L'emprunt obligataire de l'Etat algérien : éviter les mirages (contribution)    Le Brent à plus de 45 dollars à Londres    Real : Zidane félicite à son tour Leicester et Ranieri    en bref...    Syrie / Intenses consultations diplomatiques : «Sauvez le cessez-le-feu»    L'annonce en a été faite à partir de Tipasa : De nouvelles missions pour le facteur    UEFA Champions League / Bayern Munich - Atlético Madrid : Guardiola joue son héritage    Les Verts à l'étranger / Sporting Lisbonne : Slimani fait tomber un record de Messi    Vie des clubs / MOB : l'ES Tunis en ligne de mire : Les Crabes n'ont plus que la Coupe de la CAF    Inde : une étudiante mutilée sexuellement et tuée    La croissance chinoise et japonaise en net recul en 2016    Sahel : le message de l'Europe contre le terrorisme    France : les actes antimusulmans en France ont triplé    N'oubliez pas votre vignette automobile !    "L'informel pourrait être éradiqué en 2017"    Un gel délibéré pour une anarchie programmée    De la presse en général et de Grine en particulier    Le Mouloudia retrouve l'Afrique    Ooredoo présente ses meilleurs vœux à la presse algérienne    Un club,deux présidents    Sidi Saïd tire sur l'occupation marocaine    Un atelier et 20 bombes artisanales détruits à Skikda, à Boumerdès et à Bouira    Bréves de l'Est    Rénovation de la stèle d'Aïssat Idir    FLN: Saadani s'en prend aux lobbies sionistes et défend Chakib Khelil    Mort programmée de la presse écrite    Gisement de Gara Djebilet: Accord de 3 milliards de dinars pour financer les études de faisabilité    En parallèle à la remise de 233 pré-affectations: Relogement aujourd'hui de 471 familles d'Es-Seddikia    Ligue 2: Relégation, c'est la bouteille à l'encre    Droits d'auteur: Des TV privées hors la loi    Il y a quatre ans disparaissait Mohamed Bouabdelli: Le RND rend hommage à l'un de ses membres fondateurs    Lista kbira    La liberté de la presse mondiale : L'Algérie confortée par la Constitution amendée    "Vous êtes les gardiens de l'ordre social"    Le peuple sahraoui dans l'attente d'une résolution du Conseil de sécurité    Mise à la retraite des professeurs de CHU : Boudiaf :" une décision qui s'inscrit dans le cadre des lois en vigueur sur les plans national et ...    Au profit de 359 veuves : Formation sur les métiers de l'artisanat à Constantine    Transplantations d'organes: Boudiaf mène campagne    Atelier national sur la pêche artisanale : Un plan d'actions pour la mise en œuvre des directives volontaires de la FAO    Le patron de la CIA veut la tête de l'EI    Un mort et 23 blessés dans un attentat contre l'armée    Quelle place pour le correspondant local?    Quand les plumes font l'Histoire    "El Ghalta" gagne les faveurs du public    Deux pièces théâtrales algériennes au menu    Clôture en apothéose du concours de la meilleure chanson chaouie    "Oummou Mohamed" ou l'autre voile    Un long chemin de luttes et de sacrifices !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présidentielle 2014
Le RCD opte pour le boycott
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2014

L’élection présidentielle du 17 avril prochain n’emballe pas le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Le conseil national du parti, réuni hier en session ordinaire, s’est prononcé, à l’unanimité de ses 256 membres, et aprÚs plus de quatre heures de débats, pour le boycott de l’échéance, jugée déjà compromise. Ce boycott n’aura pas d’incidence sur les concertations que le parti a menées avec d’autres formations politiques, a précisé le chargé de la communication du parti.
Sofiane AÃ ̄t Iflis - Alger (Le Soir)
La décision du RCD ne devrait pas surprendre les observateurs attentifs de la scÚne politique nationale, tant le parti avait déjà posé et revendiqué les conditions pour un scrutin libre. Une demande que le gouvernement a rejetée, maintenant les mécanismes traditionnels pour l’organisation et la supervision des élections. Le RCD a, donc, choisi, conséquemment, de ne pas s’impliquer dans un jeu qu’il considére fermé. Dans son propos liminaire aux travaux de la session du conseil national, le président du parti, Mohcine Belabbas, a souligné que l’échéance présidentielle censée consacrer une rupture avec les pratiques frauduleuses en cours depuis 1962 par une légitimation populaire qui en appelle à un scrutin libre est encore compromise», ajoutant que «l’élection de cette année n’est rien d’autre qu’une tromperie continuellement reproduite». Ce constat s’en trouvera partagé par les membres de l’instance délibérante du parti qui, à l’issue d’intenses débats, lui donneront un prolongement concret et pratique en votant l’option du boycott. Pour le RCD, tout indique que le systÚme se prépare à maintenir en poste le Président Bouteflika, en dépit de sa maladie convalescente. «Ce sont les médecins d’une puissance étrangÚre — dont le Premier ministre récemment gratifié de contrats scandaleusement préjudiciables pour l’Algérie a commis un faux témoignage envers le peuple algérien ­— qui délivreront le certificat médical attestant des capacités physiques et mentales du candidat du systÚme», a relevé Mohcine Belabbas qui n’a pas manqué de rappeler que, par ailleurs, la demande du RCD de dessaisir le ministÚre de l’Intérieur de la gestion des élections et l’institution d’une commission de gestion permanente et autonome, bien qu’ayant été reprise par plus de 40 partis politiques et d’autres personnalités, a été ignorée et rejetée. «Le flou et l’opacité qui ont prévalu durant toute cette période sur la présidentielle d’avril 2014 sont un signe de plus sur le refus de l’alternance déjà consacré à travers le viol de la Constitution en 2008.» Evoquant la situation générale du pays durant l’année écoulée, le président du RCD a affirmé que «si elle a été singuliÚre et tragique au regard des différents événements qui l’ont marquée, elle ponctue, au fond, dans la confusion et l’incertitude trois mandats qui ont ébranlé et profondément destructuré le pays». Cela sur tous les plans, y compris sécuritaire avec l’attaque de Tiguentourine. Pour Mohcine Belabbas, cette attaque «renseigne sur l’insécurité qui continue de régner sur nos frontiÚres en l’absence d’un service de renseignement qui accomplit ses missions de contre-espionnage et de lutte contre le crime économique au lieu de sévir en tant que police politique».
Au plan politique, le président du RCD a relevé que «l’hospitalisation de plus de trois mois du chef de l’Etat dans un hÃŽpital français a aggravé l’état de convalescence politique dans lequel est rentré le pays depuis sa premiÚre admission dans le mÃame établissement en 2005» et que «le débat sur la Constitution annoncé depuis le 15 avril 2011 a été réduit aux artifices permettant de prolonger la durée de vie d’un systÚme condamné par l’Histoire. L’Assemblée nationale issue de la fraude électorale d’avril 2012 est devenue une structure budgétivore sans aucune influence sur le cours des événements. Le Conseil de la nation est transformé en maison de retraite pour les acteurs de l’échec».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.