LE FLN SE SEPARE D'UN AUTRE SECRETAIRE GENERAL : Djamel Ould Abbes démissionne    LE PRESIDENT BOUTEFLIKA CONVOQUE LE COLLEGE ELECTORAL : Les sénatoriales pour le 29 décembre    Les mieux lotis en grève    ORAN : 4 ‘'harraga'' arrêtés sur la plage de Bomo    ASSOCIATION DES HANDICAPES : Inauguration d'un restaurant à Hassi Mameche    AIN SIDI CHERIF : Une postière condamnée à une année de prison    «Pas d'effacement des dettes»    «Inaugurées» mais non ouvertes au public    L'échec programmé de Rome    Au moins six Palestiniens tués dans des frappes israéliennes    SMT, nouveau représentant en Algérie    «Les joueurs ont une revanche à prendre»    3 médailles dont 1 en or pour l'Algérie    Errance intérieure(6)    Les candidats du FLN à guelma connus    Ouyahia, le cœur battant de l'incertitude    Presque tout est tributaire du prix du pétrole    La surcharge des classes irrite les enseignants du lycée Saoudi-Abdelhamid    Vivre ensemble, vivre mieux (1re partie)    Retour du bras de fer ?    Les Beatles, cinquante ans après The Double White    Des ex-dirigeants catalans devront rembourser le coût du vote de 2014    CSC-USMBA : de la gloire au déclin    "il est temps pour nous de pouvoir bien voyager"    Affrontements à couteaux tirés au FLN    Ne plus "donner d'argent aux enfants de migrants africains"    Fatwa décroche le Tanit d'or    Le titre d'officier de l'Ordre de Léopold de Belgique décerné à un citoyen algérien    Aïn El Hammam : Flambée des prix sur les marchés    Célébration du Mawlid Ennabaoui : Activités et concours dans les écoles coraniques    MC Oran: Encore du pain sur la planche pour Belatoui    Bouira: Saisies de plus de 6.300 bouteilles de boissons alcoolisées    Relizane: Des espaces squattés par des commerçants, libérés    L'affrontement    USM Alger: Un point et des satisfactions    ASM Oran: Josep Maria Noguès contacté    Kharchi Fouad, candidat du FLN au Sénat    Investissement: 121 projets inscrits en dix mois    El-Tarf: Les candidats FLN aux sénatoriales connus    Skikda: Installation des nouveaux chefs de daïras    Italie : Rome maintient son projet de budget, rejeté par Bruxelles    2ème session du dialogue de haut niveau Algérie-UE : Détermination commune à approfondir les relations    La dédollarisation commence à porter ses fruits en Russie    Décès :La légende de la bande dessinée américaine Stan Lee n'est plus    Conférence de Palerme pour la Libye: Un énième échec    Remaniement ministériel en Tunisie : Youssef Chahed obtient la confiance du parlement    Accrochages, tirs de roquettes et raids aréiens : Ghaza est de nouveau en guerre    Ouyahia parle de "manipulation"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Akid Lotfi : un pôle d'attraction
Oran : les autres articles
Publié dans El Watan le 31 - 07 - 2013

En l'espace de deux ans, l'avenue dite «Dubaï» à Akid Lotfi est devenu le pôle d'attraction par excellence à Oran.
Son aménagement a créé un cadre agréable de sorte que jeunes, familles et séniors s'y retrouvent. Loin du vacarme du centre-ville, cette artère perpendiculaire au centre des conventions d'Oran a désormais la cote, puisqu'elle connaît, depuis le début de l'été et particulièrement durant le Ramadhan, l'afflux de dizaines de familles venues parfois des régions avoisinantes. On y rencontre même parfois des touristes étrangers. C'est en effet la splendeur du lieu et ses abords composés d'espaces verts et de palmiers qui ont fait en sorte que cet endroit soit une vitrine de la nouvelle Oran, un deuxième front de mer après celui du boulevard de l'ALN.
Une heure à peine après la rupture du jeûne, les lieux commencent à se remplir, les habitués s'étant donné rendez-vous. La chaleur de l'été n'incitant guère à rester chez soi, de nombreuses familles investissent les espaces gazonnés, devenus en ce mois sacré, un point de ralliement pour des dizaines de personnes en quête de fraîcheur et de détente. En l'absence de commodités, notamment de chaises et de tables, certains préfèrent s'asseoir à même le sol sur les espaces verts, sirotant un café ou un thé à la menthe servi par des ambulants qui ont flairé le filon.
D'autres au contraire s'adonnent aux jeux de société, notamment aux dominos. Ces instants de retrouvailles, après une longue journée passée à la cuisine ou au bureau, restent inoubliables de l'avis de Fatima, une mère au foyer qui, accompagnée de ses trois bambins, a opté pour ce site frais et ouvert à la fois. «Il est préférable de sortir de chez soi et de goûter à la fraîcheur des lieux que de rester scotché devant son téléviseur», ajoute-telle.
Pas loin du jet d'eau, des enfants de tout âge gambadent sous l'œil vigilant de leurs parents. L'effervescence est à son comble et le rythme s'accélère le long de l'avenue Dubaï, au fur et à mesure que le temps passe. Ce moment d'évasion pour les Oranais ne peut désormais remplacer les veillées d'autrefois où les réunions conviviales étaient plus fréquentes en cette période de jeûne. Fatiha, une sexagénaire, reste très attachée aux soirées familiales d'antan même si elle se rend fréquemment accompagnée de ses petits-enfants dans ces espaces de détente.
En tentant d'échapper à la routine, nombreux sont ceux qui ont fini par adopter de tels endroits. Ces dernières années, les soirées nocturnes ont remplacé les bonnes vieilles soirées familiales passées autour d'un thé et de gâteaux maison. Sous ses lumières étincelantes et même s'il reste beaucoup à faire, l'avenue Dubaï a désormais cette particularité de rassembler les familles et de consolider les liens surtout en ce mois sacré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.