Ministère de la Communication : Le département songe à renforcer le secteur audiovisuel public    Noureddine Bedoui prend en charge le dossier de Ghardaïa    Plaider non coupable    Travaux publics : Un plan de restructuration des entreprises publiques prochainement    Marée noire du golfe du Mexique : BP annonce un accord avec la justice américaine    Référendum grec : Un sondage prévoit une avance du "oui"    Tunisie:la Grande-Bretagne observe un jour de deuil en mémoire des victimes de l'attaque terroriste de Sousse    Libye : Contretemps dans les discussions de paix au Maroc    Nucléaire : L'AIEA juge qu'il faut encore travailler pour un accord avec l'Iran    Mercato des Verts : Aoudia, Francfort envisage une action en justice    Oran : Les restaurants ambulants face au problème de stationnement    Incendie dans l'usine Condor de Bordj-Bou-Arreridj : 15 000 climatiseurs sont partis en fumée    De Nîmes à Relizane, un procès qui réveille les fantômes de la décennie noire    JSK : Ousseynou Ba passera des essais avant de signer    Les violences faites aux femmes sont un problème de société et non de religion    L'Etat déterminé à "prendre en charge les besoins socioprofessionnels"    Inauguration de l'extension du métro et du stade du 5-Juillet    L'esprit des Verts tourné vers la seconde journée    Appel des députés islamistes    5 Casques bleus burkinabés tués dans le nord du Mali    Pyromanie ou effets de la canicule ?    Un policier tire et blesse mortellement l'agresseur    Un enfant de 11 ans décède    Vers des frappes en Syrie    Zoom sur Climat-de-France ou la "Colombie algérienne"    AGENDA CULTUREL    Un réseau démantelé à Bouira    L'Egypte face aux limites de l'option sécuritaire    Nouvelles promotions au sein de l'ANP    Taoufik Makhloufi détrône Nour-Eddine Morceli    Méga concert à Riadh El Feth, l'OSN au Palais de la Culture et 3e Nui    Une cimenterie et une briqueterie à Adrar et quatre unités métallurgiques à Tamanrasset    « Les entreprises seront toujours associées au processus de formation », affirme Mebarki    Classification de l'Université d'Alger comme monument historique    Neuf avocats des Frères musulmans, éliminés    Distinction de 19 journalistes lauréats du prix annuel de TAJ    L'Algérie doit optimiser la gestion de ses finances pour éviter un nouveau choc pétrolier (expert)    L'Algérie participe au séminaire préparatoire au Sénégal sur le climat    « Je suis plutôt calme durant le Ramadan »    Les jeunes de demain sur les pas du chantre d'El Bareh    Monaco : Pasalic débarque en prêt    Plus de 200 kg de kif traité et plus de 8.000 litres de carburant saisis à l'Ouest et l'Est du pays (MDN)    Gaïd Salah souhaite que les promotions dans les rangs de l'ANP soient un leitmotiv pour avancer sur la voie de la modernité    Football: le MC Alger ne désespère pas d'engager Derrardja    Cas suspects de botulisme à Batna et Khenchela : près de 1700 kg de cachir retirés des marchés    Monaco : une offre anglaise pour Abdennour !    La commission interministérielle en charge du dossier de Ghardaïa installée    Histoire-indépendance: "L'épopée de Constantine" reprise dimanche soir à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

2 500 langues maternelles en voie de disparition
Parmi les 6 000 qui existent dans le monde
Publié dans Liberté le 22 - 02 - 2009


L'Unesco a indiqué dans son dernier Atlas que sur 6 000 langues qui existent dans le monde, environ 2 500 langues maternelles sont en voie de disparition. L'Atlas, décliné la veille de la célébration de l'Année internationale de la langue maternelle, classe ces langues selon plusieurs critères auxquels elles font face, à savoir en danger, en danger formel, sérieusement en danger, gravement menacée de disparition. Selon l'Unesco, plus de 200 langues ont totalement disparu durant les dernières générations, 500 sont sérieusement menacées, 632 menacées de manière irréversible et 607 en péril. L'Atlas révèle que 199 langues sont utilisées par moins de 10 personnes et 178 autres entre 10 et 50 personnes. La confection de cet Atlas, rendue possible par un soutien de la Norvège, fait partie du programme de l'Unesco pour sauver les langues menacées.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.