La FAF officialise la nomination de Madjer au poste de sélectionneur national    Près de 4.000 dossiers d'investissements en 9 mois    L'accord Hamas/Fatah au menu de l'Onu    Le Brent à plus de 58 dollars mercredi à Londres    Les métiers de l'agriculture attirent de plus en plus les jeunes    Ligue 1 Mobilis - 7e journée : Le CSC prospère, la JSK espère, le MCA décélère    Alger : Le vieux bâti se régénère    Festival international de musique symphonique : Le chant lyrique d'opéra à l'honneur    Paiement en ligne : Les établissements financiers fin prêts    Espagne : Des milliers de manifestants catalans dans la rue    Gestion des catastrophes naturelles : La responsabilité des collectivités locales    Production de ciment : Objectif : 20 millions de tonnes/an    Cyclisme/Tour d`Algérie 2017: les étapes du tour    9e championnat arabe de Kick-boxing en Jordanie: qualification de 9 athlètes algériens aux derniers tours    Sahara occidental: arrivée de Köhler aux camps de réfugiés sahraouis    Fédération de France du FLN: les cotisations ont grandement contribué au financement la Révolution    Selon le vice-président de la HIISE: «70 % des candidats n'ont aucun niveau scolaire»    SuperCoupe : ESS – CRB au stade Chahid Hamlaoui    Le XV national vise la victoire en Zambie    «Pourquoi le Maghreb est essentiel pour la France»    Les principaux projets sidérurgiques en cours de réalisation    Des écoles manquent de mobilier et d'agents d'entretien    Une consécration méritée    Premier ministère : La communication par le démenti    L'aveu de Derbal    Les énergies renouvelables, une nécessité pour l'économie tunisienne (ministre)    Boukhari réaffirme la participation de la RASD au prochain sommet UA-UE    En prévision du match contre l'USMA Ammouta (entraîneur du WAC) : «Tous mes joueurs sont prêts»    Blessé au mollet    Le marbré    Soutien aux groupes terroristes: Un élément arrêté à Jijel    Journée Mondiale de l’Alimentation    Tendances    ACTUCULT    L'arrêté sur l'appel à candidature publié au Journal Officiel    Près de 50 morts dans deux attaques    Un président cynique jusqu'au bout des ongles    Qui veut la "mort" de l'Algérie?    Création prochaine de quatre forêts récréatives au titre de l'investissement privé    Djibouti envoie une équipe médicale et quatre tonnes de médicaments    Le programme du gouvernement face à la contrainte du financement    La rançon de l'urne    Une cinquantaine de participants au Salon national des amateurs de collection    Tahya ya Didou, le film de commande le plus réussi du cinéma    La production nationale dans un timbre-poste    Béjaïa se souvient de Fatima Bedar    Apprenons à valoriser notre temps des loisirs    Vaincre les antagonismes politiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HYGIÈNE HOSPITALIÈRE EN ALGERIE
Absence de traitement de l'air
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2012

Si la Protection civile représente l'organe agréé en Algérie pour le contrôle des normes liées au désenfumage dans le secteur du bâtiment et autres, aucune autorité n'existe par contre, dans le pays, pour l'expertise de traitement de l'air en milieu hospitalier.
La climatisation ne consiste pas uniquement à refroidir une pièce. La notion de confort est tout aussi importante et c'est par une diffusion d'air travaillée que l'on parvient à un résultat parfait ; absence de courant d'air, bonnes répartitions de l'air frais dans les pièces… Aussi, pour un confort sécurisé en matière d'hygiène de l'air, il est impératif de procéder aux contrôles adéquats pour toute pollution extérieure ou intérieure ou générée par des équipements aérauliques. C'est ce qui a été expliqué, hier, à l'occasion d'un séminaire sur le désenfumage et l'hygiène hospitalière, organisé par le groupe France Air et son représentant officiel en Algérie, Genepi, à l'hôtel Mercure à Alger. «Aujourd'hui, nous sommes appelés tous à œuvrer pour répondre aux nouvelles normes en matière de traitement de l'air et de désenfumage dans les différentes structures. Nous invitons tous les concepteurs de projets, promoteurs, architectes, bureaux d'études, institutions… à réfléchir ensemble dans le but de travailler selon des normes mondiales pour la sécurité et le confort de tous», dira Abdelhak Addi, directeur général et manager de Genepi, dans son allocution d'ouverture. Après avoir diffusé à l'assistance une vidéo de simulation d'un incendie, Abdelhak Addi a expliqué que dans de pareilles situations, c'est généralement la fumée qui tue et non pas le feu. D'où, l'importance d'installations adéquates dans les différents genres de construction pour le dégagement de la fumée. Même si les normes en la matière ne sont pas tout à fait claires en Algérie, le DG de Genepi avoue que la Protection civile fait un travail considérable dans ce sens. «Dans le secteur du bâtiment, nous avons différentes entreprises étrangères qui opèrent. Les unes sont asiatiques ou du Moyen-Orient, les autres sont européennes… mais nous ne savons toujours pas si chacune procède en fonction des normes de son pays pour l'installation du système de désenfumage ou de celles de l'Algérie. De toute manière, chez-nous, nous continuons de fonctionner avec des normes datant de 1976», a-t-il expliqué. S'agissant du traitement de l'air, Abdelhak Addi affirme que les choses sont encore plus compliquées : «Le principe d'une salle propre dans un établissement hospitalier consiste à calculer le nombre de particules par mètre cube, afin d'assurer une hygiène de l'air pour les hospitalisés et le personnel. Or, aujourd'hui en Algérie, nous ne sommes pas encore à ce stade mais en plus nous ne disposons pas d'organe de contrôle de traitement de l'air dans les hôpitaux.» Enfin, il est à préciser que France Air est une entreprise spécialisée dans la conception et la distribution de matériels aérauliques pour les bâtiments tertiaires, hospitaliers, industriels, logements individuels et collectifs, ainsi que pour les cuisines professionnelles. Genepi est son représentant et distributeur officiel en Algérie depuis 2003.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.