«Marcher en duo», le premier pas vers une industrie compétitive    Réouverture du poste frontalier de Debdeb dans les prochains jours    Le parti du peuple palestinien salue l'invitation du Président Tebboune pour réunir les factions palestiniennes à Alger    Réunion de coordination de la délégation parlementaire participant à la 45e EUCOCO    Coupe arabe : l'Algérie et l'Egypte se neutralisent (1-1)    FC Barcelone : Un cador de la Premier League vise Memphis Depay    Nous n'adhérerons à aucun processus de paix au vu de la poursuite du terrorisme marocain et du silence onusien    L'armée d'occupation israélienne attaque une ville palestinienne    Plusieurs interventions dans le Centre et l'Est du pays ces dernières 24h    Les nouvelles technologies contribueront à sa généralisation    Les ressources du secteur industriel "permettent de se passer d'une grande partie des revenus des hydrocarbures"    «Réception de la majorité des structures sportives vers la fin du mois»    Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Les Benhamadi condamnés    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    Le Covid contamine les écoles    Légère baisse de la production d'agrumes    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Nouvelles de Mostaganem    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Belmadi 4e, Mancini sacré !    La fraude, on y est, c'est le FLN qui le dit !    Du gluten dans votre shampooing    Tout dépendra encore des recours    Le détail qui échappe à Charfi    Kaïs Yaâkoubi satisfait    A Tierra met le cap sur Annaba    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Le bras de fer continue !    Les points à retenir du Conseil des ministres    Aziza Oussedik en paisible retraite    L'interaction Tamazight et l'informatique    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    Le processus politique s'enlise en Libye    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Afghanistan : Le ministre fils du mollah Omar se montre pour la première fois
Publié dans El Watan le 28 - 10 - 2021

Le ministre de la Défense des talibans, Mohammed Yaqoub, fils du fondateur du mouvement fondamentaliste, le mollah Omar, est apparu pour la première fois en public hier, pour appeler les Afghans à soutenir leurs hôpitaux. Cette intervention télévisée montre l'évolution médiatique des responsables talibans, en quête de reconnaissance internationale, depuis leur premier régime (1996-2001) sous le mollah Omar, qui ne se montrait pratiquement jamais en public et ne laissait pas diffuser d'images de lui.
«Nos frères entrepreneurs (…) doivent venir investir ici», a déclaré Mohammed Yaqoub à l'hôpital Sardar Mohammad Dawood Khan, le principal centre hospitalier militaire de Kaboul.
«Si nous restons sincères et attachés à cet objectif, nous pouvons espérer d'ici un an ou deux atteindre notre objectif: que plus aucun Afghan n'aura besoin de quitter le pays pour aller se faire soigner ailleurs», a-t-il ajouté, dans une vidéo diffusée par le gouvernement taliban. Sinistrée par des décennies de guerre, où les Afghans qui en avaient les moyens allaient souvent se faire soigner à l'étranger, l'économie afghane est en partie à l'arrêt depuis le retour des talibans au pouvoir en août.
La pauvreté, déjà très répandue, s'étend encore plus et le système de santé, en plus d'être peu accessible à une grande partie de la population, fonctionne désormais en mode très dégradé.
Selon l'ONU, l'Afghanistan compte les taux de mortalité maternelle et infantile parmi les plus élevés au monde. Et le pays reste à la merci d'une possible troisième vague de Covid-19.
Avant le retour au pouvoir des talibans, Mohammed Yaqoub était le chef de leur puissante commission militaire qui décidait des orientations stratégiques dans la guerre contre le gouvernement afghan.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.