Bouteflika écrit à Macron    Talaie El Hourriyet: L'affaire de la cocaïne, une question de «sécurité nationale»    Les finances dans le rouge    Huit douaniers sous contrôle judiciaire: L'affaire du port de Annaba n'a pas tout dit    L'EI revendique un attentat meurtrier contre un meeting électoral    6ème session du Comité bilatéral frontalier algéro-nigérien    Israël et ses alliés tombent le masque    Drame à Ali Mendjeli: Une mère et son fils tués par le monoxyde de carbone    Tébessa: Des mesures contre les feux de forêt    Ils réclament l'ouverture du dialogue et dénoncent «la vengeance»: Rassemblement des médecins résidents au CHU Mustapha    Des stars sur scène à Alger    Racistes de chez nous    Est-il plus intelligent que la FAF ?    Le tournoi de la «Zone 1» à Alger    Déjà huit médailles pour l'Algérie, dont trois en or    Les cours du brent en hausse    Renforcer les relations bilatérales    Hanni lâche ses vérités : «Ma mise à l'écart en sélection m'a fait très mal»    Chelsea: Courtois veut rester avec Hazard    CdM: Deschamps rejoint Zagallo et Beckenbauer    Installation de la commission nationale    Derniers préparatifs à Tiferdoud    Un agenda unique pour la Libye    Trump vante une relation "spéciale" avec Londres    «Des ONG sont au service d'officines de certains gouvernements connus»    Le SG du ministère de l'Intérieur prend part à Tunis à la réunion de la Haute commission du prix Nayef pour la sécurité arabe    Portes ouvertes sur l'Ecole supérieure de l'administration militaire d'Oran    De bons chiffres pour les premiers mois de 2018    Pour booster l'agriculture saharienne : La télédétection spatiale, une nécessité "majeure"    Plus de 30 exposants au rendez-vous    Benarbia évoque l'arrivée de Mahrez    Ghoulam disponible à partir de septembre    Consommer et payer moins    L'étrange appel de Makri    "La Présidence n'est pas un bien vacant"    500 familles ont été relogées    Prise en charge des hadjis: le ministre de la Santé veille au grain    «Les résultats ne pourront pas être donnés avant le 20 juillet»    L'université dans un concept Madinati    La commune d'Ibn Badis sera protégée contre les inondations    Agression d'un enfant subsaharien à Annaba    L'Iran envoie un signal "radioactif" à l'Europe    Nouvelle plainte devant l'ONU contre le Maroc    Démantèlement du site de l'opération de sauvetage    Porte ouverte sur ...Karim Sergoua    26 artistes algériens à l'affiche    L'histoire des six Algériens de Paris    LA JSK et le FCE au Salon de la poterie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brèves...
International : les autres articles
Publié dans El Watan le 15 - 12 - 2017

Irak : Exécution de 38 djihadistes condamnés à mort «pour terrorisme»
Trente-huit djihadistes condamnés à mort pour «terrorisme» ont été exécutés par pendaison jeudi dans la prison de Nassiriya, au sud de l'Irak, a affirmé un haut responsable du Conseil provincial. Il s'agit du plus grand nombre d'exécutions en Irak depuis celles de 42 condamnés menées le 25 septembre dans la même prison. «L'administration pénitentiaire a exécuté jeudi, en présence du ministre de la Justice, Haïdar Al Zameli, dans la prison de Nassiriya, 38 condamnés à mort appartenant à Al Qaîda et Daech (EI) accusés d'avoir mené des activités terroristes», a déclaré Dakhel Kazem, directeur adjoint de la commission de sécurité au Conseil provincial.
Belgique : Un de ses frères veut mener Salah Abdeslam à la «rédemption»
Un des frères du djihadiste français Salah Abdeslam a indiqué, hier, lui rendre visite en prison pour le convaincre de «s'exprimer enfin» et le mener à la «rédemption» concernant sa responsabilité dans les attentats meurtriers du 13 novembre 2015 à Paris, dans le quotidien belge La Dernière Heure (DH). Salah Abdeslam, Français d'origine marocaine âgé de 28 ans, est le seul survivant des commandos djihadistes qui ont attaqué Paris le 13 novembre 2015, faisant 130 morts. «Si Salah ne fait pas preuve à un moment de rédemption, moi-même je n'irai plus le voir. Grâce à ces visites, je tente d'instaurer petit à petit une relation de confiance avec lui, pour qu'il s'exprime enfin», a affirmé Mohamed Abdeslam, que La DH a rencontré mercredi soir. Il a précisé que c'est sa famille qui a «convaincu» Salah Abdeslam de prendre un avocat pour son procès à venir à Bruxelles, pour une fusillade avec des policiers survenue en mars 2016, trois jours avant son arrestation dans la capitale belge.
Turquie : 51 migrants secourus après un naufrage
Hier, 51 migrants, dont 15 enfants, ont été secourus après avoir été retrouvés sur un rocher dans la mer Egée, au large de la côte turque, après le naufrage de leur embarcation, ont annoncé les autorités turques. Prévenues dans la nuit, les forces de sécurité ont lancé une opération de secours des migrants échoués sur un rocher en pleine mer au large de Dikili, sur la côte turque, selon un communiqué du commandement des garde-côtes, qui explique avoir dû attendre que le jour se lève pour pouvoir évacuer les naufragés. L'agence étatique Anadolu avait initialement affirmé que 68 migrants avaient été retrouvés. Cinq enfants et une femme ont d'abord été évacués par hélicoptère, tandis que les autres personnes l'ont été par voie maritime à Dikili, a précisé le commandement des garde-côtes, qui ne fait pas mention de victimes ou de disparus.

Boko Haram : Les troupes nigérianes en «état d'alerte»
Les troupes engagées dans la lutte contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont reçu, hier, consigne de se tenir «en état d'alerte» après l'attaque d'un poste de l'armée, qui a permis aux djihadistes d'emporter plusieurs véhicules militaires. Un message de la hiérarchie envoyé à aux bases de la région ordonne à «toutes les unités et troupes de rester en état d'alerte et de ne pas se faire prendre au dépourvu». «L'évaluation initiale suggère que 2 VBL (véhicules blindés) et 2 Hilux (pick-up) sont manquants» après la tentative d'assaut mené par les insurgés sur un poste militaire du village de Mainok, dans l'Etat de Borno, dans la nuit de mercredi à jeudi. L'armée a également demandé à ses bases de «contrôler tous les véhicules» approchant de leurs positions, dans la mesure où les insurgés «peuvent se faire passer pour (nos) propres forces». L'armée régulière a pu repousser les assaillants grâce à des renforts, mais l'attaque est la dernière d'une série d'opérations similaires lancées par le groupe djihadiste contre l'armée, faisant craindre une résurgence des extrémistes. Au moins neuf combattants de Boko Haram ont été tués lors des combats qui ont duré une heure, selon le chef d'une milice civile d'autodéfense.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.