Plus de 5 millions de Tunisiens attendus dimanche aux urnes pour le second tour d'une présidentielle historique    Ligue 2 Mobilis (14e J.) : l'USM Blida seule aux commandes, l'AB Merouana gagne enfin    Khedairia, le bonheur après les frustrations    L'ANR rejette toute atteinte à la légitimité des institutions de l'Etat    Trois terroristes abattus à Boumerdes (MDN)    Avec Kamel Daoud, sans guillemets    Dix morts dans 26 accidents de la circulation durant la journée du vendredi (gendarmerie)    Le président de l'Etat de la Palestine en visite d'Etat en Algérie à partir de dimanche    Hanoune appelle à associer tous les acteurs de la société à la réalisation du développement    Allemagne: l'invincible Bayern enchaîne les records    L'ECRIVAIN ET LE SALAFISTE    Les députés cubains approuvent le rétablissement des relations diplomatiques avec les Etats-Unis    Soustara en stage à Tunis du 5 au 12 janvier    «Il existe une grande confiance, une belle amitié et une volonté partagée de faire les choses ensemble»    Un responsable américain : «L'Algérie, est un grand partenaire des Etats-Unis»    L'Algérie, chef de file de la médiation, s'engage pour un règlement définitif    Faire face aux nouveaux défis sécuritaires exige des services de sécurité de redoubler les efforts et de rehausser davantage leurs modes opératoires appuyés par les importants moyens mis à leur    Boudiaf : «Les relations algéro-cubaines hissées à un véritable partenariat»    Benflis accuse l'administration    La promotion du partenariat en matière de gestion hôtelière, thème d'une rencontre à Alger    Sellal se recueille à la mémoire des victimes algériennes du crash de l'avion espagnol affrété par Air Algérie    Quelles anticipations face à la chute du prix du baril?    Hannachi répond aux Camerounais    Les Verts terminent 2014 en beauté    Le Grand Prix revient au film canadien Gabrielle    Les Bafana Bafana dévoilent leur programme    L'étau se resserre sur les trafiquants    Une femme et son fils blessés    Baisse des cours pétroliers : Le gouvernement écarte toute révision des subventions    Sonatrach 1, autoroute Est-Ouest, Khalifa : Les procès au début 2015    OULED MIMOUN : 1024 agents de douane formés depuis 2009    Blida : Séisme de 4,7 degrés sur les hauteurs de Bouinan    CHLEF: Deux collégiens simulent leur enlèvement    MC El-Eulma    EnquÃate-Témoignages    SAT NEWS    Comme le vent projeté au FICA    ACTUCULT    Filet de veau en papillote    Le Parlement échoue à élire un chef d'Etat dès le 1er tour : La Grèce au seuil d'une crise politique    USA : Baisse inférieure aux attentes des stocks de brut    Au moins 11 morts    Quand les médias s'en mêlent    Libye : Les pays africains exhortent les occidentaux à agir    Crédits sans intérêts : 28 % ont été remboursés à l'échelle nationale    Wilaya d'Alger : Le budget primitif 2015 arrêté à plus de 35 milliards DA    Un programme de formation en Algérie    Timbuktu : l'intégrisme source de tous les maux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Présidentielle 2014
Le RCD opte pour le boycott
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2014

L’élection présidentielle du 17 avril prochain n’emballe pas le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Le conseil national du parti, réuni hier en session ordinaire, s’est prononcé, à l’unanimité de ses 256 membres, et aprÚs plus de quatre heures de débats, pour le boycott de l’échéance, jugée déjà compromise. Ce boycott n’aura pas d’incidence sur les concertations que le parti a menées avec d’autres formations politiques, a précisé le chargé de la communication du parti.
Sofiane AÃ ̄t Iflis - Alger (Le Soir)
La décision du RCD ne devrait pas surprendre les observateurs attentifs de la scÚne politique nationale, tant le parti avait déjà posé et revendiqué les conditions pour un scrutin libre. Une demande que le gouvernement a rejetée, maintenant les mécanismes traditionnels pour l’organisation et la supervision des élections. Le RCD a, donc, choisi, conséquemment, de ne pas s’impliquer dans un jeu qu’il considére fermé. Dans son propos liminaire aux travaux de la session du conseil national, le président du parti, Mohcine Belabbas, a souligné que l’échéance présidentielle censée consacrer une rupture avec les pratiques frauduleuses en cours depuis 1962 par une légitimation populaire qui en appelle à un scrutin libre est encore compromise», ajoutant que «l’élection de cette année n’est rien d’autre qu’une tromperie continuellement reproduite». Ce constat s’en trouvera partagé par les membres de l’instance délibérante du parti qui, à l’issue d’intenses débats, lui donneront un prolongement concret et pratique en votant l’option du boycott. Pour le RCD, tout indique que le systÚme se prépare à maintenir en poste le Président Bouteflika, en dépit de sa maladie convalescente. «Ce sont les médecins d’une puissance étrangÚre — dont le Premier ministre récemment gratifié de contrats scandaleusement préjudiciables pour l’Algérie a commis un faux témoignage envers le peuple algérien ­— qui délivreront le certificat médical attestant des capacités physiques et mentales du candidat du systÚme», a relevé Mohcine Belabbas qui n’a pas manqué de rappeler que, par ailleurs, la demande du RCD de dessaisir le ministÚre de l’Intérieur de la gestion des élections et l’institution d’une commission de gestion permanente et autonome, bien qu’ayant été reprise par plus de 40 partis politiques et d’autres personnalités, a été ignorée et rejetée. «Le flou et l’opacité qui ont prévalu durant toute cette période sur la présidentielle d’avril 2014 sont un signe de plus sur le refus de l’alternance déjà consacré à travers le viol de la Constitution en 2008.» Evoquant la situation générale du pays durant l’année écoulée, le président du RCD a affirmé que «si elle a été singuliÚre et tragique au regard des différents événements qui l’ont marquée, elle ponctue, au fond, dans la confusion et l’incertitude trois mandats qui ont ébranlé et profondément destructuré le pays». Cela sur tous les plans, y compris sécuritaire avec l’attaque de Tiguentourine. Pour Mohcine Belabbas, cette attaque «renseigne sur l’insécurité qui continue de régner sur nos frontiÚres en l’absence d’un service de renseignement qui accomplit ses missions de contre-espionnage et de lutte contre le crime économique au lieu de sévir en tant que police politique».
Au plan politique, le président du RCD a relevé que «l’hospitalisation de plus de trois mois du chef de l’Etat dans un hÃŽpital français a aggravé l’état de convalescence politique dans lequel est rentré le pays depuis sa premiÚre admission dans le mÃame établissement en 2005» et que «le débat sur la Constitution annoncé depuis le 15 avril 2011 a été réduit aux artifices permettant de prolonger la durée de vie d’un systÚme condamné par l’Histoire. L’Assemblée nationale issue de la fraude électorale d’avril 2012 est devenue une structure budgétivore sans aucune influence sur le cours des événements. Le Conseil de la nation est transformé en maison de retraite pour les acteurs de l’échec».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.