Jusqu'où ira le gouvernement ?    «La programmation des lois a été imposée par leur caractère urgent»    Un homme gravement malade est en prison    Les prix du pétrole en hausse    5 bureaux de poste ouvriront la nuit    Bouira : La pénurie d'eau perdure    Commentaire : Islamisme et sionisme    En bref...    Les Béjaouis visent l'exploit    Algérie – Libye (U17) : Les Verts forcés de réagir    NA Hussein Dey : Des changements avec de meilleures ambitions    Oukaour Samir. Doctorant à Alger 2. Littérature française    23 émeutiers devant le juge à Annaba    «Le contrôle, c'est le rôle de la famille»    Classement «particulier» de trois monuments    Une pensée aux œuvres immortelles    Affaire KBC : La FIJ s'indigne du développement d'un climat de censure    Cérémonie de recueillement à la mémoire du défunt Mohamed Boudiaf    La Banque d'Algérie supprime l'accord préalable pour le paiement des factures d'importation des matières premières    Accidents de la route : 9 morts et 16 blessés en 24 heures    Début de contestation au sein du califat de l'Etat islamique (reportage)    en bref...    Grande-Bretagne - U.E. : Quelle relation après le Brexit ?    Rencontre du théâtre amazigh d'Aghbalou : Coup d'envoi de la première édition à Bouira    Cinéma / «Histoires sans ailes» : L'avant-première    Le Canada et le Mexique critiquent le Brexit    Voie ferroviaire Gara Djebilet-Béchar    Boureks aux épinards    SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES (SNJ)    Emprunt national : 152 milliards de dinars collectés en une soirée    Athlétisme : au lendemain des 20es Championnats d’Afrique à Durban    Zaidi Mustapha (gardien de but du RC Relizane) :    Guelma    Istanbul: 36 morts dans l'attentat à l'aéroport    CHERCHELL (TIPASA)    Â«Les nuits du cinéma» au Theâtre de verdure    Une joint-venture algéro-turque et un investissement de 60 milliards DA: Un port minéralier et un convoyeur de 9 km pour approvisionner le complexe Tosyali    Euro-2016 - Vivement les quarts !    Ils sont trois fois moins nombreux qu'en 2012: 831 Algériens expulsés de France, en 2015    Tizi Ouzou: Les assassins présumés d'un gardien de parking sous les verrous    Constantine - Six établissements de santé dédiés aux circoncisions    Ils revendiquent l'amélioration des conditions de travail: Arrêt de travail à la direction du commerce    Aïn-Temouchent: Un «radar» contre les branchements illicites au réseau d'eau    CRB : Bouali nouvel entraîneur    "L'Algérie est pour moi l'adversaire le plus redoutable"    Cri des hommes libres pour défendre l'Algérie des libertés    Ultimatum aux chaînes TV hors la loi    La facture d'importation a connu une baisse de 14,24%    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.