Présidence : Le général Tartag et Benmeradi, nouveaux conseillers de Bouteflika    Sidi Bel-Abbès : Le RND «recrute»    Signature électronique : Un centre de personnalisation de la puce    Tennis - Tournois ITF : Tlemcen et Alger à l'heure internationale    ASO Chlef : Encore une déception    USM Bel-Abbès : Très en deçà des attentes    Dépenses publiques : «Pas d'utilité de recourir à une loi de finances complémentaire»    Vers le retour de compagnies privées dans le ciel algérien    «Rompre avec une représentation de fonctionnaires» dans la gouvernance    La grande menace    Cirque-ulation    3000 ans d'attente pour accoucher d'un idiot    «Massinissa, au cœur de l'édification du premier Etat numide»    Le ministère de l'Intérieur prend les devants    Le président du Conseil de l'ordre des médecins : Risque de retour des maladies oubliées    Contrebande : Près de 10 tonnes de produits alimentaires saisies en 3 mois    Arzew : Six cambrioleurs sous les verrous    Mayweather calme Maidana et attend Pacquiao    Le CS Constantine impérial, l'USM Alger invincible    Les Belges séduisent, les Russes impressionnent, les Syriens enflammen    Emin Auto se dote de son premier showroom JAC    Fournier encense Fekir    Match complet pour Slimani    Le président du Sénat en visite de cinq jours en Algérie    Le FLN stigmatise les islamistes    L'Association Nedjma brille à Blida    Une longue nuit d'étoiles...    Le mimétisme ravageur d'un Occident pervers    Les éclairages du général Ben Bicha    La JSK, l'USMA et le MCA en force    L'Etat islamique revendique la décapitation    Cameron déterminé à "des nouvelles mesures" contre l'EI    La coupe est pleine... de sang    Benghebrit remet les pendules à l'heure    Rôle des services de sécurité dans la protection du cyberespace    Eu égard à la spécificité de la Wilaya d'Alger : Louh annonce un redécoupage judiciaire de la Capitale    Conjurer et non conjuguer les périls    Pénétrante autoroutière Bejaia-El Adjiba : De sérieux retards    Bourses : Wall Street touchée par les interrogations sur la Fed    Une base de données des compétences artistiques en élaboration    Présidentielle au Brésil : Dilma Rousseff revient sur Marina Silva    Des parlementaires français à Moscou pour apporter leur soutien    Une union implosée ?    Les autorités d'occupation marocaines expulsent une délégation basque    France : Le Conseil d'Etat confirme le gel des tarifs de l'électricité    Sellal reçoit le directeur du département Moyen-Orient au FMI    Médéa : Un projet de parc urbain à l'étude    Ghardaïa : Une production de près de 560 000 quintaux de dattes attendue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

FLN
Les "dinosaures" soutiennent Bouhara
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 12 - 2007

Le «groupe de militants du FLN», qui ont lancé un appel pour le renouveau de leur formation, serait composé de plusieurs «dinosaures». Pour sa part, la cellule de suivi du FLN se dit prête à soutenir l'initiative de Bouhara.
Tarek Hafid - Alger (Le Soir) - Abderezak Bouhara a d'ores et déjà gagné un premier point face à Belkhadem. Ce dernier avait, en effet, qualifié de «non-événement» l'initiative lancée par Bouhara. Mais il s'avère que ce document a eu un retentissement sans précédent au sein du FLN. «L'appel a été distribué dans l'ensemble des mouhafadhate du parti. Il est aujourd'hui au niveau de la base. Les militants sont conscients de la situation catastrophique dans laquelle a été plongé le parti. Il suffit de reprendre les résultats des dernières élections pour le constater», a souligné hier le sénateur Abdallah Bousnane, en marge d'une séance plénière au Conseil de la nation. L'homme, qui ne cache pas son soutien à Abderezak Bouhara, a affirmé que plusieurs «dinosaures» du FLN ont participé à la rédaction du document en question. Bousnane s'est refusé à donner des noms. Il a toutefois évoqué Abdelkader Hadjar, qui pourrait soutenir l'idée de la tenue d'un congrès extraordinaire du FLN. La position de l'ambassadeur d'Algérie au Caire, un habitué des «grandes manœuvres», pèsera de tout son poids en cas de clash. «Hadjar a été destinataire de la lettre. Nous attendons sa réponse. Mais nous savons qu'il n'est pas satisfait du rendement de l'actuelle direction», notera Bousnane. Une déclaration que démentira formellement le sénateur Madani Houd. «C'est faux ! Abdelkader Hadjar ne soutient pas Abderezak Bouhara. Il n'a rien contre Belkhadem, bien au contraire», lancera Houd, qui se dit très proche de Hadjar. Cette polémique entre les partisans de Bouhara et ceux de Belkhadem ne fait que débuter. Elle devrait atteindre son paroxysme samedi prochain lors de la tenue de la réunion de l'instance exécutive du FLN. Abderezak Bouhara, qui est membre de cette instance, envisage d'imposer son projet de congrès extraordinaire à cette occasion. Et il pourrait bien avoir le soutien de cadres membres de la cellule de suivi du FLN, le mouvement de contestation qui a pris forme lors des élections législatives. «Nous sommes prêts, sous certaines conditions, à soutenir Abderezak Bouhara. C'est une personnalité respectable qui a une vision très objective de la situation actuelle du FLN. Lui, au moins, a eu le mérite d'entendre les appels des militants de base. Si son projet permet de remettre le parti sur les rails, alors oui il obtiendra notre aide», a affirmé hier Abbès Mékhalif, porte-parole de la cellule de suivi.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.