Algérie – Travaux publics : Une restructuration des entreprises étatiques est envisagée    Maroc:la RAM, transporteur officiel du Festival Ecrans Noirs au Cameroun    Open de Vichy (France) : trois nageurs algériens en compétition    "Fragments de la maison" de Habiba Djahnine ou la poésie au-delà du deuil    Le président français entame une tournée africaine    Grand Prix mondial de volley (dames): coup d'envoi vendredi à Alger de la 2e étape du tour préliminaire    Etats-Unis: un train chargé de produits toxiques déraille et prend feu    Des officiers supérieurs de l'ANP promus    Deux journalistes tués au Mexique    L'Algérie doit optimiser la gestion de ses finances pour éviter un nouveau choc pétrolier    Yémen: 21 morts dans des combats    Wimbledon - Nadal éliminé dès le deuxième tour    L'Union africaine inquiète de la situation politique en Guinée-Bissau    On meurt de la rougeole aux Etats Unis    Retour du virus Ebola au Liberia    Nucléaire iranien : un accord en vue    Classification de l'Université d'Alger comme monument historique    Tunisie:l'armée pilonne le mont Mghila (Sidi Bouzid)    Algérie:création prochaine d'une instance pour organiser l'investissement sur fonds de Zakat    Maroc:le Conseil de gouvernement examine la Stratégie nationale pour l'emploi 2015-2025    Libye:contretemps dans les discussions de paix au Maroc    JSK : Benlamri rejoint l'ESS    Lune 15 / Mythologie du chat et de la chkara    Maghnia : Plongée dans le théâtre de l'absurde    Des veillées culturelles à la recherche d'un public    Oran, Tlemcen et El Bayadh : Regards croisés sur les soirées du Ramadhan    ESS : Djahnit s'engage pour deux ans avec Al-Arabi    Officiel : Carvalho prolonge d'un an à l'ASM    Création prochaine d'une instance pour organiser l'investissement sur fonds de Zakat    L'Algérie se félicite du rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les Etats Unis    Importations: Le problème de véhicules bloqués réglé prochainement    L'Etat veillera à l'application rigoureuse de la loi contre ceux qui veulent compromettre l'avenir de Ghardaïa    Gaïd Salah préside la cérémonie de remise de grades à des officiers supérieurs de l'ANP    Egypte:le gouvernement s'engage à soutenir pleinement la répression contre les terroristes    "L'Algérie est importante pour la paix dans la région"    Boudebouz à Montpellier pour 1,7 million d'euros    Hommage au musicien cheikh Namous    Apulée de Madaure s'invite à Constantine    Deux morts et 12 blessés dans six accidents de la route    Batna : Plus de 15.000 téléphones portables saisis    Barème des rémunérations : Les architectes haussent le ton    Fermeture de trois cliniques privées et une pharmacie    Sécurité sociale : 15% des employeurs payent leurs cotisations en retard    Ghoulam, Mahrez, Djabou et Meghni, les invités d'honneurs des finales    Industrie : Hausse de la croissance industrielle publique hors hydrocarbures    Un terroriste abattu à Aïn-Defla    Le MSP égratigne le gouvernement    AGENDA CULTUREL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sellal rassure les patrons
STABILITE, LUTTE CONTRE LA BUREAUCRATIE ET RELANCE DE L'INDUSTRIE
Publié dans L'Expression le 19 - 03 - 2014


«On ne veut pas de libéralisme sauvage»
Le chef de campagne de Bouteflika affirme que son candidat veut pousser l'Algérie vers une économie émergente en sauvegardant les acquis sociaux de la population. «La rente doit profiter à tous les Algériens.»
