Développement économique et social : Le nouveau modèle de croissance 2016/2030 doit poser le rôle futur de l'Etat    Pétrole : Les prix à la hausse en Asie    Souk Ahras : Les investisseurs appelés à se rapprocher de Sonelgaz    Primaire de la gauche française : "Oui, il faut davantage nous protéger"    CAN 2017 : L'Algérie est désormais dos au mur    Algérie- En forte décélération au 3e trimestre 2016, l'activité hors hydrocarbure tire la croissance vers le bas    Hydrocarbures : Plus de 32 découvertes en 2016    Gestion immobilière : Appel à la révision de la loi    Ecoles fermées à cause de la neige et la pluie / Benghebrit : «Les cours seront rattrapés»    Chômage, gaz et transport : Chréa va-t-elle enfin pouvoir respirer ?    Le temps des comptes pour la FAF / Si Leekens part, Raouraoua doit aussi partir    Ligue 1 / 16e journée : Une reprise amputée de trois chocs    Musique / Othmane Bali ou la leçon de luth    Jusqu'à quand le dialogue de sourds ?    Deux terroristes arrêtés par l'ANP non loin d'Azazga    Fekhar maintient sa grève de la faim    "À notre niveau, nous n'avons aucun problème"    Abdoun décline une offre du WA Casablanca    Ghezzal sur les tablettes de l'AS Monaco    FLN : la base ne se calme pas    La situation sécuritaire risque de s'aggraver    Deux ouvriers ont trouvé la mort    Tension sur le gaz butane    4 personnes mortes asphyxiées au monoxyde de carbone    Donald Trump, 45e président des Etats-Unis    EnquÃate-Témoignages    LE PRÉSIDENT DU MSP, ABDERREZAK MOKRI, AU SOIR D’ALGÉRIE :    Zidane Mohamed El-Amine (capitaine d'équipe du RC Relizane) ;    PRÉVU EN AVRIL PROCHAIN    Bedoui à propos des violences dans les nouvelles cités: Des «actes isolés» amplifiés par les médias et réseaux sociaux    Les fuites en avant de Leekens    Emploi: De plus en plus d'universitaires optent pour la police    Plusieurs axes routiers bloqués par la neige    Début de la bataille des frontières    Festival international des programmes audiovisuels à Biarritz    Avant-premières des films universels    La CNAS a réalisé des résultats importants    Le président Bouteflika condamne «avec la plus grande fermeté»    Tanger et le FUS Rabat au menu du CR Belouizdad au Maroc    Les orientations de Mohamed Aissa    Les islamistes misent sur 180 sièges    L'Algérie fidèle à ses principes    Au moins 90 déplacés tués au Nigeria    Lancée par le HCR, l'OIM et leurs partenaires    Les Etats-Unis renouvellent leur gratitude à l'Algérie    "Le voyage de Keltoum" de Anis Djaâd en compétition    Hamza Bounoua expose    Les télévisions privées et les législatives 2017    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Mutuelle de l'industrie du pétrole nous écrit
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 01 - 2013

Nous avons pris connaissance de l'article paru dans le journal le Soir d'Algérie, daté du 27 novembre 2012, «Soir Retraite rubrique des lecteurs», sous la signature de M. B. M. et S.Y., Bordj El-Bahri, wilaya d'Alger : Nous devons rétablir la vérité sur la base des faits qui peuvent être vérifiés.
La MIP (Mutuelle de l'Industrie du Pétrole) est une institution à but non lucratif. Elle jouit d'une autonomie financière et de gestion, totalement externalisée du tutorat des entreprises constituant son environnement immédiat (secteur du pétrole, parapétrolier, chimie et mines), en revanche elle subit toutes les tutelles légales de souveraineté. Dans ce cas bien précis, depuis le 1 mai 1998, la MIP, en vertu de ses statuts, a mis en place une prestation sociale d'aide aux retraités, désignée sous le vocable de «pension complémentaire à la retraite» ; revendication socioprofessionnelle. La MIP se trouve être sollicitée pour se charger de la mise en œuvre des aspects pratiques et d'expertise, et assurer pour compte la gestion purement comptable au lieu et place de l'entreprise des «fonds d'aide aux retraités» mis à sa disposition. Cette délégation de prérogatives est fondée sur la base d'une convention signée entre l'employeur, le partenaire social et enfin la MIP. Pour équilibrer le système de gestion de cette multiplicité de fonds, et assurer une pérennité sur le long terme, très tôt la MIP a préconisé aux entreprises contractantes, des mesures adéquates en faisant varier les éléments de calcul de cette prestation. Afin de maintenir favorablement le rapport entre les proportions optimales de la répartition entre cotisations et bénéficiaires de l'aide aux retraités, faire exercer la solidarité à fond, et protéger cet acquis social au profit de 42 000 agents retraités. A défaut, la menace de tarissement de la ressource financière mettra un terme définitif à cette prestation. Les entreprises, le partenaire social et la MIP sont très sensibles pour la formulation de solutions et la prise en charge effective de cette préoccupation. Mutuelle de l'Industrie du Pétrole (MIP)

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.