10e CONGRÈS DU FLN    L’entretien de la semaine    LETTRE DE PROVINCE    Ã‰LECTION PRÉSIDENTIELLE DE LA FIFA    CÃŽtes d’agneau au four    ACTUCULT    LE COUP DE BILL’ART DU SOIR    LE CONTRAT EN COMPÉTITION AU 10e FNTP    Verrouillage de l'instance dirigeante du FLN    Kamel Mouassa (entraîneur) : «C'est une œuvre collective»    Football - Ligue 1 : Le MCEE et l'ASO rejoignent l'USMBA en Ligue 2    MCA : Raissi a contacté Menad    Ouargla : Les critiques de Benflis    La direction de la Santé organise une semaine de prévention : Les maladies de l'été sous haute surveillance    Aïn Témouchent : Deux tonnes de cuivre saisies    Corps sec et creux, mentalité immobile    AIN TEMOUCHENT: Les nouvelles techniques agricoles au menu    Affaire Khalifa Bank : Des placements sur simples instructions    Debout    DES ROYAUMES POUR DES CONCIERGES    Le livre à la peine    GUELMA: Le festival de la musique revient    L'Arabie saoudite face à une série d'attentats    Attentat du Bardo : Un deuxième Marocain recherché arrêté en Tunisie    Algérie - Lesotho : Un engagement pour le renforcement des relations bilatérales    Ain Defla : Le manque de sensibilisation explique le peu d'engouement pour les métiers de la formation    Lutte contre les feux de forêt : La mobilisation doit être de mise    Grèce : Retour de la récession confirmé, l'investissement au point mort    Prix du pétrole Le brut finit en petite hausse à New York après la baisse des stocks    Bourses : Wall Street se replie un peu à l'issue d'une séance sans enjeu    Equipe nationale : Présentation des 9 locaux additionnels    Des partis en déficit d'autonomie    Grande-Bretagne : David Cameron demande de la flexibilité pour l'Union européenne    Bensalah jette l'éponge    Les efforts des pays fondateurs dont l'Algérie, soulignés à Abidjan    Le transfert des virements CCP vers le compte bancaire lancé à Oran    L''Algérie, pays "pionnier" dans le domaine de la coopération    L'Algérie à la 98e place au classement mondial    Saisie de 10 kg de résine de cannabis à Aïn Benian et Beni Messous    Un défi pour Baghdad, Damas et l'Occident    L'aventure africaine commence aujourd'hui pour les Verts    Recrutement déjà bouclé    Fin de carrière pour Chérif Abdeslam    La France et le Maroc scellent leur réconciliation    Lamamra met en avant l'expérience de l'Algérie dans la lutte antiterroriste    Tifi, ou la femme courage !    Le président Buhari promet de sévir contre Boko Haram    L'Oranais n'ira pas au festival ?!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.