Edition du 24/05/2019    Oran : Circoncision de 303 enfants au CHUO    Monchi veut Bensebaini au FC Séville    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Une saison à blanc pour le WO Boufarik    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Le duel jusqu'au bout !    Bientôt un nouveau procès    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Mascara: Saisie de fausse monnaie, un mandat de dépôt    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le MC Oran exposé à la saignée    Le gouvernement pris en étau    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tarek Krache, dj de la jeunesse et des sports d'Alger préside la Fête nationale du déclenchement de la guerre de libération
Publié dans AlgerieNetwork le 10 - 11 - 2018

La nuit des destins, évidemment qu'il fallait célébrer la Fête nationale du déclenchement de la guerre de libération de cette manière. Il s'agit d'une occasion unique de prendre un temps d'arrêt afin de souligner le privilège que nous avons d'être Algériens et prouver l'existence d'une force de création qui pourrait faire l'exception Algérienne et à tout moment.
Tarek Krache, directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya d'Alger concepteur de l'idée, nous a expliqué avoir voulu encore une fois démontrer qu'en Algérie, la célébration d'un événement national est une chose trop sérieuse pour qu'on la confie aux plaisantins !
Comme on a pu le constater, fêter le déclenchement de la guerre de libération avec une masse aussi importante de jeunes, est porteur d'un double but. Celui de consolider le nationalisme et de lutter contre le moindre désintérêt qui pourrait un jour venir à bout d'une pratique nationale jalousement conservé.
Effectivement, la nuit des destins, un fantastique travail orchestré par des jeunes, nous a entraînés dans une vaste fresque festive de l'histoire de l'Algérie. Chaque rituel, chaque élément, est passé au crible de l'analyse historienne. Contexte, modèles, l'inspiration de chaque acte et mouvement, tout est fruit d'une multitude d'efforts soucieusement étudiés . Le spectacle s'est splendidement penché sur cette littérature spécifique qu'est, l'hommage.
Le djs, n'a d'ailleurs pas manqué de saluer l'ambition des jeunes artistes qui s'est pleinement justifié sur la scène .On se fait un devoir de leur donner une place privilégiée car nous aimons leur travail et croyons en eux ! Mes félicitations au jeune réalisateur Fouzi Benbrahim pour sa technique et son artistique. Et comme l'un ne va pas sans l'autre, mes compliments les plus sincères pour le chorégraphe et l'auteur de l'épopée ainsi que les artistes Tout était aisance, finesse, beauté, grâce et émerveillement des yeux. Le spectacle était d'un professionnalisme exemplaire dans le choix si varié des morceaux musicaux, de la mise en scène, des costumes… et surtout quel niveau technique ! On avait l'impression que ces jeunes, tant ils étaient solides, que rien ne pouvait leur arriver sur scène. C'est une grande fierté. Ces jeunes doivent impérativement se rendent compte qu'ils font partie d'une élite artistique qu'il faut promouvoir sans hésitation, a fini d'ajouter Mr Krache.
Ce dernier, n'a pas manqué de remercier tous les cadres de la djs qui ont accueilli son idée et tous ceux qui ont fait l'essentiel de ce travail grandiose qu'est l'épopée, et toutes celles et ceux qui ont fait preuve, en plus de leurs compétences, d'une excellente capacité de réaction en s'adaptant très rapidement à ce qui leur avait était demandé.
Le directeur de la jeunesse et du sport de la wilaya d'Alger, a également tenu à exprimer sa sincère gratitude et ses vives félicitations à toutes les ligues qui ont pris du plaisir à exécuter cette noble tâche et faire la réussite de ce spectacle. Je sais maintenant que je pourrais faire appel à la collaboration de toutes les ligues et en toute confiance, en ayant l'assurance qu'un travail de qualité, dans le respect d'un impeccable professionnalisme sera toujours au rendez-vous nous dit 'il.
En se penchant sur la fameuse collaboration du mouvement associatif, le djs a tenu à féliciter l'ensemble des associations partenaires dont il salué les progrès accomplis et les acquis professionnels réalisés en les rappelant une nouvelle fois à poursuivre leurs efforts à persévérer ce partenariat très prometteur.
A travers l'épopée de la nuit des destins, les jeunes ont encore une fois prouvé que l'histoire festive d'une nation se dessine sous la forme de spectacles qui marquent la révérence, voire la sacralisation d'un sacrifice fossilisé dans le cœur de chaque Algérien.
Mayassa Hassane Khoudja


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.