Industrie: vers une révision de la réglementation en faveur de l'investissement    Agriculture: bientôt un recensement du cheptel national de vaches laitières    "Prétendue réclamation des forces de maintien de l'ordre": démenti catégorique de la DGSN    Boukadoum reçu par Fayez Al-Sarraj à Tripoli    Ligue 2 (19e j): le RC Arbaâ sur le podium, l'ASM Oran étrillée à Boussaâda    COUR SUPREME : Deux anciens walis de Skikda placés en détention provisoire    BELHIMER SOULIGNE LES BIENFAITS DU HIRAK : Vers le 22 février, ‘'journée nationale''    DEBRAYAGE DANS LE CYCLE PRIMAIRE : Les enseignants menacent de boycotter les examens    ORAN : 10 nouveaux appareils d'analyses médicales pour le CHU    Air Algérie: la Justice ordonne l'arrêt immédiat de la grève du PNC    Le ministère des Affaires étrangères célèbre la journée nationale du Chahid    Amar Belhimer annonce prochainement un encadrement juridiquement    Cumul retraite et nouvelle activité    Karim Younès nommé médiateur de la République    Arrestation d'un groupe d'extrême droite qui visait des mosquées    "Opticharge" lance sa plateforme logistique digitale    La course des strapontins s'emballe !    Dortmund-PSG et Atlético-Liverpool pour ouvrir le bal    Hammouche reste confiant pour la suite    Une fatalité ou un choix de facilité ?    «La libéralisation du code des collectivités locales est une priorité»    Une famille s'en remet au ministre de l'Habitat    Le trafic routier basculé vers la RN5    12 000 foyers concernés à Batna en 2020    Un colis de près de 40 kg de kif rejeté par la mer à Abou-el-Hassan    Tizi Ouzou : hommage à la conteuse et poétesse Djedjiga Bourai    Chidekh Azouz présente ses ouvrages à El-Milia    Des journées dédiées au théâtre révolutionnaire    Il était une fois, la halqa et la waâda    ACTUCULT    Coronavirus : Fin de confinement et aucun cas de Covid 19    Train de vie de l'état : Halte aux excès !    «Je livrais des uniformes et des armes à l'ALN»    France : Les incidences positives de l'immigration    En bref…    RCA – MOB : Les Crabes visent un bon résultat    Syrie : L'armée syrienne libère plusieurs localités    Ateliers d'art-thérapie pour enfants malades à El Oued : Une première dans la région    Plaidoyer pour la conservation et la préservation du patrimoine culturel et artistique africain    Nouvelles opérations de rapatriement: Plus de 70 Subsahariens transférés vers leurs pays d'origine    La diseuse de choses «vraies» !    Ligue 1: ASAM 1 - USMA 1: Un nul équitable    USM Bel-Abbès: Les dettes, un casse-tête pour Benayad    DRB Tadjenanet: Le Difaâ dans l'œil du cyclone    Karim Younes nommé médiateur de la République    Manifestations pro etcontre une nouvelle Constitution    Le Groupe PSA poursuit son projet d'implantation industrielle à Tafraoui    13 harraga algériens secourus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Du hip-hop pour clôturer le festival !
Refrain Estival - 10e dimajazz
Publié dans Horizons le 24 - 06 - 2012


L'orchestre composé de six Dj (DJ Boulaone, DJ Courtasock, DJ Grazzhoppa, DJ J to the C, DJ Mixmonster Menno, et DJ Optimus), un trompettiste et un saxophoniste, plus la chanteuse Monique Harcum, a offert un concert-spectacle unique dans une ambiance sophistiquée et planante. Une avalanche de scratchs, de samples et de sons débridés mélangeant trance, funk, trip-hop, jazz et surtout du hip-hop. Le public n'est pas resté insensible à tout cela. Très vite, l'ambiance est devenue délirante, prés de deux heures de show et le groupe avait du mal à quitter la scène. Rencontré en marge de cette dernière soirée, Nouredine Nesrouche, membre du commisariat du festival Dimajazz nous donne ses impressions sur cette dixième édition « Cette année, tout s'est bien déroulé, et je crois que nous avons terminé en beauté. Nous promettons de continuer encore, il y aura une 11e édition avec une meilleure qualité. Nous continueront de faire profiter le public de la musique jazz. Les objectifs ont les a atteint, dix jours ce n'est pas rien ! Nous avons invité des amis à nous, des artistes très connus aussi. Quant à l'organisation, tout s'est bien passé. Maintenant, tout le monde veut savoir ce que nous allons faire à l'avenir. Il faut savoir que dix années, c'est une date charnière, ce sont des questions qui nous taraudent et je vous promets que dés demain, nous allons commencer à y réfléchir ». Au sujet des résidences de formations pour les jeunes musiciens, assurées notamment par les membres du groupe belge Aka Moon, Nesrouche nous précise : « Nous avons choisi de faire des résidences et non pas des ateliers, parce que nous voulons construire un projet en commun, les formateurs ne travaillent pas avec des débutants et des amateurs, il fallait aboutir sur des résultats. Il s'agit de poser des jalons qui n'existent pas, la formation en Algérie est insignifiant, pour étudier de la musique il faut décrocher son bac, ce qui n'est pas normal. Ce genre de formation est destiné à de jeunes musiciens qui veulent aller plus loin. Nous voulons leur faire profiter de l'expérience des formateurs, le simple fait de fréquenter des musiciens professionnels peut provoquer beaucoup de choses chez ces jeunes ». Il reste, malgré tout, beaucoup de choses à corriger, et sur ce point, Nourredine Nesrouche espère qu'il y aura de plus en plus d'implication des autorités pour réussir les prochaines éditions du Dimajazz : « Depuis deux ans, il y a la présence renforcée de la police, ce qui est une bonne chose, toutefois, je regrette qu'il y ait encore des lenteurs administratives qui nous pénalisent, notamment pour l'obtention des visas pour les artiste, et Constantine a aussi grandement besoin d'une grande salle de spectacle ». En somme, nous ne pouvons que féliciter les organisateurs du Dimajazz pour cette dixième édition, même si certains regrettent l'absence de pointures et de stars au festival. Notons tout de même que tout a été impeccable sur les plans de la qualité des spectacles et de l'organisation. Rendez-vous donc, l'année prochaine.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.