèse déjà dans les têtes    Calme plat au QG de Louisa Hanoune    «Ce que je crains le plus c'est l'abstention des citoyens»    Hommage au défunt président Ali Kafi    Les arts face au fossé des générations    Rapports modérés entre puristes et avant-gardistes    Accidents de la route: 54 morts et 727 blessés en une semaine (Gendarmerie nationale)    Les opérations de recherches se poursuivent    Crise ukrainienne    En bref...    Sahara occidental: 115 organisations appellent à l'élargissement du mandat de la Minurso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.