Deux morts dans un accident de la route à Aflou (Laghouat)    Alain Michel et le Chabab défient la Saoura    Lyazid Sedkaoui inhumé hier    Tous derrière l'Entente    Baptisée du nom du chahid Ali Kadri    Conventions de coopération scientifique avec l'Afrique du Sud et l'Allemagne    Nécessité de s'imprégner des valeurs du 1er Novembre dans toute pratique politique (ANR)    CAF: programme chargé pour Issa Hayatou à Alger    Au commencement de la lutte armée    Le poids des mots, le choc des images    Programme d'appui européen au patrimoine algérien    Kimel, une ville dans la tourmente depuis les premiers combats jusqu'à l'indépendance (témoins)    Le 19e Salon du livre inauguré hier par Sellal    Texte intégral du message du président de la République à l'occasion du 60e anniversaire de la Révolution du 1er Novembre    Bataille à l'ONU    Arrestation de trois individus pour escroquerie    Plus de 3.000 infractions liées à l'environnement et l'urbanisme enregistrées en septembre    Ligue 1 Mobilis/9e journée (match avancé): victoire du NA H.Dey devant le CS Constantine (2-0)    Le président du Burkina Faso Blaise Compaoré démissionne    «Aucun cas d'Ebola n'a été enregistré»    Réchauffement, Russie : L'UE tente l'autonomie énergétique    Tunisie: La famille de feu Chokri Belaid poursuit Al-Jazeera en justice    La Révolution de Novembre a transcendé l'impossible (Bouteflika)    La chaîne Mariott va construire 6 nouveaux hôtels en Algérie en partenariat avec Red-Med    Coupe de la Ligue anglaise: 2e titularisation de Abeid (Newcastle), Bentaleb (Tottenham) toujours absent    Tunisie: Démarrage du Dialogue national pour examiner les moyens d'une transition pacifique    Algérie: Abdelouahab Nouri et son homologue français plaident pour un partenariat économique solide et diversifié    L'Algérie condamne "avec force" les attaques terroristes contre des forces de sécurité nigériennes (MAE)    Algérie : Signature d'un accord de partenariat entre la chaîne Marriott et Red-Med pour la construction de 6 nouveaux hôtels    La lutte armée, une conviction profonde de sa nécessité pour recouvrer la dignité de l'Algérien (témoignage)    La grève générale de syndicats contre la précarité des conditions de vie au Maroc largement suivie (Syndicats)    Le succès démocratique en Tunisie va-t-il déteindre sur l'Algérie ? Au CPP de Radio M, on est sceptique    Les opportunités d'investissement en Algérie présentées le 10 décembre à Londres (ambassadeur)    Des historiens plaident pour la réhabilitation de la "dimension politique" du combat pour l'indépendance    L'Algérie et le Sénégal travaillent à bâtir des convergences "fortes" (MAE sénégalais)    Neuropathies: lancement d'un nouveau traitement ayant peu d'effets secondaires en Algérie    Mondial-2018 - La Fifa s'excuse pour une carte incluant la Crimée dans la Russie    Tibhirine: Trévidic réclame l'expertise des prélèvements effectuée sur les crânes    Ligue 1-Mibilis (9e j) JS Kabylie : l'entraîneur Ciccolini ne s'attendait pas à battre le MC Alger    L'euro recule, le yen au plus bas en six ans lors des échanges asiatiques    Tunisie-Législatives 2014 : Le dépôt des recours contre les résultats préliminaires du 31 octobre au 02 novembre 2014    Le FFS chez les syndicats dès aujourd'hui    La France ne remettra jamais des archives qui "lui font tort" (ministre des Moudjahidine)    Le programme de 2007 enfin clos    Il a remis ses lettres de créance au Président Bouteflika    Ouled El-Houma    POLITIQUE ÉTRANGÈRE DU PAYS    Trucs et astuces    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Demande de certificats négatifs: La conservation foncière prise d'assaut
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 06 - 2009

La conservation foncière a vécu durant la journée d'hier une situation inhabituelle avec un nombre de pas moins de 2.000 personnes venues retirer leurs certificats négatifs.
Ce chiffre, qui nous a été communiqué par un responsable, a été estimé sur la base des 4 quittanciers achevés et comprenant 500 quittances chacun. Mais dans la réalité, ce chiffre est dépassé de loin si l'on ajoute les citoyens venus en retard et qui sont retournés bredouilles, sans parler des simples curieux.
Hier, sur place, une véritable anarchie régnait dans cette ruelle étroite et il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour canaliser les demandeurs des documents.
Comme rapporté précédemment sur ces mêmes colonnes, de visu, les conditions d'accueil des citoyens sont déplorables, alors que le personnel, dont le nombre est limité, active dans des conditions également lamentables. Notre source dira que cette situation récurrente, en dépit des SOS lancés en direction de la tutelle, s'explique par le fait que « le certificat négatif exigé notamment pour les dossiers de demande de logements ne concerne qu'Oran-ville. En clair, tous les demandeurs de la wilaya se rendent à ce service au moment où les autres conservations foncières comme celles d'Arzew, d'Es-Sénia ou de Aïn El-Turk sont pratiquement désertes et s'adonnent à leur principale mission, qui est le traitement des actes de propriété établis par les notaires ».
Cette précision veut dire en clair qu'un demandeur de logement peut bénéficier d'un autre, alors qu'il a déjà été bénéficiaire dans l'une des localités, étant donné qu'il ne figure pas sur les fichiers de la conservation foncière d'Oran répartie pour les deux régions est et ouest de la ville. Le responsable a également indiqué qu'en « l'absence de fichier informatisé, les recherches se font manuellement, une tâche qui exige une concentration extrême ».
Dans la grande cour, deux chaînes interminables, l'une pour les hommes et l'autre pour les femmes, se forment bien avant l'ouverture du service. Et selon des témoins, pour assurer une place parmi les premiers, il faut venir à 6 heures, voire avant. A l'entrée et à travers une fenêtre grillagée, un agent appelle ceux et celles qui ont déposé leur dossier et se sont acquittés des droits, 280 dinars. Mais là également, à voir la réaction des demandeurs auxquels on répond que leurs dossiers ont été égarés, vous avez une idée précise sur l'anarchie qui caractérise cette administration. « Ce n'est pas possible, j'ai déposé il y a une dizaine de jours mon dossier, et aujourd'hui, on me fait signifier que mon dossier n'a pas été retrouvé et que je dois en fournir un autre, et par conséquent revivre le même calvaire qu'aujourd' hui», devait nous déclarer furieuse un citoyenne. Par ailleurs, selon des citoyens de la daïra de Aïn El-Turk, la même situation caractérise la conservation foncière de cette circonscription fiscale. Ils affirment aussi que les conditions de travail et d'accueil sont également déplorables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.