Installation du jury du Prix du président de la République du journaliste professionnel    Algérie:les banques vont incité les "informels" à déposer leur argent dans une totale "discrétion" et "sécurité"    Chelsea : Mourinho critique Wenger pour son mercato    Près d'un million et demi d'étudiants attendus pour la nouvelle année universitaire    L'ONU "déplore" les condamnations à mort en Libye    Interdiction de recrutement des joueurs étrangers: Raissi approuve la décision de la FAF    Convergence de vues entre Alger et Khartoum sur les questions régionales et internationales    Système de la double vacation dans nombre de communes d'Alger-ouest à la prochaine rentrée scolaire    Chelsea : Pour Mourinho, CR7 est moins bon qu'un de ses joueurs    Le nouveau wali de Relizane installé dans ses nouvelles fonctions    Un officier de gendarmerie assassiné en Turquie    13 corps de migrants récupérés et 1810 autres secourus en une journée en Italie    Plus de 2,7 millions d'estivants sur les plages d'Ain Temouchent    Accidents de la route: 13 morts et 49 blessés en une journée    Reprise jeudi à Alger du procès après cassation de l'affaire Algérie Télécom    "Les subventions doivent être ciblées"    Sidi Bel-Abbès : 1,5 milliard DA consacré au projet d'une usine de montage de moissonneuses batteuses    La sécurité sociale et le Snmg pour tout travailleur    Schurmann espère le renfort des binationaux    Combien coûtent les stages à l'étranger?    Meghni fait frissonner les Sanafir    Le vieux parti ne répond plus    Ould Ali déterminé à poursuivre le processus    La guerre des douanes et des banques    Réunion du Comité bilatéral frontalier: les participants traiteront la question du commerce frontalier    La lutte contre le terrorisme exige une coopération internationale au niveau opérationnel    Arrestation de 71 contrebandiers à In Guezzam    Maroc-France:les polices des deux pays démantèlent un réseau international de trafic de drogue    L'Ethiopie accueille pour la 1re fois un président US    Plus de 40 artistes de 11 pays prendront part au programme    4e édition de la manifestation des Cadets de la musique andalouse    Gourcuff effectuera en septembre une tournée en Europe ...    Algérie:le FCE remet à Sellal ses propositions sur l'émergence de l'économie nationale    Maroc:les prochaines échéances électorales vont se dérouler dans "la transparence totale" (ministre)    USMBA-Pressenti pour présider la SSPA : Le sénateur El Hennani s'insurge contre le blocage    Entre lecture des uns et des autres    Le problème du déversement des eaux usées en mer reste entier    LA GRANDE CAGE A LIONS    La «Zaouia Cheïkh Abdelbaki Benziane» en cours de réhabilitation    AIN TEMOUCHENT: 250 étudiants du Sud à la plage    Il vise à redynamiser l'action du gouvernement et des institutions publiques, indique le ministre de l'Intérieur    Afin de préparer la prochaine Tripartite : Bouchouareb présidera une réunion demain    Festival international du théâtre professionnel de Fès : La pièce "Rahla" de la troupe "El Bahja" primée    Fuite de plusieurs images    L'Algérie présente au Caire    Au moins 55 morts dans un raid aérien à Taiz    Tamazight élargie à 20 wilayas    Financement de la réalisation d’équipements et services publics    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Demande de certificats négatifs: La conservation foncière prise d'assaut
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 06 - 2009

La conservation foncière a vécu durant la journée d'hier une situation inhabituelle avec un nombre de pas moins de 2.000 personnes venues retirer leurs certificats négatifs.
Ce chiffre, qui nous a été communiqué par un responsable, a été estimé sur la base des 4 quittanciers achevés et comprenant 500 quittances chacun. Mais dans la réalité, ce chiffre est dépassé de loin si l'on ajoute les citoyens venus en retard et qui sont retournés bredouilles, sans parler des simples curieux.
Hier, sur place, une véritable anarchie régnait dans cette ruelle étroite et il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour canaliser les demandeurs des documents.
Comme rapporté précédemment sur ces mêmes colonnes, de visu, les conditions d'accueil des citoyens sont déplorables, alors que le personnel, dont le nombre est limité, active dans des conditions également lamentables. Notre source dira que cette situation récurrente, en dépit des SOS lancés en direction de la tutelle, s'explique par le fait que « le certificat négatif exigé notamment pour les dossiers de demande de logements ne concerne qu'Oran-ville. En clair, tous les demandeurs de la wilaya se rendent à ce service au moment où les autres conservations foncières comme celles d'Arzew, d'Es-Sénia ou de Aïn El-Turk sont pratiquement désertes et s'adonnent à leur principale mission, qui est le traitement des actes de propriété établis par les notaires ».
Cette précision veut dire en clair qu'un demandeur de logement peut bénéficier d'un autre, alors qu'il a déjà été bénéficiaire dans l'une des localités, étant donné qu'il ne figure pas sur les fichiers de la conservation foncière d'Oran répartie pour les deux régions est et ouest de la ville. Le responsable a également indiqué qu'en « l'absence de fichier informatisé, les recherches se font manuellement, une tâche qui exige une concentration extrême ».
Dans la grande cour, deux chaînes interminables, l'une pour les hommes et l'autre pour les femmes, se forment bien avant l'ouverture du service. Et selon des témoins, pour assurer une place parmi les premiers, il faut venir à 6 heures, voire avant. A l'entrée et à travers une fenêtre grillagée, un agent appelle ceux et celles qui ont déposé leur dossier et se sont acquittés des droits, 280 dinars. Mais là également, à voir la réaction des demandeurs auxquels on répond que leurs dossiers ont été égarés, vous avez une idée précise sur l'anarchie qui caractérise cette administration. « Ce n'est pas possible, j'ai déposé il y a une dizaine de jours mon dossier, et aujourd'hui, on me fait signifier que mon dossier n'a pas été retrouvé et que je dois en fournir un autre, et par conséquent revivre le même calvaire qu'aujourd' hui», devait nous déclarer furieuse un citoyenne. Par ailleurs, selon des citoyens de la daïra de Aïn El-Turk, la même situation caractérise la conservation foncière de cette circonscription fiscale. Ils affirment aussi que les conditions de travail et d'accueil sont également déplorables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.