Slimani rejoint Mahrez à Leicester    « L'Etat doit reprendre la préparation de l'élite »    L'Académie l'Espanyol de Barcelone débarque en Algérie    Tunisie: au moins 14 morts dans un accident de la circulation    Trois caches et des bombes artisanales détruites à Chlef et Tizi Ouzou    CAN-2017 (qualifications) Algérie : Bennacer et Ferhani, deux nouveaux aux grandes ambitions    Tunisie: deux terroristes éliminés lors d'une opération à Kasserine    Le Premier ministre entame une visite de travail dans la wilaya de Saïda    Paris veut aussi l'arrêt des négociations    Dacia Sandero Stepway MIB : c'est parti !    Ouverture dimanche de la session ordinaire du Parlement    Relizane    La facture d'importation des céréales a baissé de 28,5%    Au rythme des retards, des arrêts des travaux...    Belkalem dans le viseur du club turc Alanyaspor    Boxe    Jean-Jacques Gauthier est nommé directeur général    Gouvernement    L'EI annonce la mort de son porte-parole Abou Mohammed al-Adnani    Le livre scolaire distribué à 70% dans les établissements    Plus de 5 000 agents d'hygiène et 350 camions mobilisés à Alger    Une fillette retrouvée moins de 24 h après sa disparition    Nabil Farès tire sa révérence    ACTUCULT    Les derniers jours de Saadani ?    Chlef: Le «mouton» sur toutes les langues    Rapts d'enfants: Les lignes rouges, les faux interdits    CNAS: Les certificats médicaux de «complaisance» dans le collimateur    France : Les tarifs du gaz augmenteront de 0,4% en septembre    Monnaie : L'euro en perte de vitesse face au dollar    Bedoui depuis Blida : Etre à la hauteur des aspirations du citoyen algérien    Violations marocaines de cessez-le feu : L'ONU doit prendre des mesures urgentes dans la zone d'Alguergarate    Somalie : Attentat-suicide à la voiture piégée contre un hôtel de Mogadiscio    Patrimoine culturel Algérien : Mihoubi annonce une série de dispositions pour le préserver    Alger : "Musée dans la rue", capte l'attention des visiteurs    Vaste opération de ratissage    Petites histoires autour de Marianne    Polémique dans la presse gabonaise    Les six dernières places en jeu    Abeid sur les tablettes d'Angers    A quand le dénouement?    Le changement climatique rend les végétaux moins sensibles à la sécheresse    L'armée jauge sa force de frappe    Les films financés par les moudjahidine seront-ils projetés en salles?    Faisons l'éloge de la lecture!    Proxima n'est pas aussi proche que l'on croit!    Les émigrés repartent les bras chargés    Une alternative pour promouvoir les produits d'artisanat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.