Drareni condamné à 3 ans de prison ferme    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    Le choc !    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    La forêt brûle à Cherchell, Damous et Gouraya    Incompréhension et réserves de la communauté universitaire    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Un passeur arrêté    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Ce n'est pas moi qui le dis !    Enseignement supérieur : examen de la coopération bilatérale avec les Emirats arabes unis    Ligue 1 : Tayeb Mahyaoui nouveau président du MC Oran    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Mila: logements et aides financières pour les sinistrés des deux tremblements de terre    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    Tiaret : Le réseau d'alimentation en eau potable sera réhabilité    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    On vous le dit    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Chlef: Le nouveau procureur général installé    Le président de la forem: «On a fabriqué un clientélisme au sein des associations»    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    Tébessa: Autre temps, autres gens...    La composition des deux groupes connue    Opération de nettoiement et de désinfection    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    L'affaire Khaled_Drareni, la fin du mirage de «l'Algérie nouvelle »    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Voici le contenu de la mise au point
Publié dans El Watan le 05 - 07 - 2020

L'article paru dans le quotidien El Watan le mardi 26 mai 2020, sous le titre «Encore un scandale !», signé par le journaliste Yazid Ouahib, appelle une mise au point de la part de la Fédération algérienne de football
On n'écrit pas un soi-disant commentaire basé sur des questions (6 au total) mal ajustées avec des «sources» anonymes) qui mènent le lecteur tout droit vers des mensonges. Le commentaire est libre dit-on, mais les faits sont sacrés. Depuis quand le contrat a été signé ? Le joueur M'hamed Merouani a-t-il saisi les juridictions compétentes de la FAF, LFP, TAS ou encore tribunaux ? Naturellement non !
Comment alors ce dossier peut-il «s'entasser sur les bureaux de la FAF et de la LFP» ? Les informateurs de l'employé-actionnaire ont fait dans la manipulation et l'auteur du texte dans l'amateurisme.
Ce n'est pas la première fois et (hélas) on ne se refait pas.
Dans l'histoire, Il n'y a que Jeanne d'Arc qui ait entendu des voix (sic). Il aurait suffi de faire des recherches auprès de la FAF pour s'assurer que l'intermédiaire des joueurs en question est sur un PV de la commission du statut du joueur et qu'il est bel et bien un intermédiaire carté. Il aurait suffi également de consulter le site de la FAF pour constater que cet intermédiaire est répertorié en décembre 2019 sous le numéro 126 dans une liste rappelée par l'instance fédérale.
L'objectif recherché par l'employé-actionnaire du journal et ses informateurs est de semer le doute dans les esprits. D'un côté, il est demandé à Oumamar de sortir de son «mutisme», et de l'autre, il est demandé une enquête avec des «personnalités et une commission réellement indépendante».
Cela démontre une incapacité à maîtriser un sujet cité comme un commentaire. Un exercice qui demande une connaissance parfaite de la maîtrise des techniques rédactionnelles qui ne manquent pourtant pas chez la majorité des professionnels de l'honorable journal. Les différents organes des instances du football (Discipline, Ethique, Intégrité) TAS et les tribunaux ont été installés pour combattre toute corruption avec la bénédiction de la FIFA. La mauvaise foi est apparente.
Encore l'anonymat pour cultiver le culte du secret. Or, nul n'est censé ignorer la loi et les règlements. Il appartient aux clubs et aux joueurs de dénoncer toute infraction. Qui se tait consent. Quant à la négligence, elle vient également de l'employé-actionnaire.
Son rôle est d'informer les lecteurs sur les dispositions des contrats et non d'incriminer les clubs, les joueurs et les intermédiaires.
Il lui appartient d'entamer des enquêtes et non de s'adonner à longueur de colonnes à un journalisme-procès où des informateurs mal intentionnés tentent de déstabiliser les instances du football, soutenus par des employés de la presse peu scrupuleux de la crédibilité de leurs journaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.