Cérémonie d'installation du nouveau wali    2 millions d'Irakiens manifestent contre la présence des USA    Allez à Ghaza et criez «plus jamais ça !»    Vivre le (dés) espoir d'une mère nigériane    Changer d'entraîneur, est-ce la bonne option ?    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur» à juste titre    L'OMS tire la sonnette d'alarme    Le parc d'attraction rouvre ses portes    La collection «Continents Noirs» fête ses 20 ans    Découverte d'un bain romain à Ferkane (Tébessa)    La 10e édition prévue pour la mi-février    Tebboune préside une séance de travail    Les militairesisraéliens frappent une cible du Hamas    Le Consulat de France annonce de nouvelles mesures    «Accélérer la réalisation des projets de partenariat et les élargir à d'autres domaines»    «L'équipe a retrouvé sa confiance et sa stabilité après le départ de Lavagne»    Le Tunisien Zelfani pour sauver les meubles    Décès de l'international IsmailMahieddine    Appel à lancer des cadres juridiques plus adéquats pour lutter contre ce phénomène    Le chiffre d'affaires de la CNMA s'est établi à 15 milliards de dinars    Tebboune ordonne le rapatriement des ressortissants algériens    Le président du Conseil scientifique de l'Agence de greffe d''organes    Le CNES revient à la charge    Ouverture de la 14e èdition    Décès du pilote et de son assistant    Poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Arrestation de cinq individus en possession de 100 millions de centimes en faux billets    Crash d'un avion militaire: Le Président Tebboune observe une minute de silence à la mémoire des deux pilotes    Les walis appelés à prendre des mesures urgentes pour améliorer les conditions de vie des citoyens    Algérie-Libye: le renforcement de la coopération économique soulignée lors d'un forum d'affaires    VENTE DU LAIT EN SACHET : Bras de fer entre le ministre du Commerce et les distributeurs    Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    BONBONS ET CARAMELS    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    L'après Berlin et la crise libyenne    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tébessa: La journée de la douane    Il y a de l'eau dans le gaz !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alors que le P/APC se mure dans le silence : Un gravissime scandale ébranle la commune de Sétif
Publié dans El Watan le 21 - 03 - 2019

Décidément, rien ne va au sein de la commune de Sétif, où les relations entre des élus et les travailleurs sont plus que tendues. La dernière sortie d'un élu d'obédience FLN, ayant agressé dimanche un agent de l'annexe administrative de la cité El Hidab, a été la goutte qui a fait déborder le vase.
Intervenant de façon impromptue durant une discussion entre le chef de l'antenne et l'agent chargé de la signature des documents de l'état civil, l'élu-(délégué de Chouf Lekdad) n'a pas apprécié la «réflexion» de l'agent. Lequel n'a pas admis cette ingérence dans les affaires du service.
Fou furieux, l'élu n'a rien trouvé de mieux que de tabasser l'agent, lui causant une incapacité de travail de 12 jours. Se répandant telle une traînée de poudre, l'agression a non seulement ému, mais scandalisé l'ensemble des travailleurs qui sont montés au créneau.
Pour dénoncer ce gravissime fait et interpeller les pouvoirs publics afin de mettre un terme aux abus de ces élus se croyant tout permis, des centaines de travailleurs de la municipalité, qui n'avaient pas besoin d'une autre «mauvaise publicité» ont organisé, mardi, un sit-in devant l'Hôtel de Ville, où le premier magistrat s'est muré dans un silence de cathédrale.
Ne faisant plus l'unanimité au sein de l'Assemblée, minée par des conflits, le P/APC, n'a pas voulu recevoir les représentants des travailleurs, qui ne décolèrent pas. «Cette nouvelle agression est le dépassement de trop. L'élu-boxeur a causé de graves blessures à notre collègue, qui a frôlé le pire. Au lieu de s'occuper des affaires de la commune ployant sous une montagne de problèmes, ces faux élus cherchent des noises à de simples travailleurs soumis à une pression s'apparentant à du harcèlement. Nous interpellons le wali pour qu'il mette fin à ces gravissimes dérapages qui enveniment les relations élus-travailleurs.
Nous exigeons des sanctions sévères à l'encontre de cet élu, qui a dépassé par un tel acte, toutes les bornes», fulminent de nombreux agents de la commune. Ces derniers s'expliquent mal le silence radio du premier magistrat de la cité, attendant impatiemment la concrétisation des engagements pris par l'équipe communale n'en finissant plus avec la «répartition» des tâches au sein de l'exécutif. Le sujet a été l'autre point de l'ordre du jour de la session de l'Assemblée, tenue hier, où il a été question de la désignation de deux nouveaux vice-présidents, de deux délégués et autant de présidents de commissions.
L'approche du P/APC, qui aurait porté son choix sur des élus du RND et de Talaie El Houriat, est contestée par des membres de l'Assemblée, lesquels jettent un véritable pavé dans la mare : «Les nouveaux membres de l'exécutif communal n'ont pas été choisis par le P/APC, mais imposés par un vice-président soufflant le chaud et le froid sur la gestion de la municipalité qui ne va pas trouver le bout du tunnel de sitôt», avertissent des élus, qui ne vont pas, disent-ils, se taire. Même s'ils ne le déclarent pas ouvertement, les frondeurs «pensent» à un retrait de confiance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.