Ligue 1 Mobilis – 8e journée : Alger au rythme du classico MCA-JSK    WAC – USMA : ce soir à Casablanca : Soir de vérité pour l'USM Alger    Alger : Plus de 200 jardins en voie de réhabilitation    Bientôt la mise en exploitation du complexe céréalier de la commune d'El Hamma    Musique : Idir sur scène à Alger en janvier 2018    Langue amazighe : Elément de l'identité nationale et facteur de cohésion sociale    Migration clandestine : Concilier sécurité et devoir de solidarité    Santé : Il faut réhabiliter le médecin généraliste    Egypte/Terrorisme : Au moins 35 policiers et soldats tués    Afghanistan : Près de 60 morts dans deux attentats    Le gouvernement veut réduire ses importations à 30 milliards de dollars    Le partenariat avec les étrangers en... marche    Tour d'Algérie 2017 : Lagab vainqueur à Ghardaïa, Nouisri en jaune    USMH 2 – USMB 0 : Première victoire des Harrachis    GC Mascara : Le président Ali Merih décède dans un accident à Chlef    Finance islamique : La CNEP, la BADR et la BDL se lancent    Le rapport critique du Conseil de l'UE    Le procès du général Benhadid reporté    Sur un air de pré-campagne électorale    On vous le dit :    «Saïd Chitour n'est pas un traître, encore moins un espion»    «Nous sommes ouverts à la négociation...»    Un monde d'expressions    Des chœurs syriens chantent Dahmane El Harrachi    Le Commandant Azeddine au «Forum constantinois»    STATISTIQUES ÉCONOMIQUES    SOIT DIT EN PASSANT    Handball : les Verts invités au tournoi des quatre nations    ATTRIBUTION DU NUMÉRO D’IDENTIFICATION NATIONAL POUR LES PARTIS    Eclairage    L'opération a été lancée hier et se poursuivra pendant 4 vendredis: 2.000 doses de vaccin anti-grippal pour les fidèles de la Mosquée «Ibn Badis»    Le Myanmar mis en accusation    Tillerson en tournée au Moyen-Orient    1re session du dialogue de haut niveau Algérie-UE à Bruxelles    Nous visons un code de travail «unique et moderne»    Seddik Chihab, élu à la présidence du groupe africain géopolitique    Saisie de pièces détachées usagées au port de Annaba    Session de formation au profit des artisans    "On va récupérer les terres inexploitées"    L'Algérie bientôt autosuffisante en produits sidérurgiques    Ould Ali exhorte les responsables à accélérer les travaux    Un séminaire pour rappeler ce que tout le monde sait    Macron se démarque de Trump    Un Algérien troisième à un concours de pizza en Italie    L'Algérie est une nouvelle fois passée à côté du MIP TV    Les Forces démocratiques syriennes annoncent la libérationcomplète de Raqqa    Avant-première de l'opérette El Fadjr oua El Miksala    ELECTIONS LOCALES : Les partis en lice obtiennent leurs numéros d'identification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le système de gestion informatique d'alertes bientôt opérationnel
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 09 - 2017

Bientôt, dès qu'un cas d'enlèvement d'enfant est signalé, les procureurs pourront être saisis par les proches de la victime et ils pourront, eux-mêmes, communiquer à leur tour, l'information au niveau central (ministère) pour être ensuite largement divulguée à travers les médias.
La célérité dans la riposte aux enlèvements d'enfants est rendue possible par le système de gestion informatique, récemment mis en place par le ministère de la Justice pour lutter contre le phénomène d'enlèvements des enfants, et qui sera bientôt opérationnel au profit de tous les procureurs de la République.
L'annonce en a été faite hier à Alger, dans une déclaration à l'APS d'Athmane Ould Ali, sous-directeur des Systèmes informatiques au ministère de la Justice, en marge du séminaire sur l'E-Justice, co-organisé par le ministère de la Justice et la Délégation de l'Union européenne (UE) en Algérie. Assurant que ladite application est déjà prête, le même responsable a précisé que celle-ci sera fonctionnelle une fois réglés quelques détails techniques, avant de souligner l'intérêt que représente ce nouveau système dans la gestion de ce type d'affaires.
«Contrairement à ce qui se faisait jusque-là, ce système permettra une gestion plus rapide et plus sécurisée des affaires de rapt d'enfants, dans la mesure où le procureur jugera d'abord de l'intérêt et de l'efficacité ou non de rendre public chaque cas et ce, dans le souci de préserver la vie de l'otage», a-t-il explicité. Le rôle des médias reste décisif mais «ce ne sera plus le journaliste qui diffusera l'information avec le risque de mettre la vie de l'enfant enlevé en danger, comme cela s'est déjà fait par le passé, alors que des enfants peuvent être tués dès que les parents s'empressent de divulguer l'affaire en saisissant les médias», a expliqué Athmane Ould Ali.
C'est dans le souci de combattre le phénomène des rapts d'enfants, à la suite de la multiplication des cas enregistrés au niveau national, que la mise en place de ce système informatique par le ministère de la Justice a été lancée, il y a quelques mois, par le Gouvernement. A l'occasion de ce séminaire, les avancées importantes réalisées par le département de la Justice pour asseoir une gestion informatisée de celui-ci, ont été citées par ce même responsable, notamment l'élargissement du réseau informatique sectoriel, ainsi que l'introduction de la nouvelle technique de signature et de légalisation ainsi que du système de gestion des documents judiciaires (Sgdj, tout en se félicitant de «l'impact positif de la généralisation progressive de la E-Justice».
Quant au Directeur général du Centre de Recherche juridique et judiciaire, Ahmed Chafai, il a rappelé que «les hautes autorités du pays, et à leur tête le président de la République, ont mis au cœur de leurs préoccupations la réforme de la justice, notamment sa modernisation.» Cette réforme, a-t-il souligné, a pour objectifs fondamentaux, entre autres : la facilitation de l'accès à la justice, la célérité et l'efficacité dans le traitement des affaires ainsi que l'amélioration de la prestation du service public de la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.