Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





On vous le dit
Publié dans El Watan le 16 - 06 - 2019

– Secousse tellurique de magnitude 3,5 à Aïn Témouchent
Une secousse tellurique de magnitude 3,5 sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée hier à 0h34 (heure locale) dans la wilaya de Aïn Témouchent, a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag). L'épicentre de la secousse a été localisé à 3 km au sud de Tamzoura (wilaya de Aïn Témouchent), a précisé la même source.
– Scanner et ascenseur en panne au service de neurochirurgie, à Tipasa
Le secteur de la santé dans la wilaya de Tipasa est malade : Fuite des médecins spécialistes, une véritable hémorragie, des équipements médicaux en panne et la liste des difficultés que rencontrent les patients dans ces infrastructures publiques est encore longue.
L'exemple du scanner du service de neurochirurgie de Cherchell illustre la carence. Cet équipement stratégique pour ce service est en panne depuis plus d'une année, bien que le DSP (directeur de la santé et la population) de la wilaya de Tipasa, fils du conseiller principal de Bensalah Abdelkader depuis le Sénat jusqu'à la présidence de la République, a reconnu les faits.
Il nous a promis que le problème sera résolu dans les plus brefs délais. Des mois sont passés. Notre dernière visite effectuée la semaine écoulée dans le service de neurochirugie de Cherchell, une infrastructure qui attend son nouveau statut, compte tenu de sa spécificité, nous a permis de découvrir que rien n'a changé.
Les patients doivent subir une pénible gymnastique pour aller faire un scanner ailleurs avant leur consultation auprès des médecins neurologues. L'autre point noir, est la panne de l'ascenseur, qui dure encore.
– Le cannabis comestible disponible à la vente en décembre au Canada
Le gouvernement canadien a annoncé, vendredi, que des produits comestibles à base de cannabis seront vendus dans le pays dès la mi-décembre, mais les produits susceptibles de plaire aux enfants, comme les bonbons ou les sucettes, ne pourront pas en contenir.
Les nouvelles réglementations, qui entreront en vigueur comme prévu un an après la légalisation du cannabis à usage récréatif le 17 octobre 2018, concernent également les extraits de cannabis et les produits à usage dermatologique.
Ces produits ne seront cependant pas disponibles en magasin ou en ligne avant décembre, en raison d'un délai réglementaire de 60 jours pour leur approbation, ont indiqué aux journalistes des responsables gouvernementaux lors d'un briefing téléphonique.
Des règles strictes pour limiter l'attractivité des produits dérivés du cannabis auprès des jeunes devront être respectées, parmi lesquelles l'obligation d'adopter des emballages neutres et difficiles à ouvrir, ou encore la restriction de certains ingrédients, colorants et parfums.
– Douze personnes décédées par noyade en mer depuis le 1er juin
Douze personnes sont décédées par noyade en mer durant la période du 1er au 14 juin 2018, dont 9 au niveau de plages interdites à la baignade, selon un bilan diffusé hier par la Protection civile.
Le bilan relève également que 1323 personnes ont été sauvées de la noyade, dont 363 ont été traitées sur place au niveau des postes de secours des plages pour différents types de blessures et 153 blessés ont été évacués vers les structures sanitaires.
Selon la même source, la principale cause des noyades reste la baignade dans des plages interdites ou en dehors des heures de surveillance, c'est-à-dire en l'absence des éléments de la Protection civile chargés de la surveillance des plages et des baignades.
Pour éviter les pertes en vies humaines, la Protection civile rappelle que «la règle d'or reste la prévention». C'est pourquoi, les services de la Protection civile multiplient les campagnes de sensibilisation menées à travers les plages par les dispositifs de surveillance mis en place.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.