Le FFS reçoit Hamrouche    Reprise du dialogue le 15 novembre    Une délégation d'hommes d'affaires britanniques attendue à Alger en novembre    « L'optimisme est permis »    Zone euro : Légère progression de l'activité privée, mais voyants au rouge    Tunisie 6 personnes, dont 5 femmes, tuées dans l'assaut contre la maison assiégée    Irak : Raid massif de la coalition anti-EI    Real Madrid : Zinedine Zidane sort de sa réserve pour se défendre sur l'affaire des diplômes    Juventus : Et si Paul Pogba avait ouvert la porte à un départ d'Arturo Vidal ?    USA : Hausse des stocks de brut    Affaire Tibhirine : Bonne collaboration entre les autorités judiciaires algérienne et française    Les investissements de la BERD atteindront "pas moins de 120 millions d'euros" en 2015    Jijel : 30 000 emplois créés dans l'agriculture depuis 2008    Mascara : Un institut national spécialisé en techniques agricoles    Ouargla : Plus de 160 millions DA pour l'aménagement du lac de Hassi-Benabdellah    Vita Club - ESS : Sétif face à son destin    L'Aigle Noir ne doit pas laisser des plumes à Kinshasa    Préventif Vs curatif    Succès militaire favorisé par l'Algérie    Tunisie : rendez-vous avec l'histoire    Qui a tué qui ?    Le PT appelle Bouteflika à accélérer les réformes politiques    «Dikra 60» pour la commémoration du 1er Novembre 1954 au Musée du Bar    Des Britanniques en quête de bisness à Alger    Le calvaire au quotidien dans les bureaux de poste    Rousseff ou Neves : le Brésil à l'heure du choix    Est-ce le grand retour du foot algérien ?    Le CLA appelle à une journée de protestation le 10 novembre prochain    Un mal à en perdre la voix    Sinusite aiguë ou chronique : la prévention est impérative    Confiscation des preuves sur l'assassinat des sept moines    Les dessous d'un partenariat préjudiciable aux Algériens    François Ciccollini nouvel entraîneur    Mouvement national algérien: Naissance, évolution et maturation    Algérie-PLF 2015 : Les députés expriment leurs inquiétudes sur la baisse du prix du pétrole    Egypte-Au moins 28 membres des forces de sécurité tués dans des attaques dans le Sinaï    "Déterminée à accompagner le processus de transition"    Une soirée au ryhtme de la musique arabo-andalouse    Elle critique le lancement de nouvelles consultations sur la constitution    BELAIZ N'ECARTE PAS L'IDEE    Un cas détecté et 43 personnes sous surveillance dans le pays    Les enfants des nuages, derniÚre colonie au festival des libertés de Bruxelles    5e Festival international du théâtre de Béjaà ̄a    Lettre de province    JS Kabylie : Il devrait succéder à Hugo Broos    Le coup de bill’art du Soir    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Revalorisations annuelles, prime de la femme au foyer: Les retraités reviennent à la charge
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 04 - 2012

Les retraités de la wilaya de Constantine remettent sur le tapis, les points de revendication concernant l'augmentation des revalorisations annuelles des retraites ainsi que celle de la prime de la femme au foyer, (appelée prime de majoration conjoint selon la CNR) affirme le président du bureau de la wilaya de Constantine de la fédération nationale des travailleurs retraités (FNTR). M. Rebreb, a ainsi rappelé, au cours d'une conférence de presse animée hier au siège de la fédération, ces points de revendication au lendemain du report de la réunion entre le ministre du travail et de la sécurité sociale, Tayeb Louh, et une délégation du bureau exécutif de la FNTR, qui devaient en discuter.
Selon le conférencier, «il s'agit de faire passer les revalorisations de pensions de retraite annuelles de 10% actuellement à 15 % éventuellement et de relever le montant de la prime accordée au conjoint au foyer de 1.730 à 3.000 dinars mensuels». Et d'ajouter que, «tous ces points sont demeurés en suspens, suite aux dernières augmentations décidées par le président de la république, dont notamment le fameux relèvement de 30% des pensions de retraite qui ont touché plus d'un million de retraités. Et la réunion qui devait avoir lieu avec le ministre du travail, avait pour ordre du jour de débattre de ce dossier.» Et le président du bureau des retraités de Constantine de préciser que son bureau est assailli par des retraités qui viennent aux informations, si bien que des rumeurs commencent à se propager, affirmant que des augmentations ont été décidées. «Chose, dira-t-il, que je démens formellement et ce, pour la simple raison que la rencontre qui devait en décider n'a pas eu lieu».
Cependant, dira-t-il, «le dossier n'est pas abandonné, loin s'en faut, nous continuons à revendiquer des revalorisations annuelles à 15% et des primes au conjoint à 3.000 dinars et nous soutenons les négociateurs de la FNTR sur cette question. Et de souligner que les retraités ont vu leurs dernières augmentations rognées dans une large mesure par la flambée des prix. En effet, déplorera-t-il, les prix des produits de large consommation n'arrêtent pas de s'envoler. «La pomme de terre et la tomate ainsi que les pois chiches étant devenus des produits de luxe, et non plus de large consommation» dira-t-il.
«Les retraités sont au bout du rouleau, mais n'osent pas protester de peur d'être taxés de perturber et d'interférer dans la campagne électorale en cours. Après les élections, cela sera certainement une autre paire de manches, a conclu le responsable local de la fédération des retraités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.