Les raisons du limogeage de la Juge d'El Harrach    SIDI BEL ABBES : Un octogénaire et sa fille meurent écrasés par un train    Des facilitations au profit des agriculteurs pour l'octroi des autorisations    Financement du Projet Complexe Phosphate Tébessa    Le MCA rate son premier match    Rabat prête à relever le défi    «Abeid est apte à jouer»    Personnalités et experts adhèrent au dialogue national    La peau de mouton, un patrimoine en perdition    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les USA    RUSH DES ALGERIENS VERS LA TUNISIE : Le poste frontalier d'Oum Teboul pris d'assaut!    Belaili de retour à Angers? Le président du SCO dit non    Raids des forces de Haftar contre des aéroports civils    L'Unicef tire la sonnette d'alarme    Le pétrolier iranien "Grace 1" relâché    Sarko and co    Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !    La Russie propose un moratoire aux Etats-Unis    L'ex-wali de Tipasa Ghelaï Moussa en détention provisoire    La rencontre de la société civile reportée, faute d'autorisation    Les Oranais en mode "yetnahaou gaâ"    Des administrateurs pour assurer la gestion    Les Algériennes en stage à Blida    Le labyrinthe    Huawei-Algérie espionnait des personnalités de l'opposition    Hausse de 13% des touristes algériens    Les souscripteurs au programme 300 logements AADL dénoncent    L'éternel frein des tarifs prohibitifs    Bakbouka algéroise    Le rappeur Enima rentre en Algérie    Appel à participation pour le 5e Grand prix El-Hachemi-Guerouabi    Ouverture du Festival du raï    Projection du documentaire "Tadeles''    Djam sélectionné dans la compétition officielle    Des soirées dédiées au monologue et à l'humour    20 août 1956 : «La primauté du civil», comme testament de Abane    NAHD 0 - JSK 0 : Ennuyeux !    MCO - USMBA: Commencer la saison par un succès    Jijel : Les corps des deux disparus en mer repêchés    Sûreté de wilaya: Deux campagnes de sensibilisation sur le respect du code de la route    Lutte contre la corruption: Zeghmati insiste sur la récupération des fonds détournés    Pour le 26ème vendredi de suite: La mobilisation continue malgré la canicule    Le secteur de l'éducation renforcé par des infrastructures scolaires: 5 lycées, 30 groupes scolaires et 8 CEM pour la prochaine rentrée    DES ATTRIBUTS DE ZOMBIES    Le frère de Abdelghani Hamel arrêté à Oran    Une série de projets de loi et de décrets exécutifs    L'armée se rapproche de la ville clé de Khan Cheikhoun    Le Maroc tente d'induire en erreur l'opinion publique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Terrorisme : Riyad dans le collimateur de Bruxelles
Publié dans El Watan le 14 - 02 - 2019

La Commission européenne a proposé, hier, d'ajouter sept nouveaux pays, dont l'Arabie Saoudite, à la liste de l'UE des pays tiers ne luttant pas assez contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.
Cette initiative de l'Exécutif européen doit encore recevoir le feu vert du Parlement européen et des pays membres de l'Union, dont certains comme la France et le Royaume-Uni, ont exprimé des réserves.
Si les nouveaux pays à «haut risque» proposés par la Commission sont approuvés, avec notamment parmi eux l'Arabie Saoudite et Panama, la «liste noire» de l'UE en compterait désormais 23.
L'Iran, l'Irak, le Pakistan ou encore l'Ethiopie et la Corée du Nord y figuraient déjà. Le fait de se retrouver sur cette liste ne déclenche pas de sanctions, mais oblige les banques européennes à appliquer des contrôles renforcés sur les opérations financières impliquant des clients ou des établissements financiers dans ces pays.
«Nous avons mis en place les normes les plus strictes au monde en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux», a fait valoir la commissaire européenne en charge des questions de justice, Vera Jourova.
«Mais nous devons veiller à ce que l'argent sale provenant d'autres pays ne se retrouve pas dans notre système financier», a-t-elle ajouté lors d'une conférence de presse au Parlement européen, réuni en plénière à Strasbourg. «L'argent sale est le moteur de la criminalité organisée et du terrorisme», a poursuivi Mme Jourova, exhortant les pays sur la liste «à remédier rapidement à leurs carences».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.