La reprise du dialogue intermalien inclusif reportée à mardi pour des "raisons techniques"    Les Kurdes de Kobané soulagés par les armes larguées par Washington    Partenariat algéro-émirati : Création, fin 2014, d'une société de distribution de véhicules fabriqués localement    APN: poursuite des travaux mardi par la présentation et l'examen du projet de loi de finances 2015    CAN-2015 (Organisation) : "aucune décision n'est encore prise par le Ghana (Président)    Football-LFP : Hannachi ne s'est pas présenté devant la commission de discipline    Le Premier ministre inspecte le chantier d'un hôpital de 60 lits à Bordj Badji Mokhtar    Tlemcen : saisie de 7 qx de déchets de cuivre destinés à la contrebande vers le Maroc (Douanes)    Soulagement et satisfaction chez les corps constitués    L'école des petits pas    14e Salon d'automne du petit format    Indépendance identitaro-culturelle de l'Algérie d'aujourd'hui    Pour un partenariat gagnant-gagnant entre l'Algérie et la France    Un partenariat algéro-français novateur et équilibré    Un modèle de résolution exportable ?    Projection d'un film sur les réfugiés sahraouis    En regroupement depuis hier    Tlemcen : 2 morts dans un accident de la route à El Aricha    Bejaia : une fille libérée des mains de ses ravisseurs    Ligue 1 de football/8e journée : JS Kabylie-ASM Oran le vendredi 24 octobre au stade du 20-août-1955 (Alger)    Benyounès s'entretient avec le président du groupe OMC chargé de l'accession de l'Algérie    Le gouvernement satisfait plusieurs revendications socioprofessionnelles des policiers    Deux tirs de sommation des GGF transformés en polémique    Valoriser les efforts de l'Etat    Le développement du Grand Sud au centre de la visite    2014-2015 : l'année de l'approfondissement des réformes    25 haragga interceptés à Aïn Barbar    Algérie:une feuille de route en préparation pour la prise en charge les migrants africains    L'Algérie est un pays « très important » pour les Etats-Unis (responsable américain)    Algérie:Lancement de 105.000 logements AADL à travers le pays (ministre)    À l'origine du désaccord    Abbas menace de mesures judiciaires    Un pas "positif" pour lutter contre Daesh    Ils ont jugé l'avant-projet de loi sanitaire incohérent    Une vingtaine d'hommes d'affaires autrichiens en visite en Algérie    Les Emirats ont levé l'interdiction de visas aux Algériens de moins de 40 ans    "Aucune pression n'est exercée sur l'Anep"    Protestation des policiers    Appels à l'arrêt des combats    Soustara en ébullition    Alors que Bentaleb a été ménagé pour le match de l'Europa League    Le rêve des Algériennes prend fin    Sans relâche de Antoine Bourseiller : La vraie histoire du théâtre français    Association «Les Nomades Algériens» : Sortie découverte au fortin de «Santiago», la semaine prochaine    Leonardo DiCaprio s'allie à Netflix    Le début de la purge ?    Modiano en tête des ventes de romans    Le groupe Freeklane et d'autres artistes algériens au Festival    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Demande de certificats négatifs: La conservation foncière prise d'assaut
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 06 - 2009

La conservation foncière a vécu durant la journée d'hier une situation inhabituelle avec un nombre de pas moins de 2.000 personnes venues retirer leurs certificats négatifs.
Ce chiffre, qui nous a été communiqué par un responsable, a été estimé sur la base des 4 quittanciers achevés et comprenant 500 quittances chacun. Mais dans la réalité, ce chiffre est dépassé de loin si l'on ajoute les citoyens venus en retard et qui sont retournés bredouilles, sans parler des simples curieux.
Hier, sur place, une véritable anarchie régnait dans cette ruelle étroite et il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour canaliser les demandeurs des documents.
Comme rapporté précédemment sur ces mêmes colonnes, de visu, les conditions d'accueil des citoyens sont déplorables, alors que le personnel, dont le nombre est limité, active dans des conditions également lamentables. Notre source dira que cette situation récurrente, en dépit des SOS lancés en direction de la tutelle, s'explique par le fait que « le certificat négatif exigé notamment pour les dossiers de demande de logements ne concerne qu'Oran-ville. En clair, tous les demandeurs de la wilaya se rendent à ce service au moment où les autres conservations foncières comme celles d'Arzew, d'Es-Sénia ou de Aïn El-Turk sont pratiquement désertes et s'adonnent à leur principale mission, qui est le traitement des actes de propriété établis par les notaires ».
Cette précision veut dire en clair qu'un demandeur de logement peut bénéficier d'un autre, alors qu'il a déjà été bénéficiaire dans l'une des localités, étant donné qu'il ne figure pas sur les fichiers de la conservation foncière d'Oran répartie pour les deux régions est et ouest de la ville. Le responsable a également indiqué qu'en « l'absence de fichier informatisé, les recherches se font manuellement, une tâche qui exige une concentration extrême ».
Dans la grande cour, deux chaînes interminables, l'une pour les hommes et l'autre pour les femmes, se forment bien avant l'ouverture du service. Et selon des témoins, pour assurer une place parmi les premiers, il faut venir à 6 heures, voire avant. A l'entrée et à travers une fenêtre grillagée, un agent appelle ceux et celles qui ont déposé leur dossier et se sont acquittés des droits, 280 dinars. Mais là également, à voir la réaction des demandeurs auxquels on répond que leurs dossiers ont été égarés, vous avez une idée précise sur l'anarchie qui caractérise cette administration. « Ce n'est pas possible, j'ai déposé il y a une dizaine de jours mon dossier, et aujourd'hui, on me fait signifier que mon dossier n'a pas été retrouvé et que je dois en fournir un autre, et par conséquent revivre le même calvaire qu'aujourd' hui», devait nous déclarer furieuse un citoyenne. Par ailleurs, selon des citoyens de la daïra de Aïn El-Turk, la même situation caractérise la conservation foncière de cette circonscription fiscale. Ils affirment aussi que les conditions de travail et d'accueil sont également déplorables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.