Les milieux d'affaires séduits par l'Algérie    Les opportunités d'investissement en Algérie présentées le 10 décembre à Londres    « La Révolution de Novembre a transcendé l'impossible »    S'imprégner des valeurs du 1er Novembre    Pose symbolique de la première pierre    Le cas burkinabé, un avertissement pour les dirigeants africains    L’entretien de la semaine    1er Novembre 2014    Exception à Sidi M’hamed    Le MC Alger chute lourdement à Bologhine face à la JSK    Absent depuis 9 mois à cause de blessures    USM Alger    Cupcakes au citron meringués    Le chocolat et, d’une maniÚre plus générale, les sucreries sont des aliments anti-stress    QUESTION :    Ouverture du deuxiÚme FITB    Le coup de bill’art du Soir    ACTUCULT    L'armée coloniale frappée au cœur de Batna    Deux morts dans un accident de la route à Aflou (Laghouat)    Nidaâ Tounès officiellement vainqueur des législatives    Une prime de un million de dinars en cas de succès    La préparation précompétitive pointée du doigt par les Algériens    Tournoi de football entre les mosquées d'Alger : la finale fixée à dim    Les femmes envahissent le stade 20-Août-1955    CAF: programme chargé pour Issa Hayatou à Alger    L'impact de la presse électronique et des médias sociaux sur le journa    Trois accords signés dans la santé, le tourisme et l'énergie    Une presse libre et professionnelle, voilà ce que veulent    «Pour une Algérie sûre, unie, souveraine et forte»    À la recherche du centre    EN BREF    Les ministres de l'Agriculture des deux pays se réjouissent des résult    M. Lamamra : «Tout ce qui est excessif est insignifiant»    Blaise Compaoré démissionne    La Suède montre la voie    Le poids des mots, le choc des images    Requiem de Novembre    Bensaïdane Salem, un militant actif avant l'heure    Histoire d'un désintérêt    Le président du Burkina Faso Blaise Compaoré démissionne    La Révolution de Novembre a transcendé l'impossible (Bouteflika)    La grève générale de syndicats contre la précarité des conditions de vie au Maroc largement suivie (Syndicats)    La pêcherie du port d'Alger baptisée du nom du chahid Ali Kadri    Les ministres de l'Agriculture algérien et français plaident, depuis Biskra, pour un partenariat solide et diversifié    La communauté nationale établie au Burkina Faso va bien (MAE)    Reconnaissance par la Suède de l'Etat de Palestine: l'Algérie salue une décision "sage et courageuse"    L'année 2015, une nouvelle étape dans la bonne gestion du secteur de la santé (ministre)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

RETRAITES DE L'ANP : L'ex Général Oudaï à Mostaganem
Publié dans Réflexion le 14 - 09 - 2012

Un vent nouveau souffle sur la toute nouvelle Organisation nationale des retraités de l'Armée nationale populaire. Une organisation qui n'a obtenu son agrément que le 2 septembre 2012. Héritière d'une association somnolente qui passa à l'état comateux ces dernières années après deux décennies d'existence, cette nouvelle congrégation de ceux qui mirent l'Algérie sur ses pieds après qu'elle ait touché le fond se voit aujourd'hui un porte-parole digne des veuves, des orphelins et de ceux qui laissèrent des pans de leurs corps pour ce beau pays.
Jeudi dernier, le Général en retraite Oudaï Mohamed, accosta à Mostaganem vers 10 heures du matin accompagné de son adjoint Tazamoucht .Accueillis à son arrivée par MM. Benmoussa Mohamed et Bekhedda Amar, deux membres actifs de l'organisation de wilaya en même temps que M. Touaïba Mohamed, représentant la wilaya de Tiaret, il lui fut présenté le bilan des quatre derniers mois – et pas plus – soit l'échéance qui revint à M. Benmoussa, c'est-à-dire depuis son installation en mai dernier. Même topo à Mostaganem également qui, après une longue léthargie et une chaotique stagnation de près de vingt années, les responsables ne purent s'ériger une demeure fixe. Les propos concis et précis de M. Benmoussa, un retraité de la Gendarmerie Nationale, ravirent les visiteurs. Tel le général Oudaï, celui-ci ratisse large et n'a pas manqué de vider son sac de suggestions et de nouvelles idées. Tout y passa. Les cotisations, les cartes d'adhérents, les droits et il y en a tant, la communication et une foule de propositions qui, appliquées persuaderont surement les hésitants à rejoindre l'organisation comme les institutions à se plier aux exigences de cette frange de cadres bien formés, disciplinés. Le général en retraite Oudaï aborda la situation héritée au niveau central et tint à faire remarquer la mauvaise compréhension des textes par bon nombre de responsables et la dernière en est l'appel d'un intérimaire, responsable au niveau de la wilaya d'Alger, qui fut repris par un quotidien national et par lequel il était demandé le renouvellement du bureau. « Un agissement faisant fi de toutes les lois, codes et règlements régissant la gestion des associations, affirma le Général. En effet, un scrutin ne se fait qu'en présence d'un huissier de justice devant lequel les plébiscitaires présentent leurs cartes d'adhérents. Et aussi, après la saisie des membres au moins quinze jours avant le scrutin. Or, notre organisation vient juste de voir le jour et nous avons décidé de centraliser le système de confection de la carte d'adhérents. » Ainsi, il est mis fin à toute velléité ou acharnement à ceux qui veulent briguer les postes à des fins personnelles. Enfin, les retraités sont en passe d'accéder à un nouvel acquis qui n'est autre qu'une loi sur les retraites de militaires et autres assimilés et dont le projet a été approuvé par le gouvernement avant d'être adopté par l'Assemblée nationale. Désormais, les ordonnances n'auront plus droit de cité. M. Benmoussa Mohamed, n'a pas omis de faire appel par le biais de Réflexion, à tous ceux qui ont servi dans le métier des armes de s'approcher du siège de l'organisation afin d'apporter du vent au moulin et leur adhésion ne sera que bénéfique à eux-mêmes et aux familles de ceux qui ne sont plus de ce monde.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.