Burkina Faso: le président Compaoré démissionne, l'armée au pouvoir    L'Algérie signe deux conventions de coopération scientifique avec l'Afrique du Sud et l'Allemagne    Président Bouteflika: le peuple algérien est "conscient des dangers qui pèsent sur le pays et sur la région"    Ligue des champions (finale) : l'ES Sétif à 90 minutes d'un exploit historique    Coupe de la Ligue anglaise: 2e titularisation de Abeid (Newcastle), Bentaleb (Tottenham) toujours absent    Ligue 1-Mibilis (9e j) JS Kabylie : l'entraîneur Ciccolini ne s'attendait pas à battre le MC Alger    Algérie: lancement d'un nouveau traitement contre les neuropathies ayant peu d'effets secondaires    Algérie: Abdelouahab Nouri et son homologue français plaident pour un partenariat économique solide et diversifié    Le rapport Doing Business 2015 aidera l'Algérie à améliorer son climat d'affaires (ministre)    Maroc: Renault Tanger va produire plus de 180.000 véhicules en 2014    La fermeture de l'Esplanade des mosquées est une "déclaration de guerre" aux Palestiniens et aux musulmans (Abbas)    L'Algérie condamne "avec force" les attaques terroristes contre des forces de sécurité nigériennes (MAE)    Le British Council lance une nouvelle session de formation au profit des enseignants de la langue anglaise    La grève générale de syndicats contre la précarité des conditions de vie au Maroc largement suivie (Syndicats)    Accident de la circulation: 14 personnes tuées et 55 blessées en une journée (Gendarmerie nationale)    L'Algérie et le Sénégal travaillent à bâtir des convergences "fortes" (MAE sénégalais)    Algérie-Koweït : la relance de la coopération dans le domaine de la communication évoquée à Alger    Le succès démocratique en Tunisie va-t-il déteindre sur l'Algérie ? Au CPP de Radio M, on est sceptique    Constantine, capitale de la culture arabe 2015 : réception du tiers des projets de restauration en avril prochain (responsable)    Trois sites pilotes retenus pour un programme de l'UE dédié au patrimoine algérien    Le rôle pionnier des intellectuels algériens durant la Guerre de libération mis en avant (conférence)    Elaboration d'un projet de décret exécutif relatif aux dispositions spécifiques applicables au poste de SG de commune    Promotion de 2.900 éléments de la Protection civile    L'année 2015, une nouvelle étape dans la bonne gestion du secteur de la santé (ministre)    Arrestation de trois individus pour escroquerie à Oran    L'euro recule, le yen au plus bas en six ans lors des échanges asiatiques    L'opposition qualifie la prise de pouvoir de l'armée de "coup d'Etat"    Mondial-2018 - La Fifa s'excuse pour une carte incluant la Crimée dans la Russie    Le pétrole en baisse en Asie    Tibhirine: Trévidic réclame l'expertise des prélèvements effectuée sur les crânes    La France ne remettra jamais des archives qui "lui font tort" (ministre des Moudjahidine)    Sellal, Modiano et le rêve numérique    Les féministes entrent en scène    CAN-2015 : L'option juin 2015 se précise    Le FFS chez les syndicats dès aujourd'hui    Tunisie-Législatives 2014 : Le dépôt des recours contre les résultats préliminaires du 31 octobre au 02 novembre 2014    Coupe d'Algérie : Tirage au sort le 1er décembre    Le programme de 2007 enfin clos    NAHD : Les sang et or veulent battre le CSC    Il a remis ses lettres de créance au Président Bouteflika    Ça va bouger devant    Près de 40.000 cas chaque année    POLITIQUE ÉTRANGÈRE DU PAYS    Ouled El-Houma    Le coup de bill’art du Soir    Trucs et astuces    Passeport : Le timbre fixé à 6000 DA, et plus de 3 000 000 de dossiers déposés    Les associations sauvent des programmes officiels rebattus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

La cherbet qui défie les beaux emballages
LA BOISSON EN SACHET DETRÔNE CELLE EN TETRAPACK
Publié dans L'Expression le 09 - 09 - 2010

De pâles copies de la traditionnelle et originale cherbet de Boufarik envahissent les étals.
