En présence de chefs d'Etat et de gouvernement étrangers : La Tunisie a marché contre le terrorisme    De quelle solidarité ont besoin les Tunisiens ?    Selon le ministère de l'Intérieur : Promesse pour un passeport biométrique en 10 jours    Cap Falcon : Les riverains revendiquent l'amélioration de leur cadre de vie    Plage de l'Etoile (Bousfer) : Deux nouvelles constructions illicites démolies    A l'initiative de l'association «Fen wa Ibdâa» : Arzew renoue avec les activités culturelles    Vente-dédicace au siège de l'APC : «Miloud Hadefi, le Kaiser africain. Histoire du football algérien»    MEDEA: Une caravane pour la lecture    Amical - Aujourd'hui à 15h00 Algérie-Sultanat d'Oman : Les Verts en quête de rachat    Division nationale amateurs Ouest : L'OMA reprend les commandes    Division nationale amateurs Est : Fin de série pour la JSM Skikda à Aïn-Beïda    Oran : Attribution en 2014 de plus de 5 000 logements    Algérie-Roumanie : La secrétaire d'état roumaine aux Affaires étrangères en visite en Algérie    Nucléaire iranien : Le dénouement approche, Zarif fait preuve d'optimisme    Bourses : Les places européennes achèvent la semaine en ordre dispersé    Tout, sauf la démocratie et l'islamisme    Algérie-Suisse : Tout pour le renforcement des relations interparlementaires entre les deux pays    26e session du sommet arabe : L'Algérie appelle à renforcer l'unité arabe    Selon Boudiaf : Le développement de la santé au sud du pays est une priorité    Ligue 2 Mobilis : L'USM Blida prend le large, le WA Tlemcen toujours relégable    Equipe nationale / Ishak Belfodil : "On doit gagner en maturité"    Des dizaines de milliers de personnes ont marché contre le terrorisme à Tunis    Rassemblement des travailleurs de Batigec devant la wilaya    Sortie prochaine de la deuxième promotion LMD    Le président sud-africain, Jacob Zuma aujourd'hui à Alger    Le SG de la Ligue arabe appelle à une nouvelle approche    Pas moins d'une quarantaine d'exposants au rendez-vous    Une dizaine de morts dans l'attaque d'un hôtel    La tendance toujours en hausse    Arrestation d'un cadre pour escroquerie    Arrestation de douze personnes à Blida    Un arrêt des cours dominé par des... activités artistiques    Berraf : "L'athlète doit travailler d'arrache-pied"    Le président Bouteflika reçoit le nouvel ambassadeur d'Afrique du Sud    Au bout des enquêtes    Leurs fourgons ne seraient pas aux normes    L'émir Abou Sakhr abattu avec huit autres terroristes    Ghardaïa: 545 millions DA pour renforcer le réseau d'électricité dans la wilaya    Adrar: ferveur et tristesse à l'inhumation de Moulay Touhami Ghitaoui    Belfodil : «Une revanche à prendre sur nous-mêmes»    Le MOB conserve malgré tout son fauteuil de leader    Le MSP veut rencontrer les hauts responsables de l'Etat    75 accusés à la barre et 300 témoins convoqués    Les petits partis tentent d'exister    En vue d'accomplir sa mission avec célérité : L'AADL se dote d'un nouvel organigramme    Pas de congrès pour l'opposition    Bensalah contesté    Une quarantaine d'exposants au rendez-vous    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sellal rassure les patrons
STABILITE, LUTTE CONTRE LA BUREAUCRATIE ET RELANCE DE L'INDUSTRIE
Publié dans L'Expression le 19 - 03 - 2014


«On ne veut pas de libéralisme sauvage»
Le chef de campagne de Bouteflika affirme que son candidat veut pousser l'Algérie vers une économie émergente en sauvegardant les acquis sociaux de la population. «La rente doit profiter à tous les Algériens.»
