Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parc d'attractions de Sétif : La chenille infeste les alentours du mur byzantin
Publié dans El Watan le 09 - 03 - 2019

Inquiète de la navrante situation, l'Association pour la promotion de la qualité et de la protection du consommateur attire l'attention des services concernés et tire la sonnette d'alarme.
La chenille des prairies infeste, ces jours-ci, une bonne partie du parc d'attractions de Sétif, notamment du côté du mur byzantin, où l'insecte fait actuellement des ravages. Inquiète de la navrante situation, qui n'offusque guère les gestionnaires des lieux, l'Association pour la promotion de la qualité et de la protection du consommateur (APQPC) de Sétif attire l'attention des services concernés et tire la sonnette d'alarme.
«Ne pouvant rester insensible face à la prolifération de la chenille qui infeste une partie du parc d'attractions, dont la réhabilitation a coûté un bon pactole au contribuable, l'association a attiré l'attention des services agricoles, la direction des forêts de la wilaya de Sétif, ainsi que les responsables de la commune, interpellés pour combattre l'invasion massive de la chenille des prairies.
La situation risque de s'aggraver si des mesures phytosanitaires ne sont pas prises à temps», dira à El Watan, Azzedine Chenafa, président de l'APQPC, ayant, une fois de plus, fait acte de citoyenneté. Afin de connaître la position et les mesures prises, on a essayé de joindre des gestionnaires de la commune (propriétaire des lieux) de la capitale des Hauts-Plateaux, en vain.
Pour Abdelkrim Kebiali, inspecteur phytosanitaire à la direction des services agricoles (DSA) de Sétif, la responsabilité première incombe à la municipalité, propriétaire de l'espace. «On doit au préalable savoir que le phénomène de la chenille des prairies est favorisé par le gel et la sécheresse.
Pour venir à bout de cet insecte, il faut de prime abord labourer le terrain infesté, le pulvériser par la suite avec un insecticide disponible dans les magasins des 46 grainetiers homologués de la wilaya. Il est par ailleurs recommandé l'utilisation d'un insecticide en émulsion concentrée (EC).
Pour régler le problème, il suffit d'un litre de produit dilué dans 200 litres d'eau. La commune dispose de moyens adéquats pour l'éradication de l'insecte en question. L'inspection phytosanitaire des services agricoles de la wilaya, qui a été informée par l'APQPC, est disposée à aider, orienter et accompagner les communes dans l'opération», dira clairement notre interlocuteur, qui donne non seulement le mode opératoire à adopter, mais clarifie les choses quant à l'identité de la partie qui devrait mettre la main à la pâte.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.