Tebboune salue "les rôles de premier plan" et "les missions cruciales" de la femme à travers l'histoire de l'Algérie    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Boukadoum prend part à la 2e réunion du groupe de soutien au Mali    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





NA Hussein Dey Direction – supporters : l'impossible réconciliation
Publié dans El Watan le 19 - 08 - 2020

C'est un véritable dialogue de sourds auquel sont en train de s'adonner la direction et les supporters du NA Hussein Dey.
Comme à chaque début de saison, les supporters remettent sur le tapis leur exigence du départ du club des frères Ould Zemirli, Bachir et Mahfoud. Les fans des Sang et Or ne veulent plus revivre le scénario de la saison dernière.
Pour rappel, les dirigeants actuels avec Mourad Lahlou avaient libéré plus d'une vingtaine d'éléments en plus d'autres joueurs cédés lors du mercato d'hiver aux clubs tunisiens, alors que l'équipe se morfondait en bas du tableau. D'ailleurs, ils assurent que sans la décision du bureau fédéral de la FAF de changer le système de compétition, l'équipe serait aujourd'hui en Ligue 2.
Parmi les autres griefs retenus par les supporters contre les Ould Zemirli, c'est leur manque d'ambition, ils se contentent toujours du maintien. Pour demander leur départ, les supporters ont organisé un sit-in mardi dernier devant le siège du wali délégué d'Hussein Dey. Le lendemain, certains d'entre eux se sont déplacés au siège du ministère de la Jeunesse et des Sports, où ils ont déposé une pétition signée par 3000 supporters, demandant le départ des frères Ould Zemirli, tout en sollicitant le parrainage de leur club par une société nationale, à l'instar d'autres clubs.
Au niveau du MJS, on leur a promis de transmettre leurs doléances à qui de droit. Les supporters se sont donné le mot pour un sit-in aujourd'hui à partir de 13h devant le siège de ministère de la Jeunesse et des Sports, espérant que leur action puisse aboutir au changement tant souhaité. La direction, elle, fait le dos rond en attendant le passage de l'orage afin de reprendre la main sur le club par la suite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.