Intense coopération entre Alger et Paris    Le joueur charge de nouveau le médecin    Ghazaouet : L'association Amel El Hayet au chevet des cancéreux    Tiaret : Des parents d'élèves déplorent les conditions de scolarité à Torrich    Dubaï et Kuala Lumpur, dernières chances de qualification pour les Algériens    Tayeb Louh : «Le code de procédure pénale doit être adopté»    Des effets secondaires «extrêmement graves» sur la santé de la femme    L'indépendance de la justice consacrée    Remise des décisions de pré-affectation    Nombre élevé de plaintes de clients    Le Care se penche sur le développement des territoires    Saint-Valentin: la géniale idée du parc Dounia    Un office du tourisme qui s'occupe de... l'agriculture    Algérie-Danemark : Les Danois prêts pour des partenariats "gagnant-gagnant"    Un piéton heurté à Tamaris    A la barre les mains dans les poches    La position de la France doit être "plus équilibrée"    Daesh menace le Front national de Marine Le Pen    Le financement du terrorisme est une spécialité occidentale    Règlement du conflit syrien : Le principal obstacle est l'hostilité d'Ankara envers les Kurdes    Des rassemblements anti-migrants dans 14 pays    Washington critiqué pour son programme de frappe planétaire    Lourdes peines pour quatre jeunes Sahraouis    Les trois "Mousquetaire" de l'APN    Les promesses de la nouvelle Constitution    Bouteflika avertit contre les schémas venus d'ailleurs    La presse française s'attaque à Feghouli    24 athlètes en stage à Souidania    Pourquoi tant de haine?    Ligue 1 : Le PSG trouve toujours le moyen d'avoir le dernier mot    Les Crabes veulent se rassurer avant l'aventure africaine    Les lendemains de la Constitution    Une trentaine de lois à revoir    Au moins 35 morts dans deux naufrages    TENSION AUTOUR DU LOGEMENT    Une adolescente libérée saine et sauve    Les carences des autorités locales mises à nu    La fille de l'entraîneur de la JSK candidate à The Voice    Rencontre sur "la transition démocratique"à Béjaïa    La double nationalité mise en exergue    Dernier roman de Bouziane Benachour    Bientôt un site électronique    Arrestation de quatre contrebandiers et trente-cinq immigrants clandestins    Remise des premières préaffectations    « L'âne mort » de Chawki Amari lauréat du Prix « Adelf 2015 »    Autre succès pour Hassan Ferhani à Poitiers : Le Grand Prix pour Fi rassi rond-point    en bref...    Bakir Farhi lauréat du prix Maurice-Audin de mathématiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire Tahkout-Alliance Assurances
Le procureur demande une aggravation de la peine contre Khelifati
Publié dans Liberté le 18 - 03 - 2013

Le procureur général près la cour de Boumerdès a requis hier une aggravation de la peine à l'encontre du P-DG de Alliance Assurances, Hassen Khelifati, condamné en première instance par le tribunal de Rouiba, à 18 mois de prison ferme pour “faux et usage de faux" dans le procès qui oppose sa compagnie d'assurances à l'entreprise de transport Mahieddine-Tahkout.
Lors de leur plaidoirie, les avocats de la défense ont réitéré leur demande d'annulation de la procédure tout en exigeant une expertise sur les contrats signés par M. Tahkout. Le procès a été marqué par le témoignage du traducteur des contrats qui a déclaré aux juges qu'il a établi une traduction des documents sur la base des pièces originales alors que M. Khelifati avait affirmé,
tout au long du procès, qu'il ne détenait
qu'une copie conforme du contrat d'assurance de l'année 2011.
Le témoignage du traducteur a été rejeté par les avocats de la défense, notamment Me Bourayou. Celui-ci a affirmé que ce témoignage a été fait suite aux pressions exercées par M. Tahkout. “Seule une expertise pourra déceler la vérité", a-t-il souligné. Quant à Me Farouk Ksentini, avocat de Tahkout, il a indiqué que son client n'avait aucun intérêt à falsifier des documents et que ceux qu'il avait signés sont authentiques et n'ont pas besoin d'expertise, a-t-il précisé.
L'accusé a répété hier que M. Tahkout a modifié les dispositions du contrat d'assurance de 2011 à son avantage en introduisant de nouvelles clauses et en modifiant d'autres mais en gardant la dernière page du document initial signée par Khelifati. Le prévenu exige 50 milliards de centimes d'impayés alors que les avocats de Tahkout demandent 30 milliards pour les préjudices qui lui ont été causés par le P-DG d'Alliance Assurances, et il accuse dans la foulée son ex-partenaire d'avoir falsifié les contrats. L'affaire a été mise en délibéré et le verdict ne sera connu que le 31 mars.
M.T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.