Ghoul appelle à Lisbonne à la création de sociétés mixtes algéro-portugaises    Le président Bouteflika reçoit le ministre d'Etat qatari aux Affaires de Défense    Mali: les mouvements politiques armés réaffirment leur engagement vis-à-vis du "cessez le feu" et de "la feuille de route"    Henri Kasperczak veut battre le Malawi et l'Algérie pour se qualifier à la CAN 2015    «L'Etat sera toujours là pour développer le sport»    Ecran de fumée (II)    Le Congrès mondial de l'entrepreneuriat place l'Algérie à la 4e place    «L'Algérie était sur l'agenda des fondateurs dudit "printemps arabe"»    «Les journalistes doivent adhérer au processus de parachèvement de l'arsenal juridique régissant le secteur de l'information»    Le président Hannachi de nouveau convoqué    Nekkache et El-Orfi libérés, Karaoui et Ferhat rappelés    Lancement prochain du «Grand Prix du roman»    «Le puits» de Lotfi Bouchouchi présenté à la presse    L'UE promet un «effort accru» alors que le Nigeria en a fini avec le virus    Un réseau transnational de narcotrafic tombe à Tlemcen    Le président Bouteflika appelle les professionnels de la presse à adhérer au processus de parachèvement de l'arsenal juridique    Tunisie: Le produit net bancaire d'AMEN Bank en hausse.    Le développement des zones frontalières du sud, garant de la sécurité et de la stabilité    Hannachi sera auditionné demain par la commission de discipline de la LFP    Djelfa : deux morts et 18 blessés dans trois accidents de la route    Pétrole: le brut monte après des données chinoises jugées encourageantes    Total: la mort du patron décapite la plus grande entreprise française    OMC: La relance de l'industrie au cœur des discussions entre Bouchouareb et d'Alotto    Sellal: éviter la division et renforcer la sécurité et la stabilité dont jouit l'Algérie    Ligue 1 et 2 Mobilis (sanctions) : 1 match à huis clos pour le CRB, l'USMBA, le MCEE et le DRBT    Lancement de 105.000 logements AADL à travers le pays (Tebboune)    14e Salon d'automne du petit format de la galerie Dar-El-Kenz    Il entame aujourd'hui des consultations bilatérales    Alors que la Turquie ouvre ses frontières aux peshmergas pour rejoindre les combats    Programme de la 8e journée    Ils réclament les mêmes avantages que leurs collègues en activité    LES REPORTS SUCCESSIFS DE L'OPERATION SUSCITENT la COLÈRE    Sonatrach célèbre, à Oran, 50 ans de production gazière sur fond d'incertitudes    Libye:75 morts lors des affrontements à Benghazi (nouveau bilan)    Le coup de bill’art du Soir    Tunisie:Vers un système national de dépôt de plaintes à distance et de dénonciation de cas de corruption    Le Soir du Centre    LE GOUVERNEMENT ÉLARGIT LES MESURES EN FAVEUR DES POLICIERS, AUX DOUANIERS ET AUX POMPIERS    Alors que le Ghana hésite toujours    DIGOUTAGE    ACTUCULT    Des politiques ou des commis de l'Etat ?    Dépénalisation de l'acte de gestion : Aller de la méfiance vers la confiance    Appel d'air... chaud    Les dirigeants arabes ne se mettent pas d'accord pour sérier    Et la lutte contre le terrorisme israélien ?    Mme Benghebrit responsabilise la famille de l'éducation pour la prése    Un boucan pour rien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.