Santé: Premier cas et premier décès lié à la fièvre Ebola au Mali    Alger condamne fermement l'attentat perpétré dans le Sinaï (MAE)    Accidents de la circulation : 17 morts et 45 blessés depuis durant les dernières 48h    Mali: la recrudescence des attaques dans le nord en partie liée à l'Etat islamique (président malien)    Etat d'urgence dans le nord du Sinaï en Egypte    Zidane ne veut pas "passer en trois mois" ses diplômes en Espagne    Journée nationale de la presse à Tamanrasset    Le rendez-vous des pros    La Tunisie vote demain pour les législatives de l'espoir    Zone de transit et sanctuaire de jihadistes    Syrie: nouvelle attaque des jihadistes à la frontière turque à Kobané    Les partis et la loi de finances    Sport Events accuse la Fédération d'athlétisme    À la veille de la finale de la LDC entre Vita Club et l'ESS    Trois affiches ternies par le huis clos    Hannachi convoqué pour le 5 novembre    Sporting Lisbonne    Meilleure équipe en Afrique et 15e au Monde selon le dernier classement FIFA    "Le FFS n'apporte rien de nouveau"    Elle critique le lancement de nouvelles consultations sur la constitution    Qui veut semer le trouble entre Alger et Paris?    BELAIZ N'ECARTE PAS L'IDEE    En vue de leur congrès national le 1er novembre à Ifri    Hanoune accable Benyounès    Coopération bilatérale entre l'Algérie et l'Afrique du Sud    TEBESSA    Colloque international à Béchar    L'économiste Abdelhak Lamiri à Médéa    Une clôture avec des inquiétudes    "Votre grève n'a pas eu d'écho"    Les pompiers sensibilisent contre Ebola    Boumerdès    Le Niger soutiendrait une nouvelle intervention militaire internationale en Libye (président)    Maroc-Tchad:renforcement de la coopération bilatérale en matière d'investissement et d'expertise touristiques    La CNLTD tranche sur les consultations lancées par le plus vieux parti de l’opposition :    Handball    Le coup de bill’art du Soir    Les enfants des nuages, derniÚre colonie au festival des libertés de Bruxelles    5e Festival international du théâtre de Béjaà ̄a    Croquettes de viande    Comment retrouver des cheveux naturels ?    Pour vous relaxer, apprenez à respirer    Le défi de l'association Santé pour tous à Constantine    Mobilisation tous azimuts pour redémarrer le haut fourneau    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    Tayeb Louh : «L'affaire des moines de Tibhirine avance normalement»    Le syndrome de la précarité dans une fausse symbiose médiatico-partisa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Les délires d'« Echorouk » الشروق اليومي
Publié dans Sétif Info le 14 - 02 - 2008

Les animateurs du site « Setif.Info » ainsi que nombreux de nos fidèles visiteurs qui nous ont contacté ont été très choqués par les accusations graves et gratuites dont le site a récemment fait l'objet de la part du journal arabophone « Echorouk El-Youmi ». Ces accusations qui allèguent que « Le site Setif.Info participe aux tentatives d'évangélisation que connaissent certaines régions de l'Algérie » nous ont laissé perplexes tellement notre site est complètement loin de ces problèmes et qu'il est un simple site d'informations qui se limite à publier les nouvelles concernant la ville de Sétif et sa région, et n'est pas un journal proprement dit dans la mesure où il ne commente pas l'actualité et ne dispose pas d'une ligne éditoriale.
L'affaire en elle-même ne mérite absolument pas tout ce tapage médiatique de la part de ce « journal ». En effet, toute l'histoire se résume « probablement » à l'apparition sur notre site, en dehors de notre volonté évidemment, d'un lien « Google » vers un site évangéliste. Une chose qui peut arriver sur n'importe quel site internet comportant des liens « Google » d'autant plus que les animateurs du site n'ayant pas découvert ce lien à temps pour en avertir « Google » afin de le supprimer. Mais c'était sans compter avec les détracteurs du site et les jaloux de son succès qui ont apparemment averti « Echorouk ». Ce dernier au lieu de prendre contact avec les animateurs du site afin de les mettre en garde ou enquêter sur le sujet comme l'exige le professionnalisme et l'éthique journalistique, a sauté sur l'occasion pour en faire son choux gras et par la même occasion salir et dénigrer le site. L'affaire aurait pu en rester là et nous ne serions pas rabaisser pour répondre à ce futile pseudo-journal si ses accusations ne se sont pas transformées dernièrement en un véritable acharnement contre notre site. En effet, ce « journal » a récemment récidivé dans ses délires et accuse maintenant le site Setif.Info d'être carrément « la tribune des évangélistes » en Algérie ni plus ni moins !! On croit rêver !!
