Les chances d'un accord réduites    Fin des travaux de la Grande commission mixte algéro-qatarie: signature de 13 conventions et mémorandums d'entente    Les lauréats connus    Réda Zeguili : «Le remplacement des Emirats par l'Islande réduit nos chances de qualification au second tour»    Le Doyen touche le fond    Al-Sissi appelle les Européens à "la lutte commune contre le terrorisme"    Et que vive l'Afrique !    Les Algériens sont capables de résoudre par eux même leurs problèmes loin de toute ingérence étrangère (ONM)    Le roman algérien en débat à Oran    DOTER MOSTAGANEM D'UN CENTRE ANTICANCEREUX : Ces cancéreux qui meurent en silence à Mostaganem !    LE PARQUET DE CHERAGA OUVRE UNE ENQUETE : Carambolage provoqué par un magistrat en état d'ivresse    Secousse tellurique de 2,6 degrés à Mostaganem (CRAAG)    Mostaganem : 2 morts dans un accident de la route à Ouled Boughalem    Le message de Novembre et le FLN ne sont la propriété de personne    Echos « favorables » à l'initiative du FFS, affirme Nebbou    Matériaux pour l'Energétique et génie de l'Environnement, thème d'un séminaire international à Alger    Présidentielle en Tunisie: les chances d'Essebssi "relativement plus importantes" que celles de Marzouki (analystes)    Espagne: Messi buteur record en Liga, Ronaldo éclipsé    Le marché pétrolier entre dans une nouvelle ère    "Massarat", l'unique périodique littéraire algérien reparaît après des années d'absence    Réunion de l'Opep sous haute tension, face à la chute du pétrole    Ligue 1 de France (14e j) : l'Algérien Zeffane (Lyon) non retenu face à Bastia    La chute des prix du pétrole défie le boom du schiste aux Etats-Unis    Education nationale: pas d'effet rétroactif pour l'application des promotions (Benghebrit)    Beni Mileuk : Deux terroristes abattus    Les représentants de l'UE «venus écouter»    Sellal entame une visite de travail au Qatar    La Tunisie votent pour une présidentielle historique    Le cinéaste Abderrazak Hellal ressuscité    Le stress souvent à l'origine de la colopathie fonctionnelle    CAN-2017 : un cahier de charges peu contraignant, mais...    Guerre des mots autour de la «patate»    Le dossier de l'Algérie a de «grandes chances» d'être accepté    Les Algériens à la découverte de cultures venues d'ailleurs    La scission au sein du RND consommée à Tizi Ouzou    en bref    Amar Saâdani charge l'opposition    Inter Milan : Un derby comme baptême du feu pour Roberto Mancini    El Oued : Formation en aquaculture pour 4.500 agriculteurs    Boumerdès : Amélioration attendue dans la production d'olives et d'huile    Coupe Du Monde des Clubs : Younes : "Nous ne craignons personne"    Islamisme incontournable ?    Selon le quotidien Rossiïskaïa gazeta : Washington insuffle à l'Europe la peur de la Russie    Inauguration du bureau de l'USAID à Tunis    Japon : Le déficit commercial s'est réduit de 35,5%    Afrique-pays émergents : donnant, donnant    Menace djihadiste : La France en première ligne    L’entretien de la semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

SAID BOUKHARI (MCB)
“Bouteflika veut rallier les ennemis de tamazight à son projet totalitaire”
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 09 - 2005

Ex-animateur du MCB (commission nationales) et l'un des fondateurs avec Saïd Khellil du MDC, Saïd Boukhari qui a été, également, délégué de la première heure du mouvement citoyen de Kabylie, expose son point de vue, suite au “jamais” de Bouteflika pour l'officialisation de tamazight.
“La réaction du chef de l'Etat ne me surprend pas. On ne sort pas des schémas et des subterfuges propres au pouvoir qui consistent à agiter le spectre du séparatisme kabyle chaque fois qu'il y a une crise au sommet ou qu'on veut promouvoir un projet impopulaire pour gagner la confiance d'autres régions du pays à sa cause. Bouteflika veut encore donner des gages aux ennemis de tamazight pour les gagner à la cause de son projet totalitaire”, dira Saïd Boukhari pour qui “croire que le chef du gouvernement ait donné à ses interlocuteurs des arouch, à l'occasion de négociations qui se sont déroulées dans une inexplicable opacité, des assurances pour l'officialisation de tamazight, relève de la naïveté politique qui n'a d'égale que les déclarations euphoriques et démesurées de certains délégués qui voulaient nous faire croire que le représentant de l'Etat s'est engagé pour le règlement de la question de l'officialisation de tamazight. A mon sens, le seul engagement pris par le chef du gouvernement est la satisfaction de la plate-forme d'El-Kseur conformément aux lois de la République. En résumé, la démarche de Ahmed Ouyahia qui n'a en rien engagé l'Etat, consistait à gagner du temps pour réunir les bonnes conditions pour la visite du chef de l'Etat et le déroulement de scrutin du 29 septembre en Kabylie.” L'avenir ? Pour l'ex-animateur des arouch et du MCB “la revendication identitaire a réalisé des avancées importantes ; l'issue de la totalité des revendications et même l'officialisation de la langue (je dis bien langue et non dialecte) tamazight, est inéluctable. Le pouvoir, qui a fini par reconnaître que tamazight est la langue de tous les Algériens, finira par reconnaître que son officialisation concernera tous les Algériens. Permettez que j'invite qui de droit à méditer l'exemple de nos voisins marocains qui ont pris des mesures sur les plans politique, scientifique et institutionnel pour élever tamazight au rang de langue nationale et officielle d'ici à l'horizon 2009”.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.