Laghouat: pour l'écriture de l'Histoire véritable quant à la présence ottomane en Algérie et au Maghreb    La loi «rejetée» par la population est «sans crainte»    Des milliers d'attributions de logements en perspective    Une soixantaine de porteurs d'idées animent la 2e édition des "Challenge Days"    Le FMI augmente à 2,6% sa prévision de croissance pour l'Algérie en 2019    Bensalah félicite le président tunisien élu, Kais Saied    Poursuite de l'offensive turque sur fond d'une large condamnation internationale    Batelli convoque 23 joueurs pour le match contre le Maroc    France-Algérie : les premiers pas...    L'entraîneur Fayçal Meguenni démissionne    Judo/Mondial 2019: les Algériens connaissent leurs adversaires    168 unités de boissons alcoolisées de différentes marques saisies    Dix-huit personnalités se concertent pour une nouvelle issue à la crise    Belles prestations des ensembles de Tchéquie, d'Egypte et de France    «Le voyage de Sindbab» bientôt à l'affiche    Des architectes allemands hôtes de la vallée    Feghouli «Belmadi, c'est du très haut niveau»    MCA -USMA : L'USMA perd le derby sur tapis vert    Tunisie: le scrutin présidentiel s'est déroulé dans la sérénité et sans failles    EXIGEANT LE DEPART DE LEUR DIRECTEUR : Les travailleurs de l'éducation protestent à Béchar    OUARGLA : Recensement de plus de 1600 cas de cancer    SIDI BEL-ABBES : Le policier auteur d'un quadruple crime se donne la mort    AHMED GAID SALAH AFFIRME : L'Algérie est sur ‘'la bonne voie''    AUTOROUTE EST-OUEST : L'installation des péages reportée à 2021    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Nouvelles procédures pour la signature des formulaires    Belkhadem maintient le suspense sur sa candidature !    Gaïd Salah relève les efforts "soutenus" de l'ANP pour faire sortir l'Algérie de sa crise    Rassemblement hier à la faculté de médecine de Tizi Ouzou    Le RCD, le FFS et le PT appellent au retrait du projet    VFS Global reprend le traitement des demandes    L'émigration clandestine en recrudescence    Fondant au chocolat au micro-ondes    66 départs de feu en 48 heures à Tizi Ouzou    L'Opep maintient le cap    Les leaders à l'aise    Sécurité renforcée à Lille    L'autre dossier brûlant pour le gouvernement    La chanson kabyle, vecteur des idées militantes    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Vérité et justice, réclament des associations et organisations syndicales et politiques    Proche-Orient : Moscou et Riyad refondent leur coopération    Université d'Oran : Mohamed Moulfi présente son ouvrage sur la philosophie et la civilisation    Une belle exploration dans une œuvre majeure    Recouvrement de la fiscalité: Les chiffres «erronés» du gouvernement    L'EHU 1er Novembre dresse son bilan: 160.000 consultations et 32.000 hospitalisations en neuf mois    François Aissa Touazi : " Les Saoudiens ont pris conscience que l'instabilité régionale menace leur économie "    Brexit : "Il reste beaucoup de travail à faire", prévient Barnier    Le parti conservateur PiS largement favori    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oran : Les agents communaux haussent le ton
Publié dans El Watan le 17 - 03 - 2019

Hier, ils étaient plusieurs dizaines d'agents communaux relevant de l'APC d'Oran à s'être rassemblés à la place du 1er Novembre pour des revendications socioprofessionnelles. «Augmentation des salaires», tel était le principal slogan scandé par ces agents communaux, ayant pointé du doigt le syndicat de la mairie d'Oran qui, selon eux, ne les représente pas. «Notre principal revendication est de voir nos salaires augmenter de façon significative.
Si le SNMG est à 18 000 DA, notre salaire est bien inférieur. En moyenne, on touche 9000 dinars par mois, ce qui est complètement dérisoire. Il y en a même qui touchent 5400 DA. Est-ce qu'un salaire pareil fait vivre son homme?
N'oubliez pas que nous avons des familles à notre charge», nous explique un des manifestants. Selon notre interlocuteur, la grille des salaires chez les agents communaux de l'APC d'Oran varie de 5400 DA à 20 000 DA pour les titulaires. «Quel pouvoir d'achat peut-on en tirer avec des salaires pareils ?» poursuit-il ironique.
Parmi les banderoles affichées, une était très explicite : «Vous me payez 5000 DA, chez d'autres, cet argent ne va que dans l'achat de la kératine !». Notons enfin que les agents communaux ont exprimé leur rejet sans équivoque du syndicat de la mairie qui, selon eux, ne les sert pas, bien au contraire, «il utilise les travailleurs à sa guise pour ses propres fins».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.