A vrai dire, les accusations scandaleuses d'« Echorouk » ne nous ont pas surpris plus que ça connaissant la réputation sulfureuse de ce journal. Pour rappel, ce journal a fait l'objet de plusieurs plaintes pour diffamation et a été plusieurs fois condamné par la justice et nombre de ses apprenti-journalistes ont été même condamnés à la prison ferme. Connu pour son traitement superficiel de l'actualité, ainsi pour essayer de trouver sa place dans le paysage médiatique du pays dominé par les grands journaux respectés et respectables tels qu' El-Khabar, El-Watan, Le Quotidien d'Oran, etc.… , ce « journal » s'est spécialisé dans les scandales inventés de toutes pièces, les rumeurs et les fait divers les plus trashs, où ses pseudo-journalistes agissent comme des charognards profitant de la moindre affaire de meurtre ou de viol pour en faire la une de leur « journal » en jouant sur le sensationnel et loin de tout travail journalistique au sens noble du terme.
Dans ce climat, les affaires d'évangélisation que connaissent certaines régions d'Algérie ne pourraient pas mal tombées. Découvrant le profit qu'il peut en tirer vu l'impact psychologique de ce genre d'affaires sur les algériens, le « journal » s'est emparé de ce pain béni en se présentant comme le dernier rempart contre « la vague d'évangélisation » qui menace de submerger le pays !! Cet intérêt soudain pour les affaires d'évangélisation s'est transformé dernièrement en une véritable hystérie. En effet, « Echorouk » voit l'évangélisation partout et ne rate pas un jour sans rapporter une soit disant affaire de conversion ou d'atteinte à l'Islam. D'ailleurs, il est intéressant de remarquer que seul « Echorouk » agit de la sorte. Tous les autres médias algériens ont évoqué le problème mesure gardée évitant ainsi d'amplifier les choses au risque de faire plutôt de la publicité pour les missionnaires évangélistes comme le fait de manière ignorante et stupide « Echorouk ». Evidemment personne ne peut nier que l'Algérie comme beaucoup d'autres pays, musulmans ou non, (et mêmes des pays à majorité chrétienne) connait ces dernières années une activité indéniable des missionnaires évangélistes, et qu'il y a des dizaines voire des centaines d'algériens qui se sont convertis au christianisme. Il est aussi vrai qu'il faut être vigilant et que les autorités doivent aborder ce problème avec sérieux et des mesures devraient être prises pour y répondre. Cependant, de nombreux spécialistes et acteurs du terrain attestent qu'il s'agit d'un phénomène très limité et les convertis sont très minoritaires et nombreux d'entre eux le font plutôt pour des raisons liées à l'espoir d'obtenir un hypothétique visa que sur de vraies convictions. Donc, que justifie cette hystérie d'« Echorouk » ?
Connaissant bien ce « journal » la réponse n'est pas difficile à trouver. La vérité est que cet excès de zèle d'« Echorouk » n'est pas du tout fortuit mais s'inscrit dans une stratégie bien définie et au profit de courants bien connus. La connivence de ce journal avec les milieux intégristes en Algérie n'est un secret pour personne. Ayant perdus la bataille du terrorisme, ces forces obscurantistes veulent revenir sous couvert de la défense de l'Islam. Dans ce registre, ce « journal » véhicule dans ces colonnes les idées les plus rétrogrades des intégristes algériens et est allé, il n'y a pas longtemps, jusqu'à mettre sur son site internet une vidéo montrant les terroristes du GSPC tranchant la tête à un gardien de prison de la wilaya de Tizi-Ouzou. Cette vidéo est restée en ligne pendant plusieurs jours sans la moindre considération ni pour la famille de la victime ni pour les victimes du terrorisme. Mais pour « Echorouk » la fin justifie les moyens mêmes les plus honteux et les plus dégueulasses. Le plus étonnant est que cet acte de propagande du terrorisme qui a été unanimement condamné est resté impuni de la part des autorités.
