Louisa Hanoune : «Le remaniement ministériel reflète des contradictions dans les politiques et les décisions»    Permutations, départs, arrivées, un remaniement de plus ?    Journée d'information sur les relations justice-presse    Elimination de 25 terroristes en 24 heures : L'ANP réaffirme sa détermination à éradiquer le terrorisme    Incapacité à tempérer ou à récupérer    25 terroristes abattus à Bouira    Découverte d'un abri contenant des armes    Repère : Les preuves de la déroute et de l'improvisation    Axes globaux de redressement de l'économie et mesures pour dynamiser les PMI-PME    Des accusés comparaissent pour «abus de confiance» causant des dommages à Khalifa Bank    Dix stations de déminéralisation opérationnelles dans le Grand Sud    3.000 unités réceptionnées chaque trimestre dès 2016    Le verdict reporté au 3 juin    Appel à une consultation sur le Wi-Fi outdoor    Zones d'activité à Boumerdès : D'importantes assiettes foncières en quête d'exploitation de la part des investisseurs    Bourses : Les places européennes terminent en hausse    Pari gagné pour la diplomatie algérienne    Le conflit a fait 1 850 morts    L'ex-président Morsi condamné à mort    La perpétuité requise    Syrie : Daech avance dans la périphérie nord de Palmyre    Attaque du musée Bardo à Tunis : Un Marocain soupçonné d'avoir participé à l'attentat, arrêté en Italie    1.850 morts et 500.000 personnes déplacées    «La torture touche des personnes aux profils variés au Maroc»    Hannachi riposte et annonce qu'il reste    Fin de saison pour Abdelkader Laifaoui, blessé    L'ESS se rapproche du titre    Zemmouri supplée le caroubier    Le PSG prêt à une folie pour Cristiano Ronaldo    Bayern Munich: Weiser et Pizarro devraient partir    Arsenal : Rosicky prolongé    Quarté-Quintescope    Saisie de 42 quintaux de kif et 2 975 litres de carburant    7 000 couffins du Ramadhan prévus par l'APC    Les uns ont aménagé un grillage, les autres des tranchées    Lâcher de 7.000 alevins black-bass dans les barrages    Tighzert se met au volontariat pour retrouver sa beauté    Deux noyés repêchés à Aïn Témouchent    La protection de l'enfant : La violence contre les enfants au centre des préoccupations des députés    La sûreté de la wilaya d'Alger organise plusieurs activités    Appartenance géographique et non religieuse    Meilleur moyen pour valoriser un legs ancestral    Alors qu'on l'a toujours considéré comme le résultat d'une défaillance ou une source de stress    Waciny Laaredj décroche le prix Qatara du roman arabe    La chanteuse espagnole La Negra revisite le flamenco    L'artiste serbe Jadranka Jovanovic rend hommage à Noura    Hommage à El-Hachemi Guerouabi les 29 et 30 mai    Possible canonisation de Mère Teresa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

SAID BOUKHARI (MCB)
“Bouteflika veut rallier les ennemis de tamazight à son projet totalitaire”
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 09 - 2005

Ex-animateur du MCB (commission nationales) et l'un des fondateurs avec Saïd Khellil du MDC, Saïd Boukhari qui a été, également, délégué de la première heure du mouvement citoyen de Kabylie, expose son point de vue, suite au “jamais” de Bouteflika pour l'officialisation de tamazight.
“La réaction du chef de l'Etat ne me surprend pas. On ne sort pas des schémas et des subterfuges propres au pouvoir qui consistent à agiter le spectre du séparatisme kabyle chaque fois qu'il y a une crise au sommet ou qu'on veut promouvoir un projet impopulaire pour gagner la confiance d'autres régions du pays à sa cause. Bouteflika veut encore donner des gages aux ennemis de tamazight pour les gagner à la cause de son projet totalitaire”, dira Saïd Boukhari pour qui “croire que le chef du gouvernement ait donné à ses interlocuteurs des arouch, à l'occasion de négociations qui se sont déroulées dans une inexplicable opacité, des assurances pour l'officialisation de tamazight, relève de la naïveté politique qui n'a d'égale que les déclarations euphoriques et démesurées de certains délégués qui voulaient nous faire croire que le représentant de l'Etat s'est engagé pour le règlement de la question de l'officialisation de tamazight. A mon sens, le seul engagement pris par le chef du gouvernement est la satisfaction de la plate-forme d'El-Kseur conformément aux lois de la République. En résumé, la démarche de Ahmed Ouyahia qui n'a en rien engagé l'Etat, consistait à gagner du temps pour réunir les bonnes conditions pour la visite du chef de l'Etat et le déroulement de scrutin du 29 septembre en Kabylie.” L'avenir ? Pour l'ex-animateur des arouch et du MCB “la revendication identitaire a réalisé des avancées importantes ; l'issue de la totalité des revendications et même l'officialisation de la langue (je dis bien langue et non dialecte) tamazight, est inéluctable. Le pouvoir, qui a fini par reconnaître que tamazight est la langue de tous les Algériens, finira par reconnaître que son officialisation concernera tous les Algériens. Permettez que j'invite qui de droit à méditer l'exemple de nos voisins marocains qui ont pris des mesures sur les plans politique, scientifique et institutionnel pour élever tamazight au rang de langue nationale et officielle d'ici à l'horizon 2009”.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.