Présidence : Le général Tartag et Benmeradi, nouveaux conseillers de Bouteflika    Sidi Bel-Abbès : Le RND «recrute»    Signature électronique : Un centre de personnalisation de la puce    Tennis - Tournois ITF : Tlemcen et Alger à l'heure internationale    ASO Chlef : Encore une déception    USM Bel-Abbès : Très en deçà des attentes    Dépenses publiques : «Pas d'utilité de recourir à une loi de finances complémentaire»    Vers le retour de compagnies privées dans le ciel algérien    «Rompre avec une représentation de fonctionnaires» dans la gouvernance    La grande menace    Cirque-ulation    3000 ans d'attente pour accoucher d'un idiot    «Massinissa, au cœur de l'édification du premier Etat numide»    Le ministère de l'Intérieur prend les devants    Le président du Conseil de l'ordre des médecins : Risque de retour des maladies oubliées    Contrebande : Près de 10 tonnes de produits alimentaires saisies en 3 mois    Arzew : Six cambrioleurs sous les verrous    Mayweather calme Maidana et attend Pacquiao    Le CS Constantine impérial, l'USM Alger invincible    Les Belges séduisent, les Russes impressionnent, les Syriens enflammen    Emin Auto se dote de son premier showroom JAC    Fournier encense Fekir    Match complet pour Slimani    Le président du Sénat en visite de cinq jours en Algérie    Le FLN stigmatise les islamistes    L'Association Nedjma brille à Blida    Une longue nuit d'étoiles...    Le mimétisme ravageur d'un Occident pervers    Les éclairages du général Ben Bicha    La JSK, l'USMA et le MCA en force    L'Etat islamique revendique la décapitation    Cameron déterminé à "des nouvelles mesures" contre l'EI    La coupe est pleine... de sang    Benghebrit remet les pendules à l'heure    Rôle des services de sécurité dans la protection du cyberespace    Eu égard à la spécificité de la Wilaya d'Alger : Louh annonce un redécoupage judiciaire de la Capitale    Conjurer et non conjuguer les périls    Pénétrante autoroutière Bejaia-El Adjiba : De sérieux retards    Bourses : Wall Street touchée par les interrogations sur la Fed    Une base de données des compétences artistiques en élaboration    Présidentielle au Brésil : Dilma Rousseff revient sur Marina Silva    Des parlementaires français à Moscou pour apporter leur soutien    Une union implosée ?    Les autorités d'occupation marocaines expulsent une délégation basque    France : Le Conseil d'Etat confirme le gel des tarifs de l'électricité    Sellal reçoit le directeur du département Moyen-Orient au FMI    Médéa : Un projet de parc urbain à l'étude    Ghardaïa : Une production de près de 560 000 quintaux de dattes attendue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Revalorisations annuelles, prime de la femme au foyer: Les retraités reviennent à la charge
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 04 - 2012

Les retraités de la wilaya de Constantine remettent sur le tapis, les points de revendication concernant l'augmentation des revalorisations annuelles des retraites ainsi que celle de la prime de la femme au foyer, (appelée prime de majoration conjoint selon la CNR) affirme le président du bureau de la wilaya de Constantine de la fédération nationale des travailleurs retraités (FNTR). M. Rebreb, a ainsi rappelé, au cours d'une conférence de presse animée hier au siège de la fédération, ces points de revendication au lendemain du report de la réunion entre le ministre du travail et de la sécurité sociale, Tayeb Louh, et une délégation du bureau exécutif de la FNTR, qui devaient en discuter.
Selon le conférencier, «il s'agit de faire passer les revalorisations de pensions de retraite annuelles de 10% actuellement à 15 % éventuellement et de relever le montant de la prime accordée au conjoint au foyer de 1.730 à 3.000 dinars mensuels». Et d'ajouter que, «tous ces points sont demeurés en suspens, suite aux dernières augmentations décidées par le président de la république, dont notamment le fameux relèvement de 30% des pensions de retraite qui ont touché plus d'un million de retraités. Et la réunion qui devait avoir lieu avec le ministre du travail, avait pour ordre du jour de débattre de ce dossier.» Et le président du bureau des retraités de Constantine de préciser que son bureau est assailli par des retraités qui viennent aux informations, si bien que des rumeurs commencent à se propager, affirmant que des augmentations ont été décidées. «Chose, dira-t-il, que je démens formellement et ce, pour la simple raison que la rencontre qui devait en décider n'a pas eu lieu».
Cependant, dira-t-il, «le dossier n'est pas abandonné, loin s'en faut, nous continuons à revendiquer des revalorisations annuelles à 15% et des primes au conjoint à 3.000 dinars et nous soutenons les négociateurs de la FNTR sur cette question. Et de souligner que les retraités ont vu leurs dernières augmentations rognées dans une large mesure par la flambée des prix. En effet, déplorera-t-il, les prix des produits de large consommation n'arrêtent pas de s'envoler. «La pomme de terre et la tomate ainsi que les pois chiches étant devenus des produits de luxe, et non plus de large consommation» dira-t-il.
«Les retraités sont au bout du rouleau, mais n'osent pas protester de peur d'être taxés de perturber et d'interférer dans la campagne électorale en cours. Après les élections, cela sera certainement une autre paire de manches, a conclu le responsable local de la fédération des retraités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.