Après les étudiants, Sellal rassure les patrons. Le directeur de campagne du candidat Bouteflika a participé hier à une rencontre débat avec le patronat. Un rendez-vous qui vient trois jours après le méga-meeting la Coupole du 5-Juillet, organisé avec les étudiants. Le point commun entre les deux: le patronat comme les organisations estudiantines sont des soutiens habituellement indéfectibles de Abdelaziz Bouteflika, mais qui n'ont pas affiché unanimement l'enthousiasme habituel pour ce 4e mandat. Alors l'ex-Premier ministre et meneur de la campagne du président sortant s'est réuni avec eux à la veille du début de la campagne électorale, afin de remobiliser les «troupes». Comme avec les étudiants, M.Sellal a commencé son speech en énumérant les réalisations des 15 ans de règne du président à l'instar de «la sécurité retrouvée, des infrastructures, l'effacement des dettes du pays...». Il ne lui en fallait pas plus pour reprendre son cheval de bataille pour cette présidentielle, la stabilité! «Nous soutenons le président Bouteflika parce que nous avons besoin de stabilité», a affirmé Abdelmalek Sellal. «Dès son arrivée, il a rétabli la sécurité et la tranquillité», a-t-il rétorqué. Pour appuyer plus l'argument de la stabilité, il le lie également à l'aspect économique et pas seulement sécuritaire. «Comme vous le voyez les indices économiques sont au niveau voulu. Pour continuer à aller de l'avant, il faut une stabilité», estime Sellal. «S'il n'y a pas de stabilité, notamment celle des institutions, il sera difficile de faire quelque chose sur le plan économique», insiste-t-il non sans revenir sur les mesures décidées par le président, afin de relancer l'industrie nationale. Il énumère: les crédits à l'économie, les facilitations de l'acte de l'investissement et de financement, le lancement de la 3G mobile, de la 4G fixé au premier trimestre de l'année en cours et la 4G mobile en 2015, le dispositif Ansej,... Il assure que à cet effet les premiers résultats commencent à être perceptibles sur le terrain. Il évoque dans ce sens, «le taux de croissance nationale qui dépasse, selon lui, les 3% et le taux de croissance hors hydrocarbures qui avoisine les 7%, la lutte contre la dictature de la bureaucratie, la facilitation d'accès aux marchés publics aux entrepreneurs privés, la fin de la distinction entre le public et le privé...». C'est sur la continuité de ces mesures que se basera le programme économique de Bouteflika qui aura comme «seule et unique objectif la relance de l'industrie pour aller vers une économie émergente». «Nous avons tous les outils pour cela, maintenant à nous de les appliquer», a soutenu le directeur de campagne de Bouteflika. Aussi, il rassure les patrons sur le fait qu'il prône une politique de «confiance» et non de «défiance». Il s'engage de ce fait à respecter le pacte de croissance signé lors des deux tripartites tenues quand il était à la tête du gouvernement. Néanmoins, il avertit les patrons sur la sauvegarde des droits des travailleurs. «Nous avons signé un pacte, mais sans toucher un principe fondamental: les acquis sociaux des Algériens. L'Algérie est une République démocratique populaire et j'ajouterai sociale. La rente doit profiter à tous les Algériens. On ne veut pas de libéralisme sauvage», prévient-il. Abdelmalek Sellal profite de cette «brèche» pour rappeler des mesures essentielles qui seront prises par le candidat Bouteflika, en faveur des jeunes, en cas de ré-élection. «Une formule de logement pour les jeunes diplômés, plus d'avantages Ansej et Cnac et même une formule de crédit pour la création de start-up», promet-il. Sellal a également profité de l'occasion pour «glisser» un mot sur la révision de la Constitution. «La Constitution sera révisée, elle apportera plus de respect aux institutions du pays afin de les consolider», souligne-t-il.
Après Sellal, les membres d'organisations patronales ont pris la parole pour exprimer leurs préoccupations.
Les intervenants ont, notamment, cité des problèmes de bureaucratie et les droits de douanes élevés pour les producteurs nationaux. Mais la majorité d'entre eux ont profité de leur prise de parole pour apporter leur soutien au 4e mandat de Abdelaziz Bouteflika. Au point où cette réunion économique a pris des allures très politiques...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.