Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»
Publié dans El Watan le 16 - 06 - 2019

Plus d'une centaine de souscripteurs aux différents programmes LPA et LSP ont organisé, hier matin, un imposant mouvement de protestation devant le cabinet du wali. Ils exigeaient la livraison des projets, dont certains datent des années 2000, et surtout, dénonçaient «la mafia de l'immobilier».
Les protestataires de plusieurs programmes ont appelé le wali de Constantine, Abdessamie Saïdoun, à prendre ses responsabilités et à intervenir une fois pour toutes afin de mettre un terme au calvaire de milliers de familles. «Nous avons constaté qu'il y a une conspiration au sein de l'administration du wali, qui n'est pas au courant des magouilles qui se trament entre les promoteurs et certains responsables. C'est pourquoi nous demandons son intervention par le déploiement des moyens financiers et par l'application de la réglementation», a déclaré Arslan Bouafani, coordinateur de wilaya des souscripteurs aux programmes LPA.
Et d'indiquer qu'il a fait l'objet de menaces de la part de gens puissants pour le faire taire. Certains souscripteurs présents sur place affirment que ces promoteurs transgressent les lois, au su et vu des institutions de l'Etat. Ces institutions, estiment-ils, se sont révélées incompétentes, voire complices, dans tous les dépassements signalés au cours de la réalisation des différents projets de logements dans la wilaya de Constantine. Ils affirment que ces promoteurs, qui ont fait des milliers de victimes, bénéficient de la protection des responsables du pays. «Nous savons que ce sont les hommes d'affaires qui détiennent le pouvoir.
Nous ne pouvons pas changer un régime en présence de ces promoteurs qui sévissaient avant le 22 février et continuent à imposer leur loi. Ils ont multiplié le prix des terrains par trois et augmenté le prix du logement à 340 millions de centimes, sans se soucier des pénalités de retard des projets qui traînent depuis 2012 ou plus», a ajouté Adlène Belatrache, représentant des souscripteurs au programme 1000 logements LPA, avec Benhamadi (ex-Batigec). Et d'affirmer : «Si le wali et le ministre de l'Habitat sont incapables d'agir pour nous assurer nos droits, ils doivent partir.»
Notons parmi les nombreux souscripteurs présents sur les lieux ceux inscrits au programme 900 logements avec le promoteur
Khalfallah, 1000 unités avec Benhamadi, 400 avec Chaar-Eddib, 774 avec l'OPGI, 105 avec Sahli, 304 avec Naceri, 2000 avec MAG, 400 avec Bourouag, 50 avec Guerfi, 65 avec Boudaa Farid, 700 et 500 avec Dembri, 30 avec Lattafi, 200 à Aïn Nahas avec Bendachach, 89 avec Djayah Fayçal, 1004 avec Bourouag, 650 Cosider et autres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.