Les PME algériennes s'intéressent de plus en plus à la gestion des données (étude)    Sonelgaz et General Electric lancent une initiative pour l'entreprenariat en Algérie    Lamamra participe à une réunion restreinte sur la Libye organisée par le Département d'Etat américain    Syrie: 30 membres du réseau terroriste d'Al-Qaïda tués dans les frappes américaines (ONG)    Le professionnalisme des journalistes de la presse publique doit être complété par davantage de ‘'punch'' (ministre)    Otage français en Algérie : les chances de libération sont nulles (député)    Les entreprises publiques ont absorbé 9.5 milliards d'euros, sans résultat probant    Agriculture: Elargissement de l'assurance contre les pertes de revenu aux cultures stratégiques    Algérie:General Electric chargé de la modernisation du système de santé    Ligue 1 Mobilis/MC Oran : Mecheri et Sebbah non retenus dans le nouveau staff du Français Cavalli    Liga Sagres portugaise de football (5e J) FC Porto : Yacine Brahimi "regrette" le nul concédé face à Boavista    Football (CAN-2017) : l'Algérie en pôle position pour organiser l'édition, selon le président de la FEF    Un ressortissant français enlevé à Tizi Ouzou, les recherches "toujours en cours" (ministère de l'Intérieur)    Ebola : plus de 20.000 cas en Afrique de l'Ouest début novembre si rien n'est fait pour renforcer les contrôles (OMS)    Ali Bey Nasri, président de l'association des exportateurs algériens (ANEXAL)    L'arbitre Bitam persiste et signe    Joueurs Algériens à l'étranger    OM    Ligue deux Mobilis : un match à huis clos pour l'USMM Hadjout    Ils viennent de paraÎtre chez L'arbre à livres    LE MINISTRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA SECURITE SOCIALE À AIN TéMOUCHENT    Il était l'"émir" de la phalange de Draâ El-Mizan    Confirmant sa logique terroriste    Mort de poissons dans l'oued Soummam de Sidi-Aïch (Béjaïa)    NAHD-JSK avancé au vendredi 26 septembre    Des prisonniers palestiniens en grève de la faim    Le public algérien sous le charme    Sia Tolno et les rythmes exaltants de l'Afrobeat    "Ce souci légitime est amplement partagé..."    ACTUCULT    Le coup de bill’art du Soir    Infrastructures    Les messages de Hamid Grine à la presse    LE RENOUVELLEMENT DE SES INSTANCES S’EST DÉROULÉ DANS UNE AMBIANCE INHABITUELLE    LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES LANCE LE PROGRAMME DE FORMATION DE L’ENCADREMENT DES MOSQUEES :    "Nous sommes optimistes pour la Palestine"    Fondant aux pommes facile    Salade orientale    Jus de gingembre    L'oreille en coin    Afin de développer davantage l'Algérie et assurer sa prospérité : "Nécessité de se nourrir des valeurs de Novembre"    Pollution : Les côtes algériennes gravement menacées    Mines et carrières : Bouchouareb veut valoriser le marbre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

SAID BOUKHARI (MCB)
“Bouteflika veut rallier les ennemis de tamazight à son projet totalitaire”
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 09 - 2005

Ex-animateur du MCB (commission nationales) et l'un des fondateurs avec Saïd Khellil du MDC, Saïd Boukhari qui a été, également, délégué de la première heure du mouvement citoyen de Kabylie, expose son point de vue, suite au “jamais” de Bouteflika pour l'officialisation de tamazight.
“La réaction du chef de l'Etat ne me surprend pas. On ne sort pas des schémas et des subterfuges propres au pouvoir qui consistent à agiter le spectre du séparatisme kabyle chaque fois qu'il y a une crise au sommet ou qu'on veut promouvoir un projet impopulaire pour gagner la confiance d'autres régions du pays à sa cause. Bouteflika veut encore donner des gages aux ennemis de tamazight pour les gagner à la cause de son projet totalitaire”, dira Saïd Boukhari pour qui “croire que le chef du gouvernement ait donné à ses interlocuteurs des arouch, à l'occasion de négociations qui se sont déroulées dans une inexplicable opacité, des assurances pour l'officialisation de tamazight, relève de la naïveté politique qui n'a d'égale que les déclarations euphoriques et démesurées de certains délégués qui voulaient nous faire croire que le représentant de l'Etat s'est engagé pour le règlement de la question de l'officialisation de tamazight. A mon sens, le seul engagement pris par le chef du gouvernement est la satisfaction de la plate-forme d'El-Kseur conformément aux lois de la République. En résumé, la démarche de Ahmed Ouyahia qui n'a en rien engagé l'Etat, consistait à gagner du temps pour réunir les bonnes conditions pour la visite du chef de l'Etat et le déroulement de scrutin du 29 septembre en Kabylie.” L'avenir ? Pour l'ex-animateur des arouch et du MCB “la revendication identitaire a réalisé des avancées importantes ; l'issue de la totalité des revendications et même l'officialisation de la langue (je dis bien langue et non dialecte) tamazight, est inéluctable. Le pouvoir, qui a fini par reconnaître que tamazight est la langue de tous les Algériens, finira par reconnaître que son officialisation concernera tous les Algériens. Permettez que j'invite qui de droit à méditer l'exemple de nos voisins marocains qui ont pris des mesures sur les plans politique, scientifique et institutionnel pour élever tamazight au rang de langue nationale et officielle d'ici à l'horizon 2009”.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.