L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Blida en bref
Publié dans El Watan le 22 - 01 - 2019

Blida : Les travailleurs d'Hydro Technique exigent leur syndicat
P lusieurs travailleurs de l'entreprise publique Hydro Technique, direction de Blida, interpellent leur PDG pour qu'une section syndicale soit installée au sein de leur unité. «Nous sommes sans syndicat depuis deux ans. Notre travail est très pénible, alors que notre administration ne fait rien pour que nos droits soient respectés», dénonce un groupe de travailleurs constitué majoritairement d'ouvriers. «La gestion de la carrière des travailleurs reste floue. Personne ne sait sur quelle base les promotions sont faites, ni encore moins comment se font les recrutements. Aussi, nous exerçons nos métiers dans des chantiers où les conditions de travail sont très difficiles et où le risque d'accidents de travail est omniprésent. Du coup, l'installation d'une section syndicale est plus que nécessaire pour préserver nos droits», insistent nos interlocuteurs.
Pour un agent de la même entreprise, l'administration de cette dernière ne semble pas se soucier prioritairement de l'intérêt du travailleur, du moment où même «les cartes Chifa ne sont pas activées à temps». «Je me suis présenté à un pharmacien pour l'achat de médicaments, mais quelle était ma surprise lorsque j'ai su que ma carte n'était pas fonctionnelle depuis quatre mois, faute d'activation.
Et pourtant, il s'agit là du rôle du correspondant social, qui devait faire régulièrement le nécessaire avec les services de la CNAS. Nous avons tout fait pour provoquer une assemblée générale élective pour un nouveau bureau de syndicat, mais en vain». Nos interlocuteurs exigent que le bilan de l'ancienne section syndicale soit établi et que le droit à l'installation d'un syndicat au sein de leur entreprise leur soit accordé dans les meilleurs délais. Notons que l'entreprise Hydro Technique est spécialisée dans les travaux publics et hydrauliques. Sa direction de Blida compte environ 200 travailleurs.
Un musée de la ville en projet
Blida aura, l'année prochaine, son musée dédié à son histoire, apprend-on de Mahmoud Benazout, P/APC de Blida, lors de la célébration, jeudi dernier, de la Journée nationale de la commune. «Nous pensons à consacrer un grand espace dédié à l'histoire de Blida au niveau du nouveau siège de l'APC, encore en chantier. Il comportera, notamment, des manuscrits, des objets rares, des archives appartenant aux administrations locales…
Toute idée pouvant apporter un plus à ce projet est la bienvenue». Le premier magistrat de la ville des Roses insistera sur le fait que cet espace sera «un lieu où l'habitant de Blida et les touristes pourront voyager à travers le temps, un lieu qui raconte les sites historiques de la région, les sept portes de la ville, les coutumes et traditions et tout ce qui est en rapport avec notre ville». Le P/APC de Blida lance un appel, pour l'occasion, aux familles détentrices d'objets ou de documents en rapport avec l'histoire de Blida à l'offrir au musée, une fois fonctionnel, afin de contribuer à faire connaître à un maximum de personnes l'histoire d'une ville qui a besoin d'être sauvegardée et préservée de l'oubli.
Quand l'université se rapproche des lycéens
U ne caravane de présentation de l'université Blida 2 a démarré le 15 janvier dernier pour sillonner plusieurs lycées de la wilaya de Blida. La première rencontre a eu lieu avec les élèves de terminales du lycée Belkacem El-Ouzeri, à Blida, et ce, afin de leur présenter les différentes spécialités enseignées par l'université en question, les initier aux programmes et leur expliquer les débouchés de chaque formation.
«La caravane continuera son itinéraire chaque mardi grâce au concours des enseignants de l'université, qui sillonneront les différents lycées de la wilaya de Blida, toujours avec les mêmes objectifs», lit-on dans un communiqué établi par l'université en question.
Une délégation du British Council à Blida 2
L 'université Blida 2 Ali Lounici a reçu, mercredi dernier, une délégation du British Council, et ce, dans le cadre d'une visite de travail relative au programme «Taqqadam». Ce programme s'inscrit «dans une perspective de meilleure insertion des étudiants du département d'anglais dans une société anglophone, de les préparer à la vie active et de leur inculquer les principes de citoyenneté et de collaboration optimale». Notons que le programme en question est initié par le British Council, il était destiné auparavant aux lycéens, avant de cibler les étudiants universitaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.