Le FFS reçoit Hamrouche    Reprise du dialogue le 15 novembre    Une délégation d'hommes d'affaires britanniques attendue à Alger en novembre    « L'optimisme est permis »    Zone euro : Légère progression de l'activité privée, mais voyants au rouge    Tunisie 6 personnes, dont 5 femmes, tuées dans l'assaut contre la maison assiégée    Irak : Raid massif de la coalition anti-EI    Real Madrid : Zinedine Zidane sort de sa réserve pour se défendre sur l'affaire des diplômes    Juventus : Et si Paul Pogba avait ouvert la porte à un départ d'Arturo Vidal ?    USA : Hausse des stocks de brut    Affaire Tibhirine : Bonne collaboration entre les autorités judiciaires algérienne et française    Les investissements de la BERD atteindront "pas moins de 120 millions d'euros" en 2015    Jijel : 30 000 emplois créés dans l'agriculture depuis 2008    Mascara : Un institut national spécialisé en techniques agricoles    Ouargla : Plus de 160 millions DA pour l'aménagement du lac de Hassi-Benabdellah    Vita Club - ESS : Sétif face à son destin    L'Aigle Noir ne doit pas laisser des plumes à Kinshasa    Préventif Vs curatif    Succès militaire favorisé par l'Algérie    Tunisie : rendez-vous avec l'histoire    Qui a tué qui ?    Le PT appelle Bouteflika à accélérer les réformes politiques    «Dikra 60» pour la commémoration du 1er Novembre 1954 au Musée du Bar    Des Britanniques en quête de bisness à Alger    Le calvaire au quotidien dans les bureaux de poste    Rousseff ou Neves : le Brésil à l'heure du choix    Est-ce le grand retour du foot algérien ?    Le CLA appelle à une journée de protestation le 10 novembre prochain    Un mal à en perdre la voix    Sinusite aiguë ou chronique : la prévention est impérative    Confiscation des preuves sur l'assassinat des sept moines    Les dessous d'un partenariat préjudiciable aux Algériens    François Ciccollini nouvel entraîneur    Mouvement national algérien: Naissance, évolution et maturation    Algérie-PLF 2015 : Les députés expriment leurs inquiétudes sur la baisse du prix du pétrole    Egypte-Au moins 28 membres des forces de sécurité tués dans des attaques dans le Sinaï    "Déterminée à accompagner le processus de transition"    Une soirée au ryhtme de la musique arabo-andalouse    Elle critique le lancement de nouvelles consultations sur la constitution    BELAIZ N'ECARTE PAS L'IDEE    Un cas détecté et 43 personnes sous surveillance dans le pays    Les enfants des nuages, derniÚre colonie au festival des libertés de Bruxelles    5e Festival international du théâtre de Béjaà ̄a    Lettre de province    JS Kabylie : Il devrait succéder à Hugo Broos    Le coup de bill’art du Soir    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.