Après les étudiants, Sellal rassure les patrons. Le directeur de campagne du candidat Bouteflika a participé hier à une rencontre débat avec le patronat. Un rendez-vous qui vient trois jours après le méga-meeting la Coupole du 5-Juillet, organisé avec les étudiants. Le point commun entre les deux: le patronat comme les organisations estudiantines sont des soutiens habituellement indéfectibles de Abdelaziz Bouteflika, mais qui n'ont pas affiché unanimement l'enthousiasme habituel pour ce 4e mandat. Alors l'ex-Premier ministre et meneur de la campagne du président sortant s'est réuni avec eux à la veille du début de la campagne électorale, afin de remobiliser les «troupes». Comme avec les étudiants, M.Sellal a commencé son speech en énumérant les réalisations des 15 ans de règne du président à l'instar de «la sécurité retrouvée, des infrastructures, l'effacement des dettes du pays...». Il ne lui en fallait pas plus pour reprendre son cheval de bataille pour cette présidentielle, la stabilité! «Nous soutenons le président Bouteflika parce que nous avons besoin de stabilité», a affirmé Abdelmalek Sellal. «Dès son arrivée, il a rétabli la sécurité et la tranquillité», a-t-il rétorqué. Pour appuyer plus l'argument de la stabilité, il le lie également à l'aspect économique et pas seulement sécuritaire. «Comme vous le voyez les indices économiques sont au niveau voulu. Pour continuer à aller de l'avant, il faut une stabilité», estime Sellal. «S'il n'y a pas de stabilité, notamment celle des institutions, il sera difficile de faire quelque chose sur le plan économique», insiste-t-il non sans revenir sur les mesures décidées par le président, afin de relancer l'industrie nationale. Il énumère: les crédits à l'économie, les facilitations de l'acte de l'investissement et de financement, le lancement de la 3G mobile, de la 4G fixé au premier trimestre de l'année en cours et la 4G mobile en 2015, le dispositif Ansej,... Il assure que à cet effet les premiers résultats commencent à être perceptibles sur le terrain. Il évoque dans ce sens, «le taux de croissance nationale qui dépasse, selon lui, les 3% et le taux de croissance hors hydrocarbures qui avoisine les 7%, la lutte contre la dictature de la bureaucratie, la facilitation d'accès aux marchés publics aux entrepreneurs privés, la fin de la distinction entre le public et le privé...». C'est sur la continuité de ces mesures que se basera le programme économique de Bouteflika qui aura comme «seule et unique objectif la relance de l'industrie pour aller vers une économie émergente». «Nous avons tous les outils pour cela, maintenant à nous de les appliquer», a soutenu le directeur de campagne de Bouteflika. Aussi, il rassure les patrons sur le fait qu'il prône une politique de «confiance» et non de «défiance». Il s'engage de ce fait à respecter le pacte de croissance signé lors des deux tripartites tenues quand il était à la tête du gouvernement. Néanmoins, il avertit les patrons sur la sauvegarde des droits des travailleurs. «Nous avons signé un pacte, mais sans toucher un principe fondamental: les acquis sociaux des Algériens. L'Algérie est une République démocratique populaire et j'ajouterai sociale. La rente doit profiter à tous les Algériens. On ne veut pas de libéralisme sauvage», prévient-il. Abdelmalek Sellal profite de cette «brèche» pour rappeler des mesures essentielles qui seront prises par le candidat Bouteflika, en faveur des jeunes, en cas de ré-élection. «Une formule de logement pour les jeunes diplômés, plus d'avantages Ansej et Cnac et même une formule de crédit pour la création de start-up», promet-il. Sellal a également profité de l'occasion pour «glisser» un mot sur la révision de la Constitution. «La Constitution sera révisée, elle apportera plus de respect aux institutions du pays afin de les consolider», souligne-t-il.
Après Sellal, les membres d'organisations patronales ont pris la parole pour exprimer leurs préoccupations.
Les intervenants ont, notamment, cité des problèmes de bureaucratie et les droits de douanes élevés pour les producteurs nationaux. Mais la majorité d'entre eux ont profité de leur prise de parole pour apporter leur soutien au 4e mandat de Abdelaziz Bouteflika. Au point où cette réunion économique a pris des allures très politiques...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.