un document d'accord de paix comme base solide de négociations    Législatives sur fond de violence    En raison du virus Ebola    Basket-ball    Athlétisme    La CNLTD tranche sur les consultations lancées par le plus vieux parti de l’opposition :    Air Algérie face à ses clients : l’enjeu stratégique    BORDJ-BOU-ARRERIDJ    Mini-donuts    Comment retrouver des cheveux naturels ?    Croquettes de viande    Le coup de bill’art du Soir    Les enfants des nuages, derniÚre colonie au festival des libertés de Bruxelles    5e Festival international du théâtre de Béjaà ̄a    « Remettre la filière dans le bon sillage »    Algérie: une nouvelle Ecole supérieure d'hôtellerie prochainement à Alger    Algérie: Tassili Airlines inaugure une nouvelle ligne commerciale Alger-Tlemcen-Alger    « Il est essentiel d'encourager la jeune génération »    Une société à vau-l'eau    Le défi de l'association Santé pour tous à Constantine    Tayeb Louh : «L'affaire des moines de Tibhirine avance normalement»    Tunisie : scrutin sous haute tension    FFS : l'épreuve du consensus    Transition-transaction    «Les revendications de la Protection civile et des Douanes prises en    Que la justice passe    Dialogue inter-malien : une suspension qui dissimule un échec ?    Le CS Constantine sous pression    Mobilisation tous azimuts pour redémarrer le haut fourneau    62 amendements du projet de loi de Finances 2015 approuvés par l'APN    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    L'Algérie dans le top 15 pour la première fois    29 000 tickets pour la finale aller entre l'AS Vita Club et l'ESS    Grine à l'occasion de la journée nationale de la presse : Tout pour une presse    Ligue des Champions UEFA : Les 5 raisons pour lesquelles la soirée de mardi restera dans l'histoire    Le déplacement des juges français en Algérie s'est passé dans des conditions satisfaisantes (Quai d'Orsay)    Real Madrid: Ramos et Pepe aptes pour le clasico    Saisie de 2.800 litres de carburant et 2 véhicules à El Oued    Les prix du pétrole enregistrent une légère baisse vendredi    Le ministère de l'Education engage une réflexion sur l'élaboration d'une charte d'éthique professionnelle (Benghebrit)    La commission de l'UA souligne l'importance de l'initiative de l'Algérie pour faciliter la tenue d'un dialogue inter-libyen    Installation des nouveaux directeurs généraux des caisses des assurances sociales (ministère)    Ebola : le bilan de l'épidémie grimpe à près de 4.900 morts (dernier bilan OMS)    Tunisie: échange de tirs entre forces de l'ordre et terroristes présumés jeudi à Oued Ellil    Débat sur le PLF 2015 à l'APN: l'abrogation de l'article 87bis saluée par les députés    L'Egypte et l'Algérie font face à des « défis » induits une situation dangereuse dans le monde arabe    60ème anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération : Zitouni s'enquiert des préparatifs du spectacle inaugural    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Demande de certificats négatifs: La conservation foncière prise d'assaut
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 06 - 2009

La conservation foncière a vécu durant la journée d'hier une situation inhabituelle avec un nombre de pas moins de 2.000 personnes venues retirer leurs certificats négatifs.
Ce chiffre, qui nous a été communiqué par un responsable, a été estimé sur la base des 4 quittanciers achevés et comprenant 500 quittances chacun. Mais dans la réalité, ce chiffre est dépassé de loin si l'on ajoute les citoyens venus en retard et qui sont retournés bredouilles, sans parler des simples curieux.
Hier, sur place, une véritable anarchie régnait dans cette ruelle étroite et il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour canaliser les demandeurs des documents.
Comme rapporté précédemment sur ces mêmes colonnes, de visu, les conditions d'accueil des citoyens sont déplorables, alors que le personnel, dont le nombre est limité, active dans des conditions également lamentables. Notre source dira que cette situation récurrente, en dépit des SOS lancés en direction de la tutelle, s'explique par le fait que « le certificat négatif exigé notamment pour les dossiers de demande de logements ne concerne qu'Oran-ville. En clair, tous les demandeurs de la wilaya se rendent à ce service au moment où les autres conservations foncières comme celles d'Arzew, d'Es-Sénia ou de Aïn El-Turk sont pratiquement désertes et s'adonnent à leur principale mission, qui est le traitement des actes de propriété établis par les notaires ».
Cette précision veut dire en clair qu'un demandeur de logement peut bénéficier d'un autre, alors qu'il a déjà été bénéficiaire dans l'une des localités, étant donné qu'il ne figure pas sur les fichiers de la conservation foncière d'Oran répartie pour les deux régions est et ouest de la ville. Le responsable a également indiqué qu'en « l'absence de fichier informatisé, les recherches se font manuellement, une tâche qui exige une concentration extrême ».
Dans la grande cour, deux chaînes interminables, l'une pour les hommes et l'autre pour les femmes, se forment bien avant l'ouverture du service. Et selon des témoins, pour assurer une place parmi les premiers, il faut venir à 6 heures, voire avant. A l'entrée et à travers une fenêtre grillagée, un agent appelle ceux et celles qui ont déposé leur dossier et se sont acquittés des droits, 280 dinars. Mais là également, à voir la réaction des demandeurs auxquels on répond que leurs dossiers ont été égarés, vous avez une idée précise sur l'anarchie qui caractérise cette administration. « Ce n'est pas possible, j'ai déposé il y a une dizaine de jours mon dossier, et aujourd'hui, on me fait signifier que mon dossier n'a pas été retrouvé et que je dois en fournir un autre, et par conséquent revivre le même calvaire qu'aujourd' hui», devait nous déclarer furieuse un citoyenne. Par ailleurs, selon des citoyens de la daïra de Aïn El-Turk, la même situation caractérise la conservation foncière de cette circonscription fiscale. Ils affirment aussi que les conditions de travail et d'accueil sont également déplorables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.