Juventus : Alex Sandro veut rejoindre Chelsea    L'AS Monaco fera tout pour retenir Mbappé    Arsenal : Un attaquant mancunien en cas d'échec dans le dossier Mbappé    Fanzone.dz : Les footballeurs internationaux conservent leur titre de leaders de la twittosphère    Aïd El Fitr à l'ouest du pays : 4 000 commerçants et opérateurs mobilisés pour assurer la permanence    Un Salon de l'électricité et de l'électronique au CIC    Les enjeux d'un changement    Le rendement au ralenti    Bourses : Les places européennes oscillent au gré du prix du pétrole    Riyadh déjoue une attaque d'envergure contre La Mecque    Commerce illégal du phosphate du Sahara occidental : Une société britannique met fin à ses activités    Objectif de la coalition anti-Qatar : Renverser le régime de Doha    Djibouti victime collatérale de la crise du Golfe    Manifestation contre le bouclier antimissile US    Ouganda : Le chef de l'ONU rencontre des réfugiés    Un nouveau ministre pour bientôt    Un nouveau cahier des charges pour les TV privées    Financement de l'économie nationale : Le PPP et la modernisation des banques parmi les solutions    Retard à la salle Harcha    Soustara affiche ses ambitions pour la saison prochaine    Makhlouf disputera les qualifications    Championnat d'afrique de Boxe : Flissi et Benbaziz passent en 1/2 finales    Le cadeau de l'Aïd de Bouteflika    Des cadeaux pour les enfants subsahariens    Du kayak au mont Chenoua    Recueillement, aujourd'hui, à Taourirt Moussa    Le patrimoine andalou revisité    L'humoriste Taher Safir clôture la manifestation    Algérie Poste : M. Dahmani installé en qualité de DG de l'établissement    Les réponses de Tebboune    Un terroriste se rend aux autorités militaires    L'élite à l'heure du mercato    13 mort et 52 blessés en deux jours    Algérie - Le Gouvernement veut taxer les grandes fortunes et exonérer les bas revenus    GB/ Quand Einstein regrettait ses mariages ratés    Hadjar somme les recteurs de sévir    L'Arabie Saoudite et les Emirats posent leurs conditions    Les «années d'or» brillent toujours    L'APN adopte le plan d'action du gouvernement    Mustapha Cherif, penseur et islamologue :    Voyage culinaire    ATTITUDES    EnquÃate-Témoignages    Journées du monologue et de l’humour à Jijel    Mascara: Des saisies et des arrestations    El-Bayadh: Un bus se renverse, 5 morts et 16 blessés    Nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Algérie    Amel Zen, Raina Raï, El Dey célèbrent la fête de la Musique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Mutuelle de l'industrie du pétrole nous écrit
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 01 - 2013

Nous avons pris connaissance de l'article paru dans le journal le Soir d'Algérie, daté du 27 novembre 2012, «Soir Retraite rubrique des lecteurs», sous la signature de M. B. M. et S.Y., Bordj El-Bahri, wilaya d'Alger : Nous devons rétablir la vérité sur la base des faits qui peuvent être vérifiés.
La MIP (Mutuelle de l'Industrie du Pétrole) est une institution à but non lucratif. Elle jouit d'une autonomie financière et de gestion, totalement externalisée du tutorat des entreprises constituant son environnement immédiat (secteur du pétrole, parapétrolier, chimie et mines), en revanche elle subit toutes les tutelles légales de souveraineté. Dans ce cas bien précis, depuis le 1 mai 1998, la MIP, en vertu de ses statuts, a mis en place une prestation sociale d'aide aux retraités, désignée sous le vocable de «pension complémentaire à la retraite» ; revendication socioprofessionnelle. La MIP se trouve être sollicitée pour se charger de la mise en œuvre des aspects pratiques et d'expertise, et assurer pour compte la gestion purement comptable au lieu et place de l'entreprise des «fonds d'aide aux retraités» mis à sa disposition. Cette délégation de prérogatives est fondée sur la base d'une convention signée entre l'employeur, le partenaire social et enfin la MIP. Pour équilibrer le système de gestion de cette multiplicité de fonds, et assurer une pérennité sur le long terme, très tôt la MIP a préconisé aux entreprises contractantes, des mesures adéquates en faisant varier les éléments de calcul de cette prestation. Afin de maintenir favorablement le rapport entre les proportions optimales de la répartition entre cotisations et bénéficiaires de l'aide aux retraités, faire exercer la solidarité à fond, et protéger cet acquis social au profit de 42 000 agents retraités. A défaut, la menace de tarissement de la ressource financière mettra un terme définitif à cette prestation. Les entreprises, le partenaire social et la MIP sont très sensibles pour la formulation de solutions et la prise en charge effective de cette préoccupation. Mutuelle de l'Industrie du Pétrole (MIP)

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.