Les raisons du limogeage de la Juge d'El Harrach    SIDI BEL ABBES : Un octogénaire et sa fille meurent écrasés par un train    Des facilitations au profit des agriculteurs pour l'octroi des autorisations    Financement du Projet Complexe Phosphate Tébessa    Le MCA rate son premier match    Rabat prête à relever le défi    «Abeid est apte à jouer»    Personnalités et experts adhèrent au dialogue national    La peau de mouton, un patrimoine en perdition    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les USA    RUSH DES ALGERIENS VERS LA TUNISIE : Le poste frontalier d'Oum Teboul pris d'assaut!    Belaili de retour à Angers? Le président du SCO dit non    Raids des forces de Haftar contre des aéroports civils    L'Unicef tire la sonnette d'alarme    Le pétrolier iranien "Grace 1" relâché    Sarko and co    Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !    La Russie propose un moratoire aux Etats-Unis    L'ex-wali de Tipasa Ghelaï Moussa en détention provisoire    La rencontre de la société civile reportée, faute d'autorisation    Les Oranais en mode "yetnahaou gaâ"    Des administrateurs pour assurer la gestion    Les Algériennes en stage à Blida    Le labyrinthe    Huawei-Algérie espionnait des personnalités de l'opposition    Hausse de 13% des touristes algériens    Les souscripteurs au programme 300 logements AADL dénoncent    L'éternel frein des tarifs prohibitifs    Bakbouka algéroise    Le rappeur Enima rentre en Algérie    Appel à participation pour le 5e Grand prix El-Hachemi-Guerouabi    Ouverture du Festival du raï    Projection du documentaire "Tadeles''    Djam sélectionné dans la compétition officielle    Des soirées dédiées au monologue et à l'humour    20 août 1956 : «La primauté du civil», comme testament de Abane    NAHD 0 - JSK 0 : Ennuyeux !    MCO - USMBA: Commencer la saison par un succès    Jijel : Les corps des deux disparus en mer repêchés    Sûreté de wilaya: Deux campagnes de sensibilisation sur le respect du code de la route    Lutte contre la corruption: Zeghmati insiste sur la récupération des fonds détournés    Pour le 26ème vendredi de suite: La mobilisation continue malgré la canicule    Le secteur de l'éducation renforcé par des infrastructures scolaires: 5 lycées, 30 groupes scolaires et 8 CEM pour la prochaine rentrée    DES ATTRIBUTS DE ZOMBIES    Le frère de Abdelghani Hamel arrêté à Oran    Une série de projets de loi et de décrets exécutifs    L'armée se rapproche de la ville clé de Khan Cheikhoun    Le Maroc tente d'induire en erreur l'opinion publique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sétif : La municipalité à l'épreuve du marchandage
Setif : les autres articles
Publié dans El Watan le 14 - 12 - 2017

Une semaine après son installation à la tête de la municipalité de la capitale des Hauts Plateaux, le nouveau maire éprouve les pires difficultés à constituer son exécutif, au grand dam de la population.
Celle-ci doit une fois de plus composer avec la manière de faire de ces «politiques», plaçant leurs intérêts avant ceux de la ville. Cette dernière est victime, ces jours-ci, du marchandage des nouveaux locataires de l'Hôtel de ville, où des projets somnolent dans les tiroirs. Avec cette démarche, l'inertie qui frappe de plein fouet la ville va perdurer pour un bail.
En plus de la pression exercée par les membres de son propre camp, ne voulant ni plus ni moins qu'un poste «rémunéré» des 27 «emplois» budgétisés sur les 43 sièges de l'assemblée, Mohamed Bourmani (FLN) a été contraint de négocier pour «satisfaire» les exigences des autres composantes de l'assemblée.
Selon certaines indiscrétions, l'ex-parti unique disposant de 13 sièges prend 4 vice-présidences, les deux autres ont été «offertes» au MSP et au RND gratifiés en outre de commissions, où le bénévolat n'a pas de place au niveau de la municipalité de Aïn Fouara. Les nouveaux «fonctionnaires» se frottent déjà les mains.
D'après nos contacts, le PLJ, bénéficie quant à lui de 3 postes (deux commissions et une délégation), Fadjr El Djadid prend 2 postes budgétisés. Afin d'exaucer les vœux et désirs de ses interlocuteurs, le nouveau maire affecte des délégués dans des annexes administratives du centre-ville où leur présence est facultative.
A-t-on le droit de payer un élu pour ne rien faire ? Non, diriez-vous. Disposant pourtant de 5 sièges, Talaa El Houriet, le parti d'Ali Benflis a été diplomatiquement privé d'une infirme partie de la tarte. Les élus de la formation précitée vont sans doute mettre à profit la tenue de la première réunion de l'Assemblée populaire, programmée pour aujourd'hui, pour exprimer leur courroux et annoncer lacouleur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.