Sidi Bel Abbes: un terroriste éliminé    Rencontre Gouvernement-Walis: Allocution du Premier ministre M. Abdelmalek Sellal    Algérie : M. Sellal se réunira le 15 septembre avec des académiciens et des universitaires    Algérie : les décisions de relance économique toucheront "des vieux réflexes et des intérêts" (Sellal)    Premier league : "Jouer à Leicester est la meilleure chose qui me soit arrivée" (Mahrez)    Un terroriste éliminé et des munitions récupérées par l'ANP à Sidi Bel Abbes (MDN)    Mila : 5 morts et 1 blessé dans un accident de la circulation à Sidi Khelifa    Les institutions de l'Etat et les services de sécurité mobilisés face à ceux qui tentent de diviser le peuple    Jeux méditerranéens de plage 2015 : coup d'envoi officiel de la 1re édition à Pescara    JMP-2015/lutte : Bilel Hadri offre à l'Algérie la première médaille d'or    Ouverture à Alger des travaux de la réunion Gouvernement-Walis    Sellal: Des mesures d'ajustement pour rationaliser la dépense publique    La FIFA met son grain de sel dans l'affaire Mourinho-Eva Carneiro    Juventus : Coman au Bayern, c'est presque fait    Liga : Le groupe du Barça face à Malaga avec le retour de Neymar    Le Maroc et l'Egypte, pays les plus attractifs pour les investissements directs étrangers en Afrique du Nord    La tempête Erika se dirige vers Cuba    GrÚce    Entre approximations scientifiques et cécité    ES Sétif : En dépit de la mauvaise passe    Les autorités tunisiennes ont prémédité l’échec !    ATTITUDES    Le nouveau FIS est arrivé    Nutriments    Voyage culinaire    ACTUCULT    Prochain Festival du film amazigh à Tizi Ouzou    Â«Constantine, capitale de la culture arabe 2015»    Maroc : Le CGN libyen confirme sa non-participation aux pourparlers de Skhirat    Tunisie: l'annulation de l'accord Nessma TV-Education nationale ravit des associations    Le nouvel émissaire américain pour la Syrie reçu à Moscou    Conflit en Syrie: la moitié des habitants contraints de fuir leurs foyers    LA LEGITIMITE N'EST PAS RECETTE    Constantine - Visite du ministre de l'Intérieur : Après les inondations, de nouvelles promesses    Tizi- Ouzou : Noyade mortelle d'un jeune    Squat des trottoirs: 107 mises en demeure à des commerçants récidivistes    Autriche: Au bord d'une autoroute, un camion chargé de cadavres de migrants    Crise migratoire: Le cynisme de l'Europe    Terrorisme: Washington maintient l'Algérie dans la liste des zones à risques    Chlef : Renforcer les capacités d'accueil des touristes    La TV donneuse de leçon    Tlemcen : Une méga-exposition sur le marché de l'art au CAREX    Algérie-Corée du Sud : Perspectives de coopération bilatérale dans plusieurs secteurs    TIC : Feraoun se réunit avec les syndicats des entreprises relevant de son secteur    Un terroriste se rend aux forces de l'ANP à Jijel    Rétablissement graduel des services de téléphonie et d'internet    Création prochaine d'un "observatoire national des musées"    La fulgurante Egypte de Tobie Nathan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Demande de certificats négatifs: La conservation foncière prise d'assaut
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 06 - 2009

La conservation foncière a vécu durant la journée d'hier une situation inhabituelle avec un nombre de pas moins de 2.000 personnes venues retirer leurs certificats négatifs.
Ce chiffre, qui nous a été communiqué par un responsable, a été estimé sur la base des 4 quittanciers achevés et comprenant 500 quittances chacun. Mais dans la réalité, ce chiffre est dépassé de loin si l'on ajoute les citoyens venus en retard et qui sont retournés bredouilles, sans parler des simples curieux.
Hier, sur place, une véritable anarchie régnait dans cette ruelle étroite et il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour canaliser les demandeurs des documents.
Comme rapporté précédemment sur ces mêmes colonnes, de visu, les conditions d'accueil des citoyens sont déplorables, alors que le personnel, dont le nombre est limité, active dans des conditions également lamentables. Notre source dira que cette situation récurrente, en dépit des SOS lancés en direction de la tutelle, s'explique par le fait que « le certificat négatif exigé notamment pour les dossiers de demande de logements ne concerne qu'Oran-ville. En clair, tous les demandeurs de la wilaya se rendent à ce service au moment où les autres conservations foncières comme celles d'Arzew, d'Es-Sénia ou de Aïn El-Turk sont pratiquement désertes et s'adonnent à leur principale mission, qui est le traitement des actes de propriété établis par les notaires ».
Cette précision veut dire en clair qu'un demandeur de logement peut bénéficier d'un autre, alors qu'il a déjà été bénéficiaire dans l'une des localités, étant donné qu'il ne figure pas sur les fichiers de la conservation foncière d'Oran répartie pour les deux régions est et ouest de la ville. Le responsable a également indiqué qu'en « l'absence de fichier informatisé, les recherches se font manuellement, une tâche qui exige une concentration extrême ».
Dans la grande cour, deux chaînes interminables, l'une pour les hommes et l'autre pour les femmes, se forment bien avant l'ouverture du service. Et selon des témoins, pour assurer une place parmi les premiers, il faut venir à 6 heures, voire avant. A l'entrée et à travers une fenêtre grillagée, un agent appelle ceux et celles qui ont déposé leur dossier et se sont acquittés des droits, 280 dinars. Mais là également, à voir la réaction des demandeurs auxquels on répond que leurs dossiers ont été égarés, vous avez une idée précise sur l'anarchie qui caractérise cette administration. « Ce n'est pas possible, j'ai déposé il y a une dizaine de jours mon dossier, et aujourd'hui, on me fait signifier que mon dossier n'a pas été retrouvé et que je dois en fournir un autre, et par conséquent revivre le même calvaire qu'aujourd' hui», devait nous déclarer furieuse un citoyenne. Par ailleurs, selon des citoyens de la daïra de Aïn El-Turk, la même situation caractérise la conservation foncière de cette circonscription fiscale. Ils affirment aussi que les conditions de travail et d'accueil sont également déplorables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.