Constantine: Deux terroristes dont l'émir de «Daech» abattus    Constantine - Elections législatives: 47 lieux pour abriter les meetings de la campagne    Importation présumée de véhicules clés en main: Une commission d'inspection à l'usine de montage de Tahkout    Réduction des importations: Une aubaine pour les entreprises algériennes !    Annaba: Plusieurs pays au Salon du tourisme    Oran: Une cellule de recrutement de Daech démantelée    Zetchi en visite au siège de la FIFA après la réunion du BF    JS Kabylie: Bon pour le moral avant la Coupe d'Algérie    El Kala: Un mort et cinq blessés dans un éboulement    Ghardaïa: Cinq personnes mortes calcinées dans une collision    Aïn-Temouchent: La lecture en fête    Aïn-Temouchent: La radio locale souffle sa 9ème bougie    Début des travaux de la réunion des délégués permanents et hauts responsables de la Ligue arabe    Lounis Aït Menguellet célèbre ses 50 années de carrière    Le Royaume-Uni au bord du Brexit    L'ESS perd ses poursuivants n'en profitent pas !    L'Algérie rate la qualification    Ouverture des travaux de la 7e session de la Grande commission mixte algéro-congolaise    L'Algérie veut prolonger la période de réduction de la production    Huit bombes de confection artisanale détruites    Chelghoum rassure que toutes les mesures de contrôle ont été prises    «Capitaliser l'expérience des anciens joueurs»    Le GS Pétroliers sacré champion    «La couverture numérique dans le secteur audiovisuel a atteint plus de 85%»    Quel système entre démocratie et islamisme ?    Les "fake news" en Algérie    "Nous misons sur les compétences algériennes"    Pour réfléchir à des options concernant l'avenir de Picard : La banque Rothschild, mandatée    Le décor de campagne s'installe    Hamia conforte sa position en tête    Méziani seul en tête avec 11 buts    Le GS Boufarik invité surprise des demi-finales    "Nous sommes un parti du gouvernement"    Mouvementer et exploiter le renouveau national au service de tous    Le dossier Peugeot remis sur la table    Les médecins de la daïra de Maâtkas en grève    Des citrons congelés pour combattre diabète, tumeur et obésité!    La Cnas au service des non-voyants    Oran : Ouali procède à la signature de nombreuses conventions sur l'environnement    Un chef d'Al Qaïda tué par une frappe américaine    Composé de six partis : Le Maroc a enfin un nouveau gouvernement    Commission mixte algéro-congolaise : La promotion des échanges économiques examinée    Qui doit payer la facture du désordre ?    "On s'achemine vers l'émergence de partis artificiels"    700 titres algériens au Salon du livre de Paris    L'hommage à Pierre et Claudine Chaulet    Toudja fête l'eau    Carnage à Ghardaïa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Mutuelle de l'industrie du pétrole nous écrit
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 01 - 2013

Nous avons pris connaissance de l'article paru dans le journal le Soir d'Algérie, daté du 27 novembre 2012, «Soir Retraite rubrique des lecteurs», sous la signature de M. B. M. et S.Y., Bordj El-Bahri, wilaya d'Alger : Nous devons rétablir la vérité sur la base des faits qui peuvent être vérifiés.
La MIP (Mutuelle de l'Industrie du Pétrole) est une institution à but non lucratif. Elle jouit d'une autonomie financière et de gestion, totalement externalisée du tutorat des entreprises constituant son environnement immédiat (secteur du pétrole, parapétrolier, chimie et mines), en revanche elle subit toutes les tutelles légales de souveraineté. Dans ce cas bien précis, depuis le 1 mai 1998, la MIP, en vertu de ses statuts, a mis en place une prestation sociale d'aide aux retraités, désignée sous le vocable de «pension complémentaire à la retraite» ; revendication socioprofessionnelle. La MIP se trouve être sollicitée pour se charger de la mise en œuvre des aspects pratiques et d'expertise, et assurer pour compte la gestion purement comptable au lieu et place de l'entreprise des «fonds d'aide aux retraités» mis à sa disposition. Cette délégation de prérogatives est fondée sur la base d'une convention signée entre l'employeur, le partenaire social et enfin la MIP. Pour équilibrer le système de gestion de cette multiplicité de fonds, et assurer une pérennité sur le long terme, très tôt la MIP a préconisé aux entreprises contractantes, des mesures adéquates en faisant varier les éléments de calcul de cette prestation. Afin de maintenir favorablement le rapport entre les proportions optimales de la répartition entre cotisations et bénéficiaires de l'aide aux retraités, faire exercer la solidarité à fond, et protéger cet acquis social au profit de 42 000 agents retraités. A défaut, la menace de tarissement de la ressource financière mettra un terme définitif à cette prestation. Les entreprises, le partenaire social et la MIP sont très sensibles pour la formulation de solutions et la prise en charge effective de cette préoccupation. Mutuelle de l'Industrie du Pétrole (MIP)

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.