Pour revenir à notre affaire, le site « Setif.Info » tient à condamner de la façon la plus ferme les dérives mensongères et scandaleuses d' « Echorouk ». Le site remercie par l'occasion ses fidèles visiteurs pour leurs messages de soutien et rassure ses milliers de visiteurs quotidiens des cinq continents qu'il reste fidèle à sa mission principale , à savoir, offrir à la ville de Sétif et sa région une vitrine moderne ouverte sur le monde qui est montrée en exemple dans toute l'Algérie, et qui a fait de Sétif la première ville d'Algérie dotée d'un site d'informations complètement dédié à la ville et sa région. Cela constitue, n'en déplaise à « Echorouk », une fierté pour tous les sétifiennes et les sétifiens de par le monde, et justifie les encouragements incessants des citoyens de Sétif mais également des autorités locales, dont Monsieur le Wali Mr Nouredine Bedoui en personne, saluant le dynamisme et le professionnalisme de Setif.Info. Le site reste et demeure une passerelle et un espace d'échange et de discussion entre les citoyens de Sétif et les acteurs socio-économiques de la ville qui sont d'ailleurs régulièrement invités sur notre site. Pour finir, nous dirons aux journalistes d' « Echorouk » que si un jour ils ont besoin de connaître les horaires des cinq prières, ils n'ont qu'à visiter le site « Setif.Info », ils y sont affichés tous les jours. Nous portons également à la connaissance d' « Echorouk » que Setif.Info est le concepteur bénévole de plusieurs sites d'associations caritatives de la wilaya de Sétif (www.setif.org) et aussi le fondateur et le réalisateur bénévole à ce jour du site officiel de la Grande Mosquée de Lyon en France (www.mosquee-lyon.org). C'est un site très riche visité par plus de 10000 visiteurs/jour et qui représente aujourd'hui le portail des musulmans de Lyon. De plus, Sétif Info n'a raté aucune occasion de fête religieuse en vidéos et en photos en direct des mosquées de Sétif. Comme indiqué sur la page d'accueil du site, Setif.Info est aussi partenaire avec le congrès international des miracles scientifiques du Saint Coran qui aura lieu les 10, 11 et 12 mars prochain …
La Grande Mosquée de Lyon réagit …
Suite à ce délire du journal « Echorouk », le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Mr Kamel Kabtane, apporte son soutien à Setif.Info et il nous a répondu par le message suivant : « Depuis quelques temps Setif.Info est l'objet d'une campagne insidieuse qui temps à vouloir accréditer l'idée que Setif.Info est le vecteur de je ne sais quelle idéologie religieuse. Ce média qui existe grâce à la volonté de son concepteur qui depuis des années se bat pour donner à la willaya de Sétif ses lettres de noblesse, mais aussi pour mieux la faire connaitre tant en Algérie qu'à l'étranger. J'ai eu l'occasion d'intervenir sur ce média j'ai pu mesurer l'audience qu'il disposait auprès des Algériens tant en Algérie qu'en France. J'ai pu également apprécier son contenu éditorial qui à mon sens à d'autres ambitions que celles que ses détracteurs veulent bien faire croire. L'information doit servir la démocratie et la liberté, elle ne doit en aucune manière servir de support à la haine et à l'obscurantisme. S'attaquer à Sétif.Info c'est faire preuve de beaucoup de mauvaise foi mais aussi d'une volonté de saper le travail d'une équipe qui se dévoue sans compter pour Sétif et sa région. Vouloir trainer Sétif.Info sur je ne sais quel terrain dénote d'un esprit mesquin plus enclin à la critique destructive qu'à une véritable information. Sétif Info a besoin aujourd'hui de notre soutien contre ceux qui utilisent la liberté que leur donne la loi pour semer le doute dans les esprits et jeter le discrédit sur un média qui fait l'honneur et la fierté au delà de Sétif de l'Algérie tout entière. J'encourage les promoteurs de Sétif.Info à continuer sur la voie qu'ils se sont tracé car comme dit l'adage : « Les chiens aboient la caravane passe ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.