Les milieux d'affaires séduits par l'Algérie    Les opportunités d'investissement en Algérie présentées le 10 décembre à Londres    Pose symbolique de la première pierre    Le cas burkinabé, un avertissement pour les dirigeants africains    Le MC Alger chute lourdement à Bologhine face à la JSK    Absent depuis 9 mois à cause de blessures    USM Alger    L’entretien de la semaine    1er Novembre 2014    Exception à Sidi M’hamed    Cupcakes au citron meringués    Le chocolat et, d’une maniÚre plus générale, les sucreries sont des aliments anti-stress    QUESTION :    Ouverture du deuxiÚme FITB    Le coup de bill’art du Soir    ACTUCULT    L'armée coloniale frappée au cœur de Batna    Deux morts dans un accident de la route à Aflou (Laghouat)    Une prime de un million de dinars en cas de succès    Nidaâ Tounès officiellement vainqueur des législatives    M. Lamamra : «Tout ce qui est excessif est insignifiant»    Blaise Compaoré démissionne    La Suède montre la voie    L'impact de la presse électronique et des médias sociaux sur le journa    Trois accords signés dans la santé, le tourisme et l'énergie    Les ministres de l'Agriculture des deux pays se réjouissent des résult    «Pour une Algérie sûre, unie, souveraine et forte»    Texte intégral du message du président de la République à l'occasion du 60e anniversaire de la Révolution du 1er Novembre    Nécessité de s'imprégner des valeurs du 1er Novembre dans toute pratique politique (ANR)    Une presse libre et professionnelle, voilà ce que veulent    À la recherche du centre    EN BREF    La préparation précompétitive pointée du doigt par les Algériens    Tournoi de football entre les mosquées d'Alger : la finale fixée à dim    Les femmes envahissent le stade 20-Août-1955    CAF: programme chargé pour Issa Hayatou à Alger    Le poids des mots, le choc des images    Requiem de Novembre    Bensaïdane Salem, un militant actif avant l'heure    Histoire d'un désintérêt    Le président du Burkina Faso Blaise Compaoré démissionne    La Révolution de Novembre a transcendé l'impossible (Bouteflika)    La grève générale de syndicats contre la précarité des conditions de vie au Maroc largement suivie (Syndicats)    La pêcherie du port d'Alger baptisée du nom du chahid Ali Kadri    Reconnaissance par la Suède de l'Etat de Palestine: l'Algérie salue une décision "sage et courageuse"    Les ministres de l'Agriculture algérien et français plaident, depuis Biskra, pour un partenariat solide et diversifié    La communauté nationale établie au Burkina Faso va bien (MAE)    L'année 2015, une nouvelle étape dans la bonne gestion du secteur de la santé (ministre)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Revalorisations annuelles, prime de la femme au foyer: Les retraités reviennent à la charge
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 04 - 2012

Les retraités de la wilaya de Constantine remettent sur le tapis, les points de revendication concernant l'augmentation des revalorisations annuelles des retraites ainsi que celle de la prime de la femme au foyer, (appelée prime de majoration conjoint selon la CNR) affirme le président du bureau de la wilaya de Constantine de la fédération nationale des travailleurs retraités (FNTR). M. Rebreb, a ainsi rappelé, au cours d'une conférence de presse animée hier au siège de la fédération, ces points de revendication au lendemain du report de la réunion entre le ministre du travail et de la sécurité sociale, Tayeb Louh, et une délégation du bureau exécutif de la FNTR, qui devaient en discuter.
Selon le conférencier, «il s'agit de faire passer les revalorisations de pensions de retraite annuelles de 10% actuellement à 15 % éventuellement et de relever le montant de la prime accordée au conjoint au foyer de 1.730 à 3.000 dinars mensuels». Et d'ajouter que, «tous ces points sont demeurés en suspens, suite aux dernières augmentations décidées par le président de la république, dont notamment le fameux relèvement de 30% des pensions de retraite qui ont touché plus d'un million de retraités. Et la réunion qui devait avoir lieu avec le ministre du travail, avait pour ordre du jour de débattre de ce dossier.» Et le président du bureau des retraités de Constantine de préciser que son bureau est assailli par des retraités qui viennent aux informations, si bien que des rumeurs commencent à se propager, affirmant que des augmentations ont été décidées. «Chose, dira-t-il, que je démens formellement et ce, pour la simple raison que la rencontre qui devait en décider n'a pas eu lieu».
Cependant, dira-t-il, «le dossier n'est pas abandonné, loin s'en faut, nous continuons à revendiquer des revalorisations annuelles à 15% et des primes au conjoint à 3.000 dinars et nous soutenons les négociateurs de la FNTR sur cette question. Et de souligner que les retraités ont vu leurs dernières augmentations rognées dans une large mesure par la flambée des prix. En effet, déplorera-t-il, les prix des produits de large consommation n'arrêtent pas de s'envoler. «La pomme de terre et la tomate ainsi que les pois chiches étant devenus des produits de luxe, et non plus de large consommation» dira-t-il.
«Les retraités sont au bout du rouleau, mais n'osent pas protester de peur d'être taxés de perturber et d'interférer dans la campagne électorale en cours. Après les élections, cela sera certainement une autre paire de manches, a conclu le responsable local de la fédération des retraités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.