L'UA appelle à ne pas participer au Forum de Crans-Montana dans la ville de Dakhla occupée    Début des pourparlers de paix    812 nouveaux inscrits à la formation professionnelle    L'ancien hôtel de ville bientôt restauré    Une rencontre opportune    Conférence internationale sur « les manuscrits anciens face aux défis de l'heure »    Financement de l'économie algérienne: la nouvelle orientation des pouvoirs publics pourrait favoriser l'investissement (Reuters)    Ban Ki-moon en faveur d'une force africaine    « Atteindre notre objectif en gagnant notre 5e titre »    CAN/2015 (1/4 finale) Côte d'Ivoire-Algérie : "On est prêt pour affronter la meilleure équipe du tournoi" (Renard)    Le schiste doit venir "en appoint" aux besoins internes de l'Algérie et non pas comme une rente (expert)    Une bâtisse vétuste s'effondre sur un petit restaurant à Sétif : 4 blessés dont un gravement atteint    Gaz de schiste : mouvements de protestation à travers des villes du Sud du pays    7e confrontation entre l'Algérie et la Côte d'Ivoire en Coupe d'Afrique    La loi sur la prévention du blanchiment d'argent et le financement du terrorisme revêt "une caractère urgent" (Louh)    Plus de 11.800 logements sociaux participatifs seront livrés à Alger en 2015    Accidents de la route : quatorze morts et 22 blessés en 48 heures (Protection civile)    CAN: début des quarts, derby congolais et Tunisie-Guinée Equatoriale    Egypte: un employé du ministère de l'Intérieur abattu dans le Sinaï (sécurité)    L'ONU appelle à plus d'efforts dans la Lutte contre Ebola    L'Etat devient propriétaire majoritaire de Djezzy    Nouvelle série de concertations avec les partis et le pouvoir    Un consensus local se dessine    La Tunisie attend toujours son gouvernement    L'Orchestre symphonique national séduit le public    Entendu à 8 ans au commissariat pour "apologie du terrorisme" en France    Introduire la mosaïque dans les cursus    Raouraoua: "Ça se fera si on se qualifie en finale"    De l'enjeu à tous les niveaux    Un pas vers la paix    Algérie: Le FCE veut renforcer le partenariat entre les entreprises algériennes et françaises    Saâdani court-circuite le comité central    L'Aadl aura ses directions régionales    Sellal appelle à une riposte "collective" et "coordonnée" à la menace terroriste    le président Bouteflika charge Sellal de remettre des lettres à des chefs d'Etat membres de l'APPA    Le Soir du Centre    Â«Certaines ambassades à Alger sont particuliÚrement actives ces jours-ci»    PARADOXES DE LA PLANETE ENERGIE    Ligue 1 - Match avancé CRB 2 USMA 1 : Le Chabab en toute logique    Sûreté de wilaya d'Oran : Une délégation du ministère de l'Intérieur français en visite    Bébé, terro    Grande détermination chez les Verts    Les terrasses de Merzak Allouache projeté    Autoroute est-ouest : Les tarifs des péages en cours d'examen    Industrie pétrolière et gazière : Sonatrach s'associe à GE    Démantèlement d'un réseau de soutien aux auteurs du crime    Temps gris et maussade jusqu'à lundi au nord du pays    La faillite quand la communication ne sort pas des sphères de la décis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Présidentielle 2014
Le RCD opte pour le boycott
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2014

L’élection présidentielle du 17 avril prochain n’emballe pas le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Le conseil national du parti, réuni hier en session ordinaire, s’est prononcé, à l’unanimité de ses 256 membres, et aprÚs plus de quatre heures de débats, pour le boycott de l’échéance, jugée déjà compromise. Ce boycott n’aura pas d’incidence sur les concertations que le parti a menées avec d’autres formations politiques, a précisé le chargé de la communication du parti.
Sofiane AÃ ̄t Iflis - Alger (Le Soir)
La décision du RCD ne devrait pas surprendre les observateurs attentifs de la scÚne politique nationale, tant le parti avait déjà posé et revendiqué les conditions pour un scrutin libre. Une demande que le gouvernement a rejetée, maintenant les mécanismes traditionnels pour l’organisation et la supervision des élections. Le RCD a, donc, choisi, conséquemment, de ne pas s’impliquer dans un jeu qu’il considére fermé. Dans son propos liminaire aux travaux de la session du conseil national, le président du parti, Mohcine Belabbas, a souligné que l’échéance présidentielle censée consacrer une rupture avec les pratiques frauduleuses en cours depuis 1962 par une légitimation populaire qui en appelle à un scrutin libre est encore compromise», ajoutant que «l’élection de cette année n’est rien d’autre qu’une tromperie continuellement reproduite». Ce constat s’en trouvera partagé par les membres de l’instance délibérante du parti qui, à l’issue d’intenses débats, lui donneront un prolongement concret et pratique en votant l’option du boycott. Pour le RCD, tout indique que le systÚme se prépare à maintenir en poste le Président Bouteflika, en dépit de sa maladie convalescente. «Ce sont les médecins d’une puissance étrangÚre — dont le Premier ministre récemment gratifié de contrats scandaleusement préjudiciables pour l’Algérie a commis un faux témoignage envers le peuple algérien ­— qui délivreront le certificat médical attestant des capacités physiques et mentales du candidat du systÚme», a relevé Mohcine Belabbas qui n’a pas manqué de rappeler que, par ailleurs, la demande du RCD de dessaisir le ministÚre de l’Intérieur de la gestion des élections et l’institution d’une commission de gestion permanente et autonome, bien qu’ayant été reprise par plus de 40 partis politiques et d’autres personnalités, a été ignorée et rejetée. «Le flou et l’opacité qui ont prévalu durant toute cette période sur la présidentielle d’avril 2014 sont un signe de plus sur le refus de l’alternance déjà consacré à travers le viol de la Constitution en 2008.» Evoquant la situation générale du pays durant l’année écoulée, le président du RCD a affirmé que «si elle a été singuliÚre et tragique au regard des différents événements qui l’ont marquée, elle ponctue, au fond, dans la confusion et l’incertitude trois mandats qui ont ébranlé et profondément destructuré le pays». Cela sur tous les plans, y compris sécuritaire avec l’attaque de Tiguentourine. Pour Mohcine Belabbas, cette attaque «renseigne sur l’insécurité qui continue de régner sur nos frontiÚres en l’absence d’un service de renseignement qui accomplit ses missions de contre-espionnage et de lutte contre le crime économique au lieu de sévir en tant que police politique».
Au plan politique, le président du RCD a relevé que «l’hospitalisation de plus de trois mois du chef de l’Etat dans un hÃŽpital français a aggravé l’état de convalescence politique dans lequel est rentré le pays depuis sa premiÚre admission dans le mÃame établissement en 2005» et que «le débat sur la Constitution annoncé depuis le 15 avril 2011 a été réduit aux artifices permettant de prolonger la durée de vie d’un systÚme condamné par l’Histoire. L’Assemblée nationale issue de la fraude électorale d’avril 2012 est devenue une structure budgétivore sans aucune influence sur le cours des événements. Le Conseil de la nation est transformé en maison de retraite pour les acteurs de l’échec».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.