L'ancien ministre des Relations avec le Parlement Tahar Khaoua placé en détention provisoire    Coupe de la CAF/Coton Sport-JSK: les "Canaris" pour faire un pas vers la finale    Iran : Raïssi élu président avec 62% des voix, selon des résultats partiels    Hongrie-France : Les compositions d'équipes    BAC : Plus de 731.000 candidats attendus dimanche aux preuves du Baccalauréat    Le droit à l'indépendance du Sahara Occidental    De l'électricité algérienne pour la Libye    Le ministre interpellé sur la qualité de l'eau    Coup de poker, coup de maître !    Glody Kilangalanga libéré    Les Canaris à pied d'œuvre à Yaoundé    Le gouvernement s'engage à la mise en œuvre de l'accord d'Alger    43 millions de dollars pour subventionner le Barrage vert    Actuculte    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Cinq étudiants primés    Hamid Lounaouci nommé conseiller à la Présidence    SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    Raouraoua garde son poste    "La future APN aggravera la crise"    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    Quelque 3 millions de quintaux attendus    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    TAKFARINAS,DANSE AVEC L'HISTOIRE    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    Deux morts déplorés à Zéralda    RCA – MOB : Décisif pour les play-offs    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Bengrina souffle le chaud et le froid    Le dialogue comme seule alternative    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Chanegriha reçoit une délégation russe    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sous le signe de solidarité avec les pompiers à Bouira
Publié dans El Watan le 07 - 05 - 2021

Bouira, 116e vendredi de mobilisation citoyenne. Toujours aussi déterminés, des centaines de manifestants ont défilé calmement en début d'après-midi d'hier, dans les rues du chef-lieu de wilaya.
La manifestation d'aujourd'hui, a porté quand même un cachet particulier, puisque elle survient après la répression qui avait marqué dimanche dernier, la marche pacifique organisée par des agents de la protection civile à Alger.
La foule a exprimé sa solidarité et son soutien aux pompiers suspendus (230 éléments, ndlr) pour avoir participé à une marche pacifique dont les revendications tournent essentiellement à l'amélioration de leurs conditions de travail et salariales. « Ya el Himaya bravo alikom, la police tadhreb fikoum », « Bravo à la protection civile et à la police qui ont réprimé ....», scandant avec plein d'humour les marcheurs. Reprenant également les slogans traditionnels du Hirak, comme, « Manache habssine hatta iroho ga3» (On ne s'arrêtera pas jusqu'à leur départ tous) et « Goulna eliissaba Trouh », les protestataires ont fait aussi, part de leur refus catégorique des prochaines élections législatives prévues le 12 juin.
« Comment peut-on cautionner une élection marquée non seulement par le retour des personnes ayant contribué dans le passé à la faillite du pays, tant sur le plan économique et politique, et aussi dans un contexte ou le peuple ne cesse de réclamer un changement radical du système », a estimé un participant à la marche d'hier portant une pancarte sur laquelle on pouvait lire : « L'ouverture officielle du championnat national de la course de 5000 mètres de l'argent sale pour les partis politiques ».
Les manifestants qui se sont dispersé dans le calme, ont réitéré l'exigence de la libération sans condition des détenus d'opinion et cesser toutes poursuites judiciaires à l'encontre des activistes et militants politiques.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.