Ligue 1 Mobilis – 8e journée : Alger au rythme du classico MCA-JSK    WAC – USMA : ce soir à Casablanca : Soir de vérité pour l'USM Alger    Alger : Plus de 200 jardins en voie de réhabilitation    Bientôt la mise en exploitation du complexe céréalier de la commune d'El Hamma    Musique : Idir sur scène à Alger en janvier 2018    Langue amazighe : Elément de l'identité nationale et facteur de cohésion sociale    Migration clandestine : Concilier sécurité et devoir de solidarité    Santé : Il faut réhabiliter le médecin généraliste    Egypte/Terrorisme : Au moins 35 policiers et soldats tués    Afghanistan : Près de 60 morts dans deux attentats    Le gouvernement veut réduire ses importations à 30 milliards de dollars    Le partenariat avec les étrangers en... marche    Tour d'Algérie 2017 : Lagab vainqueur à Ghardaïa, Nouisri en jaune    USMH 2 – USMB 0 : Première victoire des Harrachis    GC Mascara : Le président Ali Merih décède dans un accident à Chlef    Finance islamique : La CNEP, la BADR et la BDL se lancent    Le rapport critique du Conseil de l'UE    Le procès du général Benhadid reporté    Sur un air de pré-campagne électorale    On vous le dit :    «Saïd Chitour n'est pas un traître, encore moins un espion»    «Nous sommes ouverts à la négociation...»    Un monde d'expressions    Des chœurs syriens chantent Dahmane El Harrachi    Le Commandant Azeddine au «Forum constantinois»    STATISTIQUES ÉCONOMIQUES    SOIT DIT EN PASSANT    Handball : les Verts invités au tournoi des quatre nations    ATTRIBUTION DU NUMÉRO D’IDENTIFICATION NATIONAL POUR LES PARTIS    Eclairage    L'opération a été lancée hier et se poursuivra pendant 4 vendredis: 2.000 doses de vaccin anti-grippal pour les fidèles de la Mosquée «Ibn Badis»    Le Myanmar mis en accusation    Tillerson en tournée au Moyen-Orient    1re session du dialogue de haut niveau Algérie-UE à Bruxelles    Nous visons un code de travail «unique et moderne»    Seddik Chihab, élu à la présidence du groupe africain géopolitique    Saisie de pièces détachées usagées au port de Annaba    Session de formation au profit des artisans    "On va récupérer les terres inexploitées"    L'Algérie bientôt autosuffisante en produits sidérurgiques    Ould Ali exhorte les responsables à accélérer les travaux    Un séminaire pour rappeler ce que tout le monde sait    Macron se démarque de Trump    Un Algérien troisième à un concours de pizza en Italie    L'Algérie est une nouvelle fois passée à côté du MIP TV    Les Forces démocratiques syriennes annoncent la libérationcomplète de Raqqa    Avant-première de l'opérette El Fadjr oua El Miksala    ELECTIONS LOCALES : Les partis en lice obtiennent leurs numéros d'identification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouteflika ? T?bessa : ?Nous avons r?ussi ? faire ?merger l?Alg?rie?
Publié dans La Nouvelle République le 01 - 04 - 2009

Dans un meeting populaire qu'il a animé dans un palais de la culture archicomble, le postulant a sa propre succession a d'emblée évoqué les grandes lignes de la feuille de route qui lui permettra de concrétiser son ambition d'ailleurs au risque de surprendre son assistance fort nombreuse.
Bouteflika dira ne pas avoir de programme précis pour cette élection, le suspense dure quelques secondes avant qu'il n'enchaîne : «Mon programme est celui de la continuité…» «Si ce que je vous ai apporté durant dix ans vous arrange alors maintenez-le. Dans le cas contraire, cette élection sera l'opportunité ou jamais de changer». Rappelant le bilan de sa décennie à la tête de l'Etat, le candidat énumère bon nombre de réalisations qu'il a eu à accomplir durant ses deux mandats. «Nous avons trouvé des projets en souffrance depuis des années et grâce à Dieu nous avons pu les achever ; nous avons hérité d'une situation socio-économique alarmante et nous avons pu sortir la tête de l'eau.
Nous étions les malaimés sur le plan international et là encore nous avons réussi à redonner à l'Algérie la place qui lui sied.»
En plus des chapitres cités, le plus grand des défis qu'il a eu à relever est sans aucun doute celui «du retour à la paix et à la stabilité». «Quand j'ai pris les rênes, les Algériens rentraient chez eux à la mi-journée et se barricadaient pour se prémunir contre d'éventuels attentats terroriste.
Ce temps est loin derrière nous maintenant», lance-t-il en rappelant les vertus de la politique de réconciliation nationale qu'il avait soumise à un référendum populaire.
Bouteflika a de nouveau exhorté les Algériens à faire la paix entre eux.
«On m'avait reproché d'avoir décidé d'une réconciliation en lieu et place des concernés eux-mêmes (…)
C'est archi-faux, cette démarche était impossible sans la coopération de tout un chacun…». Pour le prochain quinquennat le candidat s'est engagé à la construction d'un million de logements, la création de trois millions d'emplois et de soutenir la relance économique en y consacrant l'enveloppe colossale de 150 milliards de dollars.
Le candidat avance la disponibilité de suffisamment de ressources pour le programme quinquennal et le problème de la dette extérieur est réglé car, précisera-t-il, qui paie ses dettes s'enrichit. Comme on dit, c'est l'occasion pour les citoyens de mettre la main dans la main et de s'élever au dessus des individualismes pour édifier un pays digne et prospère.
C'est l'instant saisi pour appeler les Algériens à une forte participation au scrutin du 9 avril.
«Votez pour ou contre, votez même à bulletin nul», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.