«Bouteflika doit lever les obstacles dressés devant tamazight»    Le FFS change de ton et passe à l'offensive    Trois tentatives d'introduction d'armes mises en échec dans le Sud    La télémédecine:une véritable révolution dans le domaine de la santé    Importations frauduleuses et complicités à tous les niveaux    Le SG du ministère brésilien des Relations extérieures aujourd'hui    Le bémol équivoque du département de M. Tahmi    Le dossier évoqué par Tahmi était-il réellement solide ?    Les bons calculs de Valdo    «La reconnaissance officielle des crimes coloniaux a eu lieu»    Le religieux décomplexé, l'autre figure du cheikh    A l'invitation du président Bouteflika : Le président Paul Kagame aujourd'hui en visite d'Etat de trois jours en Algérie    Algérie-Espagne : Convergence de vues pour une solution à la crise libyenne    Yémen : Ryad se chargera du coût humanitaire du conflit    Une autre tragédie humanitaire nommée Yémen    Ouvrir ou fermer le champ politique ?    Le service du métro d'Alger réduit de deux heures    Prix du pétrole : Le brut encore en hausse à New York, croyant en un rééquilibrage    Championnat de Ligue 1 "Mobilis" Le MC Alger, principal bénéficiaire de la 25e journée    JS Kabylie : Karouf remplace Wallemme    Promotion immobilière à Jijel : Lancement en réalisation de 7 tours de 14 étages    Ouargla : Nécessité d'encourager la formation appliquée dans les activités aquacoles    Oran : Un nouveau programme de 300 logements LPA sera lancé    Bourses : Les places européennes en nette baisse à cause de la Grèce    Selon le SG du RND Bensalah : Possibilité d'un examen devant le Parlement du projet de révision de la Constitution    Constantine capitale de la culture arabe 2015 : M. Lamamra met en valeur les avantages de la manifestation    Dans une euphorie préfabriquée    Le secrétaire d'Etat français aux anciens combattants en Algérie    90% des TV équipés d'Android TV    Débat sur le traitement de l'asthme et la broncho-pneumopathie chronique    10 morts et 74 blessés en une journée    Les lauréats des activités culturelles et sportives distingués    Trois dealers sous les verrous    Des sièges provisoires pour les cours de justice et les tribunaux administratifs    Un incendie paralyse la banlieue nord de Paris    Serie A : Quand la Juve rend service à la Roma    Ybanez souligne la volonté de l'Espagne à intensifier les relations avec l'Algérie    Un Smartphone avec un écran courbé !    Oued Aïssi se souvient !    Ali Benflis : « La cause de l'amazighité est une cause nationale à part entière ».    La Pietà Rondanini, dernière sculpture de Michel-Ange, change d'écrin    FC Barcelone : Le Barça veut chiper un joueur cadre du Real Madrid ?    Raja-ESS, 1/8 de finale aller de la LDC, ce soir à 18h30 : Les Sétifiens confiants et déterminés    Le terroriste Mokhtar Belmokhtar serait-il vraiment mort ?    EnquÃate-Témoignages    Voyage culinaire    Une journée d'étude presse-justice    «La voie pacifique incontournable pour le règlement des conflits»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Présidentielle 2014
Le RCD opte pour le boycott
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2014

L’élection présidentielle du 17 avril prochain n’emballe pas le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Le conseil national du parti, réuni hier en session ordinaire, s’est prononcé, à l’unanimité de ses 256 membres, et aprÚs plus de quatre heures de débats, pour le boycott de l’échéance, jugée déjà compromise. Ce boycott n’aura pas d’incidence sur les concertations que le parti a menées avec d’autres formations politiques, a précisé le chargé de la communication du parti.
Sofiane AÃ ̄t Iflis - Alger (Le Soir)
La décision du RCD ne devrait pas surprendre les observateurs attentifs de la scÚne politique nationale, tant le parti avait déjà posé et revendiqué les conditions pour un scrutin libre. Une demande que le gouvernement a rejetée, maintenant les mécanismes traditionnels pour l’organisation et la supervision des élections. Le RCD a, donc, choisi, conséquemment, de ne pas s’impliquer dans un jeu qu’il considére fermé. Dans son propos liminaire aux travaux de la session du conseil national, le président du parti, Mohcine Belabbas, a souligné que l’échéance présidentielle censée consacrer une rupture avec les pratiques frauduleuses en cours depuis 1962 par une légitimation populaire qui en appelle à un scrutin libre est encore compromise», ajoutant que «l’élection de cette année n’est rien d’autre qu’une tromperie continuellement reproduite». Ce constat s’en trouvera partagé par les membres de l’instance délibérante du parti qui, à l’issue d’intenses débats, lui donneront un prolongement concret et pratique en votant l’option du boycott. Pour le RCD, tout indique que le systÚme se prépare à maintenir en poste le Président Bouteflika, en dépit de sa maladie convalescente. «Ce sont les médecins d’une puissance étrangÚre — dont le Premier ministre récemment gratifié de contrats scandaleusement préjudiciables pour l’Algérie a commis un faux témoignage envers le peuple algérien ­— qui délivreront le certificat médical attestant des capacités physiques et mentales du candidat du systÚme», a relevé Mohcine Belabbas qui n’a pas manqué de rappeler que, par ailleurs, la demande du RCD de dessaisir le ministÚre de l’Intérieur de la gestion des élections et l’institution d’une commission de gestion permanente et autonome, bien qu’ayant été reprise par plus de 40 partis politiques et d’autres personnalités, a été ignorée et rejetée. «Le flou et l’opacité qui ont prévalu durant toute cette période sur la présidentielle d’avril 2014 sont un signe de plus sur le refus de l’alternance déjà consacré à travers le viol de la Constitution en 2008.» Evoquant la situation générale du pays durant l’année écoulée, le président du RCD a affirmé que «si elle a été singuliÚre et tragique au regard des différents événements qui l’ont marquée, elle ponctue, au fond, dans la confusion et l’incertitude trois mandats qui ont ébranlé et profondément destructuré le pays». Cela sur tous les plans, y compris sécuritaire avec l’attaque de Tiguentourine. Pour Mohcine Belabbas, cette attaque «renseigne sur l’insécurité qui continue de régner sur nos frontiÚres en l’absence d’un service de renseignement qui accomplit ses missions de contre-espionnage et de lutte contre le crime économique au lieu de sévir en tant que police politique».
Au plan politique, le président du RCD a relevé que «l’hospitalisation de plus de trois mois du chef de l’Etat dans un hÃŽpital français a aggravé l’état de convalescence politique dans lequel est rentré le pays depuis sa premiÚre admission dans le mÃame établissement en 2005» et que «le débat sur la Constitution annoncé depuis le 15 avril 2011 a été réduit aux artifices permettant de prolonger la durée de vie d’un systÚme condamné par l’Histoire. L’Assemblée nationale issue de la fraude électorale d’avril 2012 est devenue une structure budgétivore sans aucune influence sur le cours des événements. Le Conseil de la nation est transformé en maison de retraite pour les acteurs de l’échec».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.