Mines antipersonnel L'Algérie a montré un «solide engagement»    De nouveaux joueurs seront convoqués    «Création de 400 000 emplois avant fin 2017»    Mines antipersonnel L'Algérie a montré un «solide engagement»    Les familles des prisonniers politiques dénoncent leurs transferts forcés vers d'autres prisons    Guterres se félicite de l'intention de Kohler de se rendre dans la région    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar    Un nouvel entraîneur avant la fin de semaine    Retour du marathon des dunes    Trois éléments de soutien aux groupes terroristes appréhendés à Médéa et Bordj Badji Mokhtar    Le métier du président de l'APC !    Les cartables des élèves allégés    Avant-première de Hanachia de Boualem Aissaoui à Alger    Festival national de poésie melhoun dédié à Sidi Benkhelouf    Organise des journées de détente pour ses partenaires et leurs familles de la région Est    Le Burkina Faso saisit le TAS contre la décision de la FIFA    L'équipe de la Sûreté nationale décroche la 3e place    Le transfert de Diego Costa bouclé cette semaine    L'accord nucléaire iranien en jeu    Les enquêteurs de l'ONU demandent un accès "sans entrave"    Les raisons d'une nomination    L'Algérie fait son bilan    Les chiens n'aboient plus à Oran    Expo d'oeuvres artistiques et artisanales de détenus    Le FFS rendra publique sa liste à l'APW    "Récupérez l'argent de l'évasion fiscale!"    Les fantômes de l'Assemblée    Les premiers jalons de la diplomatie algérienne    "Hafl Itizal" captive le public jordanien    La fac de droit "réveille" les réseaux sociaux    Energie : Guitouni s'entretient avec les ambassadeurs de la Russie et du Venezuela    Réagissant aux sanctions de l'Onu : La Corée du Nord menace de couler le Japon    Energie : Optimiser les ressources humaines, l'objectif de Sonatrach    Modification de la Loi sur la monnaie et le crédit et introduction du financement non conventionnel : Opportunités et risques inflationnistes    Islamisme incontournable    Les concessionnaires tirent la sonnette d'alarme    Le secteur du BTP tire la sonnette d'alarme    La Faf annonce du changement pour le Cameroun    L'Algérie dispose de plans opérationnels    3 morts et 3 blessés dans un accident de la circulation    La Cour suprême ordonne la suspension du référendum au Kurdistan    Le nouveau clip de Zaki Project présenté à Alger    Les joueurs du Barça ont une pensée pour Dembélé (Photo)    COMMISSION DES CANDIDATURES DU FLN : Le retour inattendu de Saâdani    Les députés de la majorité parlementaire réitèrent leur soutien "absolu" aux mesures contenues dans le plan d'action du gouvernement    Trafic de psychotropes: Une bande démantelée à Hussein Dey    Le retrait de l'administration, vrai gage de transparence ou écran de fumée    La parole aux députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Washington suspend l'octroi de visas aux Russes
En réaction à la réduction de son personnel diplomatique en Russie
Publié dans Liberté le 22 - 08 - 2017

Enclenchée par la prolongation des sanctions américaines contre la Russie, cette guerre diplomatique provoque des remous sur la scène régionale et internationale. Certains alliés des Etats-Unis ont été mis très mal à l'aise, en premier lieu l'Allemagne.
L'affaire du vote par le sénat américain de nouvelles sanctions contre la Russie a connu hier de nouveaux rebondissements, avec l'annonce par l'ambassade des Etats-Unis à Moscou de la suspension temporaire de l'octroi de visas en Russie, en réaction à la réduction de son personnel diplomatique par le Kremlin. "En raison de la limite imposée par le gouvernement russe sur le nombre du personnel diplomatique autorisé à se trouver en Russie, toutes les opérations liées aux visas hors immigration seront suspendues le 23 août", a indiqué l'ambassade dans un communiqué, dont des extraits ont été relayés par les médias russes et américains. "Les opérations reprendront le 1er septembre à Moscou, mais les opérations dans les consulats américains (dans les autres villes russes) resteront suspendues indéfiniment", a-t-elle ajouté. Les Etats-Unis disposent de consulats à Saint-Pétersbourg, Ekatérinbourg et Vladivostok, en plus de Moscou, et ont émis plus de 190 000 visas pour des Russes en 2016. "Je ne peux que dire une chose : nous ne passerons pas nos nerfs sur les citoyens américains", a dénoncé en fin de matinée le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, lors d'un point de presse conjoint avec son homologue égyptien Sameh Chokri. "C'est-à-dire que si quelqu'un espérait qu'un mauvais exemple dans ce domaine serait contagieux, il s'est fortement trompé", a-t-il ajouté, cité par Sputnik News. "Les auteurs américains de ces décisions ont mijoté une autre tentative de susciter le mécontentement des citoyens russes à propos des actions des autorités russes. C'est une logique bien connue, c'est la logique de ceux qui organisent des révolutions de couleurs, et c'est l'inertie flagrante de l'administration Obama", a souligné le ministre russe, alors qu'un sénateur russe a affirmé aux médias locaux que son pays ne restera pas muet face à ce qui est qualifié par certains comme une nouvelle tentative de provoquer des troubles en Russie. "Nous n'avons pas le droit de rester muets, et il est bien évident que notre réponse sera symétrique", a déclaré Andreï Klimov, vice-président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération (sénat russe), à la presse locale. Pour rappel, les mesures décidées par Washington resteront en vigueur aussi longtemps que les mesures imposées en juillet par Moscou, a précisé l'ambassade américaine. Les autorités russes avaient alors ordonné à Washington de réduire son personnel d'ambassade et de consulats de 755 personnes, pour le ramener à 455, au niveau des effectifs des représentations russes aux Etats-Unis. Elles ont également privé les diplomates américains de la jouissance d'une résidence en périphérie de la capitale russe et d'un entrepôt. Ces mesures, d'une ampleur inédite, font office de représailles à la confiscation de deux propriétés de la diplomatie russe aux Etats-Unis et aux sanctions économiques votées par le Congrès américain contre Moscou, accusé d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine de 2016.
Lyès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.