«L'art algérien n'existe pas encore»    Equipe nationale : Un onze remanié face à Oman    Cyclisme – tour de Constantine victoire de Keddah    26e session du sommet arabe : Les travaux ont débuté, hier, à Charm el-Cheikh    Les présidents fusibles    Escalade au Yémen : vers une guerre entre les Etats arabes, l'Iran et les pays dirigés par des pouvoirs chiites ?    Les Nations unies appelées à "assumer leur responsabilité"    Mort du Cheikh Moulay Touhami Ghitaoui : M. Sellal se recueille à la mémoire du regretté    Début du dénouement    Paris reprend la main à l'Onu avec un projet de résolution    Entretiens parlementaires algéro-suisses à Alger    Bouchouareb plaide pour un partenariat industriel    Salon de l'automobile: Baisse de l'affluence sur fond de déception sur les prix    5 morts et 40 blessés en deux jours    Le wali inspecte des projets    106 poètes au rendez-vous    Controverse autour de l'utilisation du CD-Rom comme support    Rouverte au public    Crue de l'oued El Grine à Ouled Fadel (Batna) : le corps d'un second enfant retrouvé    Relizane : Arrestation de 3 personnes pour vol de marchandise    Inauguration d'une sûreté urbaine et un centre de tir    Une quarantaine d'exposants à la première édition    Amara Benyounès fait l'objet de menaces et d'appels au meurtre    «Nous devons rester fidèles aux sacrifices des chouhada et des moudjahidine»    Zitouni à Djebel Thamer (M'sila) pour la commémoration de la mort des colonels Amirouche et Si El Haouès    Tizi-Ouzou : des livres en braille et des CD remis gracieusement aux non-voyants durant le festival Lire en fête    Plus de 200 participantes au 2e tournoi d'Adrar    Le président Bouteflika adresse un message de condoléances à la famille du défunt    1 200 migrants subsahariens battus et conduits vers la frontière algérienne    Pessimisme    Du pain sur la planche pour Gourcuff    Défaite du GSP face au Ahly    Le champion de demain se prépare aujourd'hui    Fournier : «J'espère que Fekir ne se fera pas siffler à Geoffroy-Guichard»    Coupe d'Algérie de football (1/2 finale) : le RC Arbaâ accueillera l'ASO Chlef au stade Omar-Hamadi (direction)    «Aucune revendication n'est négligée»    La vérité des pâmoisons !    De nouveaux livres scolaires dès la rentrée 2016-2017    Bensalah représentera le président Bouteflika    100 documents, comprenant des casiers judiciaires, retirés    Le wali d'Ouargla présente un exposé sur le développement dans sa wilaya    Priorité à l'équilibre de développement des régions    Le CPP patauge dans les scandales et les fautes politiques (vidéo)    Gaz de schiste s'invite à Tunis    Adrar: examen de perspectives de partenariat avec le mouvement associatif local    Habitat: l'AADL se dote d'un nouvel organigramme    SELON M.TAYEB BELAIZ : 21 communes connaissent des situations d'impasse    Mobilis affiche une "bonne santé" financière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Présidentielle 2014
Le RCD opte pour le boycott
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2014

L’élection présidentielle du 17 avril prochain n’emballe pas le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Le conseil national du parti, réuni hier en session ordinaire, s’est prononcé, à l’unanimité de ses 256 membres, et aprÚs plus de quatre heures de débats, pour le boycott de l’échéance, jugée déjà compromise. Ce boycott n’aura pas d’incidence sur les concertations que le parti a menées avec d’autres formations politiques, a précisé le chargé de la communication du parti.
Sofiane AÃ ̄t Iflis - Alger (Le Soir)
La décision du RCD ne devrait pas surprendre les observateurs attentifs de la scÚne politique nationale, tant le parti avait déjà posé et revendiqué les conditions pour un scrutin libre. Une demande que le gouvernement a rejetée, maintenant les mécanismes traditionnels pour l’organisation et la supervision des élections. Le RCD a, donc, choisi, conséquemment, de ne pas s’impliquer dans un jeu qu’il considére fermé. Dans son propos liminaire aux travaux de la session du conseil national, le président du parti, Mohcine Belabbas, a souligné que l’échéance présidentielle censée consacrer une rupture avec les pratiques frauduleuses en cours depuis 1962 par une légitimation populaire qui en appelle à un scrutin libre est encore compromise», ajoutant que «l’élection de cette année n’est rien d’autre qu’une tromperie continuellement reproduite». Ce constat s’en trouvera partagé par les membres de l’instance délibérante du parti qui, à l’issue d’intenses débats, lui donneront un prolongement concret et pratique en votant l’option du boycott. Pour le RCD, tout indique que le systÚme se prépare à maintenir en poste le Président Bouteflika, en dépit de sa maladie convalescente. «Ce sont les médecins d’une puissance étrangÚre — dont le Premier ministre récemment gratifié de contrats scandaleusement préjudiciables pour l’Algérie a commis un faux témoignage envers le peuple algérien ­— qui délivreront le certificat médical attestant des capacités physiques et mentales du candidat du systÚme», a relevé Mohcine Belabbas qui n’a pas manqué de rappeler que, par ailleurs, la demande du RCD de dessaisir le ministÚre de l’Intérieur de la gestion des élections et l’institution d’une commission de gestion permanente et autonome, bien qu’ayant été reprise par plus de 40 partis politiques et d’autres personnalités, a été ignorée et rejetée. «Le flou et l’opacité qui ont prévalu durant toute cette période sur la présidentielle d’avril 2014 sont un signe de plus sur le refus de l’alternance déjà consacré à travers le viol de la Constitution en 2008.» Evoquant la situation générale du pays durant l’année écoulée, le président du RCD a affirmé que «si elle a été singuliÚre et tragique au regard des différents événements qui l’ont marquée, elle ponctue, au fond, dans la confusion et l’incertitude trois mandats qui ont ébranlé et profondément destructuré le pays». Cela sur tous les plans, y compris sécuritaire avec l’attaque de Tiguentourine. Pour Mohcine Belabbas, cette attaque «renseigne sur l’insécurité qui continue de régner sur nos frontiÚres en l’absence d’un service de renseignement qui accomplit ses missions de contre-espionnage et de lutte contre le crime économique au lieu de sévir en tant que police politique».
Au plan politique, le président du RCD a relevé que «l’hospitalisation de plus de trois mois du chef de l’Etat dans un hÃŽpital français a aggravé l’état de convalescence politique dans lequel est rentré le pays depuis sa premiÚre admission dans le mÃame établissement en 2005» et que «le débat sur la Constitution annoncé depuis le 15 avril 2011 a été réduit aux artifices permettant de prolonger la durée de vie d’un systÚme condamné par l’Histoire. L’Assemblée nationale issue de la fraude électorale d’avril 2012 est devenue une structure budgétivore sans aucune influence sur le cours des événements. Le Conseil de la nation est transformé en maison de retraite pour les acteurs de l’échec».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.