Mines antipersonnel L'Algérie a montré un «solide engagement»    De nouveaux joueurs seront convoqués    «Création de 400 000 emplois avant fin 2017»    Mines antipersonnel L'Algérie a montré un «solide engagement»    Les familles des prisonniers politiques dénoncent leurs transferts forcés vers d'autres prisons    Guterres se félicite de l'intention de Kohler de se rendre dans la région    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar    Un nouvel entraîneur avant la fin de semaine    Retour du marathon des dunes    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar    Le métier du président de l'APC !    Les cartables des élèves allégés    Avant-première de Hanachia de Boualem Aissaoui à Alger    Festival national de poésie melhoun dédié à Sidi Benkhelouf    Organise des journées de détente pour ses partenaires et leurs familles de la région Est    Le Burkina Faso saisit le TAS contre la décision de la FIFA    L'équipe de la Sûreté nationale décroche la 3e place    Le transfert de Diego Costa bouclé cette semaine    L'accord nucléaire iranien en jeu    Les enquêteurs de l'ONU demandent un accès "sans entrave"    Les raisons d'une nomination    L'Algérie fait son bilan    Les chiens n'aboient plus à Oran    Expo d'oeuvres artistiques et artisanales de détenus    Le FFS rendra publique sa liste à l'APW    "Récupérez l'argent de l'évasion fiscale!"    Les fantômes de l'Assemblée    Les premiers jalons de la diplomatie algérienne    "Hafl Itizal" captive le public jordanien    La fac de droit "réveille" les réseaux sociaux    Energie : Guitouni s'entretient avec les ambassadeurs de la Russie et du Venezuela    Réagissant aux sanctions de l'Onu : La Corée du Nord menace de couler le Japon    Energie : Optimiser les ressources humaines, l'objectif de Sonatrach    Modification de la Loi sur la monnaie et le crédit et introduction du financement non conventionnel : Opportunités et risques inflationnistes    Islamisme incontournable    Les concessionnaires tirent la sonnette d'alarme    Le secteur du BTP tire la sonnette d'alarme    La Faf annonce du changement pour le Cameroun    L'Algérie dispose de plans opérationnels    3 morts et 3 blessés dans un accident de la circulation    La Cour suprême ordonne la suspension du référendum au Kurdistan    Le nouveau clip de Zaki Project présenté à Alger    Les joueurs du Barça ont une pensée pour Dembélé (Photo)    COMMISSION DES CANDIDATURES DU FLN : Le retour inattendu de Saâdani    Les députés de la majorité parlementaire réitèrent leur soutien "absolu" aux mesures contenues dans le plan d'action du gouvernement    Trafic de psychotropes: Une bande démantelée à Hussein Dey    Le retrait de l'administration, vrai gage de transparence ou écran de fumée    La parole aux députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ali Amran explose la scène
CLÔTURE DE LA 15ÈME EDITION DU FESTIVAL DE LA CHANSON AMAZIGHE
Publié dans L'Expression le 22 - 08 - 2017


Une clôture en apothéose
Djamel Allam s'est déplacé rien que pour voir sur scène Ali Amran qui lui a rendu visite quelques jours auparavant à l'hôpital.
Les lampions de la 15ème édition du Festival international de la chanson amazighe qu'a organisée le comité des fêtes de la ville de Yemma Gouraya, sous l'égide de l'APC de Béjaïa, du 16 au 20 août en cours, se sont éteints le dimanche soir tard dans la nuit de dimanche dernier. Une clôture en apothéose guidée et animée par la star du pop kabyle Ali Amran et l'autre icône de la scène artistique locale Mamou Benzaid dans une ambiance chaleureuse et festive. Ali Amran a tout simplement mis le feu sur la mythique scène de la place du Palmier, au chef-lieu de wilaya de Béjaïa. La star du pop-rock kabyle a étalé toute sa classe. Comme véritable bête de scène il a tout simplement placé la barre très haut. Le choix des organisateurs de laisser Ali Amran clôturer cette nouvelle édition n'était pas fortuit, il aurait été difficile pour les autres stars de se produire après lui.
Une prestation qui ne peut que laisser place à une nostalgie qui durera jusqu'à la prochaine édition. En outre, c'était l'occasion pour la star du pop kabyle de rendre un hommage des plus chaleureux à l'autre icône de la chanson kabyle moderne, Djamel Allam, qui s'est déplacée rien que pour voir sur scène Ali Amran qui lui a rendu visite quelques jours auparavant à l'hôpital de Paris...En effet, en compagnie de Akli D, Ali Amran a interprété «thiziri» l'une des célèbres chansons du riche répertoire de l'enfant prodige de Yemma Gouraya. Malgré la fatigue, Djamel Allam, épuisé par les nombreuses séances de chimiothérapie suivies en France, l'enfant terrible de la capitale des Hammadites est resté jusqu'à la fin du gala aux environs de 2h du matin pour monter sur scène afin de remettre le trophée honorifique à la star de cette 15ème édition, Ali Amran. L'autre star de la soirée n'est autre que Mamou Benzaid qui s'est illustré par une prestation haut de gamme.
Mamou Benzaid, une autre icône de la scène artistique béjaouie, de la fin des années 80 et des années 90 a retrouvé une deuxième jeunesse, ou plutôt un deuxième souffle, avant-hier soir, devant un public, en tremblant. En effet, après une éclipse consacrée à l'enregistrement de son premier album, Mamou Benzaid est remonté sur scène pour ne plus la quitter à l'avenir puisqu'il retrouve le plaisir et la joie de ses premiers pas justement. L'autre surprise de la soirée n'a été autre que le jeune Nadjim Bouzidi qui a épaté le public par sa voix et sa maîtrise de la guitare. Seul avec sa guitare Nadjim Bouzidi a pu et su accrocher le public comme seuls les grands savent le faire.
«Je suis très content de mon passage aujourd'hui dans la ville de Yemma Gouraya. C'est vrai que ça fait longtemps que je ne me suis pas produit à Béjaïa, mais là je retrouve mon public avec un grand plaisir. Je remercie les organisateurs, le comité des fêtes de m'avoir permis de retrouver mon public à Béjaïa, une région qui m'est très chère...pourvu que ça dure...je donne rendez-vous à ce fabuleux public pour la prochaine fois...» nous a déclaré l'idole des jeunes la star du pop kabyle, Ali Amran, à la fin de la soirée qui s'est terminée tard dans la nuit...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.