Le FFS rendra publique sa liste à l'APW    "Récupérez l'argent de l'évasion fiscale!"    Les fantômes de l'Assemblée    Grogne parmi les prestataires    "Pas d'augmentation de la tarification"    Le gouvernement se met à la page    L'accord nucléaire iranien en jeu    Les enquêteurs de l'ONU demandent un accès "sans entrave"    Les raisons d'une nomination    Le Burkina Faso saisit le TAS contre la décision de la FIFA    L'équipe de la Sûreté nationale décroche la 3e place    Le transfert de Diego Costa bouclé cette semaine    L'Algérie fait son bilan    Les chiens n'aboient plus à Oran    Expo d'oeuvres artistiques et artisanales de détenus    Les premiers jalons de la diplomatie algérienne    "Hafl Itizal" captive le public jordanien    La fac de droit "réveille" les réseaux sociaux    Réagissant aux sanctions de l'Onu : La Corée du Nord menace de couler le Japon    Tourisme-Formation professionnelle : Convention de partenariat en matière de formation    Selon le DG de l'ANEM : La création de postes de travail reste liée au développement économique    Plan d'action : Appel à "soutenir" le gouvernement pour sortir de cette crise    Convention d'Ottawa sur l'interdiction des mines antipersonnel : L'Algérie a montré un "solide engagement"    Islamisme incontournable    L'Algérie dispose de plans opérationnels    L'ANP resserre l'étau    3 morts et 3 blessés dans un accident de la circulation    Les concessionnaires tirent la sonnette d'alarme    La Faf annonce du changement pour le Cameroun    La Cour suprême ordonne la suspension du référendum au Kurdistan    Le secteur du BTP tire la sonnette d'alarme    Le nouveau clip de Zaki Project présenté à Alger    Les joueurs du Barça ont une pensée pour Dembélé (Photo)    COMMISSION DES CANDIDATURES DU FLN : Le retour inattendu de Saâdani    Anderlecht : L'hommage de Hanni à Weiler    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar (MDN)    Après une entrevue avec le président de la FAF : Tikanouine démissionne    Birmanie /Aung San Suu Kyi fait dans les grandes manœuvres : «Prête» à organiser le retour des réfugiés    Convention d'Ottawa sur l'interdiction des mines antipersonnel: l'Algérie a montré un "solide engagement"    Les députés de la majorité parlementaire réitèrent leur soutien "absolu" aux mesures contenues dans le plan d'action du gouvernement    Ahmed Tessa, recteur de l'Université Mouloud-Mammeri : «Nous avons validé la création de l'institut de langue amazighe»    Etincelant à Naples, décevant en sélection: L'énigme Ghoulam    Trafic de psychotropes: Une bande démantelée à Hussein Dey    "Bnat El Youm", nouveau clip de Zaki Project présenté à Alger    Le retrait de l'administration, vrai gage de transparence ou écran de fumée    La parole aux députés    SILA 2017 : L'Afrique du Sud invité d'honneur de la 22ème édition    Une bibliothèque à Paris baptisée du nom de Assia Djebar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Objectif : en faire une activité économique intégrée
Culture de la figue de barbarie à Sahel (Bouzeguène)
Publié dans Liberté le 13 - 08 - 2017

Revaloriser la culture de la figue de Barbarie est l'objectif de la sixième édition de la fête annuelle consacrée à ce fruit sauvage par le village de Sahel dans la commune de Bouzeguène, à 70 km à l'extrême sud-est de Tizi Ouzou. Cet événement qu'organise l'association culturelle Sahel, en collaboration avec le comité de village, l'APC de Bouzeguène et l'APW de Tizi Ouzou, se déroule depuis vendredi en présence d'une vingtaine d'exposants venus de différentes localités de la wilaya de Tizi Ouzou, mais aussi d'autres wilayas du pays.
Au niveau de la placette du village ainsi qu'à travers ses artères, ce fruit d'été est à l'honneur jusqu'à aujourd'hui. À l'ouverture de la manifestation, la présidente de l'association Sahel a rappelé que l'objectif principal de cet événement, lancé en 2011, et qui ne cesse de grandir au fil des années, est d'encourager la culture de la figue de Barbarie et de la relancer en vue d'en faire une activité économique qui contribuera au développement de la région. Profitant de la présence de président de l'APW de Tizi Ouzou, l'association a déposé un avant-projet de relance de la filière à travers un large programme de plantation qui s'effectuera au niveau du village avec la contribution des autorités locales.
Les cultures de la figue de Barbarie ont déjà été renforcées par plusieurs plantations réalisées depuis la saison écoulée, a-t-on expliqué, affirmant que les habitants du village de Sahel ont tous adhéré à cette démarche qui vise à redorer le blason de ce délice naturel aux multiples bienfaits pour la santé.
En plus des exposants de la figue de Barbarie qui sentait encore l'odeur de la fraîcheur matinale des hautes montagnes de Kabylie, des transformateurs du fruit étaient présents à Bouzeguène. Car, au-delà du goût exceptionnel de ce fruit que les femmes cueillent quotidiennement dès les premières lueurs de la matinée, les vieux et les vieilles du village lui reconnaissent plusieurs atouts sur l'organisme, a-t-on expliqué.
Une vieille dame accompagnée de sa fille expose des fleurs séchées de ce fruit utilisées comme des tisanes qui apaisent les troubles digestifs, les douleurs abdominales et nettoient les reins, a-t-elle affirmé. La peau de la figue de Barbarie, une fois séchée, est utilisée pour extraire une huile qu'on utilise comme remèdes contre les maladies ou comme un produit de beauté, a-t-elle ajouté.
La fête a également été marquée par un transformateur des fruits du terroir venu de Béjaïa qui utilise la figue de Barbarie pour la production d'un vinaigre naturel et d'une confiture recommandés pour ceux qui présentent des troubles de la digestion ou atteints de diabète, a-t-on fait savoir.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.