Découverte d'une casemate et de deux ateliers de fabrication de bombes artisanales à Jijel (MDN)    Bedoui réitère la détermination de l'Etat à soutenir le corps de la garde communale    Centrafrique: 163 enfants-soldats libérés    Les JM-2021 replaceront l'Algérie parmi les grand pays organisateurs    Nouvel épisode de la crise migratoire: des dizaines de morts au large de la Libye    Oran célèbre en musique sa désignation pour l'organisation des JM 2021    Naples rejette une seconde offre de l'Inter Milan pour Ghoulam    Le pétrole se replie un peu à New York    4ème journée : USM Alger-MC Oran décalé au mardi 15 septembre    Plus de 300.000 migrants ont traversé la Méditerranée depuis janvier    Afrobasket-2015 (Quarts de finale) : un carré d'as en demi-finales    Pétrole:l'Opep ne croit pas à un rebond marqué du prix du baril en 2015    Algérie:le développement local au centre de la réunion gouvernement-walis    La valorisation du tourisme au menu de la réunion gouvernement-walis    22 blessés dans un accident de la circulation à El Menia    15,60 quintaux de kif saisis à Fatmi Larbi    Vers le renforcement des ressources financières des collectivités locales    Une grande partie des galaxies changent de forme en vieillissant    La nuit égyptienne de la poésie fait vibrer toute une langue    Algérie-Passeport biométrique: l'enrôlement des empreintes digitales et la prise de photos se feront dans les communes    Incendie de Bab Ezzouar : l'Internet graduellement rétabli    Crise libyenne: appels pressants pour une solution politique    Passeport biométrique: l'enrôlement des empreintes se fera dans les communes    Hadj 2015: les citoyens ayant déposé le dossier de visa le 15 et 16 août invités à retirer leurs passeports    Contrat d'aménagement de la nouvelle ville de Sidi Abdellah : règlement à l'amiable avec le groupe coréen Keangnam    L'Algérie vit une expérience démocratique qui "mérite d'être connue davantage dans le monde"    Maroc:la proportion des nouveaux candidats au scrutin du 4 septembre s'élève à 70%    Algérie:Lamamra reçoit le directeur du renseignement national des Etats-Unis    610.000 cas de paludisme de moins par rapport à 2014 au Burkina Faso    Barcelone : Adama Traoré compte revenir    Milan : Kucka compte tout donner    Mozambique: un journaliste assassiné à Maputo    Leverkusen recrute au Borussia Dortmund    Tunisie:la situation des mosquées illégalement construites sera bientôt régularisée (ministre)    Syrie: de hauts responsables soupçonnés de corruption devant la justice    Crise libyenne: appels pressants pour une solution politique    Egypte: peine de mort pour 12 personnes accusées de s'être ralliées à l'EI    Maroc:plainte du roi Mohammed VI contre deux journalistes français    Maroc:hausse de 1,5% des arrivées touristiques cumulées aux postes frontières à fin juillet 2015    Tunisie:le douanier blessé lors de l'attaque terroriste de Bouchebka transféré à l'hôpital militaire    Maroc:le parquet général enregistre 218 plaintes relatives aux élections communales et régionales (commission)    De Piaget à l'école algérienne1 de 2015.    "L'Algérie doit continuer à nous aider"    Histoire et territoire    Deux terroristes éliminés par les forces de l'ANP à Jijel    Une belle initiative reconduite    Ouverture de la session d'automne le 2 septembre prochain    Hamid El Kasri et Karim Ziad font vibrer le public algérois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le Bout du tunnel de Aomar Iddir
PARUTION D'UN NOUVEAU ROMAN SUR LA GUERRE D'ALGERIE
Publié dans L'Expression le 22 - 08 - 2010

Aomar Iddir vient de publier son premier roman aux éditions El Amel de Tizi Ouzou. Il s'agit d'un roman de 300 pages intitulé Le Bout du tunnel.
Le livre est largement autobiographique, selon l'auteur qui nous a rendu visite à notre bureau de Tizi Ouzou.
L'écrivain, très modeste, nous a confié qu'il a commencé à écrire ce récit quand il avait vingt-cinq ans, c'est-à-dire aux premières années de l'Indépendance.
Il l'a écrit à l'époque puis au fil des années, il n'a pas cessé à le revoir, réécrire certains passages et en réajuster d'autres.
«Au départ, je n'ai pas pensé à la publication. J'écrivais parce que j'en ressentais le besoin afin d'exorciser les années de guerre dont ses traces sont restées indélébiles», nous affirme Aomar Iddir.
Ce dernier reconnaît qu'il s'agit d'une partie de sa propre vie et de son regard sur la guerre d'Algérie avec tout ce qu'elle charrie d'héroïsme du côté des combattants algériens et de lâcheté du côté des colonialistes français.
Le roman d'Aomar Iddir dépeint la période coloniale de l'Algérie à travers l'itinéraire de jeunes enfants ayant grandi et évolué dans un environnement de misère, de faim et de froid, un quotidien aggravé par une discrimination multiforme entre deux peuples antagonistes qui se côtoyaient sans jamais se mélanger. «Raconter ces événements d'une manière plus douce, arrondissant les arêtes des angles les caractérisant, serait occulter, quelque peu, les rudes conditions dans lesquelles ils avaient véritablement baigné», souligne l'auteur.
Notons que l'écrivain Aomar Iddir est consultant et ingénieur à la retraite. Il est de la région de Larbaâ Nath Irathen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.