Le match sera maintenu à Blida    Premier stage avec Pierre-André Schurman    Verts d'Europe : Brahimi s'illustre en Ligue des champions    Les Ghazaouis ont fêté leur victoire    L'Algérie est un partenaire «important»    Libye : Une solution politique est-elle encore possible ?    Tunisie:Un délai d'un mois accordé aux douanes pour désencombrer le port de Sousse    Le ferry Alger-El Djemila : 37 000 estivants transportés    Réactions partagées des syndicats    Fièvre aphteuse à Sétif : Début des indemnisations    Mobilis et le COA d'accord pour prolonger leur partenariat jusqu'à 2020    74 incendies maîtrisés à Alger depuis le lancement du plan de lutte contre les feux de forêt    107 palmiers dattiers ravagés par le feu à Branis (Biskra)    Libye:Le gouvernement démissionne    Un responsable palestinien dévoile un plan politique visant à mettre fin à l'occupation israélienne    Ebossé : la dépouille mortelle rapatriée au Cameroun    La Ligue arabe appelle à l'envoi d'aides humanitaires urgentes en Somalie    Fièvre aphteuse: vaccination de 10.000 têtes bovines à Oum El Bouaghi    Algérie:Des mesures "strictes" au niveau des frontières, aéroports et ports pour faire face au virus Ebola    Tunisie:Importation de pesticides biologiques pour lutter contre le feu bactérien    Mali:Les mouvements rebelles du nord font la paix entre eux    Maroc:Le CESE émet son avis sur le projet de loi sur les banques participatives    Renforcement de la lutte contre la violence à l'égard des femmes    Election de "Raja" au bureau exécutif du Conseil de la jeunesse arabo-africaine    Refusant de réagir à chaud aux mesures prises contre lui    Courrier & courriel    MCO    Colère présidentielle    Quand la rivalité féminine prend le pas sur la solidarité gouvernementale    Une responsable du CPMC l'a déclaré hier    Palmarès du Festival du film francophone d'Angoulême    FESTIVAL NATIONAL DE LA MUSIQUE ACTUELLE DE GUELMA    La mosquée dans le sommeil    Le réseau ferroviaire national atteindra 12 500 kilomètres    262 milliards de dollars pour l'investissement public    EN BREF    Célébration d'un legs ancestral    Ode au chant spirituel et sacré avec un zeste de rythmes festifs    La fièvre aphteuse dévoile les insuffisances!    Hollande nomme un gouvernement social-libéral    Le malaise refait surface    Le traumatisme de trop...    "Moi, Brutus Belkhadem"    Que deviendra-t-il après son limogeage?    L'écrivaine canado- algérienne s'attaque au Maroc    La Mostra de Venise écarte le cinéma révolutionnaire algérien    "La répression des libertés m'a poussé à écrire"    Bourses : Les places européennes portées par l'espoir d'une action prochaine de la BCE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.