Il réitère l'engagement de l'Algérie à aider les pays voisins    10 Palestiniens morts à la reprise des bombardements israéliens    Dans le sillage de la mobilisation internationale menée par l'ONU    Offensive    Algérie Télécom Tébessa    Importations, salaires, projets et finances à rallonge...    Ligue 2 Mobilis (2e journée)    JO de la jeunesse-2014 (Tennis de table-matchs de classement)    Programme de la 2e journée de la Ligue 1 Mobilis    Remise hier de 1,5 million de permis sécurisés sur le territoire national    BRÈVES    Coup d'envoi de Miss Algérie 2014    L'immigration algérienne n'est plus ce qu'elle était    Algérie:Les Algériens ne vont pas revivre la crise de disponibilité de l'eau (ministre)    Tunisie:Première réunion du groupe de travail de l'ANC sur la sécurité et la défense    «De nouvelles démarches pour améliorer les performances»    «Le stade de Larbaâ est prêt à abriter le match face au CSC»    «Similitude des faux constats et stéréotypes reproduits par des pays occidentaux»    Libye:La production de pétrole connaît un léger mieux (NOC)    Lancement de la procédure d'indemnisation    «Tout dépassement sera sanctionné !»    Algérie-Permis de conduire biométrique:la commission interministérielle installée    La wilaya d'Alger rend hommage aux martyrs    Festival international des arts plastiques de Mahrès-Sfax    La longue histoire de la guerre de Libération nationale    Libye:La Ligue arabe refuse toute intervention étrangère    Du poisson et de la paella pour accueillir Gourcuff à Oran    Gourcuff se contentera de Neghiz et Mansouri    La barbarie sera contenue    Tendance à la baisse parmi les universitaires    Davutoglu prochain Premier ministre    Mariages d'Algérie    L'Association Avicenne dénonce l'imam Birbach Rachid    370 bovins contaminés par la fièvre aphteuse    La plate-forme de la Soummam fait le consensus    Les malheurs du même sang    La protesta monte au siège national    Israël interdit à Amnesty International de se rendre à Ghaza    Les Gabonais en stage à Alger, en janvier    L'histoire des vacances de l'Algérien    5e édition du Concours national du scénario 2014    Ghourk ay Ul en vente chez les disquaires    Aéroport international d'Alger : Saisie d'une somme de 80.000 euros    Alors que la loi algérienne est stricte sur le sujet : Le travail des enfants en été bat son plein    Chimie française : Le gaz de schiste insuffisant pour rattraper les Etats-Unis    Vers où se tournerait le regard, sinon vers l'armée ?    Bourses : Les places européennes revigorées par un indicateur immobilier américain    Projet de construction à la cité des Sources: Saïd Bouteflika défie de donner une seule preuve pouvant justifier les rumeurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Présidentielle 2014
Le RCD opte pour le boycott
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 01 - 2014

L’élection présidentielle du 17 avril prochain n’emballe pas le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Le conseil national du parti, réuni hier en session ordinaire, s’est prononcé, à l’unanimité de ses 256 membres, et aprÚs plus de quatre heures de débats, pour le boycott de l’échéance, jugée déjà compromise. Ce boycott n’aura pas d’incidence sur les concertations que le parti a menées avec d’autres formations politiques, a précisé le chargé de la communication du parti.
Sofiane AÃ ̄t Iflis - Alger (Le Soir)
La décision du RCD ne devrait pas surprendre les observateurs attentifs de la scÚne politique nationale, tant le parti avait déjà posé et revendiqué les conditions pour un scrutin libre. Une demande que le gouvernement a rejetée, maintenant les mécanismes traditionnels pour l’organisation et la supervision des élections. Le RCD a, donc, choisi, conséquemment, de ne pas s’impliquer dans un jeu qu’il considére fermé. Dans son propos liminaire aux travaux de la session du conseil national, le président du parti, Mohcine Belabbas, a souligné que l’échéance présidentielle censée consacrer une rupture avec les pratiques frauduleuses en cours depuis 1962 par une légitimation populaire qui en appelle à un scrutin libre est encore compromise», ajoutant que «l’élection de cette année n’est rien d’autre qu’une tromperie continuellement reproduite». Ce constat s’en trouvera partagé par les membres de l’instance délibérante du parti qui, à l’issue d’intenses débats, lui donneront un prolongement concret et pratique en votant l’option du boycott. Pour le RCD, tout indique que le systÚme se prépare à maintenir en poste le Président Bouteflika, en dépit de sa maladie convalescente. «Ce sont les médecins d’une puissance étrangÚre — dont le Premier ministre récemment gratifié de contrats scandaleusement préjudiciables pour l’Algérie a commis un faux témoignage envers le peuple algérien ­— qui délivreront le certificat médical attestant des capacités physiques et mentales du candidat du systÚme», a relevé Mohcine Belabbas qui n’a pas manqué de rappeler que, par ailleurs, la demande du RCD de dessaisir le ministÚre de l’Intérieur de la gestion des élections et l’institution d’une commission de gestion permanente et autonome, bien qu’ayant été reprise par plus de 40 partis politiques et d’autres personnalités, a été ignorée et rejetée. «Le flou et l’opacité qui ont prévalu durant toute cette période sur la présidentielle d’avril 2014 sont un signe de plus sur le refus de l’alternance déjà consacré à travers le viol de la Constitution en 2008.» Evoquant la situation générale du pays durant l’année écoulée, le président du RCD a affirmé que «si elle a été singuliÚre et tragique au regard des différents événements qui l’ont marquée, elle ponctue, au fond, dans la confusion et l’incertitude trois mandats qui ont ébranlé et profondément destructuré le pays». Cela sur tous les plans, y compris sécuritaire avec l’attaque de Tiguentourine. Pour Mohcine Belabbas, cette attaque «renseigne sur l’insécurité qui continue de régner sur nos frontiÚres en l’absence d’un service de renseignement qui accomplit ses missions de contre-espionnage et de lutte contre le crime économique au lieu de sévir en tant que police politique».
Au plan politique, le président du RCD a relevé que «l’hospitalisation de plus de trois mois du chef de l’Etat dans un hÃŽpital français a aggravé l’état de convalescence politique dans lequel est rentré le pays depuis sa premiÚre admission dans le mÃame établissement en 2005» et que «le débat sur la Constitution annoncé depuis le 15 avril 2011 a été réduit aux artifices permettant de prolonger la durée de vie d’un systÚme condamné par l’Histoire. L’Assemblée nationale issue de la fraude électorale d’avril 2012 est devenue une structure budgétivore sans aucune influence sur le cours des événements. Le Conseil de la nation est transformé en maison de retraite pour les acteurs de l’échec».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.