Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Le MC Oran exposé à la saignée    Le duel jusqu'au bout !    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    La commission de recours décide de faire rejouer la rencontre    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Bientôt un nouveau procès    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    El Tarf : L'APW dans une bulle    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    LG partage un Iftar avec la presse nationale    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le gouvernement pris en étau    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA: Chaâl a réalisé son 8e clean sheet de la saison en L1
Publié dans Le Buteur le 23 - 04 - 2019

A défaut d'avoir gagné ce match contre le CABBA au stade du 5-Juillet, Farid Chaâl est parvenu pour la deuxième fois de suite face au CABBA à préserver sa cage vierge. Déjà lors du match aller à Bordj Bou Arréridj, le natif de Beni Douala avait été irréprochable le 20 octobre 2018 en ne prenant aucun but. Ce n'est pas une première pour le dernier rempart mouloudéen qui a réalisé huit clean sheets en championnat depuis le début de l'exercice. Cette performance trouvera sa source le 25 août 2018 contre le DRBT à Tadjenanet puis face au CRB, l'USMA, le CABBA et la JSS. Mais depuis le début du second acte, Chaâl n'a pas pris de but contre le Paradou, le MCO et encore le CABBA dernièrement. Cela traduit l'importance de Chaâl qui reste une valeur sûre de l'équipe mouloudéenne malgré quelques prestations critiquables. Mais on sait qu'à ce poste personne ne peut être parfait, De Gea l'a démontré avec Manchester United face à Barcelone avec une grosse bourde alors qu'il est considéré comme le meilleur du monde à son poste. Il faudrait certainement un grand Chaâl pour espérer accrocher une place africaine.
Souvent insulté, Farid est devenu le chouchou des Chnaoua et du 5-Juillet
Ces derniers temps, Farid Chaâl a souvent été pris pour cible par les Chnaoua qui ne l'ont pas ménagé. Mais grâce à son abnégation, Farid a pu inverser courbe grâce au penalty détourné face au MCO sur la tentative de Nadji. Avant-hier, Chaâl a pu jouir du soutien du public du 5-Juillet qui a scandé son nom à l'unisson, ce qui est un fait rarissime.
L'heure était à la réconciliation avec Chaouchi
Ce qui a marqué ce match à mettre aux oubliettes, c'est cette chaude accolade avant le coup d'envoi entre Farid Chaâl et Fawzi Chaouchi. Comme il avait annoncé l'enfant de Beni-Douala, la venue du CABBA était une belle opportunité d'enterrer la hache de guerre et de remettre les pendules à zéro. C'était le cas entre les deux portiers qui ont eu une longue discussion dans le tunnel traduisant un rapprochement qui met un point final à la polémique.

Chaâl : «On se battra jusqu'au bout pour accrocher le podium car tout reste possible»
Auteur d'une prestation solide, Farid Chaâl s'affirme d'un match à un autre. Le portier revient sur ces retrouvailles avec Chaouchi et ce match nul concédé à la maison face au Bordj.
On imagine votre frustration après le match nul concédé à la maison alors que tout le monde attendait la confirmation.
On voulait gagner ce match. Et personne ne peut remettre en question notre motivation. On a tout fait pour tenter de s'imposer mais on a buté sur une bonne équipe du Bordj très bien organisée. Nous avons du faire fasse à un bloc défensif qui nous a posé énormément de problème tout au long de la partie.
Qu'est-ce qui vous a manqué au juste pour gagner cette rencontre ?
Je pense qu'on a manqué cruellement de réussite surtout en première mi-temps. On a eu des opportunités pour forcer la décision mais la chance n'était pas de notre côté.
Il y a eu un fait de jeu provoquant la polémique avec ce penalty non sifflé par Benbraham…
C'est vrai que Merouani a été fauché dans la surface. Il aurait dû y avoir un penalty. Cela aurait changé toute la donne. Malheureusement, l'arbitre a refusé de nous accorder un coup de pied de surface qui paraissait indiscutable.
Lors de ce match, vous avez pu jouir du soutien des Chnaoua qui ont scandé votre nom tout au long de la rencontre. Cela fait certainement du bien surtout que vous êtes passé par des moments très difficiles.
Sincèrement, cela fait du bien de jouir du soutien de vos supporters. Cela fait du bien aussi de voir son nom scandé à l'unisson par le public du 5-Juillet. C'est très motivant, surtout que je suis passé par des moments difficiles. Cela me pousse à être meilleur à l'avenir.
Ce match a été marqué par vos retrouvailles avec Chaouchi. On sait que vous avez eu une longue discussion dans le tunnel.
Je le dis une nouvelle fois, Chaouchi est comme mon frère aîné. On s'entend bien. Il y a eu un malentendu mais tout est rentré dans l'ordre. La preuve, on a discuté ensemble et on a eu une accolade sur la pelouse devant tous les médias. Il n'y a aucun souci entre nous.
Après ce semi-échec pensez-vous encore pouvoir décrocher une place qualificative pour les joutes africaines ?
Certes, ce match nul n'arrange nullement nos affaires mais tout reste possible puisqu'on accuse que trois points sur le Paradou et cette place africaine tant convoitée. Il faut continuer à se battre jusqu'à la fin de la saison. Et incha'Allah, on parviendra à accrocher le nirvana. A nous de s'accrocher et de ne pas baisser les bras surtout qu'on a encore un match en retard qui pourrait nous permettre de revenir sur le trio de tête.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.