Lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé    Un lourd fardeau pour les nouveaux magistrats    Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Réception fin 2019 des projets annexes du barrage Ouarkis    Lutte contre la corruption et faire de l'Algérie un pays émergent    Près de 2 millions de déplacés rentrent chez eux depuis 2015    Judo : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Le match contre ses détracteurs    Une jeune femme électrocutée à Béni Dergoune    20 AOUT 1956, LE CONGRES DE LA SOUMMAM : Le tournant décisif    Le documentaire Tideles projeté en avant-première    Anime un concert à Alger    VISA POUR LA FRANCE : Changement des délais de traitement des demandes    COMMERCE : Retour de l'importation des véhicules de moins de 3 ans    SALAIRES NON PAYES : Le Groupe Tahkout apporte des précisions    AFFAIRE AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : Le directeur et 3 chefs de services sous contrôle judiciaire    Farida Benyahia, nouvelle présidente du Conseil d'Etat    Les Algériens de France tiennent à la transition    Infernal !    Paul Put contre-attaque    Azzedine Mihoubi en terrain hostile à Béjaïa    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Rencontre internationale sur la douleur chronique prochainement à Oran    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    Pékin reproche à l'UE de vouloir s'ingérer dans ses affaires    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Hassen Ferhani doublement primé au Festival de Locarno    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    Le rôle de l'armée dans la vie politique en Algérie en question    MCO: Premier pari gagné de Chérif El Ouazzani    CRB - NCM, aujourd'hui à 21h00: Tout pour une 1re victoire    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Guerre des pétroliers : Gibraltar rejette la demande américaine de retenir le Grace 1 iranien    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Skikda, El Tarf: L'eau continue de susciter des protestations    Déficit commercial, régulation de l'importation Echec sur toute la ligne    CR Belouizdad: Un problème d'efficacité à régler au plus vite    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire    Célébration de la journée de création de la SADC : Sabri Boukadoum appelle les pays membres à renforcer la politique de solidarité en Afrique    Les migrants toujours bloqués à lampédusa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il avait interpellé Boumediène à propos de Ben Bella
Le journaliste et écrivain, Paul Balta, est revenu à Alger en 2012
Publié dans El Watan le 03 - 02 - 2019

En avril 2012, l'ancien correspondant du journal Le Monde à Alger, Paul Balta, décédé mercredi à l'âge de 90 ans, est venu à Alger, à la Safex, à l'occasion du 8e Salon national du livre, organisé par le Syndicat national des éditeurs du livre (SNEL).
Invité alors par le Syndicat national des éditeurs du livre (SNEL) et la maison d'édition Dar El Hikma, Paul Balta, lors de cette tribune livresque, avait débattu et échangé avec le public. Auteur d'une bibliographie prolixe, notamment d'essais comme Iran-Irak, une guerre de 5000 ans, Le Grand Maghreb, des indépendances à l'an 2000, L'Algérie, ou encore Islam et Coran, journaliste et correspondant, entre autres du Monde, à Alger, de 1973 à 1978, ayant côtoyé des présidents, tels que Houari Boumediène, avec lequel il entretenait des relations cordiales, le roi du Maroc, Hassan II, ou encore le leader égyptien, Djamel Abdel Nasser, il avait animé une communication entrant dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l'indépendance de l'Algérie (5 juillet 1962).
Aussi, Paul Balta avait salué la mémoire du premier président de l'Algérie indépendante, Ahmed Ben Bella, décédé le 11 avril 2012 à l'âge de 96 ans : «Je suis triste que la disparition d'Ahmed Ben Bella coïncide avec la célébration du 50e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie. Je lui rends hommage…»
«Cela me préoccupait depuis longtemps»
Paul Balta avait enregistré 50 heures d'entretiens en cinq ans avec le président Houari Boumediène. Il relatera à l'auditoire l'échange qu'il avait eu avec lui, en 1974, à propos de Ahmed Ben Bella (déposé et mis en résidence surveillée, à l'issue du coup d'Etat du 19 juin 1965) : «Un jour, en 1974, je lui ai posé la question qui me préoccupait depuis longtemps : ‘‘Qu'en était-il de Ben Bella''» Je l'ai senti agacé.
Je l'ai vu se renfrogner, mais il s'est vite repris : «Lors du sursaut révolutionnaire, en 1965, on aurait pu liquider ou faire disparaître le chef de l'Etat (Ahmed Ben Bella). Tout le monde aurait oublié ! Ce n'est pas ma conception et faire un procès dans les moments difficiles, ce n'était pas facile. Ahmed Ben Bella n'est pas en prison, il est en résidence surveillée et correctement traité.» «Et, très vite, il était passé à autre chose…
Ce qui n'était pas à son avantage (le coup d'Etat et la résidence surveillée de Ben Bella) !» Paul Balta est né en 1929, à Alexandrie (Egypte). Il a vécu près de vingt ans au Proche-Orient, qu'il a parcouru dans tous les sens, de même que la Méditerranée, avant de terminer ses études supérieures à Paris, où il vit depuis 1947.
DES de philosophie, licence d'histoire de l'art, spécialiste du monde arabe et musulman et de la Méditerranée, il a effectué de nombreux reportages du Maroc à l'Afghanistan. Journaliste à l'agence Associated Press, puis à Paris-Presse l'Intransigeant, il est entré au journal Le Monde (Paris) en 1970 : correspondant au Maghreb, en poste à Alger de 1973 à 1978, chef de la rubrique Maghreb, il a également couvert les grands événements du Moyen-Orient, dont le conflit israélo-arabe, les guerres du Kurdistan, la révolution iranienne et la première guerre du Golfe (1980-1988).
Auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont La politique arabe de la France (Sindbad, 1973), il a collaboré avec de grandes revues internationales, comme le Middle East Journal (Washington) et a assuré une chronique mensuelle dans El Pais (Madrid) et Le Libéral (Casablanca) de 1990 à 1995.
Il a été membre du conseil d'orientation de Confluences/Méditerranée. Directeur du Centre d'études de l'Orient contemporain à l'université Paris III-Sorbonne Nouvelle (1988-1994), il a animé le séminaire de politique étrangère consacré au monde arabe et à l'islam au centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris (1985-1998).
Membre du conseil d'administration de la fondation René Seydoux pour le monde méditerranéen, du groupe «Observatoire Méditerranée et Moyen-Orient», de la fondation pour les études de défense (Paris), de la «section Méditerranée» (1998-2001), du Conseil économique et social de PACA (Marseille) et du comité international du forum civil Euromed (Barcelone), président du Femec, Forum euro-méditerranéen des cultures, et de Selefa,(Société d'études lexicographiques et étymologiques françaises et arabes).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.