Jeux Africains-2015 (Algérie) : "les Fédérations pronostiquent 34 médailles d'or"    Les lois de la République seront appliquées scrupuleusement pour la création d'un parti politique (Bedoui)    Algérie - Les salaires ne seront pas concernés par la rationalisation des dépenses publiques (Benkhalfa)    Cyclisme : Fracture de l'épaule pour Tejay Van Garderen    Brésil : Marcelo remplace Filipe Luis    Milan AC : Matri dans le viseur de l'OM    "La rencontre a permis de donner de nouvelles orientations aux walis"    Trois journalistes d'Al-Jazeera condamnés à trois ans de prison en Egypte    Irak : 24 morts dans des attentats    Afrique du Sud : 35 morts dans un accident de la route    Le CRB et l'USMH aux commandes, la JSK et le RCA coulent    Visite du président malien : Ramener sur les rails l'Accord de paix d'Alger    CR Belouizdad : Le Chabab monte en puissance    Mort de migrants et larmes de crocodile    Un terroriste abattu à Sidi Bel-Abbès    Ali Mendjeli: D'importants moyens pour un grand coup de balai    Le temps    MEDEA: Préparatifs du Festival du Théâtre comique    Un dossier de candidature bien ficelé et surtout bien défendu    Le ministère de l'Intérieur entend réformer les mécanismes de la fisc    Liban : manifestation de défiance à la classe politique    Bedoui appelle les walis à promouvoir les recettes locales    Ces Allemands qui accueillent les réfugiés à bras ouverts    spéculation sur le ciment    Le retour des mauvais augures    Un terroriste éliminé et des munitions récupérées par l'ANP    Saisie de 2 050 litres de carburant    Un nouveau parti et quelques questions    La caravane nationale de la micro-entreprise fait halte à Chlef    SOS : péril islamiste (I)    Une soirée enchanteresse avec le chanteur marocain Abdelaziz Stati    Le Théâtre El-Moudja retrouve ses lettres de noblesse    Concurrence entre producteurs et importateurs    Face aux défis arrogants    MANIFESTATION "EL BAHIA EN FÊTE" : "Imzad", "Kayna Samet" et "Sinik" en osmose avec le public oranais    Lancement de Carat, un Smartphone haut de gamme sous Android 4.4    ...découverte d'une casemate et de deux ateliers de fabrication de bombes artisanales    Les femmes, ces proies faciles !    Des manifestants ferment la RN 12 et exigent la vérité    La prévention des risques aux abonnés absents    Des élections législatives anticipées le 20 septembre    Un étudiant tué par balle    Les Verts en stage en stage à Sidi-Moussa    Coordination entre les différents services de sécurité    Reggane : le crime impuni !    Android : les schémas de déverrouillage aussi vulnérables que les mots de passe    Une clôture en apothéose    Un chiffre d'affaires doublé en 4 ans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.