Nouvelle vague de dissidence au RND: «Ouyahia a été trop loin dans son coup d'Etat»    Ben labène    En quatre mois: Baisse de près de 70 % des véhicules importés    Constantine - 434 logements LSP en chantier depuis 1992: Sit-in des souscripteurs devant la wilaya    A la veille de la réunion de l'OPEP, le baril franchit les 50 dollars    Alger entre Washington et Paris    Netanyahu effraie même les militaires israéliens    JO 2016 - Amar Brahmia: « Il n'existe aucun différend entre le COA et les fédérations »    RC Kouba: L'espoir d'un renouveau renaît    IRB Sougueur: Retour à la case départ    Tlemcen: Préserver l'identité de l'Algérie à l'école    Enquête de la FOREM: Le tabagisme fait un tabac en milieu hospitalier    Avec trois secousses par jour: L'Algérie dans une zone de sismicité modérée    Mostaganem: Les travaux du congrès international du soufisme ouverts    Retour sur une randonnée pas comme les autres    "Bassma djazaïria" entre dans la course    Le Sénat expédie son agenda    Les Verts peaufinent les derniers réglages    Lahoulou victorieux malgré la blessure    La LFP établit un contrat-type pour les entraîneurs    Des députés dénoncent la "mafia des enchères"    Les forces irakiennes entrent dans Falloujah    Le parti libertarien dévoile son candidat    Solidarité avec le peuple sahraoui    Le fondateur de Canal+ tire sa révérence    Le site de "Bélier de Boualem" classé bien culturel    Souhila... Ce n'est qu'un au revoir    Les travaux empêchent les candidats d'arrivér à l'heure : Une chance ratée à cause de raisons "incompréhensibles" à Aïn Defla    Les spécialistes indiquent depuis Bouira : L'enfant atteint d'autisme doit être pris en charge dès les premiers mois    Pour ceux qui n'ont pas de passeport biométrique : Le gouvernement facilite l'entrée en Algérie    Manchester United : Entre 13 et 20 millions d'euros par saison pour Mourinho    "Les jardins de Tunis-la Manouba" : Habib Essid donne le coup d'envoi    Usine de montage Hyundai de Batna: Entrée en production "très prochainement"    Matches amicaux : L'Allemagne coule face à la Slovaquie (1-3)    La première du genre entre les deux pays    La nouvelle coalition de Netanyahu menacée    L'ex-président tchadien condamné à la prison à vie    Une réplique d'une magnitude de 4,3    Le site Tariki de la GN, dédié au trafic routier, n'est pas encore opérationnel    Découverte d'une cache d'armes    Attention aux retardataires !    Des études techniques exhaustives pour les futurs projets de routes    Bouteflika présente ses condoléances    Autopsie d'un astre    Babzman, une nouvelle revue    La beauté historique et architecturale de Rome    UN COLLOQUE LUI A ÉTÉ CONSACRÉ RÉCEMMENT À L’INPED DE BOUMERDÈS    Décès de Chawki Mostefei : L'Algérie perd une grande personnalité politique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présidentielle 2014
Le RCD opte pour le boycott
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2014

L’élection présidentielle du 17 avril prochain n’emballe pas le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Le conseil national du parti, réuni hier en session ordinaire, s’est prononcé, à l’unanimité de ses 256 membres, et aprÚs plus de quatre heures de débats, pour le boycott de l’échéance, jugée déjà compromise. Ce boycott n’aura pas d’incidence sur les concertations que le parti a menées avec d’autres formations politiques, a précisé le chargé de la communication du parti.
Sofiane AÃ ̄t Iflis - Alger (Le Soir)
La décision du RCD ne devrait pas surprendre les observateurs attentifs de la scÚne politique nationale, tant le parti avait déjà posé et revendiqué les conditions pour un scrutin libre. Une demande que le gouvernement a rejetée, maintenant les mécanismes traditionnels pour l’organisation et la supervision des élections. Le RCD a, donc, choisi, conséquemment, de ne pas s’impliquer dans un jeu qu’il considére fermé. Dans son propos liminaire aux travaux de la session du conseil national, le président du parti, Mohcine Belabbas, a souligné que l’échéance présidentielle censée consacrer une rupture avec les pratiques frauduleuses en cours depuis 1962 par une légitimation populaire qui en appelle à un scrutin libre est encore compromise», ajoutant que «l’élection de cette année n’est rien d’autre qu’une tromperie continuellement reproduite». Ce constat s’en trouvera partagé par les membres de l’instance délibérante du parti qui, à l’issue d’intenses débats, lui donneront un prolongement concret et pratique en votant l’option du boycott. Pour le RCD, tout indique que le systÚme se prépare à maintenir en poste le Président Bouteflika, en dépit de sa maladie convalescente. «Ce sont les médecins d’une puissance étrangÚre — dont le Premier ministre récemment gratifié de contrats scandaleusement préjudiciables pour l’Algérie a commis un faux témoignage envers le peuple algérien ­— qui délivreront le certificat médical attestant des capacités physiques et mentales du candidat du systÚme», a relevé Mohcine Belabbas qui n’a pas manqué de rappeler que, par ailleurs, la demande du RCD de dessaisir le ministÚre de l’Intérieur de la gestion des élections et l’institution d’une commission de gestion permanente et autonome, bien qu’ayant été reprise par plus de 40 partis politiques et d’autres personnalités, a été ignorée et rejetée. «Le flou et l’opacité qui ont prévalu durant toute cette période sur la présidentielle d’avril 2014 sont un signe de plus sur le refus de l’alternance déjà consacré à travers le viol de la Constitution en 2008.» Evoquant la situation générale du pays durant l’année écoulée, le président du RCD a affirmé que «si elle a été singuliÚre et tragique au regard des différents événements qui l’ont marquée, elle ponctue, au fond, dans la confusion et l’incertitude trois mandats qui ont ébranlé et profondément destructuré le pays». Cela sur tous les plans, y compris sécuritaire avec l’attaque de Tiguentourine. Pour Mohcine Belabbas, cette attaque «renseigne sur l’insécurité qui continue de régner sur nos frontiÚres en l’absence d’un service de renseignement qui accomplit ses missions de contre-espionnage et de lutte contre le crime économique au lieu de sévir en tant que police politique».
Au plan politique, le président du RCD a relevé que «l’hospitalisation de plus de trois mois du chef de l’Etat dans un hÃŽpital français a aggravé l’état de convalescence politique dans lequel est rentré le pays depuis sa premiÚre admission dans le mÃame établissement en 2005» et que «le débat sur la Constitution annoncé depuis le 15 avril 2011 a été réduit aux artifices permettant de prolonger la durée de vie d’un systÚme condamné par l’Histoire. L’Assemblée nationale issue de la fraude électorale d’avril 2012 est devenue une structure budgétivore sans aucune influence sur le cours des événements. Le Conseil de la nation est transformé en maison de retraite pour les acteurs de l’échec».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.