Défiant les consignes d'hygiène, la cherbet est sur tous les étals, sur toutes les tables durant ce mois de Ramadhan. Elle demeure la boisson préférée des jeûneurs. Née dans la «Perle de la Mitidja», la ville de Boufarik, elle se vend désormais dans tous les quartiers et ruelles d'Alger, voire du pays. Elle est proposée par des marchands dans des sachets en plastique qui ne la préservent pas des rayons du soleil ou de la chaleur. D'aucuns disent d'ailleurs, que c'est la particularité qui défie le bon goût et l'hygiène pendant ce mois de jeûne.
Mais cette boisson, face aux timides apparitions des agents de contrôle d'hygiène, a fini par s'imposer comme le breuvage le plus prisé et consommé au ftour et en soirée, durant le mois de Ramadhan. Que ce soit à Boufarik, à Alger ou à Mostaganem...
A Boufarik on ne parle pas uniquement de la fameuse zlabia, mais aussi de ce mystérieux breuvage, cherbet. Un rafraîchissement pour lequel il faut jouer des coudes en cette saison estivale. Ce liquide à base d'eau, de citron, de lait, d'eau de rose et d'autres matières dont certains vendeurs avisés cachent jalousement le secret de la formule, est devenu, en peu de temps, un sérieux rival de la limonade.
A telle enseigne que des Algérois n'hésitent pas à se rendre à Boufarik pour s'approvisionner à la source de cette boisson spéciale. Finalement, à Boufarik, on ne parle pas uniquement de la fameuse zlabia, mais aussi de cette envoûtante cherbet. Ainsi, et en dépit de la concurrence de différentes marques de boissons gazeuses et non gazeuses locales ou étrangères, les jeûneurs algériens consomment énormément cette boisson à l'heure de la rupture du jeûne, pour ses supposées vertus nutritionnelles (glucose) en plus de l'indéniable sensation de fraîcheur qu'elle apporte après toute une journée d'abstinence, marquée par les fortes chaleurs.
Nombreuses sont les familles qui s'approvisionnent en grande quantité de cette boisson; jusqu'à cinq litres quotidiennement. Généralement, la demande commence à partir de 17 heures, de longues files se forment alors devant les commerces qui la proposent à un prix variant entre 40 et 60 dinars le litre et demi. Sofiane de Mostaganem ne peut pas imaginer une table de Ramadhan sans la cherbet affirmant qu'elle est omniprésente sur les meïdas du ftour de toutes les familles. Il précise qu'il consomme entre trois et cinq verres en soirée.
Pour Amine, ce genre de boisson est intimement liée au mois de jeûne et constitue l'une des coutumes et traditions ancrées chez les familles mostaganémoises. Il affirme qu'il lui est difficile de se passer de cette boisson quand il est entre amis dans un café. Le Ramadhan c'est surtout l'occasion propice de gagner de l'argent, aussi la tradition veut que les commerces de vente de glaces et de pâtisserie se mettent durant ce mois à la préparation de la cherbet. Toutefois, l'on ne s'improvise pas préparateur et vendeur attitré de cette boisson «ancestrale et traditionnelle». comme se plaisent à le dire les Boufarikois. L'on évoque à ce titre, cet industriel des produits laitiers, basé dans la zone industrielle de Blida, qui aurait inclus cette boisson dans sa gamme de production. Quel n'a été son désappointement après avoir constaté qu'il n'avait pas vraiment atteint les résultats escomptés et ce malgré la bonne présentation du produit. Un autre magnat de l'agroalimentaire, du côté de la zone industrielle de Douéra, qui produit et vend de la cherbet conditionnée dans des sachets en plastique, aurait également trouvé des difficultés à écouler son produit sur le marché. La cherbet fait donc littéralement de la résistance et refuse de se confiner dans le moule de l'industrie.
Cependant, faut-il le signaler, des expériences de production aux normes ont bien réussi. Il n'est pas rare, en effet, de trouver sur les rayons des supérettes de la cherbet conditionnée dans des bouteilles Tetra Pack. Mais les croyances ont la peau dure. Pour Boualem, cet ancien préparateur et vendeur de cherbet à Boufarik, l'industrialisation de ce produit du terroir, n'est pas la solution car le produit perd inéluctablement son charme et son goût.
«La cherbet doit être préparée traditionnellement avec des matières naturelles et non chimiques. Nous préparons cette boisson selon les strictes consignes héritées de nos ancêtres. C'est-à-dire, avec des produits naturels sans conservateur, ni colorant, ni même d'acide citrique», explique-t-il. Tout en ajoutant que «la consommation de cherbet ne doit pas dépasser les 24h après sa préparation».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.